• UNE PARISIENNE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1957

     

    UNE PARISIENNE

     

     16 DECEMBRE 1957

     

     

    UNE-PARISIENNE.jpg 

    Réalisation

    Michel BOISROND

    Scénario

    Annette WADEMANT

    Jean AUREL

    Directeur de la photographie

    M GRIGNON

    Musique

    Henri CROLLA

    Production

    Les Films Ariane

    Distribution

    Cinédis

    Durée

    86  minutes

    Tournage

    20 mars 1957 / 31 mai 1957

    Brigitte

    Brigitte BARDOT

    Le prince Charles

    Charles BOYER

    Michel Legrand

    Henri VIDAL

    Herblay

    Noël ROQUEVERT

     

     

    Brigitte, fille du Président du Conseil, est follement amoureuse du chef de cabinet de son père et s'arrange si bien pour le compromettre et se compromettre que les deux jeunes gens sont mariés en un délai record. Mais Brigitte craint que son mari ne lui soit pas fidèle et ne l'aime pas autant qu'elle le désirerait ; aussi mettra-t-elle tout en oeuvre pour le rendre jaloux, follement jaloux. Provoquant un rendez-vous entre son mari et sa dernière maîtresse, elle surgit déguisée en femme de chambre et s'arrange pour brouiller irrévocablement les anciens amants. Pour aiguiser la jalousie de son mari, elle suscite un enlèvement par le séduisant prince consort, alors en visite officielle avec son épouse, la reine d'un état voisin, et s'en trouve quitte pour un terrible rhume de cerveau. Elle et son partenaire ont fait en avion une brève escapade sur la Côte d'Azur, se sont baignés, se sont rafraîchis dans un bar louche où il leur a fallu fameusement se bagarrer avant de s'esquiver. Le stratagème a réussi. Le mari de Brigitte, terriblement inquiet, est fou de joie de retrouver sa jeune épouse et se promet de veiller jalousement sur elle.

     ****************************************

    Après une année 1956 triomphante, le rythme de tournage ralentit, et désormais, les films seront montés autour de son nom. En effet, elle est désormais une star et va retrouver Michel BOISROND qui lui concocte une comédie sur mesure.

    Omniprésente à l'écran, Brigitte s'adresse désormais au spectateur en direct, elle leur adresse un clin d'oeil à la fin du film et le personnage s'appelle Brigitte, pas de doute, c'est son film.

    Il s'agit d'une comédie très légère. Brigitte, ni plus ni moins la fille du Président  du Conseil, tombe amoureuse du chef de cabinet de son père, interprété par le viril Henri VIDAL. Elle va utiliser toutes les stratégies pour arriver à ses fins. Elle devient la secrétaire de Michel, puis à la suite d'un quiproquo se débrouille pour se retrouver dans le lit de Michel, juste au moment où son père entre dans la chambre avec de nombreux témoins. Pour sauver l'honneur Michel va devoir se marier avec Brigitte. Devant la beauté et le charme de sa femme, il va tomber réellement amoureux d'elle. Mais des concurrentes ne désespèrent pas, et les quiproquos et les scènes de jalousie se multiplient. Au jeu du plus menteur des deux, Brigitte ose provoquer le Prince Charles, millionnaire, qui va poliment tenter sa chance avec elle. C'est Charles BOYER acteur très connu en France et aussi aux USA qui prête sa classe naturelle au personnage. Finalement tout finit dans la bonne humeur, Brigitte est restée fidèle et Michel croit à une bonne blague, l'honneur est sauf.

    Plus proche d'un Vaudeville de boulevard qu'autre chose, le film est l'occasion de proposer un moment de détente simple et efficace. Il n y a pas d'enjeux dans ce film qui propose diverses scénètes dans des décors luxuriants, dont la Côte d'Azur avec toujours Saint Tropez comme décor dont Brigitte continue d'en faire la promotion de manière involontaire. Faste et luxe sont au programme, nous ne sommes pas dans un univers de prolètaires c'est sûr. Il y a même une scène de bagarre générale dans un bar de Saint Trop où Brigitte démontre une belle énergie.     

    Une bande sonore musicale originale, avec des vocalises en "scat", interprétées par Christiane Legrand, ponctue efficacement les temps forts de cette comédie menée tambour battant par une Brigitte Bardot qui semble elle-même fort se divertir, passant avec aisance du déshabillé à la robe du soir et de la voiture à l'avion à réaction. Bref, une comédie formatée pour rapporter beaucoup d'argent et c'est ce que fait le film qui est un succès en remplissant les salles d'exclusivité parisiennes et qui va gagner la France et l'Europe. Le film fait plus de 800 000 entrées sur Paris intra muros et 3.5 milliosn d'entrées en France. Ce film qui démontre le charme et le luxe à la Française est un fier représentant qui marche très bien en Europe. Nous sommes toujours en pleine BBmania.

     

     

    ENTREES France

     

    3 508 853

     

     

    Total ENTREES Paris

     

     

    816 671

     

    ENTREES PARIS  exclusivité

    242 824

    ENTREES Paris

     

    1ère semaine  n°2

    2ème semaine n°2

    3ème semaine n°2

    4ème semaine n°3

     

     

     

    78 365

    72 284

    54 040

    37 135

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    4

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    3

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    26 122

    COTE DU SUCCES

    * * *

     

    BANDE ANNONCE "UNE PARISIENNE"

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    BRIGITTE BARDOT - UNE PARISIENNE 1957

     

     

    UNE PARISIENNE BANDE ORIGINALE DU FILM

     

     

    UNE-PARISIENNE-DISQUE.jpg

     

     

    UNE PARISIENNE AFFICHE SUEDE

     

     

    UNE PARISIENNE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1957

     

     

    ...

    « LES WEEK ENDS DE NERON - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1957ET DIEU CREA LA FEMME - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1956 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome
    Intéressant de voir que ce film, assez réussi mais aujourd'hui très marqué "années 50" ait eu plus de succès que "Et Dieu..."
    Aux USA, le film fut annoncé comme Bardot's first "big" picture: la présence de Charles Boyer, très connu là-bas, y était pour quelque chose; dommage que la carrière de BB n'ait pas suivi cette voie: le projet de "Paris by night" qu'elle devait tourner l'année suivante avec Frank Sinatra n'a jamais vu le jour. BB est un véritable enchantement dans ce film.
    2
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome
    ce film est tt à fait charmant, et le couple BB/H Vidal  fonctionne bien à l'écran. ceci dit, BB était "épaulée" par la présence de bons acteurs de second rôle, et pas des moindres: Charles Boyer, André Luguet, Roquevert... aux USA, le film fut présenté comme "Bardot's first BIG picture", avec comme partenaire Charles Boyer, très connu là bas (alors que Vidal "disparaît" de l'affiche). Ce ne fut toutefois pas le tremplin espéré: un projet failli voir le jour avec BB et Sinatra àl'affiche,un an après, mais BB refusa de partir pour Hollywood... ce fut le début des tentatives d'exporter la belle; toutes ont échoué, en dépit d'un bel effort avec "Viva Maria" pour la promo duquel BB s'est déplacée aux States, en 66. Puis vint "Shalako" et la Messe était dite!
    pour en revenir à cette "Parisienne", le film fit bcp pour l'image de "française" de BB dans le monde , avec un titre bien choisi! aujourd'hui, il fait très daté années 50, mais se laisse voir avec plaisir.
    3
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment
    Je suis très surpris que l'on puisse qualifier Charles Boyer de second rôle ...
    C'était une énorme vedette en déclin mais il n'ouvrait pas les portes.
    J'ai vu le film et je trouve qu'il tient le haut du pavé avec BB.  
    4
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    laurent

    Bonjour !

    Votre site est super et je passe souvent y faire un tour !

    Il y a je pense une petite erreur (infime) mais je crois savoir que ce n'est pas Saint Tropez qui est filmé lors de l'escapade de BB et Charles Boyer, mais bien les environs tout proche de Nice. 

    5
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    Renaud

    Merci Laurent pour votre précision, on sent le fan de la divine Brigitte !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :