• KURT RUSSELL BOX OFFICE

     

    Kurt russell the hateful eight quentin tarantino

         

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    EUROPE

    BO US

    Blondes, brunes et rousses
    It Happened at the World's Fair

    P

    1964

    338 778

    54 634

    910 284

           

    2,25 R

    Californien,le
    Guns of Diablo

    P

    1970

    703 994

    81 302

               

    Demain des hommes
    Follow Me Boys

     

    1968

    59 787

     

    999 384

           

    7,3 R

    The One and Only, Genuine, Original Family Band

     

    1968

                 

    5,0

    Le cheval aux sabots d'or
    The Horse in the Gray Flannel Suit

     

    1970

    221 481

    14 046

     

    vidéo

         

    7,4

    Guns in the heather (inédit)

     

    1969

                   

    The Computer Wore Tennis Shoes (inédit)

     

    1969

       

    637 265

           

    13,4

    The Barefoot Executive (inédit)

     

    1970

       

    421 446

           

    7,8

    Fools' Parade (inédit)

     

    1971

                   

    Pas vu pas pris
    Now You See Him, Now You Don't

     

    1973

    330 717

    73 567

    424 951

           

    10,3

    Charley and the Angel (inédit)

     

    1973

                   

    Superdad (inédit)

     

    1973

                 

    14,0

    The Strongest Man in the World (inédit)

     

    1975

         

    76 678

         

    15,3

    Roman d' Elvis,le (téléfilm)
    Elvis

     

    1979

    51 239

    19 936

    333 327

    60 000

           

    Grosse magouille, la
    Used Cars

     

    1985

    19 290

     

    293 181

    336 717

         

    11,70

    New York 1997
    Escape from New York

     

    1981

    1 278 378

    411 243

    669 857

    2 653 541

     

    N ° 16

     

    25,2

    The thing
    The Thing

     

    1982

    562 478

    139 873

    864 495

    800 000

     

    N ° 45

     

    13,7

    Le mystère Silkwood
    Silkwood

     

    1984

    287 828

    122 260

    352 285

    241 254

     

    N ° 55

     

    35,6

    Swing shift (inédit)

     

    1984

                 

    6,6

    Un été pour pourri
    The Mean Season

     

    1985

    262 110

    100 556

     

    47 694

         

    4,3

    The Best of Time (inédit)

     

    1986

         

    vidéo

         

    7,7

    Aventures de Jack burton,les
    Big Trouble in Little China

     

    1986

    766 894

    203 797

    822 065

    490 691

     

    n ° 27

     

    10,9

    Overboard (inédit)

     

    1987

         

    347 862

         

    26,7

    Tequila sunrise
    Tequila Sunrise

     

    1989

    397 563

    122 790

    809 266

    278 802

     

    N ° 51

     

    39,7

    Winter people (inédit)

     

    1989

         

    21 619

         

    2,0

    Tango et Cash
    Tango and Cash

     

    1990

    895 801

    234 670

    1 927 965

    1 198 570

     

    N ° 21

     

    63,4

    Backdraft
    Backdraft

     

    1991

    1 194 939

    269 288

    765 007

    889 183

     

    N ° 53

     

    77,8

    Obsession fatale
    Unlawful Entry

     

    1992

    257 982

    95 984

    514 048

    270 139

     

    N ° 91

     

    57,1

    Captain Ron (inédit)

     

    1992

         

    62 405

         

    22,5

    Tombstone
    Tombstone

     

    1994

    94 104

    55 967

    152 269

    49 369

         

    56,5

    Stargate
    Stargate

     

    1995

    2 677 453

    656 256

    1 248 160

    3 096 036

     

    N ° 4

     

    71,5

    Ultime décision
    Executive Decision

     

    1996

    649 288

    187 168

    623 723

    1 162 187

     

    n ° 72

     

    56,6

    Los Angeles 2013
    Escape from LA

     

    1996

    293 921

    83 360

    181 557

    358 821

    234 916

    235 268

    1,5 M

    25,4

    Breakdown - point de rupture
    Breakdown

     

    1997

    319 949

    187 168

    727 868

    376 081

    551 019

    328 052

    2,6 M

    56,5

    Soldier (inédit)

     

    1998

       

    110 131

    108 118

         

    14,5

    Destination Graceland
    Three Hundred Miles to Graceland

     

    2001

    47 097

    29 362

     

    112 839

     

    128 410

    0,5 M

    15,7

    Vanilla sky
    Vanilla Sky

     

    2002

    1 155 4889

    279 599

    581 661

    1 430 629

    2 042 907

    1 298 524

    9 M

    100,6

    Dark blue
    Dark blue

     

    2003

    149 182

    69 857

    22 185

    25 249

    53 041

    78 109

    0,4 M

    9,2

    Miracle (inédit)

     

    2004

       

    4 811

    3 857

     

    2 062

     

    64,3

    Sky high (inédit)

     

    2005

       

    533 830

    159 010

    455 967

    1 967

    1,2 M

    63,9

    Dreamer (inédit)

     

    2005

         

    33 086

    144 870

       

    32,7

    Poséidon
    Poseidon

     

    2005

    627 498

    169 107

    1 303 320

    350 481

    754 128

    502 016

    5 M

    60,7

    Boulevard de la mort
    Death Proof

     

    2007

    637 219

    243 952

    288 391

    574 291

    158 843

    355 560

    2,9 M

    25,0

    Touchback (inédit)

     

    2012

                 

    0,2

    Art of the steel (inédit)

     

    2014

                 

    0,1

    Fast and furious 7

    P

    2015

                   

    Dans l'attente des corrections de Didier NOISY

    .

    « IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST - BOX OFFICE CHARLES BRONSON ET SERGIO LEONE 1969MICKEY ROURKE BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Février 2015 à 19:28

    Une super filmographie pour un de mes acteurs préférés.

    Qq films cultes et jamais vraiment de cartons si ce n'est avec Stargate.

    Merci

    PS : Il y a erreur pour les chiffres France/Paris de Breakdown que j'ai revu d'ailleurs hier (tu as recopié ceux de Ultime décision). Pour la France j'ai 320.063 entrées et 99.733 entrées Paris.

    2
    steforce
    Dimanche 24 Septembre 2017 à 16:42

    J'au eu la chance de voir Overboard, Sky high, The art of the steal et Bone tomahawk, pas forcément des chefs-d'oeuvre mais le plaisir de retrouver Kurt Russell dans des produits inédits pas toujours si formatés que cela et donc parfois intéressants (les deux derniers cités). Des daubes vraiment navrantes ont droit elles à une distribution en salle... 

     

    3
    pak
    Samedi 13 Juillet à 10:41

    Bonjour,

    Winter people n'est pas inédit, je l'ai vu en salles à l'Artel Créteil (ancêtre de l'actuel UGC CIné Cité Créteil). Je pense en novembre ou décembre 1989 (Encyclociné donne une sortie au 22/11/1989).

    Il est vrai que le film est passé inaperçu. Un échec de plus pour le papa de Rambo qui va précipiter son purgatoire télévisuel. Et ce n'est pas la commande de navet The Shooter avec Dolph Lundgren sorti en 1995 qui va arranger les choses...

    Ted Kotcheff se fera une retraite dorée (il a 88 ans) avec la série New York - Unité spéciale. Encore un réalisateur, qui faute de succès dans la durée, et malgré un film culte (trop peut-être pour l'assumer après), n'aura pas la carrière que son talent méritait.

    Winter people est un beau mélo.

     

    Sinon Fool's parade (Le Rendez-vous des dupes), The Barefoot executive (Le PDG aux pied nus), The Strongest man in the Wolrd (L'Homme le plus fort du Monde), Charley and the angel (Charley et l'ange), et The computer wore tennis shoes (L'Ordinateur en folie) ne sont pas vraiment inédits dans le sens où ils ont été distribués dans certaines villes de province, mais pas à Paris.

    D'ailleurs on a tendance à considérer comme inédits des films non sortis dans la capitale, et je trouve ça assez étrange (même si le nombre d'entrées doit être relativement marginal). Un film qui ferait 1000 entrées à Lille et / ou à Marseille sans passer par Paris serait donc inédit, mais un film sorti uniquement à Paris qui fait un four avec autant d'entrées n'est pas considéré comme inédit...

    Ce n'est pas une critique, juste une réflexion (je fréquente des forums cinéma et ce débat a parfois eu lieu).

     

    Bon sinon, j'aime beaucoup l'acteur, Kurt Russell... yes

      • Samedi 13 Juillet à 13:20

        Kurt Russell je le range avec Jeff Bridges, des acteurs qui n'ont sans doute pas tourné dans des Marvel mais qu'on adore. Et bien pourtant Kurt Russell a tourné dans les Gardiens de la Galaxie un film que je trouve supérieur à l'avis général.

        Bravo pour votre étude sur Ted Kotcheff, nul doute que Rambo que je considère comme un grand classique du cinéma et le meilleur Stallone n'aurait pas été pareil sans sa patte et d'ailleurs les autres épisodes ne lui arrivent pas à la cheville ( quoique le 4 était pas mal)

        Je vais voir pour remettre le tableau à jour et ajouter des chiffres anglais de 1989 a 1995. Merci en tout cas de venir et de poster ici.

    4
    Laurent
    Samedi 13 Juillet à 14:30

    Et Jeff Bridges à jouer dans le premier Iron Man....

    Comme quoi  les acteurs qu'on adore ont aussi tourner dans les Marvel happy

    5
    pak
    Dimanche 14 Juillet à 15:20

    Marvel est l'endroit où il faut être pour tout le gratin d'Hollywood. C'est le gâteau dans lequel toutes et tous veulent croquer.

    Harry Dean Stanton a été vu dans l'Avengers de 2012, Nick Nolte dans le Hulk d'Ang Lee, d'ailleurs Hulk a attiré aussi dans une de ses versions les excellents Edward Norton, Tim Roth et William Hurt.

    Les Iron Man ne doivent pas faire oublier quel acteur a été Robert Downey Jr, survivant de ses divers tracas alcooliques et de drogue. Les divers Iron Man ont aussi vu passer le fracassé Mickey Rourke, le très bon Sam Rockwell, Ben Kingsley, Guy Pearce...

    Citons évidemment Anthony Hopkins dans les Thor; ainsi que Stellan Skargard, Cate Blanchett, Jeff Goldblum... On a vu Tommy Lee Jones dans Captain America, ainsi que Stanley Tucci, Toby Jones, Powers Boothe, Robert Redford ( ! )...

    Aurait-on pensé en voyant La Jeune fille à la perle que plusieurs années plus tard la délicate Scarlett Johansson serait une Veuve Noire toute gainée de cuir et balançant des tatanes à tout va ?

    Dans Les Gardiens de la galaxie, on a vu Michael Rooker, Glenn Close, John C. Reilly, Benicio Del Toro...

    James Spader dans un des Avengers, Michael Douglas dans Ant-man, Michelle Pfeiffer dans sa suite, Tilda Swinton dans Doctor Strange, Michael Keaton et Marisa Tomei dans le reboot de Spiderman, Jake Gyllenhaal dans le suivant, Forest Whitaker dans Black Panther, Jude Law et Annette Bening dans Captain Marvel...

    On a même vu Stallone dans la suite des Gardiens de la galaxie !

    Et entre les cameos, les seconds et troisièmes rôles, la liste est encore longue. Tout comme celle des projets Marvel en cours et à venir !

     

    Je ne serai pas surpris d'y voir un jour Woody Allen, qui terrasserait ses ennemis à la clarinette ! Arf !

     

    Bref, tu n'as pas réussi ta carrière d'acteur si tu n'a pas joué dans au moins un Marvel !

     

    Désolé pour ce long hors-sujet.

     

    Pour en revenir à Kurt, j'aime bien ces acteurs américains qui durent, qu'on voit régulièrement depuis les années 1980, comme Jeff Bridges effectivement, ou Dennis Quaid aussi. J'aurai pu aussi citer Kevin Costner sauf que lui a vraiment eu son heure de gloire avant de retomber de son piédestal tout en restant pourtant présent sur les écrans (comme Mel Gibson).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :