• BOX OFFICE PARIS DU 28/11/1990 AU 04/12/1990



    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REAL

    ACTEUR

    ACTEUR

    PRETTY WOMAN

    1

     

    212 628

    212 628

    MARSHALL

    ROBERTS

    GERE

    LA PETITE SIRENE

    1

     

    104 039

    104 039

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    GHOST

    4

     

    63 801

    379 951

    ZUCKER

    SWAYZE

    MOORE D.

    DANCING MACHINE

    1

     

    63 299

    63 299

    BEHAT

    DELON

    DUPONT

    UN THE AU SAHARA

    2

     

    53 954

    139 096

    BERTOLUCCI

    MALKOVICH

    WINGER

    LA DISCRETE

    2

     

    36 868

    122 010

    VINCENT

    LUCHINI

    HENRY

    LE CHÂTEAU DE MA MERE

    6

     

    28 043

    519 878

    ROBERT

    CAUBERE

    ROUSSEL

    SAILOR ET LULA

    6

     

    11 948

    283 105

    LYNCH

    CAGE

    DERN

    AIR AMERICA

    3

     

    10 757

    88 479

    SPOTTISWOODE

    GIBSON

    DOWNEY JR

    MO BETTER BLUES

    2

     

    11 041

    27 301

    LEE

    WASHINGTON

    SNIPES

    DELTA FORCE 2

    2

     

    10 011

    28 994

    NORRIS

    NORRIS

    DRAGO

    LA PUTAIN DU ROI

    3

     

    9 051

    64 816

    CORTI

    RENUCCI

    DALTON

    EUROPA EUROPA

    3

     

    8 705

    47 332

    HOLLAND

    DELPY

    WILMS

    LA GLOIRE DE MON PERE

    14

     

    7 716

    826 008

    ROBERT

    CAUBERE

    ROUSSEL

    TAXI BLUES

    1

     

    7 480

    7 480

    LOUNGUINE

    KOLIAKONOVA

    KACHPOUR


    Déjà la fin d'année et les films de noël arrivent.
    Enorme sensation aux Etats Unis "Pretty woman" a été de longues semaines numéro un du Box Office. EN quelques semaines, Julia ROBERTS, la soeur de l'acteur Eric ROBERTS est devenue superstar en incarnant cette jeune fille qui se prostitue pour subvenir à ses besoins. "Coup" de bol, elle tombe du premier "coup" sur le bellâtre Richard GERE qui du "coup" tombe amoureux d'elle. Il faudra attendre la fin du film pour qu'il refasse le "coup" de "Officier et gentleman" son dernier "coup" au Box Office en 1982. il était temps pour l'acteur qui ramait dangereusement sur la pente du has beenage...Ce retour sous les projecteurs lui sera salutaire et il repart pour dix ans. Le film est sympa quoique d'une idologie des plus douteuses. Mais le charme de Julia ROBERTS et de ses 40 dents emporte tous les suffrages.
    C'est donc sans aucune difficulté que la "pretty woman" s'empare très nettement de la première place du Box Office et en piquant au passage la deuxième meilleure semaine de l'année à "Total recall". Décidemment, le panel des jeunes acteurs augmente que ce soit en France et aux USA, ils seront présents durant les 90's.
    WALT DISNEY sort son inédit désormais annuel. Pour rester dans le coup, le studio mise sur un film par an et un maximum de promotion, par l'intermédaire de jeux MacDo dans les happy meals. Coup de pot, le film est plutôt honnête, et le départ est correct, soit plus de 100 000 entrées, de bon augure avant noël.
    "Ghost" marque le coup, mais demeure troisième privant du podium le nouveau Alain DELON. Malgré de gros efforts de promotion, le film ne fait que 63 000 spectateurs, mais c'est déjà pas mal tant le film est mauvais, et ce n'est pas la prestation de Patrick DUPONT qui rehausse le film. Quand à DELON c'est une parodie de lui-même...les 90's seront TRES difficiles pour une ancienne gloire du Box Office....c'est la vie.   

    <script type="text/javascript"> </script>

    « BOX OFFICE PARIS DU 05/12/1990 AU 11/12/1990BOX OFFICE PARIS DU 21/11/1990 AU 27/11/1990 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :