• L'EPREUVE DE FORCE - THE GAUNTLET - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1978

     

    L’EPREUVE DE FORCE

    (THE GAUNTLET)

    5 AVRIL 1978

     

      

    L'EPREUVE DE FORCE - THE GAUNTLET - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1978

     

    Réalisation Clint EASTWOOD (1977) Scénario Michael BUTLER, D SHRYACK Directeur de la photographie Rexford METZ Musique Jerry FIELDING Production Robert DALEY-Malpaso Company Distribution Warner-Columbla Durée 111 minutes
    Ben Schockley Clint EASTWOOD * Augustina " Gus" Mally Sondra LOCKE* Josephson Pat HINGLE*

    Inspecteur de police à Phoenix, Arizona, Ben Shockley, quoique alcoolique, a la réputation de mener à bien son travail. Son supérieur, Blakelock, lui confie donc la mission de ramener de Las Vegas un certain Gus Mally qui doit témoigner à charge dans un procès. Gus est en fait une prostituée, qui l'avertit qu'ils font l'objet d'un " contrat " et que des paris sont même ouverts. Ben Pembarque alors dans une ambulance, demandant une voiture sur le chemin de l'aéroport. Mais celle-ci explose après que son chauffeur ait mis le contact. Ben reprend l'ambulance, qui est aussitôt attaquée par des tueurs. Après les avoir éliminés, ils vont se réfugier chez Gus où Ben téléphone à Blakelock pour demander des renforts. Peu après, le pavillon est cerné par plusieurs dizaines de policiers qui ouvrent le feu. Ben et Gus fuient par les égouts et piratent un véhicule de police dont ils obligent le conducteur à les mener en Arizona. A la nuit, Gus convainc Ben d'abandonner la voiture car elle flaire un piège. Des policiers de l'Arizona, placés en embuscade, criblent en effet de balles le véhicule et son chauffeur... Au matin, Ben et Gus rencontrent une bande de Hell's Angels auxquels ils volent une moto. Après avoir échappé à des tueurs en hélicoptère, les deux fugitifs abandonnent leur moto pour monter dans un train de marchandises... Arrivés dans une petite ville près de Phoenix, ils se réfugient dans un hôtel où Ben, qui a compris que son chef est derrière tout cela, téléphone à Josephson, le seul collègue sur lequel il puisse compter, et l'avertit de son plan. Josephson entre en contact avec Fayderspiel, un avocat, sans savoir que celui-ci a partie liée avec Blakelock. Pendant ce temps, Ben a volé un autobus qu'il a transformé en véhicule blindé. Quand Gus et lui arrivent à l'entrée de Phoenix, Josephson est là pour les convaincre de le suivre. Mais il est abattu par un tireur. A bord du bus, Ben et Gus remontent la rue principale entre deux haies de policiers, amassés sur toute la longueur du parcours, tirant sans discontinuer. Parvenus malgré tout à l'hôtel de ville, ils quittent leur abri, ensanglantés. Blakelock ordonne aux forces de police médusées de tirer. Ben force Fayderspiel à avouer que le témoignage de Gus condamnerait Blakelock. Celui-ci blesse Ben. Gus tire à son tour sur Blakelock et le tue. Puis, soutenant Ben, elle fend la foule des policiers et se dirige vers le tribunal.
     

    ***********************************************

     

    Pour son nouveau film pour la WARNER, Clint accouche encore d’un chef d’œuvre d’efficacité. C’est certainement un de ses meilleurs films. Le titre original est intraduisible en Français, il représente « la badine, dont les officiers anglais frappaient leurs camarades punis ». C’est tout à fait symbolique d’un film où les deux héros traversent une avenue dans un bus blindé et percé de centaines d’impact de balles tirées par des dizaines de policiers en faction devant un palais de justice. C’est la scène d’anthologie d’un film qui n’est pas sans rappeler le final de « la horde sauvage ». Désillusions d’un flic qui ressemble beaucoup à Harry, qui est un dur qui doit protéger une prostituée superbement interprétée par Sondra LOCKE, qui loin de plomber les films de son compagnon, les transcende au contraire. Son personnage est fort, elle n’hésite pas à se donner à une bande de Hell’s dans un train en train de rosser Clint. Dans ce film, les flics sont idiots ou corrompus, alors que Gus, se révèle fine, sensible et cultivée. A l’issue de ce buddy movie, les deux personnages ne sont plus flic et prostituée, mais deux amis qui cherchent à survivre contre l’adversité. Filmé à la serpe, à la Don SIEGEL, ce magnifique polar obtient un franc succès aux Etats-Unis. En France, la pente remonte, peut être est-ce du à la Magnifique affiche de Frank FRAZETTA. Le rapport qualité prix de Clint EASTWOOD ravit la WARNER. Clint devient sa vedette numéro un. 

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    591 487

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    168 501

     

     

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

     

    168 501

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    64 674

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    7

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    27

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 395

    Budget

    5.5 M$

    (18 M$)

    Recettes US

    35.4  M$

    (113 M$ 2007)

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    L'EPREUVE DE FORCE TRAILER

     

     

    .

    « DOUX DUR ET DINGUE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1979L'INSPECTEUR NE RENONCE JAMAIS - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    cedric
    voila, un de mes films de reference, et de preference. Bien sure la scene du bus mitraillé est culte, mais il y a aussi la maison litteralement anéanti. Et un suspens a coupé le souffle. Un pur film d'action, un vrai divertissement populaire. C'est génial ce que tu fais sur le box office de Clint, continue c'est absolument passionnant.
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    tu es trop gentil. C'est parce que le sujet s'y prête. "L'épreuve de force" est un film géant, tout simplement!!
    De mêmeque Robocop a pompé la scène du bus, quand Robocop se fait fusiller par ses collègues dans le parking de l'OCP...
    3
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    orteils
    beaucoup de second degres dans l'epreuve de force.
    le film passe encore les 100M$ ajusté en amérique.

    de la kermesse de l'ouest en 1970 a l'epreuve de force en 1978 clint a depassé  fois les 100M$ de recettes ajusté aux usa. (presque 7 avec josey wales)

    c'est une performance type tom cruise dans les années 90.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :