• BOX OFFICE PARIS DU 26/06/1985 AU 02/07/1985

    FORET-D-EMERAUDE.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LA FORET D'EMERAUDE

    1

    145 878

    145 878

    BOORMAN

    BOOTHE

    BOORMAN

    GROS DEGUEULASSE

    1

    82 308

    82 308

    ZINCONE

    RISCH

    LAMOTTE

    LA ROSE POURPRE DU CAIRE

    5

    58 732

    414 311

    ALLEN

    DANIELS

    FARROW

    LES ANGES SE FENDENT LA GUEULE

    1

    58 495

    58 495

    UYS

    GEHR

    BOTHA

    WITNESS

    6

    52 495

    532 453

    WEIR

    FORD

    MCGILLIS

    JAMES BOND: MOONRAKER(R)

    1

    35 579

    35 579

    GILBERT

    MOORE

    LONSDALE

    PORTES DISPARUS

    3

    31 986

    199 994

    ZITO

    NORRIS

    KASDORF

    Y A T IL UN PILOTE DANS L'AVION (R)

    1

    31 215

    31 215

    ZAZ

     

     

    ESCALIER C

    4

    25 242

    129 688

    TACCHELLA

    RENUCCI

    BACRI

    LES JOURS ET LES NUITS DE CHINA BLUE

    2

    23 162

    66 088

    RUSSELL

    TURNER

    PERKINS

    48 HEURES (R)

    2

    20 860

    54 262

    HILL

    MURPHY

    NOLTE

    LA CAGE AUX FOLLES  (R)

    3

    19 989

    84 778

    MOLINARO

    SERRAULT

    TOGNAZZI

    BIRDY

    7

    15 168

    189 913

    PARKER

    CAGE

    MODINE

    MASK

    5

    13 830

    143 423

    BOGDANOVICH

    CHER

    STOLTZ

    VISAGES DE FEMMES

    1

    12 532

    12 532

    ECARE

    GUESSAN

    MAHILE

    LE BAL DES VAMPIRES (R)

    1

    12 292

    12 292

    POLANSKI

     

     


     

     

    "A la poursuite du diamant vert" avait été la grande surprise de l'été 1984, la surprise crée par "la forêt d'Emeraude" l'est  tout autant.  Sans trop de pub mais avec un sujet en béton,  John  BOORMAN  trouve là la meilleure  première semaine de sa carrière.
    "Gros dégueulasse" était une grande  BD de Reiser avec un personnage rigolo. Le film, contrairement à la BD est vulgaire,mal joué et nul.
    "la rose..." et "witness" ont un coup dans l'aile mais se maintiennent. Beaucoup de ressorties bouche trou et sans trop de succès, mis à part le James Bond "moonraker" Sans doute le meilleur Bond de Roger MOORE avec "l'Espion qu m'aimait"
    « BOX OFFICE DU 3/07/85 AU 09/07/85BOX OFFICE PARIS DU 19/06/1985 AU 25/06/1985 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :