• FRITZ LANG BOX OFFICE

     

     

     

     

     

    FRANCE

    PARIS

    ESPAGNE

    ALLEMAGNE

    UK

    ITALIE

     

    BO US

    MONDE

    LE DOCTEUR MABUSE
    DR. MABUSE, DER SPIELER

    1922

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES NIBELUNGEN: LA MORT DE SIEGFRIED
    DIE NIBELUNGEN: SIEGFRIED

    1924

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES NIBELUNGEN, LA VENGEANCE DE KRIEMHILD
    DIE NIBELUNGEN: KRIEMHILDS RACHE

    1924

     

     

     

     

     

     

     

     

    METROPOLIS 
    METROPOLIS

    1927

    626 533

    DEPUIS 1965 - INCLUS LLA VERSION DE GIORGIO MORODER

     

    LES ESPIONS
    SPIONE

    1928

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA FEMME SUR LA LUNE
    FRAU IM MOND

    1929

     

     

     

     

     

     

     

     

    M LE MAUDIT
    M - EINE STADT SUCHT EINEN MÖRDER

    1932

    322 446

    DEPUIS 1961

     

     

     

     

     

    LE TESTAMENT DU DOCTEUR MABUSE
     DAS TESTAMENT DES DR MABUSE

    1933

    61 573

    39 883

    ENTREES FRANCE DEPUIS 1979 - ENTREES PARIS EN 1945-46

     

     

    LE TESTAMENT DU DR. MABUSE 

    1933

     

     

     

     

     

     

     

     

    LILIOM

    1934

     

    37 500 $

    RECETTES EN DOLLARS ET EN 5 SEMAINES EN 1934

     

     

    FURIE
    FURY

    1936

    192 885

    176 742

    FRANCE DEPUIS 1963 - PARIS ENTRE 1944 ET 1946

    685 000 $ NET

    1 302 000 $ NET

    J'AI LE DROIT DE VIVRE
    YOU ONLY LIVE ONCE

    1937

    51 218

    69 679

    FRANCE DEPUIS 1958 - PARIS ENTRE 1944 ET 1946

     

     

    CASIER JUDICIAIRE
    YOU AND ME

    1938

     

    111 214

    PARIS ENTRE 1944 ET 1946

     

     

    LE RETOUR DE FRANK JAMES
    THE RETURN OF FRANK JAMES

    1948

    1 322 458

    244 586

     

     

     

     

    1 300 000 $ NET

     

    LES PIONNIERS DE LA WESTERN UNION
    WESTERN UNION

    1948

    660 743

    111 126

     

     

     

     

     

     

    CHASSE A L'HOMME
    MAN HUNT

    1949

    59 293

    8 397

     

     

     

     

    1 400 000 $ NET

     

    LES BOURREAUX MEURENT AUSSI
    HANGMEN ALSO DIE

    1947

    997 067

    307 585

     

     

     

     

    845 210 $ NET

    1 583 778 $ NET

    ESPIONS SUR LA TAMISE
    THE MINISTRY OF FEAR

    1948

    995 600

    332 517

     

     

     

     

     

     

    LA FEMME AU PORTRAIT
    THE WOMAN IN THE WINDOW

    1946

    1 377 232

    443 054

     

     

     

     

    2 010 000$ NET

    3 325 000 $ NET

    LA RUE ROUGE
    SCARLET STREET

    1947

    1 388 352

    417 855

     

     

     

     

    2 500 000$ NET

     

    CAPE ET POIGNARD
    CLOAK AND DAGGER

    1947

    2 187 855

    522 349

     

     

     

     

    2 580 000 $ NET

    4 408 000 $ NET

    LE SECRET DERRIERE LA PORTE
    SECRET BEYOND THE DOOR

    1948

    34 625

    19 795

     

     

     

     

     

     

    HOUSE BY THE RIVER (INÉDIT)

    1950

     

     

     

     

     

     

     

     

    GUÉRILLA AUX PHILIPPINES
    AMERICAN GUERRILLA IN THE PHILLIPINES

    1951

    487 939

    93 423

     

     

     

     

    2 000 000$ NET

    3 400 000 $ NET

    L'ANGE DES MAUDITS
    RANCHO NOTORIOUS

    1953

    804 610

    215 998

     

     

     

     

    900 000 $ NET

     

    LE DEMON S'EVEILLE LA NUIT
    CLASH BY NIGHT

    1952

    228 780

    73 476

     

     

     

     

    1 500 000 $ NET

     

    LA FEMME AU GARDENIA
    THE BLUE GARDENIA

    1954

    479 896

    121 788

     

     

     

     

     

     

    REGLEMENT DE COMPTES
    THE BIG HEAT

    1953

    996 019

    315 509

     

     

     

    3 300 000

    1250 000 $ NET

     

    DESIRS HUMAINS
    HUMAN DESIRE

    1955

    389 489

    78 137

     

     

     

     

     

     

    LES CONTREBANDIERS DE MOONFLEET
    MOONFLEET

    1960

    917 219

    167 680

     

     

     

    3 100 000

    567 000 $ NET

    1 574 000$ NET

    LA 5ÈME VICTIME
    WHILE THE CITY SLEEPS

    1956

    508 758

    213 873

     

     

     

     

     

     

    L' INVRAISEMBLABLE VERITE
    BEYOND A REASONABLE DOUBT

    1957

    177 754

    75 525

     

     

     

     

    1 100 000 $ NET

     

    LE TIGRE DU BENGALE
    DER TIGER VON ESCHNAPUR

    1959

    2 020 696

    266 603

     

     

     

    2 700 000

     

     

    LE TOMBEAU HINDOU
    DAS INDISCHE GRABMAL

    1959

    2 236 035

    301 192

     

     

     

     

     

     

    LE DIABOLIQUE DOCTEUR MABUSE
    DIE TAUSEND AUGEN DES DOKTOR MABUSE

    1961

    1 370 715

    285 496

     

     

     

     

     

     

    JOURNEY TO THE LOST CITY (INÉDIT)

    1960

     

     

     

     

     

     

     

     

    GEOGIO MORODER'S METROPOLIS

    1984

    326 443

    136 987

    142 788

     

     

     

    1 500 000 BRUT

     

    TABLEAU LAURENT AUMAITRE / RENAUD SOYER

     

     

    LE BOX OFFICE DE METROPOLIS PAR Laurent AUMAITRE

     

    FRITZ LANG BOX OFFICESi « Metropolis » reste l’un des films les plus connus du cinéma, ses résultats au box-office le sont beaucoup moins, ce qui donne lieu à certains fantasmes.

    On peut lire un peu partout sur Internet, de Wikipedia en passant par de multiples blogs jusqu’aux nombreux sites « sérieux » consacrés au cinéma, écrits par des journalistes ou autres étudiants en histoire du cinéma, et repris en boucle dans monde entier, que le film fut un échec cinglant.

    Doté d'un budget pharaonique de cinq millions de reichsmarks, faisant de lui le film allemand (et peut-être européen) le plus cher jamais produit en son temps, il aurait connu un désaveu du public tel qu’il ferait passer « La porte du paradis » pour un triomphe planétaire. Dans ce qu’on peut lire de plus récurrent, on apprend ainsi qu’il n’aurait rapporté que 75 000 reichsmarks sur toute son exploitation allemande, qu’il n’aurait fait que 15 000 entrées à Berlin, ou encore qu’il ne serait resté qu’une seule semaine à l’affiche en Allemagne. L’échec aurait été tel que la UFA, le plus puissant studio d’Europe, producteur du film, aurait même eu beaucoup de mal à le vendre aux USA. Le studio aurait dû attendre longtemps avant d’y arriver, et concéder de nombreuses coupes du film.

    Si ce qu’on peut lire sur le coût du film est vrai, on peut quand même s’interroger sur le reste. Je ne suis pas universitaire, et nous n’avons pour ainsi dire presque pas de données sur le sujet, mais avec quelques réflexions, on peut toutefois douter du bienfondé de ces informations.

    Pour commencer, on imagine mal le plus gros studio du pays produire le film le plus cher de son histoire, pour le retirer de l’affiche au bout d’une seule semaine, surtout après avoir fait une importante promotion du film.

    Si l’on considère le prix moyen des places de cinéma en Allemagne en 1927-28, 75 000 reichsmarks ne représenterait que 100 000 entrées dans un pays où les salles attiraient 327 millions de spectateurs par an à cette époque. La UFA possédant 37 salles à elle seule, cela fait une moyenne de moins de 3000 spectateurs par salle, pour un film qui était annoncé comme un événement, et qui dut susciter de la curiosité pour le moins. Cela semble, encore une fois, difficilement concevable.

    D'après les quelques recherches que j'ai entreprises, les choses s’avèrent plus nuancées. Le film fit sa première au UFA Palast am Zoo de Berlin, salle de 2100 places. Il n’y resta effectivement qu’une semaine, ce qui était prévu dès le départ, car la salle avait un autre engagement. C’est dans cette salle qu’il fit 15 000 entrées. Dans le reste du pays, selon l’historien Joseph Garncarz qui s’est basé sur la programmation des salles du pays de l’époque, Metropolis aurait été le 4e film le plus diffusé de la saison 1927-28, loin derrière « Ben-Hur » cependant. Mais projeté ne veut pas dire vu. Or selon Michael Tötegberg, l'un des biographes de Fritz Lang, en cinq ans dans tout le pays (avec la reprise de 1932), le film aurait rapporté à la UFA seulement 1/7ème de son coût. Soit environ 250 000 reichsmarks de moins que ce qu’en attendait le studio pour l’Allemagne. Toutefois, cela représente quand même dans les deux millions de tickets vendus.

    En France, le film sort le 14 octobre 1927 à l’Imperial de Paris, salle de 500 places qui fait entre 3 et 6000 entrées par semaine. Il y restera 23 semaines d’affilées ! Les 100 000 entrées ont dû être atteintes dans cette unique salle. Mais le public des salles de première exclusivité, aux prix bien plus élevés que les salles de quartier, peut avoir des goûts différents d’un public plus populaire. Il semble que ce fut le cas, car Métropolis ne fut joué que dans une petite vingtaine d’autres salles parisiennes. La situation a dû être similaire dans le reste du pays, et on peut estimer entre 500 000 et un million d’entrées sur la France.

    Aux États-Unis, où il sort le 6 mars 1927, deux mois après sa sortie allemande, et sept mois avant sa sortie française, le film rapporte $405 850 uniquement dans les salles clés du magazine Variety, ce qui en fait le 43e plus gros succès de l’année. Résultat tout à fait honorable pour un film étranger, sans acteurs ni réalisateur connus du grand public américain.

    Malgré cela, le film fut une réelle déception financière pour la UFA qui ne rentra pas dans ces frais. Mais il ne fut pourtant pas un échec public évident.

    Giorgio Moroder remonta Métropolis en 1984 dans une version très écourtée (faute de matériel disponible) avec une musique de sa composition et le succès fut au rendez-vous pour un film muet. À noter qu'il rapporta de nouveau $650 422 aux USA en 2002, et encore $28 779 en 2007.

     

     

     

     

     

     

     

    « BOX OFFICE MONDE DU 21 DECEMBRE AU 23 DECEMBRE 2018BOX OFFICE PARIS NOVEMBRE 1950 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    adda chentouf
    Lundi 24 Décembre 2018 à 12:34

    Bonjour Renaud et merci pour le BO de ce réalisateur qui a marqué l'histoire du cinéma.

    Je voudrai profiter de l'occasion pour vous souhaiter, ainsi qu'à Laurent, Didier et aux amis du blog, un joyeux Noel. Bonnes fêtes à tous !

      • Lundi 24 Décembre 2018 à 13:50

        Merci Adda, si vous repassez ce soir vous verrez la fiche de Mary Poppins. Le film passe en France ce soir sur la chaine M6

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :