• LA LOI C'EST LA LOI - BOX OFFICE FERNANDEL 1958


     
     
     

    LA LOI C'EST LA LOI

    19 SEPTEMBRE 1958

     

     

    LA LOI C'EST LA LOI - BOX OFFICE FERNANDEL 1958

     
     
     
     
     

    De Christian JAQUE avec Toto
     
    Pastorelli, un douanier francais, et Giuseppe, un contrebandier, vivent à Assola, petit village à la frontière franco-italienne. Pour lui faire une farce, Giuseppe fait courir le bruit que Pastorelli est italien puisqu'il est né dans une maison située sur la frontière. Dès cet instant, les ennuis commencent pour Pastorelli.
     
    J'ai vu cette chose à la télé il y a 30 ans, et  je trouvais déja ce film sacrément mauvais. Pourtant Christian-Jaque est une pointure et Toto une superstar en Italie. Mais ce n'est pas cela qui fait un chef d'oeuvre, surtout quand FERNANDEL cabotine à mort.
    Le public indulgent, fait de ce film un gros succès: la barre des 3 millions d'entrées  est encore dépassée. A ce stade là, cela  ne s'explique plus....

    BOX OFFICE FRANCE : 3 392 000

    BOX OFFICE PARIS 1ère exclusivité : 126 354
    BOX OFFICE PARIS toutes l'exclusivité : 525 507
    1ère semaine Paris :                                     70 680
    COTE DU SUCCES : *   *   * 
     
     
     
     
    « LA VIE A DEUX - FERNANDEL BOX OFFICE 1958A PARIS TOUS LES DEUX - BOX OFFICE FERNANDEL 1958 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:53
    j'comprend plus là...fernandel est pire qu'un dictateur d'une republique bananière d'afrique centrale....3,5 millions de voix....euh non d'entrées, meme chirac et ses 82% doit s'incliner lol
    2
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:53
    cedric
    il faut sans doute replacer les score de fernandel dans l'époque, la television n'est encore que balbutiante, les places de cinéma sont a des prix abordables, et puis De Funes , bourvil n'ont pas encore l'aura qui auront dans quelques temps.
    Fernandel reste bien sure un comedien hors pair, mais il s'etoile dans des comedies indigne de son talent, et on fait des tonnes, ce qui aujourd'hui est bien demodé, heureusement que Verneuil est là. Et il sera là jusqu'au bout. Petites anecdotes raconté par Verneuil himself, il avait ete voir fernandel alors qu'il ete gravement malade mais esperé encore guerir, et il avaient parlé de faire un nouveau film "un film enorme", lorsque Verneuil est arrivé a Athene (pour tourner et oui avec Belmondo "le casse"), a son hotel on lui a annonce la mort de son ami. Dommage sans doute fernandel aurait tourner un bon succes.
    Toujours est-il en 58 c'est "la loi est la loi", qu'importe bientôt "la vache et le prisonnier"....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :