• RAOUL WALSH BOX OFFICE

     

    Walsh

       

    France

    PARIS

    Italie

    BO US

    Deux aventuriers,les
    Jump for Glory

    1946

    673 280

    166 518

       

    Fantastiques années 20, les
    The Roaring Twenties

    1966

    51 008

    44 575
       

    Une femme dangereuse
    They Drive by Night

    1947

    949 854

    225 760

       

    L'escadron noir
    Dark Command

    1949

    715 122

    118 991

       

    Un dimanche après-midi
    The Strawberry Blonde

    1967

    15 111

    14 678

       

    Charge fantastique,la
    They Died with Their Boots On

    1947

    2 151 959

    395 129

       

    Entraîneuse fatale,l'
    Manpower

    1947

    935 408

    211 375

       

    Grande évasion
    High Sierra

    1947

    205 150

    111 186

       

    Gentleman Jim
    Gentleman Jim

    1948

    1 255 311

    316 966

       

    Sabotage à Berlin
    Desperate Journey

    1949

    2 458 390

    379 710

       

    Du sang sur la neige
    Northern Pursuit

    1949

    215 345

    78 556

       

    Intrigues en Orient
    Background to Danger

    1949

    81 269

    30 845

       

    Saboteur sans gloire
    Uncertain Glory

    1951

    1 022 524

    176 806

       

    Aventures en Birmanie
    Objective Burma !

    1945

    2 635 192

    884 583

       

    Sa dernière course
    Salty O'Rourke

    1949

    448 514

    66 743

       

    The man I love
    The Man I Love

    1966

    10 274

    9 820
       

    Cheyenne
    Cheyenne

    1949

    57 473

    11 186

       

    Vallée de la peur,la
    Pursued

    1948

    1 223 070

    229 230

       

    Rivière d'argent,la
    Silver River

    1950

    1 416 488

    201 331

     

    2,2 R

    Géants du ciel, les
    Fighter Squadron

    1950

    2 187
       

    1,75 R

    Fille du désert,la
    Colorado Territory

    1951

    1 003 162

    189 828

     

    1,95 R

    Enfer est à lui, l'
    White Heat

    1950

    353 989

    82 604

     

    1,9 R

    Capitaine sans peur
    Captain Horatio Hornblower

    1951

    2 154 727

    391 331

     

    3 R

    Femme à abattre,la
    The Enforcer

    1951

    1 700 132

    634 311

     

    2 R

    Aventures du capitaine Wyatt
    Distant Drums

    1952

    3 302 073

    683 806

     

    2,85 R

    Désert de la peur, le
    Along the Great Divide

    1952

    47 803

    36 964

     

    1,4 R

    Monde lui appartient,le
    The World in His Arms

    1953

    2 162 053

    376 646

     

    3 R

    Ruelle du péché, la
    Glory Alley

    1953

    16 959

    14 027

       

    Barbe noire le pirate
    Blackbeard the Pirate

    1954

    1 038 665

    195 721

     

    1,25 R

    Victime du destin
    The Lawless Breed

    1954

    19 276

    8 885

     

    1,3 R

    Brigade héroïque,la
    Saskatchewan

    1954

    1 667 136

    293 768

     

    2,25 R

    Belle espionne,la
    Sea Devils

    1954

    934 732

    170 173

       

    Bataille sans merçi
    Gun Fury

    1958

    1 048 018

    144 996

       

    Lions in the streets (inédit)

    1953

           

    Cri de la victoire,le
    Battle Cry

    1955

    1 453 618

    259 094

    n ° 20

     

    Implacables, les
    The Tall Men

    1956

    1 502 015

    358 586

    n ° 28

    5 R

    Bungalow pour femmes
    The Revolt of Mamie Stover

    1956

    368 815

    66 961

       

    Roi et quatre reines,le
    King and Four Queens

    1957

    680 164

    155 611

    n ° 94

     

    Esclave libre,l'
    Band of Angels

    1958

    1 279 129

    247 018

    n ° 25

    2,5 R

    Blonde et le shériff,la
    The Sheriff of Fractured Jaw

    1959

    445 556

    117 106

       

    Nus et les morts,les
    The Naked and the Dead

    1959

    1 956 052

    393 863

    n ° 71

     

    Déchaînés,les
    A Private's Affair

    1960

    197 666

    11 518

       

    Esther et le Roi
    Esther and the King

    1961

    495 744

    33 320

    n ° 77

     

    Marines, let's go (inédit)

             

    Charge de la 8ème brigade,la
    A Distant Trumpet

    1964

    1 037 484

    200 051

    n ° 45

     

     

    ..

    « ET DIEU CREA LA FEMME - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1956JOHNNY DEPP BOX OFFICE (MISE A JOUR DE LA FICHE) »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mokette
    Vendredi 28 Février 2014 à 17:53

    merci renaud

    je crois qu'il filmait pendant la guerre et pas très loin de la guerre 39-45, qu'il s'est pris des débris d'obus, c'est la cause de son bandeau sur l'oeil droit 

     

    2
    Paul
    Vendredi 28 Février 2014 à 21:37

    Non, ça c'est john Ford, durant la bataille de Midway. Il perdit son œil lors d'un accident de voiture pendant le tournage d'In old Arizona en 1929.

    3
    Didier Noisy
    Samedi 1er Mars 2014 à 14:38

    Pour John Ford, vous me retirez les mots... du clavier, cher Paul.

    Il fut une période ou il était très "Fashion" d'être réalisateur-borgne !

    Raoul Walsh, John Ford, mais aussi Fritz Lang, André de Toth et (anecdote moins connue) Tex Avery !

    4
    Didier Noisy
    Samedi 1er Mars 2014 à 15:18

    Bonjour Renaud,

    Pour compléter ce tableau, voici quelques chiffres Paris (et France) qu'il te manque :

    Les fantastiques années 20 =  44 575  et  51 008 (France)

    Un dimanche après-midi =  14 678

    La grande évasion =   111 186 (Paris) et  205 150 (France)

    The Man I Love =  9 820

    Les géants du ciel =  2 187 (France)

    L'enfer est à lui =  82 604 (Paris)  et  353 989 (France)

     

    5
    adda chentouf
    Samedi 1er Mars 2014 à 19:21

    Salut Renaud. J'aimerai savoir ce que représente 1, 2 ou 3M de dollars de recettes dans les années 40/50 voire 60 compte tenu de l'inflation. Autrement dit, et au delà de la question de rentabilité qui reste tributaire du budget, quel était le seuil minimum de succès pour un film durant ces années-là ? Merci .   

    6
    Samedi 1er Mars 2014 à 21:13

    Bonsoir Adda

    Je vous renvoie à la fiche de John Wayne a sein duquel cette question est largement débattue dans les commentaires... Etant donné que les rentals représentent environ 50% des recettes guichets, et bien 1 million de dollars de rentals dans les années 40 était déjà une somme considérable, c'est bien sûr à mettre en comparaison du budget du film...

    http://boxofficestar2.eklablog.com/john-wayne-box-office-a91182765

     

    7
    Mercredi 5 Mars 2014 à 14:12

    Didier, c'est ok les corrections ont été effectuées. Grand merci !

    8
    Mercredi 5 Mars 2014 à 14:20

    @ Adda

    Je viens de regarder sur le net, le prix moyen d'une place de cinéma était de 25 cents en 1940. Donc par un calcul loin d'être exact je vous l'accorde, à la louche comme on dit, 1 million de dollars en rentals = plus ou moins la moitié des recettes guichet = 8 millions d'entrées, mais peut être dans les salles de quartier ou en double programme ou en drive in une place pouvait être plus faible...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :