• BOX OFFICE PARIS DU 8/2/1989 AU 14/2/1989

    COCKTAIL.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    BO FINAL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    COCKTAIL

    1

    42

    95 940

    259 454

    DONALDSON

    CRUISE

    SHUE

    UN POISSON NOMME WANDA

    4

    34

    83 533

    880 359

    CRICHTON

    CLEESE

    KLINE

    FAUX SEMBLANTS

    1

    33

    76 462

    223 169

    CRONENBERG

    IRONS

    BUJOLD

    GORILLES DANS LA BRUME

    3

    33

    64 656

    417 996

    APTED

    WEAVER

    BROWN

    FUTUR IMMEDIAT

    1

    20

    44 967

    106 966

    BAKER

    CAAN

    PATINKIN

    LES CIGOGNES N'EN FONT
     QU'A LEUR TETE

    3

    30

    39 659

    218 301

    KAMINKA

    CASSEL V.

    CHESNAIS

    LA SOULE

    1

    20

    38 931

    88 817

    SIBRA

    BOHRINGER

    MALAVOY

    FEMMES AU BORD DE
    LA CRISE DE NERF

    2

    13

    38 150

    209 273

    ALMODOVAR

    BANDERAS

    MAURA

    RADIO CORBEAU

    2

    24

    30 394

    105 977

    BOISSET

    BRASSEUR

    ARDITI

    LE MAITRE DE MUSIQUE

    2

    9

    26 421

    219 914

    CORBIAU

    VAN DAM

    ROUSSEL

    LE GRAND BLEU

    40

    2

    23 104

     

    BESSON

    BARR

    RENO

    LE BLOB

    2

    20

    21 514

    79 478

    RUSSELL

    LEITCH

    DILLON

    LA VOUIVRE

    5

    15

    20 876

    209 034

    WILSON

    WILSON

    TREIL

    PAPA EST PARTI MAMAN AUSSI

    1

    16

    17 531

     

    LAPINSKA

    AUBRY

    KIRCHER

    CAMILLE CLAUDEL

    10

     

    17 061

    758 898

    NUYTTEN

    DEPARDIEU

    ADJANI


    C'est avec un film totalement crétin que Tom CRUISE attire les jeunes adolescentes au cinéma. Ceci dit il il confirme son nouveau de statut de superstar, attirer 100 000 personnes avec rien que son sourire c'est un sacré exploit. Notons la présente de la trop rare Elisabeth SHUE, éminent cachou que l'on pourra mieux découvrir quelques temps après avec le grand "leaving Las Vegas". "Un poisson..." continue sa route vers les sommets du BO. Après un "la mouche" fabuleux, le public se rue en masse  découvrir "faux semblants" le nouveau David CRONENBERG, hélas, les espoirs sont déçus avec un film qui décontenance le public. M'enfin les critiques adorent, alors....
    Beaucoup plus facile d'accès "Futur immédiat" permet de retrouver James CAAN dans un honnête série B, dont une série télé sera tirée quelques années plus tard.

    « BOX OFFICE PARIS DU 15/2/1989 AU 21/2/1989BOX OFFICE PARIS DU 1/2/1989 AU 7/2/1989 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :