• BOX OFFICE USA DU 17/07/1969 AU 23/07/1969

    wild_bunch.jpg

     

     

    TITRE

    SEM

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    THE APRIL FOOLS
    (Folies d'avril)

    8

    1M$

    ROSENBERG

    LEMMON

    DENEUVE

    2

    TRUE GRIT
    (100 dollars pour un shérif)

    6

    1M$

    HATHAWAY

    WAYNE

    DARBY

    3

    LOVE BUG
    (Un amour de Coccinelle )

    18

    5M$

    STEVENSON

    JONES

    LEE

    4

    ROMEO AND JULIET
    (Roméo et Juliette)

    41

    6M$

    ZEFFIRELLI

    WHITING

    HUSSEY

    5

    GOODBYE COLUMBUS

    15

    4M$

    PEERCE

    BENJAMIN

    MacGRAW

    6

    THE WILD BUNCH
    (La horde sauvage)

    5

    1M$

    PECKINPAH

    HOLDEN

    BORGNINE

    7

    ONCE UPON A TIME IN THE WEST
    (Il était une fois dans l'Ouest)

    6

     

    LEONE

    BRONSON

    CARDINALE

    8

    HOW TO COMMIT MARRIAGE
    (Inédit )

    5

    1M$

    PANAMA

    HOPE

    GLEASON

    9

    HARD CONTRACT
    (Inédit )

    5

     

    POGOSTIN

    COBURN

    REMICK

    10


    OLIVER

    32

    6M$

    REED

    MOODY

    WALLIS

    .

    « BOX OFFICE USA DU 24/07/1969 AU 30/07/1969BOX OFFICE USA DU 10/07/1969 AU 16/07/1969 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Pierrot
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:16
    Pierrot

    Extrait d’une critique.

                                           Déboulonner les mythes, casser les icônes,… oui, mais dans quel but ? Car à l’instar d’un Sergio Leone moquant le western hollywoodien en posant les bases du spaghetti, et par la même celles d’une iconographie nouvelle, Peckinpah ne contribue-t-il pas, en racontant la fin pathétique de ses bandits, à leur conférer un rôle mythique.

     

    Mon avis :

                   Ainsi par le parallèle des sorties de ces deux œuvres westerniennes, Léone essayant  de renouveler le genre mais seulement pour un temps très court, alors que Peckinpah  enterre  sciemment et définitivement le genre d’une manière magistrale.

    Deux œuvres pour moi diagonalement opposés et que tout oppose, mais qui toutes deux rassemblent pas mal de spectateurs. Et si la horde reste pour moi est un des derniers chefs-d’œuvre du genre véritable car devenu un classique… l’autre à eut le mérite de saluer le savoir faire un metteur en scène hors normes  mais non enraciné…

     

    2
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:16
    renaud soyer

    Merci pour cet avis interessant qui salue la présence dans le top US de ces deux grands films. Il est intéressant de constater que le LEONE va connaitre une carrière modeste aux USA, contrairement à son triomphe européen.

    Des scores bien en deça de "Butch Cassidy" qui va bientôt sortir aux USA. Un ton plus traditionnel qui va bien sûr prendre la tête du box office et de jolie manière. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :