•  

     

       

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    Italie

    BO US

    Un vol sensationnel
    Man in the Vault

    1958

               

    Pillards de la forêt, les
    Freckles

    1960

               

    Le grand McLintock
    McLintock

    1964

    1 676 794

    359 735

       

    n°21

    4.52 R

    Prairies de l'honneur,les
    Shenandoah

    1965

    814 518

    105 656

    1 718 253

     

    n ° 30

    17,2

    Rancho Bravo
    The Rare Breed

    1966

    310 857

    60 076

    1 809 453

       

    2 R

    Route de l'ouest,la
    The Way West

    1967

    990 104

    237 568

    2 176 621

       

    1,6 R

    Ranch de l'injustice, le
    The Ballad of Josie

    1968

    118 265

     

    1 289 186

         

    Bandoléro
    Bandolero

    1968

    1 288 373

    374 475

    1 680 443

       

    5,5 R

    Brigade du diable,la
    The Devil's Brigade

    1969

    1 177 457

    269 476

    1 322 008

         

    Les feux de l'enfer
    Hellfighters

    1969

    374 241

    56 417

    1 361 199

     

    n°38

    4 R

    Les géants de l'ouest
    The Undefeated

    1969

    993 049

    208 185

    1 755 898

     

    n°60

    4 R

    Chisum
    Chisum

    1970

    803 732

    159 664

    1 758 742

     

    n°57

    6,0

    Dernier train pour Frisco,le
    One More Train to Rob

    1970

    239 850

    22 928

    887 121

         

    Rio verde
    Something Big

    1972

    198 710

    22 885

    1 022 121

         

    Fools' Parade (inédit)

    1971

       

    414 862

         

    Les cordes de la potence
    Cahill, United States Marshal

    1973

    224 683

    54 405

    729 031

       

    4,1 R

    liquidez l'inspecteur Mitchell
    Mitchell

    1977

    85 075

    27 523

    111 660

         

    Loi de la haine,la
    The Last Hard Men

    1976

    253 539

    93 546

    744 708

         

    Oies sauvages,les
    The Wild Geese

    1978

    1 037 275

    208 725

    1 446 874

    3 900 000

    n ° 19

    3,6 R

    Percée d'Avranche,la
    Steiner, das eiserne Kreuz zweiter Teil

    1979

    182 292

    67 285

    437 402

    1 600 000

       

    Loups de haute mer,les
    North Sea Hijack

    1980

    144 440

    42 395

    606 115

         

    Commando de sa majesté,le
    The Sea Wolves

    1980

    357 670

    95 404

    504 373

    1 303 018

       

    Sahara
    Sahara

    1984

    259 021

    60 758

    413 993

         

    Retour de la rivière kwaï
    Return from the River Kwai

    1989

    25 298

    8 317

    72 111

         

    S.A.S l' Œil de la veuve
    Eye of the Widow

    1991

    21 093

    10 574

           

     

    Andrew McLaglen, fils de l'acteur britannique Victor McLaglen, a grandi sur les plateaux de cinéma ou très jeune il fut amené a fréquenter John Wayne et John Ford. Après avoir travaillé comme assistant réalisateur sur quelques petits films, Ford l'engage en tant qu'assistant réalisateur sur le film L'Homme tranquille (1952). Après avoir assisté des réalisateurs comme Budd Boetticher ou William A. Wellman, McLaglen réalise son premier film, Man in the Vault (1956), suivie de Légitime Défense en 1956 - un western de série B avec James Arness , Angie Dickinson et Harry Carey Jr.. Il dirige ensuite son propre père dans The Abductors. Il se tourne ensuite vers la télévision et dirige notamment des épisode de Perry Mason et Rawhide. En 1963, il revient au cinema avec Le Grand McLintock dans lequel il dirige de vieux acteurs de John Ford, notamment John Wayne et Maureen O'Hara. Mais c'est surtout avec Les Prairies de l'honneur qu'il obtient la notoriété, malgré des critiques très rudes l'accusant de copier John Ford. Jusqu'en 1973, il realise principalement des westerns, la plupart avec dans le rôle principal John Wayne, dans cinq films, ou James Stewart, dans trois films. Après Les Cordes de la potence, il se spécialise dans le film de guerre, et continue de diriger quelques grands nom du cinema tels Charlton Heston, Richard Burton, Gregory Peck ou encore Roger Moore. Il est l'un des rares réalisateurs, avec John Sturges et Don Siegel, à avoir dirigé John Wayne et Clint Eastwood

     

     

    .

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique