• BOX OFFICE USA 1977 - MISE A JOUR

    Merci à Laurent AUMAITRE et à Didier NOISY

     

     

     

    Rentals

    grosses

     

     

     

    LA GUERRE DES ETOILES

    20th CENTURY-FOX

    176 000 000

    322 000 000

    LUCAS

    HAMILL

    FORD

    RENCONTRE DU 3ème TYPE

    COLUMBIA

    77 000 000

    116 395 000

    SPIELBERG

    DREYFUSS

    TRUFFAUT

    SATURDAY NIGHT FEVER

    PARAMOUNT

    74 100 000

    142 500 000

    BADHAM

    TRAVOLTA

    GORNEY

    COURS APRES MOI SHERIFF

    UNIVERSAL

    57 259 000

    126 737 438

    NEEDHAM

    REYNOLDS

    FIELD

    ADIEU JE RESTE

    WARNER BROS.

    41 000 000

    83 700 000

    ROSS

    DREYFUSS

    MASON

    LES GRANDS FONDS

    COLUMBIA

    31 000 000

    63 808 163

    YATES

    BISSET

    NOLTE

    OH, GOD !

    WARNER BROS.

    31 000 000

    51 061 196

    REINER

    DENVER

    BURNS

    L'ESPION QUI M'AIMAIT

    UNITED ARTISTS

    24 000 000

    46 800 000

    GILBERT

    MOORE

    BACH

    IN SEARCH OF NOAH'S ARK

    SCHICK SUNN

    23 000 000

    55 735 000

    CONWAY

    DOCUMENTAIRE

     

    LES FAUX DURS

    UNITED ARTISTS

    22 940 000

    46 820 000

    RITCHIE

    REYNOLDS

    KRISTOF

    UN PONT TROP LOIN

    UNITED ARTISTS

    21 000 000

    50 800 000

    ATTENBOROUGH

    REDFORD

    CONNERY

    LE GRAND FRISSON

    20th CENTURY-FOX

    19 163 000

    39 110 000

    BROOKS

    BROOKS

    KAHN

    PETER ET ELLIOT LE DRAGON

    BUENA VISTA

    18 400 000

    36 000 000

    CHAFFEY

    REDDY

    ROONEY

    L'EPREUVE DE FORCE

    WARNER BROS.

    17 500 000

    35 400 000

    EASTWOOD

    EASTWOOD

    LOCKE

    DE L'AUTRE COTE DE MINUIT

    20th CENTURY-FOX

    17 000 000

    24 700 000

    JARROTT

    PISIER

    SARANDON

    LE TOURNANT DE LA VIE

    20th CENTURY-FOX

    16 800 000

    34 820 000

    ROSS

    MacLAINE

    BANCROFT

    A LA RECHERCHE DE

    Mr GOODBAR

    PARAMOUNT

    16 500 000

    22 500 000

    BROOKS

    KEATON

    GERE

    BERNARD ET BIANCA

    BUENA VISTA

    15 000 000

    29 000 000

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    AIRPORT 77

    UNIVERSAL

    15 000 000

    30 790 000

    JAMESON

    LEMMON

    GRANT

    HEROES

    UNIVERSAL

    15 000 000

    33 500 000

    KAGAN

    FIELD

    WINCKLER

    LA COCCINELLE A

    MONTE CARLO

    BUENA VISTA

    14 000 000

    28 000 000

    McEVEETY

    JONES

    KNOTTS

    L' EXORCISTE II : l'hérétique

    WARNER BROS.

    13 900 000

    25 011 000

    BOORMAN

    BLAIR

    BURTON

    TOUCHE PAS A MON GAZON

    COLUMBIA

    13 618 000

    28 000 000

    KOTCHEFF

    J.FONDA

    SEGAL

    LA CASTAGNE

    UNIVERSAL

    13 595 000

    28 000 000

    HILL

    NEWMAN

    WARREN

    BLACK Sunday

    PARAMOUNT

    13 325 501

     

    FRANKENHEIMER

    SHAW

    DERN

    ONE-ON-ONE

    WARNER BROS.

    13 100 000

     

    JOHNSON

    BENSON

    O'TOOLE

    THE BAD NEWS BEARS IN

    BREAKING TRAINING

    PARAMOUNT

    13 077 324

    15 052 000

    PRESSMAN

    DEVANE

    JAMES

    ANNIE HALL

    UNITED ARTISTS

    12 000 000

    39 200 000

    ALLEN

    KEATON

    ALLEN

    UN VENDREDI DINGUE,

     DINGUE, DINGUE

    BUENA VISTA

    11 500 000

     

    NELSON

    HARRIS

    FOSTER

    JULIA

    20th CENTURY-FOX

    11 300 000

    20 714 000

    ZINNEMANN

    J.FONDA

    REDGRAVE

    DROLE DE SEDUCTEUR

    20th CENTURY-FOX

    10 645 000

    21 720 000

    WILDER

    WILDER

    KANE

    THE LATE GREAT

    PLANET EARTH

    (reprise)

    P.I.E

    9 656 000

     

    AMRAM

    DOCUMENTAIRE

     

    ORCA

    PARAMOUNT

    9 230 958

    19 024 000

    ANDERSON

    HARRIS

    RAMPLING

    WHICH WAY IS UP ?

    UNIVERSAL

    8 707 000

    17 700 000

    SCHULTZ

    PRYOR

    McKEE

    UN PETIT MELO DANS LA TETE

    COLUMBIA

    8 386 000

     

    BROOKS

    CONN

    SILVER

    LE TOBOGGAN DE LA MORT

    UNIVERSAL

    8 234 000

     

    GOLDSTONE

    SEGAL

    WIDMARK

    MacARTHUR, le Général rebelle

    UNIVERSAL

    8 165 000

    16 320 000

    SARGENT

    PECK

    BONAR

    FRANKENSTEIN JUNIOR  (reprise) 

    20th CENTURY-FOX

    8 000 000

     

    BROOKS

    WILDER

    FELDMAN

    SINBAD ET L'ŒIL DU TIGRE

    COLUMBIA

    7 700 000

    16 190 000

    WANAMAKER

    WAYNE

    POWER

    GREASED LIGHTING

    WARNER BROS.

    7 600 000

     

    CHULTZ

    PRYOR

    BRIDGES

    FINAL CHAPTER : Walking Tall

    AIP / FWS

    7 500 000

     

    STARRETT

    SVENSON

    TUTTLE

    BANDE DE FLICS

    UNIVERSAL

    7 071 000

     

    ALDRICH

    DURNING

    GOSSETT JR

    MON BEAU LEGIONNAIRE

    UNIVERSAL

    7 030 000

     

    FELDMAN

    FELDMAN

    ANN-MARGRET

    NEW-YORK, NEW-YORK

    UNITED ARTISTS

    6 539 534

    13 370 000

    SCORSESE

    MINNELLI

    DE NIRO

    LE MONSTRE EST VIVANT  (reprise)

    WARNER BROS.

    6 300 000

    15 780 000

    COHEN

    RYAN

    FARRELL

    BOBBY DEERFIELD

    COLUMBIA

    6 000 000

    9 300 000

    POLLACK

    PACINO

    KELLER

    LE CONVOI DE LA PEUR

    PARAMOUNT

    5 942 173

    12 130 000

    FRIEDKIN

    SCHEIDER

    CREMER

    L'ARNAQUE  (reprise)

    UNIVERSAL

    5 860 000

     

    HILL

    NEWMAN

    REDFORD

    LES SURVIVANTS DE

    LA FIN DU MONDE

    20th CENTURY-FOX

    5 500 000

     

    SMIGHT

    VINCENT

    PEPPARD

    A PIECE OF THE ACTION

    WARNER BROS.

    5 400 000

     

    POITIER

    POITIER

    COSBY

    FOR THE LOVE OF BENJI

    MULBERRY SQUARE

    5 000 000

    17 700 000

    CAMP

    GARRETT

    SMITH

    SORCIERS DE LA GUERRE, LES

    20th CENTURY-FOX

    4 659 000

    9 510 000

    BAKSHI

    ANIMATION

     

    ULTIMATUM DES

    TROIS MERCENAIRES, L'

    ALLIED ARTISTS

    4 500 000

     

    ALDRICH

    LANCASTER

    BROWNE

    UN COUPLE EN FUITE

    WARNER BROS.

    4 300 000

     

    HEFFRON

    P.FONDA

    SAINT JAMES

    UN ESPION DE TROP

    M.G.M

    4 278 000

     

    SIEGEL

    BRONSON

    REMICK

    PONT DE CASSANDRA, LE

    AVCO EMBASSY

    4 183 000

     

    COSMATOS

    LOREN

    HARRIS

    ILE DES ADIEUX, L'

    PARAMOUNT

    4 035 000

    5596173

    ou 8.23

    SCHAFFNER

    SCOTT

    HEMMINGS

    L'ÎLE DU DOCTEUR MOREAU

    AIP / FWS

    4 000 000

     

    TAYLOR

    LANCASTER

    YORK

    GREATEST, THE

    COLUMBIA

    3 800 000

     

    GRIES

    DOCUMENTAIRE

     

    JE NE T'AI JAMAIS PROMIS

     UN JARDIN DE ROSES

    NEW WORLD

    3 200 000

     

    PAGE

    QUINLAN

    ANDERSSON

    UN COCKTAÏL EXPLOSIF

    20th CENTURY-FOX

    3 100 000

    6 330 000

    ALLEN

    CARRADINE

    HALLOWAY

    CONTINENT OUBLIE, LE

    AIP

    3 000 000

     

    CONNOR

    WAYNE

    McCLURE

    ENFER MECANIQUE, L'

    UNIVERSAL

    2 916 000

     

    SILVERSTEIN

    BROLIN

    LLOYD

    DAY OF THE ANIMALS, THE

    FVI

    2 856 000

     

    GIRDLER

    GEORGE

    NIELSEN

    EMPIRE DES FOURMIS

    GEANTES, L'

    AIP

    2 500 000

     

    GORDON

    COLLINS

    LANSING

    LACHEZ LES BOLIDES

    NEW WORLD

    2 500 000

     

    HOWARD

    HOWARD

    MORGAN

    RUBY

    DIMENSION

    2 233 128

     

    HARRINGTON

    LAURIE

    WHITMAN

    RAGE

    NEW WORLD

    2 200 000

     

    CRONENBERG

    CHAMBERS

    MOORE

    AUDREY ROSE

    UNITED ARTISTS

    2 000 000

     

    WISE

    HOPKINS

    MASON

    GENERATION PROTEUS

    M.G.M

    2 000 000

     

    CAMMELL

    CHRISTIE

    WEAVER

    VIVA ABBA

    WARNER BROS.

    2 000 000

     

    HALLSTROM

    DOCUMENTAIRE

     

    SUSPIRIA

    JBA

    1 800 000

     

    ARGENTO

    HARPER

    CASINI

    FIRST LOVE

    PARAMOUNT

    1 774 771

     

    DARLING

    KATT

    DEY

    BUGSY MALONE

    PARAMOUNT

    1 756 146

    2 783 840

    PARKER

    FOSTER

    BAIO

    THEORIE DES DOMINOS, LA

    AVCO EMBASSY

    1 700 000

     

    KRAMER

    HACKMAN

    BERGEN

    LES GALERES DE CHARLIE BROWN

    PARAMOUNT

    1 549 922

    3 223 888

    MELENDEZ

    ANIMATION

     

    SLIPPER AND THE ROSE :

     THE STORY OF CINDIRELLE

    UNIVERSAL

    1 549 000

     

    FORBES

    HEWSON

    TURNER

    CROIX DE FER

    EMBASSY PICTURES

    1 509 000

     

    PECKINPAH

    COBURN

    SCHELL

    BISON BLANC, LE

    UNITED ARTISTS

    1 500 000

     

    THOMPSON

    BRONSON

    NOVAK

    FARMER, THE

    COLUMBIA

    1 500 000

     

    BERLATSKY

    ATKINS

    CONWAY

    SALUT BRUCE LEE,

    BONJOUR LE TIGRE

    DIMENSION

    1 455 235

     

    LEE

    LI

    CHANG

    ANNE ET ANDY

    20th CENTURY-FOX

    1 350 000

     

    WILLIAMS

    ANIMATION

     

    INVASION DES SOUCOUPES

    VOLANTES, L'

    WARNER BROS.

    1 300 000

     

    HUNT

    C.LEE

    VAUGHN

    ON M'APPELLE DOLLAR

    20th CENTURY-FOX

    1 300 000

     

    KAPLAN

    HILL

    PERRINE

    CENDRILLON (reprise)

    BUENA VISTA

    1 160 000

     

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    DERNIER NABAB, LE

    PARAMOUNT

    1 154 536

    1 819 912

    KAZAN

    DE NIRO

    CURTIS

    MOONSHINE COUNTY EXPRESS

    NEW WORLD

    1 100 000

     

    TRIKONIS

    SAXON

    HOWARD

    CRATER LAKE MONSTER

    C.I.P

    1 050 000

     

    STROMBERG

    CARDELLA

    ROBERTS

    THIEVES

    PARAMOUNT

    1 002 900

     

    BERRY

    THOMAS

    GRODIN

    IL ETAIT UNE FOIS LA LEGION

    COLUMBIA

    1 000 000

     

    RICHARDS

    HACKMAN

    HILL

    ERASERHEAD

    LIBRA FILMS

     

    7000000 ?

    LYNCH

    NANCE

    STEWART

    FRATERNITY ROW

    PARAMOUNT

     

    290 674

    TOBIN

    ABER

    BROWN

    HAMBURGER FILM SANDWITCH

    UFDC

     

    15000000 ?

    LANDIS

    JOI

    KAHAN

    HANDEL WITH CARE

    PARAMOUNT

     

    815 530

    DEMME

    LE MAT

    CLARK

    HORRIBLE INVASION, L'

    DIMENSION

     

    17000000 ?

    CARLOS

    SHATNER

    BOLLING

    JOSEPH ANDREWS

    UNITED ARTISTS

     

    839 865

    RICHARDSON

    ANN-MARGRET

    FIRTH

    .

    « BOX OFFICE UK WEEK END DU 12 FEVRIER 2016 AU 18 FEVRIER 2016 : LE TRIOMPHE DE DEADPOOLBOX OFFICE FRANCE DU 10 FEVRIER 2016 AU 16 FEVRIER 2016 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Didier

    Effectivement, cher Renaud, si on ne tient compte que des strictes résultats de 1977 (et seulement de cette année là), il y a quelques corrections a apporter... en attendant, peut-être, le verdict de Laurent. A noter que ces chiffres glanés sur le "film français" de septembre 1978, proviennent du récap 77 de Variety.

     

    Alors, essayons de reprendre ces rentals point par point :

     

    - La guerre des étoiles, a bien réalisé 127,0 M$ en 77. Pour 1978, une nouvelle sortie (continuation ?) est indiquée à 38,375 M$ ce qui montait le cumul à 164,765 M$.

    - Rencontre du 3ème type, sorti en novembre, a fait 23,0 M$ en 77, mais une reprise (continuation ?) en 1978 est indiquée à 54,0 M$. cumul 78 = 77,0 M$

      Le film resortira en 1980 pour une "édition spéciale", qui engendrera 5,750 M$ rentals, soit 11 894 887$ bruts supplémentaires (chiffres à vérifier...).

      Les résultats cumulées des Grosses parlent d'un 128 290 347 $.

    - La fièvre du samedi soir, qui n'était pas indiqué dans le tableau de 78 (!), aurait réalisé 71,463 M$. Mais le chiffre le plus probable est de 94 213 184 $ Grosses.

    - Cours après-moi Sheriff, est bien indiqué à 39,744 M$ pour 1977. Le film aurait cumulé 57,259 M$ sur 77/78. Gross= 126 737 428 $.

    - Adieu je reste, est l'un des Grosses difficilement vérifiable (au même titre qu'un "Bonny and Clyde", par exemple) car selon les sources il varie de 83,7 à 102,0 M$ !!!

    - Les grands fonds, gross officiel = 63 808 163 $

    - In Search of Noah's Ark, Gross = 55 700 000 $

    - Bernard et Bianca a réalisé 17,0 M$ rentals en 1977, mais a connu deux rééditions en 83 et 89, pour Gross total de 48 775 599 $.

      Donc, de combien était le Gross de 1977 ? Si Laurent a la réponse (ainsi que le rental/gross de 1983)...

    - Le grand frisson, a eu un rentals de 17,040 M$ en 1977.

    - Peter et Elliott le dragon à réalisé 16,100 M$ rentals en 77. Bizarrement, son estimation de Gross n'apparait nulle part. (de même pour "Un violon sur le toit"...).

    - Le tournant de la vie, rentals 77= 15,045 M$. Total Gross= 25 933 445 $

    - A la recherche de Mr Goodbar, rentals 77= 9 087 240 $. Total Gross= 22 512 655 $

    - Airport 77, pas de Gross véritablement "officiel". Là encore, Laurent, help !

    - Heroes, rentals 77= 9,960 M$.

    - Un vendredi dingue..., total gross= 25 942 000 $.

    - Julia, total gross= 26 642 857 $

    - Les faux durs, total gross = 37 187 139 $.

    - Which Way is Up ?, pas de Gross connu.

    - Le toboggan de la mort, total gross= 17 744 424 $.

     

    A noter, deux autres films au dessus des 5 000 000 $ que j'ai retrouvé, depuis :

    - The Lincoln Conspiracy : 5 614 000 $ (rental)

    - Across the Great Divide, rental 77=  6 053 000 $. Total Gross= 18 806 000 $

    2
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Bonjour cher Renaud et cher Didier,

    Le cas de Star Wars est particulier car alors qu’il n’avait pas encore terminer  son exploitation américaine (le pays est vaste et le système d’exploitation  était différent à l’époque), courant 78 il ressorti dans les villes où il était déjà passé, pour continuer ainsi son deuxième tour des Etats Unis jusqu’en 1979.  Le chiffre de 1978 qu’indique Didier est à la fois une continuation et une reprise. A ma connaissance, il n’y eu qu’un seul cas similaire, celui d’Autant en emporte le vent. Sorti fin 1939 Son exploitation-reprise dura jusqu’en fin 1942. Il fut ainsi le champion du BO US de l’année en 1940, 41 et 42. Pour en revenir à Star Wars il rapporta encore 11.538 millions rentals en 79. Le total de sa première exploitaion fut donc d’un plus de 176 millions. Il fut repris en 1982 et rapporta encore 8.36 M$. Il réalisa en termes de gross : 215.37M$ en 77, 107 203 140 en 78-79 + 15 476 285 en 82. Ceux que vous indiquez Renaud sont en fait les rentals monde  réalisés fin 79. Dans le monde du reste le film rapporta 406.5M$ fin 77 et atteignait 513.7M$ fin 79 et 540M$ fin 82 (il s’agit la de gross).

    Pour Rencontre du 3° type Le chiffre de 78 est bien une continuation. En terme de gross j’ai les chiffres suivants : 116 395 460 en 1977+15 693 175 en 1980. 166M$ cumulés à ce jour.

    L a fièvre du samedi soir fut purement et simplement oublié par Variety ! Mais on trouve le chiffre de 74.1M$ rentals dès 1980. Pour les gross de 94M$ j’ai toujours pensé qu’il s’agissait de rentals monde. Dans le cas contraire cela signifirait que les rentals étaient de 78% ! Autrement le chiffre de  142.5 M$ est également avancé pour les gross. Pour info il aurait rapporté 237 113 284 $ (grosss) dans le monde.

    Adieu je reste est l’illustration parfaite de tous ce que l’on à dit concernant les gross.

    Pour les grands fonds j’ai trouvé également 2 autres gross : 47346365 ou 50681884, mais il doit y avoir là encore une histoire de rental monde.

    Concernant Bernard et Bianca c’est peu le « foutoir », comme souvent pour les Disney. En 77 Variety annonce effectivement 17M$ rentals, mais revoit ce chiffre à la baisse dès 1980, à 15M$. Les gross seraient de 29M$ en 77, 21M$ en 83 (portant ainsi les rentals à 21.335M$) et 21 215 869 $ en 89.

    Le  Grand frisson : Les gross de 39.11M$ existent également.

    Le tournant de la vie : Autres gross existants sur internet : 33.6M$ et 34.82M$.

    Airport 77 (les naufragés du 747) : Gross de 30.79M$.

    Heroes : Gross de 33.5M$ cumulés.

    Un vendredi dingue… : 0.3M$ gross suplémentaires en 1981.

    Julia : J’ai également le chiffre de 20 714 400 $ pour les gross.

    Les faux durs : les 9M$ rentals étaient incomplet, le film (sorti mi-novembre 77) étant toujours en exploitation. Ce sont  22.94M$ rentals qu’il réalisa à la fin de son exploitation. Les gross qu’avance Didier, je les connais et la encore je pense qu’il s’agit de rentals monde. Pour ma part j’ai également le chiffre de 46.82M$.

    Which way is up : J’ai le chiffre de 17.7M$ gross.

    Across the great divide : rental=  3 183 950$ en 1977 + 6M$ en 1978 et encore 0.93M$ en 79.

    Oh god ! Il y a également  51 061 196$ gross.

    In search of noa’s Ark : 55.735M$ gross.

    L’épreuve de force :  Egalement 35.4M$ gross.

    La castagne : Rental revus à la baisse = 13.595M$.

    Touche pas mon gazon : rental= 13.618M$, gross =28M$ .

    L’exorciste 2 : Autre gross de 25.011M$.

    Black Sunday : Le chiffre que vous donnez pour les gross, est en fait le chiffre rental cumulé.

    The bad new bears : Rentals complets = 15.052 M$.

    Drôle de séducteur : Rentals complets = 10.645M$, gross =21.72 M$.

    Orca : autre gross de  19.24M$.

    Mac arthur : autre gross de 16.32.

    Sinbad : gross= 16.19M$.

    Greased lihghtning : rental complet = 7.6M$.

    3
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Renaud

    Au fait, oui LAurent j'ai tout mais il faut que je corrige les tableaux "à la main" sur le blog et c"est délicat et vous savez bien que c'est aussi chronophage, mais toutes les corrections seront effectuées !

    4
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    A cela s'ajoute les reprises en rentals de :

    - un cadavre au dessert : 3.2M$

    - Fantasia : 2.2M$

    - les boatniks : 2.3M$

    - the gnome mobile : 2.3M$

    - Frissons garantie : 1.95 M£

    - Chewing gum rallye : 1.8M$

    - Alice au pays des merveilles : 1.5M$

    - Blanche neige et les 7 nains : 1.25M$

    - Let's do it again : 1M$

    - Les hommes du président : 1M$

    5
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    L’île du Docteur Moreau : rental revus à la baisse =  4M$.

    Un petit mélo dans la tête :  rental complet = 8.386M$.

    Mon beau légionnaire : rental complet = 7.03M$.

    New York New York : rental complet = 6 539 534 $, autres gross possible = 13 .37M$ ou 16.4M$.

    Convoi de la peur : gross = 12.13M$.

    L’espion qui m’aimait : Gross monde = 185.4M$.

    The late great planete earth est une reprise d’un documentaire sorti en 1971. A l’époque il rapporta 8.85M$ rentals, il fut repris une dernière fois en 79 et rapporta de nouveau 3.483 M$ rentals.

    Frankenstein junior ressortie en 79 et rapporta 4.297 m$ rentals suplémentaires portant le total à 38.823M$ pour de gross de 86.273M$.

    Le monstre est vivant : gross cumulés = 15.78M$

    L’arnaque : Gross cumulés = 159 616 327$.

    Voila j’espère que ça intéresse d’autres personnes que nous trois et que ça n’est pas trop indigeste pour les autres.

    Renaud avez-vous publier le deuxième tableau de Clint Eastwood que je vous ai envoyé, je ne le trouve nulle part.

    6
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Renaud

    Merci pour ce trvaail colossal Laurent, cest dingue de voir que mêmes les américains n'ont pas votre savoir ni votre base de données.

    Bref avec tout cela, je pense que le tableau sera le plus exhaustif au monde (carrément) pour le BO US 1977, y aura pas d'équivalent sur le net grâce à vous...

    J'espère que ces chiffres captiveront forcément quelqu'un d'autre que nous....

     

    J'espère que cela éclairera les memebres des forums de BO US que je fréquente sur Allo Ciné pour faire comprendre la complexité du BO US. Des classements all time y sont effectués qui mélangent tout comme je le dis souvent rentals + grosses sans compter l'inflation....

     

    Merci pour les éclaircissements sur Blanche Neige, Autant en emporte le vent.

    Je ferai une section spéciale pour les récaps annuels et j'intègrerai également celui-ci dans la fiche de la dernière semaine de 1977 parce que c'est un peu difficile de bouger quoi que ce soit sur mon blog du fait que chaque fiche est classée par date et que je fonctionne beaucoup en liens hypertexte...

     

    Mon cher Laurent je regrette nos petits mots d'antan, j'avoue, vous être un maître du BO US. C'est Laurent Lemaître si je puis me permettre.

     

    Cordialement.

    7
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Merci beaucoup pour ces éloges, mais pour être tout à fait honnête, ce tableau est loin d'être exhaustif.

    En effet, j'avoue ne pas avoir  affiné tous les chiffres du tableau (j'ai laissé des chiffres arrondis et pour certains je n'ai donné les rentals complets quand l'écart n'était pas significatif) par manque de temps, et je m'en excuse.

    Mais surtout ce tableau s'arrête aux film de minimum 5M$ rentals, or, il y a ceux qui ont fait moins et il y en pas mal. Pour autant beaucoup ne sont pas connus ou oubliés et surtout inédits chez nous. Mais si cela vous intérresse je peut vous les communiqués.

    8
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Et puisqu’on parle d’autant en emporte le vent, je voudrais apporter quelques notes, mais il me semble capital de connaitre le contexte avant toute chose.

    Il faut d’abord savoir, qu’Hollywood ressenti très durement la crise de 29. Les salles se vidèrent et le prix des billets chutèrent. Par exemple avant la crise le coût d’une place en exclus était couramment de 2$, à la fin des années 30 elles dépassaient rarement le dollar. Alors que le prix des grandes premières pouvait aller jusqu'à 5$ (pour Ben-hur de 1925 par exemple), aucune ne couta  plus de 3$ dans les 30’s. C’est finalement la 2° guerre qui relança l’économie. Moins d’hommes et de femmes à nourrir (l’armée s’en chargeait), et du travail pour tout le monde (l’effort de guerre). L’américain moyen retrouva 2 choses qui lui manquait depuis 13 ans : L’argent et le cruel besoin de se changer les idées. Du coup les gents se ruèrent dans les salles En 1936 il y eu 40 films « millionnaires ». Il y en avait 101 en 1942. Alors qu’en 1939 un film était considéré comme un succès avec 600 000$ de rental et comme un hit (on ne parlait pas de blockbuster alors) dès 1M$ rental. Pire, 500 000$ rental à l’étranger  était rarement atteint. L’Allemagne nazie et l’Italie Fasciste étaient fermés au ciné US, l’Espagne de Franco ne possédait quasiment plus de salles de cinémas. Quand à la France elle était encore très chauvine, et imposait des quotas au ciné américain.

    Bref le marché international était très restreint pour le ciné US. Et les choses n’allait pas changer rapidement, car si on parlait de hit dès 3M$ rental aux US dans les années 50 il n’en fallait qu’un à l’étranger pour qu’un film américain en soit un. Pour Autant en emporte le vent, ce fut pire puisqu’il n’eut droit qu’à une avant-première en France (d’après Fabrice Ferment) et ne sorti finalement chez nous qu’en 1950.

    Avant sa sortie la plus grosse recette (rental) US de tous les temps était de 4.5M$ cumulés pour Ben-Hur 1925. 3.825M$ en une exploitation pour le Fou chantant de 1928. Les gros rentals monde jamais enregistré était de 10.5M$ cumulés, toujours pour Ben-Hur.

    Sachant tous cela, avec les infos suivantes (qui reprennent tous les chiffres de Didier, désolé pour la répétition) j’espère que le débat de savoir quel le plus gros succès du cinéma entre Titanic et Avatar évoluera un peu.

    Le roman fut le plus gros succès littéraire de tous les temps aux USA lors de sa sortie avec plus de 8 millions d’exemplaires vendus. Le film fut produit par David O’Selznick, via sa société et distribué par la MGM.

    La part MGM était de 70%moins  ce qu’elle reversait à Selznick’s international. Prix d'une place en exclu : 70 cents et entre 25 et 30 cents dans les quartiers (diffusion quartier de décembre 1940 à fin 1941). Voici pour les rentals US :

    12 402 463 $ rental MGM en juillet 1940, 9 7000 000 de plus à la  fin 1941. Variety estimait à 18 000 000 rental à la même date à la même période.

    13 500 000 un an seulement après sa sortie.

     Selznick international toucha 1 065 835 rien que sur l’exploitation dans les quartiers.

    Reprises : 1 500 000 (4M$ grosses) pour la seule année 1942, mais ce que l’on sait moins c’est que cette pas tout à fait reprise ( comme je l’ai expliqué dans un autre commentaire) continua en 1943, portant ainsi les rental US de sa première exploitation à 23.2M$ !!!!

     5 000 000 pour 1947. 8ème place ex-aquo avec 2 autres films du BO annuel US.

    Entre 4 500 000 et 7 500 000 en 54 selon les estimations. Soit entre la 3ème et la 9ème place du BO annuel.

    Entre 6 700 000 et 7 700 00 en 61 selon les estimations. Dans les 2 cas, 5ème du BO annuel.

    6 200 000 en  1967. 12ème du BO annuel. 23M$ grosses.

    23 000 000 en 1968, soit 3ème du BO annuel.

    2 820 000 en 71.

    7 600 000 en 74. 24ème du BO annuel.

    Il totalise :

     -30 0150 000 en 56

    -41 000 000en 67

    -74 235 000 en 75

    -76 700 000 en 77

    -79 375 077 en 86

    -Plus de 45 millions d'entrées US réalisées en 1941-42.

    - 59 979 000 entrées aux USA totalisées fin 1943 (dont 8 000 000 l'avaient vu 2 fois et 6 000 000 trois fois)

    9
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    J'oubliais, 400 176 459 $ grosses cumulés à ce jour.

    10
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Renaud

    Génial !!!

    Merci Laurent THE specialiste du BO US !

    11
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Bonjour cher Didier,

    Je serais enchanté at honnoré que vous me fassiez parvenir votre base de données, car comme vous le dites cela me ferait gagner un temps fou, puisqu'effectivement toute la période depuis 1980 n'est pas sur fichiers.

    Enfin avec une base de plus de 10 000 films, en terme de probabilités, il y aura forcément des données inédites pour moi. Aussi, d'avance merci.

     

    12
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Didier

    Décidemment, c'est compliqué de déposer des tableaux complets en commentaires.

    Bon, ben on va le faire à la main :

     

    AUTANT EN EMPORTE LE VENT : (en gras, les chiffres officiels)

    1ère exploitation (sortie le 15.12.1939) =  14 000 000 (rental)

    1ère reprise (continuité (?) en 1941) = 5 500 000 (rental)

    2ème reprise (le 31.03.1942) =  1 500 000 (rental)

    3ème reprise (le 21.08.1947) =  5 000 000 (rental)

    4ème reprise (le 3.06.1954) =  7 500 000 (rental)

    5ème reprise (le 10.03.1961) =  6 700 000 (rental)

    6ème reprise (le 14.10.1967) =  23 000 000 (rental)

    7ème reprise (le 18.09.1974) =  7 600 000 (rental)

    8ème reprise (le 3.02.1989) =  2 403 316 (gross)

    9ème reprise (le 28.06.98) =  6 750 112 (gross)

    TOTAL RENTALS : 81 148 362 (en 1998), TOTAL GROSS : 198 514 999

    13
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Bonjour,

    il semble qu'il y ait des problèmes sur overblog car on a du mal à mettre des commentaires. En effetune partie de chacun de mes 2 derniers commentaires on disparu durant la nuit. Donc voici la suite concernant Autant en emporte le vent :

    .Exclusivité : 25 362 700 entrées ; Continuation : 24 065 279 et quartiers : 10 500 000.

    Pour les grosses, il totalisait 20M$ en mai 1940 d’après Variety, il réalisa 945 000 $ la semaine de sa sortie. D’après l’international Motion Picture Almanac de 1941-1942 il totalisait 31M$. Il atteignait 46.7M$ en 1950.

    Dans le monde, il totalisait déjà plus de 800 000$ rentals le 20/07/55 au Japon, fit plus de 5 millions d’entrées lors de sa première exploitation en France en 1950, pour en totalisés plus 16.7 milions à ce jour.

    10 000 000$ rental fin 1941 à l’étranger (GB principalement, où il a cumulé 35 millions d’entrées). A cette époque Varitey annonçait 25 000 000 $ de grosses monde et estimait qu’il atteindrait entre 28 et 30 millions ,pour début 1942.

    Il totalisait 37 000 000$ rentals en 1950, 48 979 000 en 56, 71 105 000 d’après le Variety du 07/01/1969 ou encore 62 700 000 gross en 1950.

    Peite rectification, en 1939, le record pour des rentals US en une seule exploitation n'était le fou chantant mais bien Blanche Neige avec ses 3.996M$, que j'ai oublié en route. Quand à la plus grosse recette mondiale en une seule exploitation, c'était encore Ben-Hur de 1925 avec 9.386M$ (rental).

    14
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Didier

    Ah bah oui mais là, le "combat" n'est pas équitable ! Moi qui était fier d'être passé maître es (non, pas maîtresse !) box-office US niveau ceinture marron, je ne peux pas me mesurer face à un 3ème Dan !!!

    Tout ça pour vous dire, cher Laurent, permettez-moi de vous réitérer mon enthousiasme pour vos chiffres et votre connaissance encyclopédique du B.O. US. Et n'ayez crainte, vous ne m'avez en aucun cas véxé (en quelle manière, d'ailleurs ?), bien au contraire ! J'ai toujours prôné le fait de faire partager les connaissances de chacun en matière de box-office (ou autres...) entre passionnés. Chacun a ses spécialités, ses périodes, ses détails, et les échanges de données avec d'autres "Box-officers" (je viens de l'inventer, celui-là !), rendent les informations/connaissances encore plus intéressantes.

    D'ailleurs j'aimerais vous envoyer, par le biais de Renaud, les tableaux US que je j'avais fait il y a quelques temps, car ça couvre une période que vous n'avez pas l'air d'avoir sur fichiers (d'après vos dires), à savoir de 1960 à 2008. Je ne pense pas que cela puisse vous apprendre grand chose, mais peut-être vous faire gagner du temps, puisque que la plupart des films (plus de 10 300 films) sont déjà informatisés. Plus d'autres tableaux répertoriés par décennies (1960-69, 1970-79) ou par années (de 1980 à 1985).

    Nous sommes très friands de vos chiffres, et ça me donne envie d'en savoir plus sur la plupart des sorties/reprises d'autres films Disney...

    15
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Petite précision : les grosses communiqués dans le commentaire 15 sont bien entendu les recettes mondiale réalisées à ce jour par Autant en emporte le vent.

    16
    Leon l
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Leon															l

    My previous post was incomplete:

    1                     THE BEST YEARS OF OUR LIVES Fredric March, Myrna Loy               $11,500,000

    2                     DUEL IN THE SUN Jennifer Jones, Joseph Cotten         $10,750,000

    3                     THE JOLSON STORY Larry Parks, Evelyn Keyes                 $8,000,000

    4                     FOREVER AMBER Linda Darnell, Cornel Wilde                $8,000,000

    5                     UNCONQUERED Gary Cooper, Paulette Goddard         $7,500,000

    6                     LIFE WITH FATHER William Powell, Irene Dunne         $6,250,000

    7                     WELCOME STRANGER Bing Crosby, Joan Caulfield       $6,100,000

    8                     THE EGG AND I Claudette Colbert, Fred MacMurray                         $5,750,000

    9                     THE YEARLING Gregory Peck, Jane Wyman                       $5,250,000

    10                  GREEN DOLPHIN STREET Van Heflin, Lana Turner          $5,000,000

    11                  THE RAZOR'S EDGE Tyrone Power, Gene Tierney          $5,000,000

    12                  THE HUCKSTERS Clark Gable, Deborah Kerr                     $4,700,000

    13                  THE BACHELOR AND THE BOBBY-SOXER Cary Grant, Myrna Loy   $4,500,000

    14                  TILL THE CLOUDS ROLL BY Robert Walker, Van Heflin                       $4,500,000

    15                  MOTHER WORE TIGHTS Betty Grable, Dan Dailey        $4,150,000

    16                  CALIFORNIA Barbara Stanwyck, Ray Milland                     $3,900,000

    17                  DEAR RUTH Joan Caulfield, William Holden                     $3,800,000

    18                  THE PERILS OF PAULINE Betty Hutton, John Lund        $3,700,000

    19                  THE SEA OF GRASS Katharine Hepburn, Spencer Tracy                     $3,650,000

    20                  THIS TIME FOR KEEPS Esther Williams, Lauritz Melchior                 $3,650,000

    17
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Cher Leon,

    Il semble que votre message soit là aussi incomplet. Il doit y avoir un problème pous publier des tableaux sur overblog.

    Quoi qu'il en soit je suis intrigué par votre commentaire. En effet je n'ai jamais vu ni entendu parler de ces articles additionnels de Variety (comme quoi, quand on pense connaitre quelque chose ! ). Aussi pouvez vous me dire dans quels numéros (ou quelles pages) les trouver ? Sont ils dans les daily ?

    J'avoue attendre votre réponse avec impatience.

    18
    Leon l
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Leon															l

    Variety annual charts 1946 - Present

    If you are interested, you can find the annual US Box Office charts on Variety magazine. Variety started the publication of the year-end charts in 1946 for every film that grossed more than $1 million rentals ($2 million grosses). So, if you want to get complete data for every movie with more than $1,000,000 rentals, you should check the annual Variety magazine issues (published every January from 1946 to the present).

    Here's an example. The annual list of 1967 (taken from Variety magazine):

    Top Film Rentals of 1967

    1 THE DIRTY DOZEN Lee Marvin, Ernest Borgnine $18,200,000
    2 YOU ONLY LIVE TWICE Sean Connery, Akiko Wakabayashi $16,300,000
    3 CASINO ROYALE David Niven, Peter Sellers $10,200,000
    4 A MAN FOR ALL SEASONS Paul Scofield, Wendy Hiller $9,200,000
    5 THOROUGHLY MODERN MILLIE Julie Andrews, James Fox $8,500,000
    6 BAREFOOT IN THE PARK Robert Redford, Jane Fonda $8,250,000
    7 GEORGY GIRL James Mason, Alan Bates $7,330,000
    8 TO SIR WITH LOVE Sidney Poitier, Judy Geeson $7,200,000
    9 GRAND PRIX James Garner, Eva Marie Saint $7,000,000
    10 HOMBRE Paul Newman, Fredric March $6,500,000
    11 MURDERERS' ROW Dean Martin, Ann-Margret $6,240,000
    12 GONE WITH THE WIND Clark Gable, Vivien Leigh [Re-issue] $6,200,000
    13 EL DORADO John Wayne, Robert Mitchum $5,950,000
    14 BLOW-UP David Hemmings, Vanessa Redgrave $5,900,000
    15 THE WAR WAGON John Wayne, Kirk Douglas $5,500,000
    16 FOLLOW ME BOYS Fred MacMurray, Vera Miles $5,350,000
    17 DIVORCE AMERICAN STYLE Dick Van Dyke, Debbie Reynolds $5,150,000
    18 IN LIKE FLINT James Coburn, Lee J. Cobb $5,000,000
    19 A GUIDE FOR THE MARRIED MAN Walter Matthau, Inger Stevens $5,000,000
    20 UP THE DOWN STAIRCASE Patrick Bedford, Sandy Dennis $5,000,000
    21 SNOW WHITE AND THE SEVEN DWARFS Animated [Re-issue] $4,750,000
    22 IN THE HEAT OF THE NIGHT Sidney Poitier, Rod Steiger $4,450,000
    23 HURRY SUNDOWN Michael Caine, Jane Fonda $4,050,000
    24 THE TRIP Peter Fonda, Susan Strasberg $4,025,000
    25 THE GNOME-MOBILE Walter Brennan, Matthew Garber $4,000,000
    26 TONY ROME Frank Sinatra, Jill St. John $4,000,000
    27 THE TAMING OF THE SHREW Elizabeth Taylor, Richard Burton $3,540,000
    28 A FUNNY THING HAPPENED ON THE WAY TO THE FORUM Zero Mostel, Phil Silvers $3,390,000
    29 EIGHT ON THE LAM Bob Hope, Phyllis Diller $3,107,644
    30 HOTEL Rod Taylor, Catherine Spaak $3,000,000
    31 MONKEYS, GO HOME Maurice Chevalier, Dean Jones $3,000,000
    32 TWO FOR THE ROAD Audrey Hepburn, Albert Finney $3,000,000
    33 HOW TO SUCCEED IN BUSINESS WITHOUT REALLY TRYING Robert Morse, Michele Lee $2,900,000
    34 HELLS ANGELS ON WHEELS Adam Roarke, Jack Nicholson $2,600,000
    35 GAMBIT Shirley MacLaine, Michael Caine $2,500,000
    36 ONE MILLION YEARS B.C. Raquel Welch, John Richardson $2,500,000
    37 BONNIE AND CLYDE Warren Beatty, Faye Dunaway $2,500,000
    38 THE NIGHT OF THE GENERALS Peter O'Toole, Omar Sharif $2,400,000
    39 ULYSSES Barbara Jefford, Milo O'Shea $2,300,000
    40 AFTER THE FOX Peter Sellers, Victor Mature $2,296,970
    41 FOR A FEW DOLLARS MORE Clint Eastwood, Lee Van Cleef $2,270,000
    42 THE FAMILY WAY Hayley Mills, Hywel Bennett $2,225,000
    43 THE BORN LOSERS Tom Laughlin, Elizabeth James $2,225,000
    44 POINT BLANK Lee Marvin, Angie Dickinson $2,155,000
    45 THE ENDLESS SUMMER Robert August, Michael Hynson $2,100,000
    46 A FISTFUL OF DOLLARS Clint Eastwood, Gian Maria Volonté $2,060,000
    47 TOBRUK Rock Hudson, George Peppard $2,000,000
    48 CAPRICE Doris Day, Richard Harris $2,000,000
    49 THE BIG MOUTH Jerry Lewis, Harold J. Stone $2,000,000
    50 EASY COME, EASY GO Elvis Presley, Dodie Marshall $1,925,000
    51 THE ADVENTURES OF BULLWHIN GRIFFIN Roddy McDowall, Suzanne Pleshette $1,900,000
    52 DEVIL'S ANGELS John Cassavetes, Beverly Adams $1,750,000
    53 ROUGH NIGHT IN JERICHO George Peppard, Dean Martin $1,750,000
    54 FUNERAL IN BERLIN Michael Caine, Oskar Homolka $1,700,000
    55 THE ABSENT-MINDED PROFESSOR Fred MacMurray, Nancy Olson [Re-issue] $1,700,000
    56 THE SHAGGY DOG Fred MacMurray, Jean Hagen [Re-issue] $1,700,000
    57 THE ST. VALENTINE'S DAY MASSACRE Jason Robards, George Segal $1,670,000
    58 THE WAY WEST Kirk Douglas, Robert Mitchum $1,600,000
    59 DOUBLE TROUBLE Elvis Presley, Annette Day $1,500,000
    60 THE QUILLER MEMORANDUM George Segal, Alec Guinness $1,500,000
    61 THE RELUCTANT ASTRONAUT Don Knotts, Leslie Nielsen $1,500,000
    62 FIREBALL 500 Frankie Avalon, Annette Funicello $1,500,000
    63 DUEL AT DIABLO James Garner, Sidney Poitier $1,500,000
    64 ANY WEDNESDAY Jane Fonda, Jason Robards $1,500,000
    65 REFLECTIONS IN A GOLDEN EYE Elizabeth Taylor, Marlon Brando $1,450,000
    66 SHOP ON MAIN STREET Ida Kaminska, Jozef Króner $1,400,000
    67 THE NAKED RUNNER Frank Sinatra, Peter Vaughan $1,387,000
    68 DOCTOR, YOU'VE GOT TO BE KIDDING Sandra Dee, George Hamilton $1,300,000
    69 I, A WOMAN Essy Persson, Preben Mahrt $1,268,000
    70 HOT RODS TO HELL Dana Andrews, Jeanne Crain $1,250,000
    71 THUNDER ALLEY Annette Funicello, Fabian $1,250,000
    72 COOL HAND LUKE Paul Newman, George Kennedy $1,250,000
    73 WATERHOLE NO. 3 James Coburn, Carroll O'Connor $1,240,000
    74 DON'T MAKE WAVES Tony Curtis, Claudia Cardinale $1,200,000
    75 RIOT ON SUNSET STRIP Aldo Ray, Mimsy Farmer $1,200,000
    76 THE FLIM-FLAM MAN George C. Scott, Sue Lyon $1,100,000
    77 DEADLIER THAN THE MALE Richard Johnson, Elke Sommer $1,100,000
    78 A COUNTESS FROM HONG KONG Marlon Brando, Sophia Loren $1,000,000
    79 FAHRENHEIT 451 Oskar Werner, Julie Christie $1,000,000
    80 LUV Jack Lemmon, Peter Falk $1,000,000
    81 FATHOM Anthony Franciosa, Raquel Welch $1,000,000

    19
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    Renaud

    Leon thank you for your message and your board. In fact, this is exactly what Laurent did as work at the National Library.
    Our friend Didier has statistics directly from the Variety Paris office at the time
    Personally I found the numbers of Variety magazine published each year since the beginning of 1969 because I read every issue on microfilm at the BIFI (library of the Cinémathèque française) to write my blog.
    Your advice is very nice and thank you for reading me
    cordially

    20
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Cher Leon,

    Ne maitrisant pas l'anglais aussi bien que Renaud, je vous répondrais donc en Français.

    Pour être tout à fait précis Variety commença à publier des tableaux annuels dès 1942. Ils n'y en a pas eu en 1944 et 1945, puis il reprirent en 1946. Tous ces tableaux ne vont pas j'usquà 1 000 000$. Pour 1946 Ce fut les 60 films qui firent au moins 2 250 000$, en 1947 les 75 qui firent au moins 2 000 000$. Pour 1948 et 1949 ce fut 1 500 000$.En 1950 : 1 250 000$. Ce n'est donc qu'à partir de 1951 que ces classements prirent en compte les films de 1 000 000$.

    Dans tous les cas ces chiffres ne sont pas des vérités scientifiques, mais bel et bien des estimations comme il est écrit dans chacun de ces bilans. La preuve 3 mois après avoir publié leur premier classement, Variety écrivit un article sur le business des films de guerre dans lequel était repris les rentals d'une dizaine de films qui figuraient dans ce fameux classement. 6 d'entre eux avaient vus leurs chiffres baissés et parfois nettement. D'ailleurs entre 1959 et 1966 Variety indiquait dans ces classements les rentals réalisés a la date du tableau et leurs estimations des rentals finales. Du reste sur internet c'est ces derniers chiffres que l'on trouve sur ces années-là.

    En plus de ça, figurent beaucoup d'erreur dans ces bilans. Il arrivait que Variety confondait rental et grosse, domestic rental et world rental. Donc si c'est une base de donnée conséquante et importante elle n'en reste pas moins une base de travail complémentaire pour qui veut trouver les vrais chiffres.

    Par ailleurs 1$ rental N'EST PAS 2$ GROSSE, JE REPETE 1$ RENTAL N'EST PAS 2$ GROSSE. Si aujourd'hui les producteurs touchent 50% des grosses, les distributeurs touchent eux 40%. Or c'est justement les rentals distributeurs que Variety a toujours donnés. Et la part distributeur a longtemps été de 35%. De plus ce n'est qu'une moyenne. Les rentals ont toujours été négociés films par films. Un exemple : Men in the North(1939), ses rentals étaient compris entre 40 et 45%,selon les salles, alors qu'a cette époque la moyenne était de 35%.

    J'éspère que ces quelques éclaircissements vous aideront dans vos recherches.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :