• Michael-MANN.jpg

     

     

     

     

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    EUROPE

    BO US

    Comme un homme libre (TV)

    1981

    89 528

    34 333

    299 043

     

     

     

     

     

    Solitaire,le

    1981

    156 026

    65 152

    320 791

    35 592

     

     

     

    4,3

    Forteresse noire,la

    1984

    289 393

    74 583

     

     

     

     

     

    3,7

    Sixième sens,le

    1987

    147 354

    39 363

    61 389

    9 622

     

     

     

    8,6

    Dernier des Mohicans, Le

    1992

    1 241 932

    326 593

    1 298 766

    830 086

     

     

     

    75,5

    Heat

    1996

    1 423 689

    425 851

    1 253 146

    1 072 366

    2 737 031

    1 299 031

    9 948 508

    67,4

    Révélations

    2000

    395 050

    151 332

    441 489

    107 495

    1 702 645

    1 173 719

    8 227 086

    28,9

    Ali

    2002

    1 018 838

    267 648

    480 508

    339 193

    979 526

    215 942

    3 415 860

    58,2

    Collatéral

    2004

    1 447 226

    474 641

    1 150 207

    950 851

    1 863 159

    1 139 395

    8 738 000

    100,1

    Miami vice, deux flics à Miami

    2006

    1 571 859

    412 556

    644 498

    1 121 774

    1 532 316

    554 927

    7 586 591

    63,4

    Public enemies

    2009

    1 566 804

    463 493

    1 234 911

    674 788

    1 289 874

    902 777

    7 746 026

    97,1

     

    Réalisateur rare et apprécié, Michael MANN est un esthète qui s'appuie sur de bons scénarios et de grandes bande son. Ses débuts il les fait à la télévision. Ses premiers résultats sont modestes au box office, pourtant "La forteresse noire" est un bon film. Il connait un succès retentissant avec la série "Miami Vice" ( qui a salement vieillie comme toutes les séries des 80's) et réalise "Le 6ème sens" qui floppe, et pourtant ce film présente pour la première fois le personnage d'Hannibal Lecter qui sera repris avec bonheur par Jonathan DEMME et Anthony HOPKINS. 

    Alors qu'on ne l'attend plus, il cartonne enfin avec l'adaptation du "Dernier des mohicans" avec Daniel DAY LEWIS et tourne, pour moi, son plus grand film avec "Heat" avec ses acteurs géniaux et son gunfight d'après braquage d'anthologie. On l'attend depuis pour un prochain chef 'oeuvre, dont il s'est approché avec "Collatéral". Mais ses deux derniers films ont un peu déçu, même si "Public enemies" comprend un casting fantastique. Du reste le public connait désormais la marque "Michael MANN" ce qui permet à ses films de dépasser régulièrement et confortablement  le million de spectateurs.   

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique