• ROCKY 3 L'OEIL DU TIGRE - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 1983

     

    ROCKY III L’ŒIL DU TIGRE

    (ROCKY III)
    28 MAI 1982 (USA)

     12 JANVIER 1983

     

     

    ROCKY 3 - BOX OFFICE SYLVESTER STALLONE 1983

     

     

    • Réalisation : Sylvester Stallone
    • Scénario : Sylvester Stallone
    • Musique : Bill Conti
    • Production : Irwin Winkler et Robert Chartoff
      • Producteur délégué : Herb Nanas
      • Producteur associé : James D. Brubaker
    • Société de production : United Artists
    • Distribution : Les Artistes Associés
    • Tournage : mai 1981 / août 1981
    • Sylvester Stallone (VF : Alain Dorval) : Rocky Balboa
    • Talia Shire (VF : Béatrice Delfe) : Adrian Balboa
    • Burt Young (VF : Serge Sauvion) : Paulie Pennino
    • Carl Weathers (VF : Med Hondo) : Apollo Creed
    • Burgess Meredith (VF : Jacques Dynam) : Mickey Goldmill
    • Tony Burton (VF : Georges Atlas) : Duke
    • Mister T. (VF : Pierre Garin) : Clubber Lang
    • Hulk Hogan (VF : Jacques Richard) : Thunderlips / Lèvres de Feu

     
    Rocky Balboa est champion du monde de boxe, catégorie poids lourds. Il continue à battre les challengers aspirant au titre, est aimé de sa femme Adrian, et, suprême hommage, sa ville - Philadelphie - lui érige une statue... Mais justement, lors de cette émouvante cérémonie, un jeune boxeur noir du nom de Clubber Lang lance un défi à Rocky et l'accuse même de lâcheté dans la mesure où il n'aurait conservé son titre de champion du monde qu'en se battant contre de faux adversaires, qui ne faisaient pas le poids. L'accusation est grave et Rocky est prêt à relever le défi, malgré l'avis contraire de son vieux manager Mickey. Finalement, ce dernier cède et accepte d'entraîner Rocky une dernière fois. Avec lui, le champion met sur pied des séances d'entraînement en public, sur un ring dressé dans le hall d'un hôtel de luxe. Rocky n'a visiblement pas conscience que, pendant ce temps, son futur adversaire - Clubber Lang - s'entraîne de manière dix fois plus acharnée. Dès lors, ce qui devait arriver arrive : Rocky se fait battre de façon humiliante, tandis que, dans la coulisse son vieux manager Mickey meurt d'une crise cardiaque. Rocky est doublement touché par son cuisant échec et par la mort de son vieil ami, dont il se sent un peu responsable. Mais le boxeur va être repris en mains par son ancien adversaire Apollo Creed - auquel il avait ravi le titre de champion du monde - qui veut l'entraîner de manière impitoyable pour lui faire retrouver sa force et ce qu'il appelle " L'œil du tigre ", c'est-à-dire cette rage de vaincre qui a animé Clubber Lang. Avec l'aide supplémentaire de sa femme et de son beau-frère Paulie, Rocky retrouve effectivement son moral et sa puissance de jadis, ainsi que sa volonté de gagner. Et de ce fait, il reprendra à Clubber Lang le titre de champion du monde des poids lourds...

    ****************************************

    Les expériences post Rocky n’étant pas couronnées de succès, Stallone se prête avec joie à un nouvel épisode de son personnage fétiche qui l’a rendu millionnaire. Six ans ont passé depuis l’énorme succès du premier épisode, et on peut se poser la question si le public sera fidèle aux nouveaux exploits du boxeur. Stallone est lucide et à observé les goûts du public américain qui se déplace désormais pour « Star Wars » et « Les aventuriers de l’Arche perdue ». Il devra donc adapter son style à cette nouvelle donne. Le nettoyage de printemps commence par la refondation de lui-même. L’acteur est body buildé à fond, surfant sur la vogue des cours de fitness de Jane FONDA et autres. Huilé, bronzé, tous muscles bandés, les photos de Stallone font le tour du monde. On ajoutera un improbable brushing très années 80.

    Le montage du film qu'il réalise lui-même est beaucoup plus rapide, pas question que le public d’ados s’endorme, donc les plages de bons sentiments qui faisaient la force des deux premiers films sont réduites, il y aura une seule explication de texte entre Adrian et Rocky sur une plage, cinq minutes chrono en main, et la mort de Mickey ,fort émouvante, est rondement menée. Le film ne manque par d’arguments cependant. L’adversaire de Rocky est Clubber LANG , terrifiant boxeur qui déteste Rocky pour ce qu’il est devenu : un bourgeois s’entraînant d’une main et qui se bat contre des seconds couteaux. Clubber Lang est le jeune loup d'une terrible férocité qui va faire tomber le vétéran de son piédestal en lui administrant une raclée humiliante. Le symbole du petit nouveau qui prend la place du titulaire du poste. Une métaphore du monde du sport, dutravail, de la vie, tout simplement. Rocky va devoir apprendre l'humilité pour revenir au premier plan et à affronter sa peur, ses doutes. Son ancien adversaire Appolo, va l'entraîner à la dure dans une salle de sport sordide qui sent bon la sueur du boxeur laborieux. Appolo va apprendre à Rocky à se déplacer sur un ring. Il y aura un peu d'Appolo dans le Rocky qui va affronter LANG pour une revanche devenue inévitable. Rocky vaincra LANG pourtant plus fort que lui avec sa tactique (et un gros pain dans la tronche), profitant de la fébrilité et du manque de jugeotte d'un adversaire qui s'épuisera trop rapidement à répondre aux provocations de Rocky. 

    C’est le petit mais râblé « Mister T » qui prête ses bras imposants à Clubber LANG admirable de férocité. Le spectateur n’a qu’une envie : que Rocky lui casse la figure en échange du terrible KO qu’il a subit lors de leur premier combat. C'est le rôle de sa vie , l'acteur devient célèbre avec son look et sa crête iroquois et va être recruté dans la série « Agence tout risques » pour jouer "Barracuda" un personnage très (mais alors très) inspiré de Clubber LANG. Après des ennuis de santé, l'acteur aura bien du mal à retrouver des rôles à la télévision, mais reste très populaire même s'il doit sempiternellement arborer son look à la "Clubber LANG".

    Le deuxième argument est la chanson « Eye of the tiger » titre rock  propre mais terriblement efficace du groupe « Survivor » qui fait un énorme malheur sur toutes les ondes de la bande FM. La France découvre les radios libres, les stations musicales, les producteurs l’ont parfaitement compris, le titre va lancer le film comme un météore. Depuis 1980, la vidéo est devenue un phénomène en France, le magazine « vidéo 7 » atteint des tirages énormes, et profite de l’engouement des deux premiers films en K7 pour publier la photo de l’acteur en couverture du magazine. C’est dans un climat chaud bouillant que le film est attendu en France, et les producteurs ne seront pas déçus.

    Alors que les films de Stallone ne dépassent pas les 30 000 entrées à Paris  en général lors de la semaine de sortie, « Rocky III » pulvérise ce chiffre et dépasse allègrement les 150 000 spectateurs. Le public adore. Je me souviens d’une séance au Paramount Bastille à Paris, où les spectateurs étaient debout et accompagnaient Rocky dans ses combats. Très chaude ambiance.

    Si le succès parisien est immédiat, le distributeur a été bien plus prudent, voire frileux pour la province. STALLONE en province c'est peanuts. Le film sort donc dans une combinaison de 76 salles, Paris inclus. A l'époque la norme pour les films a haut potentiel est un parc d'environ 250 salles, c'est dire le peu de confiance mis dans le public de province. Avec plus de 300 000 entrées, le film se classe 4ème de la semaine et chatouille les cadors qui disposent d'un parc de salles trois fois supérieur. Avec une superbe moyenne par salle, le film affole le distributeur qui en rajoute 30 la semaine suivante où le film ne perd pas d'entrées et se classe deuxième au box office France. Sans jamais monter au-delà des 120 salles, le film va remarqueblement se maintenir et entreprendre un tour de France avec le même succès. Lentement, mais surement et en profitant des vacances scolaires, Rocky 3 construit son succès. Une manière vraiment différente de concevoir l'exploitation bien loin de celle des années 2000, avec des sorties nationales sur plus de 700 salles pouvant aller jusqu'aux 1000 salles.

    Au final le film multiplie par 6 ses entrées habituelles pour un Rocky et rentre dans le top 15 des films annuels en France. En Allemagne ; alors que le public boude l’acteur depuis toujours ; voire l’ignore, 500 000 spectateurs se déplacent, c’est un bon début. 

    Stallone a parfaitement amorcé le virage des années 80 avec un excellent épisode de la saga qui comporte un combat final spectaculaire. Appolo CREED l'ancien adversaire est devenu son ami et a permis à Rocky de récupérer son "oeil du tigre". La boucle semble être bouclée, d'ailleurs STALLONE semble dire qu'il en a terminé avec son personnage fétiche avec cette trilogie parfaite.  L'acteur est devenu d'un coup une vedette en France, c'est le résultat du bouche à oreille généré par les locations en k7 de "Rocky" et de "Rocky II". Aux USA, l'acteur est une star depuis 7 ans et le film n'a fait que conforter son statut. Alors que "Rocky 3" sort en France, l'acteur a déjà sorti son film suivant aux USA: "First blood". Retitré "Rambo" en France, le film va sortir dans la foulée de "Rocky 3", la question est de savoir si le public français va suivre ou non. 

     

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    3 053 643

     

    1ère semaine

    317 821

    76

    2ème semaine

    317 851

    106

    3ème semaine

     

    246 771

    107

    4ème semaine

     

    196 102

    107

    5ème semaine

     

    190 645

    114

    6ème semaine

     

    130 136

    119

    7ème semaine

     

    131 042

    115

    8ème semaine

     

    137 983

    109

    9ème semaine

     

    99 115

    94

    10ème semaine

     

    130 336

    103

    11ème semaine

     

    111 565

    108

           

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    716 307

     

     

     

     

     

    1ère semaine

     

    156 555

    28

    2ème semaine

     

    137 934

    32

    3ème semaine

     

    84 634

    30

    4ème semaine

     

    60 536

    30

    5ème semaine

     

    61 892

    33

    6ème semaine

     

    37 002

    26

    7ème semaine

     

    26 750

    18

    Recettes US

     

    125 M$

     

    Recettes Mondiales

     

     

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     ROCKY 3 BANDE ANNONCE VF

     

    ROCKY 3 - TRAILER VO HD

     

     

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h20m48s138

     

    ROCKY 3 - MISTER T

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h21m30s53.png

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h21m37s118.png

     

    ROCKY 3 - HULK HOGAN

     

    ROCKY 3 - SYLVESTER STALLONE

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h24m51s9.png

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h25m19s35.png

     

    ROCKY 3 - BURGESS MEREDITH

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h31m48s86.png

     

    ROCJY 3 - CARL WEATHERS

     

    ROCKY 3 - SYLVESTER STALLONE ET MISTER T

     

    vlcsnap-2010-08-27-12h33m39s165.png

    « RAMBO - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 1983A NOUS LA VICTOIRE - BOX OFFICE SYLVESTER STALLONE 1981 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :