• FLEUR D'OSEILLE - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1967

    FLEUR D'OSEILLE

     

    22 SEPTEMBRE 1967

     

     

     

    FLEUR D'OSEILLE - BOX OFFICE MIREILLE DARC 1967 PART II

     

     

    • Réalisation : Georges Lautner
    • Scénario : Marcel Jullian, Michel Audiard, Jean Meckert
    • Dialogues : Michel Audiard
    • Compositeur : Michel Magne
    • Assistant réalisateur : Robin Davis
    • Directeur de la photographie : Maurice Fellous
    • Production : Michel Saffra
    • Distribution : Gaumont
    • Tournage : 4 avril 1967/ 14 juin 1967
    • Durée : 90 minutes
    • Mireille Darc : Catherine
    • Anouk Ferjac : Marité
    • Maurice Biraud : le commissaire Verdier
    • Amidou : Francis
    • Henri Garcin : Jo de Fréjus
    • André Pousse : Roza
    • Paul Préboist : Gallière
    • Henri Cogan Riton Godot
    • Renée Saint-Cyr la directrice
    • Dominique Zardi le tondu

     

    Tandis que Pierrot-la-Veine, après un fructueux hold-up, se faisait abattre par la police, sa « femme », Catherine, mettait au monde un superbe garçon. Dans la maison de repos où elle apprend, sans enthousiasme, son métier de mère, la jolie veuve reçoit bientôt des visites empressées ; le commissaire d'abord qui tente de savoir d'elle où Pierrot a « planqué » les dollars volés. Il fait miroiter à ses yeux la prime de 5 millions promise à qui dévoilera la cachette. Catherine est muette ; elle ne sait rien. Se succèdent ensuite, les bras chargés de cadeaux et la bouche pleine de promesses, les anciens amis du caïd. Silence de la belle, imperturbable devant les menaces qui suivent les sourires. Mais Catherine a sa petite idée et prend bientôt la clé des champs avec sa compagne de chambre, Marité, et leurs deux nourrissons. Elles sont vite suivies de près par la bande des pittoresques truands. Une course folle s'engage, jalonnée d'arrêts-biberons, qui les mène jusqu'à la bastide de Haute-Provence, résidence secondaire du caïd défunt. Les donzelles y soutiennent un véritable siège, tout en cherchant vainement le magot. Un voisin obligeant et farfelu, peintre d'avant-garde, est entraîné dans ce carrousel de mitraillettes, sans y rien comprendre. On fusille, on pouponne, on parlemente, on s'injurie, mais Catherine tient tout ce joli monde de campeurs menaçants en respect. Elle fait une sortie fracassante lorsque les deux bébés sont enlevés : c'est une tigresse qui manie le fusil à deux coups et envoie ad patres toute la brochette des assiégeants. L'artiste, « au parfum » maintenant, remet au commissaire arrivé lui aussi sur les lieux « l'oseille » mise en pot chez lui par Pierrot, raconte à sa façon l'hécatombe des truands et Catherine, qui ne rêve plus que d'air pur et de puériculture, innocentée par lui, se voit attribuer la prime de cinq millions.

     *********************************************

    Tourné dans la foulée de "La grande sauterelle", la nouvelle production du duo LAUTNER / AUDIARD donne une nouvelle fois le premier rôle à l'égérie du réalisateur.

    Encore un film de copains qui respire la bonne humeur. Le scénario part un peu dans tous les sens, et on devine le on des futurs films de Michel AUDIARD iconoclaste, libéré, pastiche des westerns italiens à la mode.

    Mireille DARC est donc l'héroïne superbe de ce western rural. Elle suscite bien l'intérêt de beaucoup de personnes que ce soit les "poulagas" ou les truands attirés par l'odeur de "l'oseille". Elle va camper une femme solide, volontaire, libre qui va régler leur compte aux truands. En tête de file, André POUSSE grand ami de AUDIARD campe encore un gangster avec sa gouaille habituelle. Plus inattendu, Henri GARCIN, joue un concurrent de charme moulé dans un pantalon, look un peu inhabituel pour l'acteur, bronzé à la manière d'un film de LEONE. Il s'en sort bien. AMIDOU prête son sourire éclatant à un bandit sympathique mais dangereux. Paul PREBOIST joue un peintre mateur et apporte de la bonne humeur au film dans un rôle un peu plus long que d'habitude.

    Mireille DARC apporte toute sa fraîcheur et sa candeur au film. C'est bien malgré elle et pour défendre des bébés qu'elle va se transformer en spécialiste du fusil à pompe et mériter sa liberté. Généreuse avec LAUTNER elle donne beaucoup d'elle pour apporter les instants sexy nécessaires. Dans une scène totalement inutile mais prétexte à la voir nue, elle se baigne dans un bac d'eau en compagnie de la jolie Anouk FERJAC, elle se font des "gouzis- gouzis" à la grande joie de Paul PREBOIST qui mate la scène à la jumelle et nous aussi. Du reste Mireille DARC est très dénudée durant le film, ce qui est vraiment plaisant, l'actrice étant au comble de la beauté.

    Peut être pas aussi inspiré que dans ses films précédents AUDIARD soupoudre le film de dialogues biens sentis, surtout réservés pour la bouche d'André POUSSE. Mais le scénariste pense sans doute déjà à son premier film et la collaboration entre LAUTNER et lui va s'interrompre quelques années.

    Le film sort à Paris avec une sacrée concurrence, entre un James BOND et un LELOUCH. Malgré une bonne petite résistance, le film ne fera même pas les 700 000 entrées en France. C'est très dommage pour une comédie aujourd'hui oubliée, mais qui reste une petite perle du genre- à redécouvrir- cela va de soi.   

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    692 401

     

    ENTREES PARIS

     

    133 118

     

    1ère semaine

    7

    16 801

    5

    2ème semaine

    10

    20 554

     

    3ème semaine

    9

    18 024

     

    4ème semaine

    13

    11 880

     

    Nombre de semaines Paris

     

    4

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    3 360

     

    Cote du succès

     

    *

     

      FLEUR D'OSEILLE BANDE ANNONCE

     

     

    MIREILLE DARC - FLEUR D'OSEILLE

     

     

    vlcsnap-2010-03-07-03h27m56s164.png

     

     

    MIREILLE DARC NUE - FLEUR D'OSEILLE

     

     

    vlcsnap-2010-03-07-03h32m50s41.png

     

     

    MIREILLE DARC - FLEUR D'OSEILLE

     

     

    vlcsnap-2010-03-07-03h35m18s227.png

    « LE PACHA - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1968LA GRANDE SAUTERELLE - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :