• SEAN CONNERY BOX OFFICE

    SEAN-CONNERY.jpg

     

    Cliquez sur les titres en surbrillance rouge    pour découvrir la fiche détaillée du film ( affiche + résumé + critique + box office détaillé )

     

     

       

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    EUROPE

    BO

    US

    Voyage en Birmanie
    Lilacs in the Spring

    P 1956

    202 843

                 

    Les criminels de Londres
    No Road Back

    P 1965

    151 091

                 

    Train d'enfer
    Hell Drivers

      1958

    383 584

                 

    Au bord du volcan
    Action of the Tiger

    P 1958

    723 095

                 

    Je pleure mon amour
    Another Time, Another Place

    P 1958

    142 999

                 

    Atlantique latitude 41°
    A Night To Remember

    P 1959

    536 414

                 

    La plus grande aventure de Tarzan
    Tarzan's Greatest Adventure

    P 1960

    1 487 737

    191 131
               

    Darby O'Gill et les farfadets
    Darby O'Gill and the Little People

      1959                

    L'Enquête mystérieuse
    The Frightened City

      1962   287 057
    85 082
               

    Deux des commandos
    On the Fiddle

      1965 483 757
                 

    Le jour le plus long
    The Longest Day

    P 1962 11 993 629 2 600 000
          11 263 000
      39,1

    James Bond 007 contre Dr No

    Dr No

     

    1963

    4 772 574

    1 083 016

    4 293 348

    8 000 000

     

     

     

    16,0

    James Bond:Bons Baisers de Russie

       

    5 623 391

    1 750 000

    1 878 543

    8 000 000

     

    9 000 000

     

    24,7

    Femme de paille,la

       

    1 088 594

    193 826

    836 269

     

     

     

     

     

    Pas de printemps pour Marnie

       

    821 425

    257 704

    655 193

     

     

     

     

    7,0

    James Bond : Goldfinger

       

    6 675 099

    1 518 469

    2 563 360

    11 000 000

    13 900 000

    15 837 000

     

    51,0

    Colline des hommes perdus,la

       

    995 870

    221 977

     

     

     

     

     

     

    James Bond:Opération tonnerre

       

    5 734 842

    1 340 945

     

    12 000 000

    15 600 000

    14 166 000

     

    63,5

    Homme a la tête félée,l'

       

    248 837

    35 921

    995 292

     

     

     

     

    1,8 R

    James Bond: on ne vit que deux fois

       

    4 489 429

    1 078 141

    2 575 182

    9 000 000

    8 300 000

     

     

    43,0

    Shalako

       

    1 385 466

    257 310

    1 272 933

     

     

     

     

    1,3 R

    Traître sur commande

       

    84 481

    12 490

    892 512

     

     

     

     

    1 R

    Gang Anderson,le

       

    370 642

    64 625

    975 727

     

     

     

     

    5 R

    Tente rouge,la

       

    91 963

    10 767

    855 964

     

     

     

     

     

    James Bond: les diamants sont eternels

       

    2 493 739

    870 105

    2 017 781

    5 500 000 

     

     

     

    43,8

    The offence

       

    6 204 

    3 549 

    447 462

     

     

     

     

     

    Zardoz

       

    682 776

    205 837

    698 262

     

     

     

     

    1,8 R

    Crime de l'Orient express,le

       

    549 055

    183 456

    1 518 496

    1 100 000

     

     

     

    17,8 R

    Un homme voit rouge

       

    80 865

    38 695

    676 117

     

     

     

     

     

    Lion et le vent,le

       

    193 258

    52 923

    758 558

     

     

     

     

    4,8 r

    Homme qui voulut être roi,l'

       

    215 820

    91 193

    607 525

     

     

     

     

    4,8 R

    The next man (inédit)

       

     

     

    384 254

     

     

     

     

    9,0

    Rose et la flèche,la

       

    165 065

    40 094

    269 260

     

     

     

     

    4 R

    Un pont trop loin

       

    1 223 400

    305 533

    1 153 713

    1 600 000

     

     

     

    50,5

    Grande attaque du train d'or,la

       

    184 163

    88 081

    409 643

     

     

     

     

    13,0

    Meteor

       

    595 984

    148 671

    457 328

    1 250 000

     

     

     

    13,0

    Cuba (inédit)

       

     

     

    280 292

     

     

     

     

    5,6

    Outland

       

    564 626

    177 714

    537 518

    414 814

     

     

     

    17,3

    Bandits bandits

       

    668 339

    185 391

    620 281

    446 928

     

     

     

    42,9

    Meurtres en direct

       

    180 940

    68 491

    344 584

    367 089

     

     

     

    3,5

    Cinq jours ce printemps là

       

    87 755

    48 258

    132 134

    8 714

     

     

     

    0,2

    James Bond:Jamais plus jamais

       

    2 570 800

    779 306

    1 457 533

    3 583 930

     

     

     

    55,4

    Highlander

       

    4 141 203

    886 780

    682 255

    1 031 479

     

     

     

    5,8

    Nom de la rose, Le

       

    4 959 435

    1 370 047

    2 179 322

    5 896 891

     

    4 386 000

     

    7,1

    Incorruptibles,les

       

    2 459 380

    919 102

    1 632 655

    1 139 155

     

     

     

    76,2

    Presidio base militaire San Francisco

       

    337 399

    135 205

    571 739

    625 267

     

     

     

    20,3

    Indiana Jones et la Dernière Croisade

       

    6 247 978

    1 591 837

    4 218 484

    3 644 906

     

     

     

    197,1

    Family Business

       

    857 073

    337 669

    737 526

    599 550

     

     

     

    12,1

    A la poursuite d'Octobre-Rouge

       

    1 141 695

    374 562

    972 685

    1 377 713

     

     

     

    122,0

    Highlander le retour

       

    1 377 109

    345 111

    1 128 132

    1 003 618

     

     

     

    15,0

    Maison Russie, La

       

    380 850

    186 487

    526 009

    519 239

     

     

     

    22,9

    Robin des Bois prince des voleurs

       

    4 938 602

    968 623

    2 818 027

    4 924 898

     

     

     

    165,4

    Medecine man

       

    365 456

    119 900

    1 512 538

    442 872

     

     

     

    45,5

    Soleil levant

       

    779 497

    293 309

    942 804

    1 099 989

     

     

     

    63,1

    Un anglais sous les tropiques

       

    71 130

    36 022

    77 157

    11 328

     

     

     

    2,3

    Juste cause

       

    479 435

    205 526

    499 203

    417 114

     

     

     

    36,8

    Lancelot

       

    1 607 297

    301 013

    1 885 765

    1 643 551

     

     

     

    37,6

    Rock

       

    1 883 718

    451 860

    2 927 043

    3 434 114

    2 316 239

    1 175 794

    16,8 M

    134,0

    Chapeau melon et bottes de cuir

       

    1 333 112

    291 787

    486 606

    492 350

    552 811

    245 632

    3,6 M

    23,3

    Haute voltige

       

    2 621 155

    682 145

    2 649 497

    1 324 421

    1 415 203

    1 713 954

    12,5 M

    87,7

    Carte du cœur,la

       

    25 852

    15 875

    387 618

    102 417

    55 651

    253 698

    1 M

    3,9

    A la recherche de Forrester

       

    606 201

    190 457

    450 764

    725 271

    214 778

    718 144

    3,1 M

    51,8

    Ligue des extraordinaires gentlemen,la

       

    1 019 212

    283 390

    2 292 875

    1 789 061

    1 540 813

    972 626

    9 M

    66,4

    Si Sean CONNERY a débuté sa carrière à la fin des années 50 avec des petits rôles  surtout à la télévision anglaise. Il a certes participé à un "Tarzan" et au "Jour le plus long", mais c'est évidemment avec le premier épisode de la célébrissime franchise JAMES BOND qu'il accède à starification mondiale. Peut être un jour quelques films anglais première génération seront disséqués sur le blog, mais le tableau commence donc avec le premier épisode de l'agent 007.      

    Les recettes US sont en millions de dollars. Elles sont issues de IMDB. Les recettes en rentals sont signalées par la lettre "R" après le montant.

    Je remercie bien sûr l'indispensable ami Didier NOISY pour son aide habituelle, les tableaux sont faits à deux mains. Des corrections restent à apporter, un nouveau livre de Simon SIMSI étant paru récemment qui remet à jour certains chiffres du Box Office.

    Laurent, le spécialiste du BO US peut également apporter tout commentaire ou correction. 

     

    .

    « TITANIC BOX OFFICE JAMES CAMERON LEONARDO DI CAPRIO ET KATE WINSLET 1998LES AMOURS CELEBRES - BOX OFFICE ANNIE GIRARDOT 1961 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    steforce

    Bonjour Renaud,

    Un nouveau livre de Simsi ? pas au courant, j'espère qu'il est facile à trouver.

    On dit merci au monsieur du blog pour les chiffres inédits.

    2
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Oui, il a sorti une nouvelle édition de son livre avec les chiffres actualisés au CNC même !

    3
    adda chentouf
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    adda chentouf

    ah! enfin le bo détaillé de sir Sean Connery . ça c'est une perle ! je vais me régaler à le décortiquer. mille fois merci Renaud!

    4
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Et merci à Didier aussi !

    5
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Didier

    Quel beau tableau ! Il fallait se le fader, celui-là ! Bravo Mister Renaud !

    Pour répondre à Steforce, oui il éxiste une nouvelle édition de "Ciné-passions" (1945-2010) qui retrace les chiffres de plus de 500 000 entrées France pour la période 1945-1999 (par contre les chiffres de moins de 500 000 présents dans le 1er volume n'apparaissent plus) et des plus de 30 000 entrées France pour la période 2000-2010 ! La preuve, je l'ai dans les mains...

    D'ailleurs, n'en déplaise à certains, ce deuxième tome ne s'est pas fait sans peine car, apparemment, quelques personnes au CNC ont tout mis en oeuvre pour mettre des batons dans les roues au bons déroulements de l'accès aux chiffres et de la parution de cette nouvelle édition. Mais celle-ci existe bien et quelques chiffres (pas tous) ont effectivement été réactualisés. Vous pouvez le trouver dans toutes les bonnes boulangeries... ou aussi sur le net, à la Fnac, Virgin, etc...

     

    Justement, pour revenir au tableau ci-dessous, quelques corrections et/ou atualisations sont a apporter :

     

    - Pas de printemps pour Marnie =  821 425

    - The Offense =  en fait, le film est sorti très tardivement, en 2007, dans l'indifférence générale : 3 549 (Paris) et 6 204 (France). Sources Film Français

    - Le nom de la Rose =  4 959 435

    - A la rencontre de Forrester =  606 201

    - La ligue des gentlemen extraordinaires =  1 019 212

    6
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Je retouche de ce pas l'ami, merci !

    7
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Je ne savais pas que "the offence" était sorti !

    C'est un excellent film british, un bon polar psychologique où Sean CONNERY est tout simplement grand. Comme d'hab.

    8
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    steforce

    Comme quoi, je fais bien de consulter ce blog très régulièrement (presque tous les jours) car je viens de commander ledit bouquin de Simsi (qui va se rajouter aux précédents) grâce à vous et que je dispose désormais des chiffres de la Maison Russie, Medicine Man, La grande attaque du train d'or etc. Merci et puis avis à ceux, de plus en plus nombreux, qui élargissent leurs horizons cinématographiques mais ce blog est une référence pour ceux qui s'intéressent au cinéma et qui s'y intéressent au-delà des modes et de la simple actualité. Quel beau boulot !

    Un quadra qui suit le box-office depuis 1985...

    9
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Didier

    Cher Steforce, si vous aimez les chiffres inédits (c'est à dire ceux qui ne se trouvent pas dans les livres de Simon Simsi), vous n'allez pas être déçu du prochain tableau que concocte Renaud !

    Dans le genre super star américaine des années 70/80, qui n'arrivait pas à trouver un large public français... Qui ? Un peu de patience...

     

    Un autre quadra qui suit aussi le box-office depuis 1985/86...

    10
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Cher Laurent

    Piege pour un homme est le titre video de "The next man" qui est un film qui a été un peu sabordé sous la pression de cartels pétroliers contre le société de production du film. Il faut dire que le sujet du film a du les faire bondir ! Des cartels pétroliers veulent assassiner un délégué d'Arabie Saoudite qui veut faire alliance avec Israël pour distribuer gratuitement du pétrole aux pauvres.... C'était vraiment le fond du trou pour Sean Connery à l'époque. et pourtant aux USAil avait toujours un public.

    11
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    laurent

    De rien Renaud,

    c'est un plaisir vraiment que de pouvoir ainsi participer aux tableaux que vous proposez avec Didier, même si j'ai un peu de mal à suivre. J'essaierai de commenter celui de Bronson, avant de donner quelques chiffres sur la filmo de Bébel comme je me suis engaé à le faire il y à déja quelques semaines.

    Quant a Denis Quaid il a fait deux, trois bons films dans les années 80, non ?

    Enfin, merci de m'avoir éclairer sur "the next man", j'essaierais d'être plus attentif à l'avenir.

    12
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Pas de problème Laurent, ici, l'inadvertance est tolérée, comprise et acceptée dans le cadre de la mutualisation de nos moyens et par esprit de confrérie.  Nous ne sommes pas intransigeants (suivez mon regard !)

     

    13
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    laurent

    Bonjour,

    Avant les « Bond », Sir Connery s’était fait un petit nom grâce à un film américain :« Darby O’Gill et les farfadets », certes passé totalement inaperçu chez nous, mais qui fit 2M$ rentals aux USA en 1959, et dont Variety estimait ses rentals finaux à 2.6M (ce qui le classait dans le top 30 annuel). Il fut régulièrement repris par la suite pour surfer sur la notoriété de l’interprète des James Bond.

    A ce propos, les recettes US qu’indique Renaud pour les 2 premiers sont les résultats cumulés de deux exploitations. Ils ressortirent aux USA tous les deux en 1965, suite à l’extraordinaire succès de Goldfinger (nettement supérieur à ses prédécesseurs).

    Voici de quoi comparer : tout d’abord les rentals correspondants aux recettes de Renaud sont pour

    -Dr NO : 6.4M$

    -Bons baisers de Russie : 9.9M$

    Lors de sa première sortie Dr No rapporta 2.1M$ rental en 1963 et Variety estimait qu’il terminerait à 2.4M$. En GB il rapporta 800 000$ les deux premières semaines de sa sortie ce qui était énorme pour l’époque et le pays. Enfin il rapporta 6M$ rental à travers le monde durant cette exploitation. A ce jour il en est à 23.84M$ rental et 59.6M$ de recettes brut (gross).

    Bons baisers de Russie, lui rapporta 3.849M$ en 1964 aux USA et 12.5M$ rental dans le monde. A ce jour il en est à 31.56M$ rental et 78.9M$ gross dans le monde.

    Goldfinger rapporta aux USA directement les 51M$ qu’indique Renaud soit, a titre de comparaison, 22.5M$ rental. Il rapporta également 3.5 milliard de lires en Italie, soit le plus gros succès de la saison 1964-65. En GB il totalise 13.9 millions d’entrées. 2.3M d’entrées en Suède. Au total en seulement un an il rapporta 46M$ rental dans le monde pour atteindre finalement 56.205M$, soit 124.9M$ gross.

    Opération tonnerrre fit 15.6M d’entrées en GB et rapporta 141.2M$ dans le monde. C’est le plus gros succès de la saga et de Sean Connery, et l’un des 5 plus gros succès mondiaux de la décennie.

    On ne  vit que deux fois attira 8.3M de spectateurs en GB et rapporta 111.6M$ dans le monde.

    Il semblerait que Traitre sur commande est finalement 1.5M$ rental aux USA.

    Le gang Anderson aurait fait 11.11M$ gross aux US.

    Les diamants sont éternels a rapporté 116M$ gross dans le monde.

    Le crime de L’orient express, aurait rapporté 35.7M$ ou 27.6M$ gross aux US.

    L’homme qui voulut être roi rapporta en fait 6.5M$ rental aux states.

    La rose et la flèche aurait fait 8.16M$ gross US.

    Je vous engage à jeter un œil sur IMDB qui donne des chiffres concernant les entrées US et Suède pour les Bonds.

    Au fait Renaud , il semble que vous ayez oublié Piège pour un homme seul (1976), qui n’a pas cassé la baraque il est vrai. Pour info il fit 1.25M$ rental en 1976+1.45M$ en 1978, aux USA.

    14
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    laurent

    Boujour, voici un nouveau chiffre inédit :

    -La tente rouge rapporta 1 235 000 000 de lires en Italie, le classant ainsi 29ème de la saison 1969-70.

    15
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    steforce

    Cher Renaud,

    Puisque tu suggères des noms, en voici quelques uns :

    Dennis Quaid, Gene Hackman ou encore Richard Gere.

    Des carrières intéressantes (même si Gere n'est pas le meilleur acteur de sa génération) qui pourraient faire apparaître leurs quotas de chiffres inédits. Ce ne sont là que des suggestions qui pourraient par ailleurs permettre à des djeuns de se familiariser davantage encore avec les années 70/80. Moi les dernières filmos proposées me conviennent bien en tous cas... Au passage : un grand merci à Didier - vraiment !

    16
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Renaud

    Merci les amis !

    Super boulot Laurent, je vais intégrer votre commentaire dans l'aricle même, n'ayant pas spécialement de place pour tout indiquer, hélas !

    à Steforce. Bien noté, j'adore Gene Hackman, c'est une brillante suggestion et Richard GERE qu'on aime ou non, mais qui a connu quelques beaux succès: American Gigolo, Pretty Woman, bien sûr, et le Roi Davis (je blague sur ce coup là !)Dennis QUAID, heu...ouais pourquoi pas ...

     

    J'ai pas trop la force d'écrire d'articles en ce moment pour des raisons familiales, j'ai pas trop la tête à cela et je m'en excuse. Alors je me consacre plus aux chiffres avec l'aide de Didier et de Laurent. Mais j'ai toujours "Le gentleman de Cocody" sous le feu, puis "Les proies" avec Clint Eastwood, puis retour à un Bebel pour alterner. Et puis je pense à "Des gens sans importances" un Verneuil sublime avec un GABIN éblouissant...

     

     

    17
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    steforce

    Décidément ce blog est une mine d'or pour les passionnés de cinéma et de chiffres (france ou us) : quand les rédacteurs sont bons, il faut aussi que les commentateurs affinent. Bref n'en jeter plus et heureusement pour moi vous relayer vos précieuses informations ;car ne résidant pas sur la capitale et ses environs, je mesure pleinement l'avantage de pourvoir se procurer les magazines spécialisés, se rendre à la BIFI, faire des rencontres avec des gens du CNC etc. Que du bonheur ! Personnellement, je n'ai rencontré qu'une seule fois un responsable du CNC lors d'un festival de courts à Istres (dont j'étais bénévole)  et c'est 60 km A/R pour se procurer le film français "le plus proche" (un abonnement Film français ou CBO n'étant pas du tout dans mon budget). D'où ma reconnaissance infinie.

    Sinon outre le grand HACKMAN, j'ai cité QUAID Dennis car nombre de ses films ne sont pas des succès et certains chiffres introuvables. Sachant que QUAID, c'est quand même : L'etoffe des héros/Enemy/Innerspace/L'enfer du dimanche/Traffic/Loin du paradis/Le jour d'après et bien d'autres ce n'est donc pas sans intérêt non plus. Pour Hackman c'est beaucoup de taff et probablement des chiffres difficiles à trouver là encore...

     

    Et puis quel joie de voir des personnes qui échangent sur des films remontant parfois aux années 30 ou 40 que certains critiques arrogants n'ont parfois jamais pris la peine de voir...

    18
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Didier

    Cher Steforce,

    Merci pour tous ces compliments dont le mérite en reviens tout entier à Renaud qui a eu la très bonne idée de créer ce site il y a sept ans déjà ! A mon avis, il a dû avoir des moments difficiles, des grands moments de solitudes (surtout au début), puis - petit à petit - quelques collaborateurs (certains caractériels, d'autres non. En tous cas très efficaces), ont commencé a apporter leurs pierres à l'édifice. Mais il ne tient qu'à vous, cher Steforce, de partager aussi vos connaissances et/ou données. Car chacun a sa spécialité, sa période préférée, ses chiffres cachés ou inédits, ses anecdotes, ses commentaires, etc... Je pense que l'envie de Renaud de faire de ce site une plateforme communautaire d'échange et de partage (qui sont finalement les bases de tous sites de passionnés ciblés) est en train, petit à petit de prendre forme...

    Très bonne idée, votre demande des tableaux récaps de Gene Hackman et Dennis Quaid. J'adore ces deux acteurs !

    Quaid n'a pas eu la carrière qu'il méritait, mais il a tourné plusieurs petits bijoux (ah, "Mort à l'arrivée" !). Pour moi, je me souviens qu'à l'époque de la sortie du premier "Batman" de Burton, je claironnais haut et fort que c'était lui l'acteur idéal pour incarner Bruce Wayne/Batman ! Je me souviens que Burton voulais un acteur avec les même surcils que ceux de Nicholson (?!!!). Regardez ceux de Dennis Quaid ! Sa carrière aurait pu être tout autre...

    Bref, je vais essayer de m'attaquer à la filmo de Gene Hackman (je l'avais fais il y atrès longtemps sur papier !) qui a beaucoup tourné, donc pas simple. Mais bon, je le proposerais à Renaud juste avant de partir en vacances. D'ici là, il y aura la filmo d'une très grande actrice américaine. Qui ? Patience...

    19
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    steforce

    Cher Didier,

    Je ne suis pas un professionnel ni à proprement parler un spécialiste mais je considère avoir de bonnes connaissances sur le cinéma "anglo-saxon" de 1930 à 2000. Je précise cela pour dire que le cinéma français et asiatiques m'intéressent également mais je les connait beaucoup moins. Donc si je peux contribuer par mes modestes commentaires à apporter des précisions ou anecdotes, eh bien je m'efforcerai de le faire. Cependant devant  les puits de connaissances (chiffres à l'appui) de ce site, cela devient difficile. Je regrette parfois de ne pas apporter de chiffres inédits et de ne faire que récupérer les informations. Cela explique que mes remerciements sont sincères tout autant que mes plus vifs encouragements.

    J'en profite aussi pour exprimer la frustration qui est la nôtre non seulement en ce qui concerne les chiffres moins de 500 000 entrées France mais aussi les chiffres France et US de la période 1930-1945 qui comprend des chefs-d'oeuvres qui ont probablement cartonné. Bref peut-être un jour des "chercheurs passionnés" dévoileront des informations chiffrées précieuses en espérant que ce ne sera pas des "archéologues".

    20
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    laurent

    Cher steforce,

    Je suis content de voir que je ne suis pas le seul passionné du ciné US des années 30 à 60 (mes décennies favorites étant les 30's et les 50's). Durant les années trente à cinquante, les cinéastes ont du faire preuve d'une ingéniosité et d'une innovation sans pareil pour contourné censure (très active dans les années30) et préjugés (l'alcool, la drogue, génocide indien ou encore le racisme, tous des sujets tabous dans les années 50).Pas du pseudo art, mais parfois du vrai génie. Je trouve dommage que l'on oublie progressivement cette période où il y eut un grand nombre de pur chef-d'ouvres, et ce toujours dans l'optique de divertir. Donc je me ferais un plaisir de parler d'un film de cette période de temps à autres, chiffres à l'appui bien sur.

    Pour Dennis Quaid je suis d'accord avec Didier, j'adore Mort à l'arrivée, remake d'un film noir de 1949 du reste. Et n'oublions pas un autre film culte de ma génération des années 80 : L'aventure intérieure de Joe Dante.

    21
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    Didier

    Cher Steforce,

     

    Efectivement, comme vous l'explique Laurent, si vous cherchez à la fois des chiffres rares des 30's à 60's (US ou français) ou des résultats de moins de 500 000 entrées France, vous avez sonné à la bonne porte ! De toutes façons, dites-vous bien une chose : dorénavant, ces chiffres là vous ne les trouverez qu'ici et nulle part ailleurs !!!

    Quant à vos connaissances sur le cinéma anglo-saxon, elles seront toujours les bienvenues (je sais que Renaud sera d'accord avec moi) avec ou sans chiffres...

    22
    adda chentouf
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:06
    adda chentouf

    on remarque que la carrière de Sean Connery a reposé presque exclusivement sur la série " james Bond" en terme de bo, le reste des films jusqu'à 1983 furent en général des fours commerçiaux en france comme en espagne ou en allemagne. Le prétendu second souffle de l'acteur me parait exagéré car il n'a le plus souvent fait que participer dans de fastueuses productions américaines aux coté de stars confirmées de l' époque , aucun film ne reposant sur son seul nom hormis " le nom de la rose" ou "octobre rouge"(et encore il y'a Baldwin). Les autres films ou il tient seul la vedette n'ont pas obtenu de bons scores . C'est en somme un bo en dent de scie ,comparable à celui de nombreuses stars. Reste un comédien remarquable que j'aime bien mais dont le succés en Algérie n'a pas été considérable en dehors de ses premiers  james bond qui ont , semble t'il, cartonné dans les années 64-67 et "jamais plus jamais" que j'ai vu dans une salle comble à Oran en 1985.

    23
    dim.reux
    Jeudi 11 Février 2016 à 22:53

    Bonsoir. J'ai un film qui s'intitule Je pleure mon amour avec lana turner et sean connery qui date de 1958, ça peut être un film en plus à rajouter dans son B.O. Par contre je n'ai pas le nombre d'entrées.

      • Vendredi 12 Février 2016 à 21:04

        Bonsoir

        C'est un peu compliqué de modifier mon tableau avec tous ces liens. Néanmoins Je pleure mon amour a fait 142 999 entrées en France.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :