•  

     

    S cm gerard oury 2

     

       

    France

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    BO US

    Main chaude,la

    1960

    525 497

             

    Menace,la

    1961

    1 005 769

             

    Crime ne paie pas, Le

    1962

    1 327 403

             

    Corniaud,le

    1965

    11 739 783

    1 545 868

           

    Grande Vadrouille, La

    1966

    17 273 065

    3 026 249

       

    N°11

     

    Cerveau, Le

    1969

    5 547 299

    1 521 879

       

    N°21

     

    Folie des Grandeurs, La

    1971

    5 565 824

    1 149 112

       

    N° 100

     

    Aventures de Rabbi Jacob, Les

    1973

    7 295 727

    2 935 435

    2 500 000

         

    Carapate, La

    1978

    2 923 257

    816 566

           

    Coup du parapluie, Le

    1980

    2 451 606

    259 452

           

    As des as, L'

    1982

    5 452 593

    488 468

    1 486 243

         

    Vengeance du serpent à plumes, La

    1984

    2 663 303

             

    Levy et Goliath

    1987

    2 166 907

    16 752

           

    Vanille fraise

    1989

    768 518

    10 467

           

    Soif de l'or, La

    1993

    1 517 890

    3 064

           

    Fantôme avec chauffeur

    1996

    404 461

             

    Schpountz, Le

    1999

    205 809

             

     

    Une fois passé derrière la caméra, Gérard Oury ne tarde pas à rencontrer le succès. Après une comédie, La main chaude (1959), et l'adaptation d'un polar de Frédéric Dard, La menace (1960), il connaît un premier succès avec Le crime ne paie pas (1961), film qui regroupe nombre de vedettes. Pour son film suivant, Le Corniaud (1964), Gérard Oury réunit le duo Louis de Funès-Bourvil autour duquel il a écrit le scénario. Ce film comique destiné au grand public rencontre un très large succès grâce aussi bien au burlesque des situations qu'à celui des personnages. Fort de cette réussite, le réalisateur décline cette recette à de nombreuses reprises : La grande vadrouille (1966), classique du cinéma français, réunit dans le Paris de l'Occupation Louis de Funès et Bourvil qui conduisent des aviateurs en zone libre et dont le périple connaît de multiples rebondissements ; Le cerveau (1968), avec Bourvil et Jean-Paul Belmondo ; La folie des grandeurs (1971), avec Yves Montand, Alice Sapritch et Louis de Funès qui poursuit avec Les aventures de Rabbi Jacob (1973). Mais ce genre s'essouffle et La carapate (1978) ne recueille pas le succès escompté. Avec L'as des as (1982), le réalisateur reconquiert le public, misant sur la personnalité d'un Jean-Paul Belmondo comique et cascadeur. Après plusieurs films au succès modeste (La vengeance du serpent à plume, 1984 ; Vanille Fraise, 1989), Gérard Oury met en scène deux acteurs comiques montants, Christian Clavier et Catherine Jacob, dans La soif de l'or (1992). Il continue d'appliquer les vieilles recettes du burlesque. Dans Fantôme avec chauffeur (1996), il remet au goût du jour les duos d'acteurs, avec Philippe Noiret et Gérard Jugnot. Autant de films destinés à divertir le spectateur, à l'image du Schpountz (1999).

    .

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique