•  

     

     

     

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    Italie

    BO US

    La valse des truands

    18.08.71

    Metro-Goldwyn-Mayer

    120 408

    11 591

    375 668

     

     

     

    Big Boss

    17.05.73

    C.I.C

    2 519 063

    720 624

    2 211 383

     

    n ° 52

    2,8 R

    La fureur de vaincre

    2.08.73

    Etoile / La Boétie

    3 016 115

    595 387

    2 034 752

    1 200 000

    n ° 26

    3,4 R

    La fureur du dragon

    18.12.74

    C.F.D.C

    4 002 004

    1 201 155

    2 345 259

    1 500 000

    n ° 35

     

    Le jeu de la mort

    23.08.78

    A.M.L.F

    2 258 923

    396 897

    1 112 793

    575 000

    n ° 50

    4,9 R

    Opération dragon

    30.01.74

    Warner-Columbia

    4 444 582

    1 141 141

    2 462 489

    1 700 000

    n ° 44

    11,5 R

     

    Au départ Bruce LEE avait peu de chance de rencontrer le succès au cinéma international. Comme beaucoup d'enfants asiatiques il étudie les arts martiaux petit et intègre des tournages locaux. Parti étudier aux USA il est remarqué pour son talent dans la pratique du kung-fu. Il intègre une série télé US "Le frelon vert" . D'une taille modeste (officiellement 1m71 mais surement un petit peu moins) il compense ce handicap par une force physique phénoménale et une agilité spectaculaire. Si la série n'a pas marqué l'histoire de la télé US il est repéré par l'industrie cinématographique et joue les seconds couteaux. Il se blesse gravement au dos à l'entrainement et après une période de repos forcé il revient sur les écrans plus fort physiquement que jamais. Réalisés par Lo Wei que l'acteur reprochera de l'avoir exploité, les films se révèlent simplistes. Bruce Lee assouvit ses vengeances en étourdissant (dans le meilleur des cas) ses adversaires par une pratique du kung fu impressionnante. Incroyable bête charismatique, Bruce Lee mange littéralement la caméra. Très vite ses films s'imposent en Europe. Si ces films laissent de marbre les distributeurs français, un plus malin que les autres, René CHATEAU va distribuer les films dans sa salle, le Hollywood Boulevard à Paris. Doué d'un sens marketing certain, il attire le chaland par des affiches géantes. Le bouche à oreille est énorme, et les enfants des cours d'école ne cessent de parler de ce phénoménal acteur à la grande inquiétude des parents effrayés par la violence des combats. La Bruce Lee mania éclate. "Big boss"et  "La fureur de vaincre" sortent à trois mois d'intervalle avec succès. Mais a nouvelle tombe stupéfiante. Bruce Lee est retrouvé mort en 1973 à 32 ans comme James DEAN ou Marilyn MONROE il est mort très jeune dans des conditions brutales. Il avait eu le temps de réaliser son propre film et de tourner avec Roebrt CLOUSE aux USA. Ces deux derniers films sortis en 1974 triomphent en France et atteignent chacun les 4 millions de spectateurs. En 1978, Robert Clouse sort "Le jeu de la mort" dont le tournage avait été stoppé par la mort de l'acteur.

    Entré dans la légende à sa mort, sa célébrité n'a jamais déclinée. Les films sont ce qu'ils sont, on retiendra un combat célèbre entre lui et Chuck NORIS, mais l'acteur avait une présence phénoménale, jamais retrouvée depuis sans compter qu'il était beau. Grâce à lui la pratique du kung fu est devenue courante dans le monde et durant plusieurs mois des dizaines de films asiatiques ont envahis les écrans parisiens sans compter que tout bon adolescent devait avoir un nunchaku dans sa chambre. On ne compte plus les miroirs brisés et les omoplates endolories lors de self démonstrations devant la glace.  Beaucoup d'acteurs ont été influencés par son jeu, sans jamais vraiment lui être arrivé à la taille mis à part Jackie CHAN, mais dans un autre registre. 

     

    Merci à Didier NOISY  pour l'idée du tabelau et les chiffres actualisés

     

     

     

    .

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique