• PIERRE RICHARD BOX OFFICE

    pierre-richard.jpeg

     

     

     

     

     

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    Italie

    Un idiot à Paris

    P

    1967

    1 360 642

    194 921

     

     

     

    Alexandre le bienheureux

    P

    1968

    2 219 405

    853 362

    561 938

     

     

    Petite vertu,la

    P

    1969

    649 742

    54 397

     

     

     

    Prisonnière,la

    P

    1968

    1 333 225

    383 553

     

     

     

    Coqueluche,la

     

    1971

    28 863

    4 395

     

     

     

    Trois hommes sur un cheval

    P

    1969

    656 535

    90 436

     

     

     

    Distrait,le

     

    1970

    1 424 216

    487 044

    448 430

     

     

    Malheurs d'Alfred, Les

     

    1972

    1 304 579

    319 977

    173 557

     

     

    Grand blond avec une chaussure noire, le

     

    1972

    3 471 266

    1 263 083

    1 015 561

    3 000 000

     

    Raison du plus fou,la

    P

    1973

    788 397

    225 633

    112 970

     

     

    Je sais rien mais je dirais tout

     

    1973

    1 485 350

    390 685

    277 564

     

     

    Juliette et juliette

     

    1974

    777 716

    163 511

    190 896

     

     

    Un nuage entre les dents

     

    1974

    226 101

    71 534

     

     

     

    Moutarde me monte au nez, La

     

    1974

    3 702 322

    1 021 012

    665 019

    1 300 000

     

    Naufragés de l'île de la tortue,les

     

    1976

    87 047

    35 177

     

     

     

    Retour du grand blond avec une chaussure noire, Le

     

    1974

    2 195 219

    537 846

    486 707

     

     

    Trop c'est trop

    P

    1975

    96 937

    27 840

     

     

     

    Course à l'échalote, La

     

    1975

    2 956 550

    774 428

    408 034

     

     

    Jouet, Le

     

    1976

    1 249 352

    313 090

     

     

     

    On aura tout vu

     

    1976

    1 290 565

    395 907

    430 016

     

     

    Carapate, La

     

    1978

    2 923 257

    700 121

    816 566

     

     

    Je suis timide mais je me soigne

     

    1978

    2 534 702

    548 436

    57 367

     

     

    C'est pas moi c'est lui

     

    1980

    2 181 439

    471 980

    586 184

     

     

    Coup du parapluie, Le

     

    1980

    2 451 606

    626 928

    259 452

     

     

    La chèvre

     

    1981

    7 079 674

    1 457 928

    193 515

     

     

    Un chien dans un jeu de quille

     

    1983

    969 203

    196 866

     

     

     

    Les compères

     

    1983

    4 847 229

    1 054 519

    67 025

    188 434

     

    Jumeau, Le

     

    1984

    1 737 306

    361 905

     

     

     

    Rois du gag, Les

    p

    1985

    1 510 930

    314 992

     

     

     

    Tranches de vie

    p

    1985

    649 504

    244 495

     

     

     

    Les fugitifs

     

    1986

    4 496 827

    1 044 192

    92 596

    116 838

     

    A gauche en sortant de l'ascenseur

     

    1988

    607 111

    169 688

     

     

     

    Mangeclous

     

    1988

    180 340

    73 891

     

     

     

    Bienvenue à bord

     

    1990

    48 945

    26 948

     

     

     

    On peut toujours réver

     

    1991

    627 152

    181 445

     

     

     

    Vieille canaille

     

    1993

    161 370

    66 411

     

     

     

    Cavale des fous,la

     

    1993

    69 403

    32 934

     

     

     

    La Partie d’échecs

     

    1994

    35 541

     

    17 550

     

     

    Amour conjugal, l'

    p

    1995

    5 360

     

     

     

     

    1001 recettes du cuisinier amoureux,les

     

    1997

    21 819

    7 863

     

     

     

    Droit dans le mur

     

    1997

    19 186

    6 230

     

     

     

    Eté de mes 27 baisers  (L')

     

    2001

    25 017

    14 132

     

     

     

    Mariées mais pas trop

     

    2003

    64 755

    23 903

     

     

     

    Clefs de bagnole  (Les)

    p

    2003

    175 912

    59 412

     

     

     

    En attendant le déluge

     

    2005

    1 912

    905

     

     

     

    Cactus  (Le)

    p

    2005

    339 985

    70 912

     

     

     

    Essaye-moi

    p

    2006

    504 782

    134 536

     

     

     

    Serpent  (Le)

    p

    2007

    817 079

    187 850

     

     

     

    Faubourg 36

    p

    2008

    1 324 200

    272 606

     

     

     

    King Guillaume

     

    2009

    198 843

    41 649

     

     

     

    Victor

     

    2009

    152 528

    30 300

     

     

     

    Cineman

    p

    2009

    306 811

    70 359

     

     

     

    Bonheur de Pierre, le

     

    2010

    10 924

    1 549

     

     

     

    Et si on vivait tous ensemble ?

     

    2012

    519 504

    57 370

     

     

     

    Mes héros

     

    2012

    626 117

    69 828

     

     

     

    Les âmes de papier

     

    2013

    5 961

     

         

     

    P = participation

     Merci à Didier pour les chiffres inédits

     

    .

    « LE GRAND BLOND AVEC UNE CHAUSSURE NOIRE - BOX OFFICE PIERRE RICHARD 1972SEAN BEAN BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    adda chentouf
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    adda chentouf

    La véritable carrière du dernier grand comique français s'est étalée sur 15 ans, soit de 1970 à 1986 avec un pic entre 1972 et 1980 ponctué de plusieurs cartons qui ont  fait de P.Richard un des acteurs les mieux payés du cinéma français. Hormis la trilogie de F.Veber avec Depardieu qui a fait des étincelles en France ( mais qui échoua lamentablement en Espagne !) les années 80 ont été difficiles pour ce brillant comédien qui n'a pas su se renouveller. La chute a été aussi rapide que cruelle. Toute proportion gardée, son parcours rappelle celui de Jerry Lewis qui n'a plus retrouvé les faveurs du public aprés 1970 et 20 années de succès. Sachez qu'en Algérie, P.Richard faisait partie des acteurs Français favoris du public qui réserva un accueil chaleureux à ses films notamment " le grand blond", "les malheurs d'Alfred", "la moutarde me monte au nez", " la course à l'échalote", " je suis timide..." et meme "le jouet" qui a cartonné en salles alors qu'il marcha moyennementen France. Je signalerai enfin que Richard a connu lui aussi le succès et la célèbrité un peu sur le tard ( la quarantaine) ce qui peut expliquer le déclin intervenu aprés la cinquantaine, d'autant qu'en 15 ans et 20 films entre 1970 et 1985, il n'aura pas été trés prolifique durant cette période faste de sa carrière . Il a néanmoins aligné 12 films à plus de 2M d'entrées , ce qui est remarquable.  

    2
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    laurent

    Bonjour,

    La Chèvre et Les compères, ont tous deux rapporté 2.1M$ aux USA, figurant ainsi parmi les 15 plus gros succès de l'année dans la catégorie des films en langue étrangère dans ce pays.

    3
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    Renaud

    C'est aussi que le ton des comédies a changé...

    Est-ce que "La moutrarde me monte au nez" cartonnerait aujourd' hui ?

    L'humour et la cmédie a changé...  Voire les succès "d'intouchables" et du "prenom". ( très bon film au demeurant)

    4
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    Didier

    Il faut rajouter qu'au milieu des années 80, la demande du public français a commencé à changer, donc les choix d'acteurs aussi.

    Si on regarde de plus près, la carrière de Pierre Richard a pris un sérieux coup avec l'arrivée de la bande du Splendid (entre autres), qui a effectivement donné un nouveau ton et changer la donne (dur pour des "comiques" comme Aldo Maccione !). Ca lui a été aussi fatal que l'arrivée (dans les films d'actions/policiers) des Lanvin, Giraudeau, Auteuil, Berry, pour Delon et Belmondo. Aucun ne s'en relèvera, d'ailleurs.

    Autre interrogation : si il avait vécu plus longtemps, est-ce que le Coluche des "Banzaï"  et autres "Serpent à plumes" aurait fait recette encore longtemps ?

    5
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    Renaud

    La différence vient aussi du fait que l'on ne produit plus de films autour d'une vedette de la comédie, par exemple Michael Youn ou Frank Dubosc pour ces dernières années, mais plutôt des concepts ou films 'choral" autour desquels viennent s'articuler des acteurs.

    Pour preuve le succès du prénom tiré d'une pièce de théâtre. Un thème, une affiche pas très belle et pas vraiment de "stars". Patrick Bruel n'étant qu'un des 5 interprètes du film où son temps de présence est partagé. Si on avait mis Bruel en tête d'affiche, le film aurait bidé, car on ne va pas au cinéma voir Bruel. Par contre en participant au film il a redoré son blason....

    6
    adda chentouf
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    adda  chentouf

    J'ajouterai, Didier,que meme le roi de la comédie De Funes n'aurait , à mon humble avis, pas survécu à la terrible seconde moitié années 80 , comme le montre d'ailleurs les chiffres de " l'avare" et de " la soupe aux choux" , voire " La zizanie" peu de temps avant . Un éventuel autre opus du" Gendarme" se serait vraisemblablement ramassé au BO. Il n'y'a qu'a voir les résultats médiocres de Gérard Oury , le champion du BO aprés "L'as des as". Ce sont , au demeurant, toutes les grandes stars Françaises des années 60-70 (Ventura, Delon, Bébel, montand, Noiret...) qui ont fait les frais de ce tournant fatidique des années 85-90.

    7
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:08
    Renaud

    Pour DE FUNES je ne suis pas certain..Il était très très aimé, malgré quelques belles bouses vers la fin...

    Gérard OURY que je déteste cordialement a toujours proposé des films que j'ai trouvé ringards et pas drôles, enfin je veux dire avec un sens du gag bien lourd. Il a vécu grâce au génie total de DE FUNES et le talent de BOURVIL...

    Ses films avec Pierre RICHARD sont assez piteux...Ses derniers comme "Vanille Fraise", "Fantôme avec chauffeur" sont graves... "Le schpountz" reste une triste épitaphe...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :