• CHRISTIAN-JAQUE BOX OFFICE

     

     

     

     

     sortie

    FRANCE

    PARIS

    ESPAGNE

    ALLEMAGNE

    ITALIE

    LE BIDON D'OR

    1932

     

     

     

     

     

    LE TENDRON D'ACHILLE

    1933

     

     

     

     

     

    ADHEMAR LAMPIOT

    1934

     

     

     

     

     

    L'ATROCE MENACE

    1934

     

     

     

     

     

    L'ARTICLE 382

    1934

     

     

     

     

     

    LE PERE LAMPION

    1934

     

     

     

     

     

    COMPARTIMENT DE DAMES SEULES

    1935

     

     

     

     

     

    UN BŒUF SUR LA LANGUE

    1934

     

     

     

     

     

    UNE VILAINE HISTOIRE

    1935

     

     

     

     

     

    VOYAGE D'AGREMENT

    1935

     

     

     

     

     

    LA SONNETTE D'ALARME

    1935

     

     

     

     

     

    LA FAMILLE PONT-BIQUET

    1935

     

     

     

     

     

    SOUS LA GRIFFE

    1935

     

     

     

     

     

    SACRE LEONCE

    1936

     

     

     

     

     

    L'ECOLE DES JOURNALISTES

    1936

     

     

     

     

     

    RIGOLBOCHE

    1936

     

     

     

     

     

    UN DE LA LEGION

    1936

    4 000 000*

     

     

     

     

    MONSIEUR PERSONNE

    1936

     

     

     

     

     

    JOSETTE

    1937

     

     

     

     

     

    LA MAISON D'EN FACE

    1937

     

     

     

     

     

    FRANÇOIS 1ER

    1937

    7 000 000*

     

     

     

     

    LES DEGOURDIS DE LA ONZIEME

    1937

    4 000 000*

     

     

     

     

    LES PERLES DE LA COURONNE

    1937

     

     

     

     

     

    A VENISE, UNE NUIT

    1937

     

     

     

     

     

    LES PIRATES DU RAIL

    1938

     

     

     

     

     

    LES DISPARUS DE SAINT-AGIL

    1938

    3 000 000*

     

     

     

     

    ERNEST LE REBELLE

    1938

     

     

     

     

     

    RAPHAËL LE TATOUE

    1938

    3 000 000*

     

     

     

     

    LE GRAND ELAN

    1939

     

     

     

     

     

    L'ENFER DES ANGES

    1941

     

     

     

     

     

    PREMIER BAL

    1941

     

     

     

     

     

    L'ASSASSINAT DU PERE NOËL

    1941

    4 000 000*

     

     

     

     

    LA SYMPHONIE FANTASTIQUE

    1942

     

     

     

     

     

    VOYAGE SANS ESPOIR

    1943

     

     

     

     

     

    CARMEN

    1945

    4 277 813

    959 294

     

     

     

    SORTILEGES

    1945

    2 552 165

    670 719

     

     

     

    BOULE DE SUIF

    1945

    3 000 550

    895 611

     

     

     

    UN REVENANT

    1946

    3 223 166

    936 757

     

     

     

    D' HOMMES A HOMMES

    1948

    3 561 986

    814 021

     

     

     

    LA CHARTREUSE DE PARME

    1948

    6 151 922

    1 290 705

     

     

     

    SOUVENIRS PERDUS

    1950

    2 386 014

    695 706

     

     

     

    SINGOALLA

    1950

    1 857 549

    377 512

     

     

     

    BARBE BLEUE

    1951

    2 504 062

    667 233

     

     

     

    ADORABLES CREATURES

    1952

    2 711 082

    892 446

     

     

     

    FANFAN LA TULIPE

    1952

    6 768 184

    1 709 189

     

     

     

    LUCRECE BORGIA

    1953

    3 632 139

    929 345

     

     

     

    MADAME DU BARRY

    1954

    2 378 009

    560 147

     

     

     

    NANA

    1955

    2 675 373

    578 863

     

     

    N° 89

    SI TOUS LES GARS DU MONDE

    1956

    3 831 979

    650 337

     

     

     

    NATHALIE

    1957

    2 611 091

    554 229

     

     

     

    LA LOI C'EST LA LOI
    LA LEGGE E LEGGE

    1958

    3 394 017

    525 507

     

     

    2 370 000

    BABETTE S'EN VA-T-EN GUERRE

    1959

    4 657 610

    759 696

     

     

     

    MADAME SANS-GENE
    MADAME SANS-GENE

    1962

    2 839 867

    724 826

     

     

    4 865 000

    LES BONNES CAUSES

    1963

    1 721 139

    458 211

     

     

    N° 98

    LE REPAS DES FAUVES

    1964

    1 027 149

    228 338

    217 189

     

     

    LA TULIPE NOIRE
    IL TULIPANO NERO

    1964

    3 107 512

    567 541

    2 178 179

     

    3 000 000

    LE GENTLEMAN DE COCODY

    1965

    2 027 645

    364 228

     

     

     

    GUERRE SECRETE

    1965

    1 175 203

    189 096

    743 908

     

     

    LE SAINT PREND L'AFFUT

    1966

    1 329 177

    257 597

     

     

     

    LA SECONDE VERITE

    1966

    1 215 677

    231 932

    583 957

     

     

    2 BILLETS POUR MEXICO

    1967

    530 374

    88 018

     

     

     

    LES AMOURS DE LADY HAMILTON

    1969

    634 041

    100 872

    591 385

     

     

    LES PETROLEUSES

    1971

    2 234 479

    274 906

    1 608 949

     

     

    DOCTEUR JUSTICE

    1975

    601 672

    161 316

    202 907

     

     

    LA VIE PARISIENNE

    1977

    35 892

    26 629

     

     

     

    EN COLLABORATION AVEC DIDIER NOISY ET LAURENT AUMAITRE 

    * ESTIMATIONS - Il s'agit pour ma part d'estimations à prendre pour ce qu'elles sont. Elles concernent les films dont Fernandel est la vedette. A partir de 1937 les entrées s'emballent en France pour cumuler a 450 millions d'entrées en 1938. Fernandel a connu dans les années 30 de très grands succès avec les films réalisés par Marcel pagnol, mais aussi les films "militaires". On sait que des films comme "François 1er" ont été d'énormes succès ( classé deuxième de l'année 1938 derrière "La grande illusion"). Cela reste un des plus grands succès de Fernandel avec "les 5 sous de Lavarède". Christian-Jaque a également réalisé le très grand film "Les disparus de Saint Agil" d'après un roman de Pierre Véry qui a connu du succès grâce à un bouche à oreille très positif. Cependant il semble que "L'assassinat du Père Noël" a réalisé plus d'entrées en 1941.

    Christian-Jaque est sans aucun doute possible le réalisateur français a avoir fait le plus d'entrées dans l'histoire du box office français. Son début de carrière est jalonné de très bons, voire très grands films.    

    .

    « JEANNE MOREAU BOX OFFICEORSON WELLES BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    chentouf adda
    Lundi 3 Juillet à 19:20

    80 millions d'entrées + les 25 millions de la période antérieure à 1945 et nous voila déjà avec 105 millions et cela sans compter les 28 autres films non comptabilisé . Le BO de ce cinéaste est fabuleux et sans conteste incomparable puisque Verneuil qui vient en seconde position  totalise "seulement" 90M. Les autres réalisateurs( toutes nationalités confondues) sont battus . Bravo à ce champion qui nous a laissé une oeuvre  monumentale qui gagnerait à être redécouverte  car injustement oubliée de nos jours. J'ai revu avec émotion "si tous les gars du monde", un magnifique hymne à la solidarité et l'entraide entre les citoyens du monde. "la loi c'est la loi"est très plaisant à regarder et "docteur justice" m'a replongé avec nostalgie dans les douces années Pif gadget. Mais mon préféré parmi d'autres reste  le sublime "les disparus de saint-agil"dont le charme m'envoute à chaque fois. Bravo l'Artiste. Et merci Renaud pour ce BO qui a paradoxalement tardé à venir s'agissant du réalisateur le plus populaire de toute l'histoire du BO en France. Mieux vaut tard que jamais. Salut.

    2
    chentouf adda
    Samedi 15 Juillet à 14:16

    Bonjour à tous.

    Comme promis, voici quelques chiffres concernant la ville d'Alger que j'ai trouvés dans un livre de 1985 sur le cinéma en Algérie:

    *Année 1972 (1er trimestre) - les films pouvaient être projetés dans 2 voire 3 salles en fonction du succès-

    1- le gendarme en balade (76 109 entrées)

    2-mourir d'aimer (65 339)

    3- soul to soul (53 157)

    4-sacco et vanzetti (48 303)

    5-rio lobo (47 892)

    6-un condé (31 254)

    7-un aller simple (27 582)

    8- les étrangers (27 575)

    9- sans mobile apparent (26 266)

    10- le mans (16 246)

    11- liberté en croupe (13 464)

    12- la horse (12 561)

    *Année 1973 (2eme trimestre)

    1- le guet-apens (83 160)

    2- la folie des grandeurs (61 908)

    3- l'homme orchestre (58 272)

    4- état de siège (52 272)

    5- l'affaire mattei (39 724)

    *Année 1974 (4eme trimestre)

    1-cosa nostra ( 79 828)

    2- le serpent (53 340)

    3- l'emmerdeur (39 077)

    NB un grand succès pouvait rester jusqu'à 2 mois voire parfois 3 mois à l'affiche. Un bide était supprimé au bout d'une semaine, parfois moins.

    L'auteur du livre donne aussi quelques chiffres concernant la ville d'Oran (2eme ville d'Algérie) pour le 1er trimestre de l'année 1973 ( généralement sur une seule salle):

    1- les bidasses en folie (14 219)

    2- elle boit pas, elle fume pas..... (13 407)

    3- on l'appelle trinita (13 203)

    3- la vallée ( 10 747)

    4- les inconnus de malte (10 367)

    5- 2 corniauds au régiment ( 10 304)

    6- une trainée de poudre (10 150)

    7- laisse aller c'est une valse (9 908)

    8- les intrus (9186)

    9- la malle de san-antonio (8726)

    10- la grosse combine (7666)

    11- dieu pardonne, moi pas (7343)

    12-soul to soul (6140)

    13-nous ne vieillerons pas ensemble (6116)

    14- le cri du cormoran...... (5688)

    15- boulevard du rhum (5421)

    16- massacre du grand canyon (4323)

     

      j'ai également trouvé dans un autre ouvrage les chiffres suivants concernant Alger pour l'année 1974: parmis les succès:

    1- big jack (2858 entrées en 8 séances seulement, soit en 4 jours)

     2- borsalino and co (2728 en 8 séances aussi)

    3-l'homme de la loi (2728 ....)

    4-le secret (2598...)

    Pamis les échecs, citons:

    - les caids (870 entrées seulement en 5 séances et" les camisards" avec 270 entrées en 2 séances soit 1jour).   Il faut savoir qu'à l'époque les films étaient diffusés 2 fois par jour (15h pour la matinée et 21h pour la soirée, avec une seconde matinée le week-end)

    Enfin j'ai pu lire dans les rubriques cinéma de certains journaux de l'époque que "Il était une fois dans l'ouest" et "peur sur la ville" avaient dépassé le seuil symbolique des 100.000 entrées à Alger en 1975, ce qui est énorme pour  3 ou 4 salles (peut-être l"équivalent du million à Paris) et que "le clan des siciliens" avaient dépassé quant à lui les 80.000, comme "le guet-apens". 

    Sachez enfin pour la petite histoire que le film algérien qui à obtenu le plus grand succès s'intitule "l'opium et le bâton"(1970) , un film sur la guerre de libération dans lequel a participé Jean-Louis Trintignant : le film attira exceptionnellement 1,2 millions d'entrées en 2 ans d'exclusivité ! C'est énorme quand on sait que généralement les films algériens n'attiraient pas grand monde à l'époque, hormis 4 ou 5 films, le plus souvent des comédies. 

    Voila les amis, j'espère que ces quelques statistique que j'ai mis du temps à trouver vous auront intéressé et susciteront vos commentaires. Au plaisir de vous lire.

     Bonne journée à tous et puis.... bonnes vacances aussi. Salut !

    3
    Laurent
    Dimanche 16 Juillet à 09:24

    Bigre ! Voila une belle liste, merci Adda ! Je connais l'Opium et le Baton de nom, mais je ne l'ai jamais vu. Je n'avais même pas idée que cela avait été un tel succès. C'est en tous cas très intéressant.

    4
    chentouf adda
    Dimanche 16 Juillet à 12:42

    Bonjour Laurent. "L'opium et le bâton"est disponible sur Utube si vous voulez le voir dans des copies qui ne sont pas terribles il est vrai. C'est un film de guerre traité à la manière hollywoodienne avec beaucoup de scènes d'action, ce qui explique son triomphe auprès du public. Tous les grands acteurs algériens de l'époque y ont participé en plus de Trintignant mais aussi Marie-Josée-Nat et J.C Bercq. Pour un film de 1969 c'est techniquement pas mal du tout, et le film reste aujourd'hui encore un classique de la TV algérienne qui le rediffuse régulièrement lors des fêtes nationales,si bien que même les jeunes générations le connaissent, contrairement à la quasi majorité des autres anciens films algériens. Je pense qu'il a connu une brève distribution en France au milieu des années 70 si l'on se réfère au BO de Trintignant.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :