• BOX OFFICE PARIS DU 19/12/1962 AU 25/12/1962

    ...
    BLANCHE-NEIGE-ET-LES-7-NAINS.jpg

    POS

    TITRE

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    LES MYSTERES DE PARIS

    25

    119 260

    435 292

    HUNEBELLE

    MARAIS

    ROBIN

    2

    HATARI

    7

    65 292

    138 080

    HAWKS

    WAYNE

    KRÜGER

    3

    LE FILS DU CAPITAINE BLOOD

    20

    62 428

    254 298

    DEMICHELI

    S.FLYNN

    PANARO

    4

    LES QUATRE VERITES

    3

    62 321

    62 321

    COLLECTIF

    AZNAVOUR

    CARON

    5

    BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

    5

    58 252

    58 252

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    6

    ARSENE LUPIN CONTRE ARSENE LUPIN

    15

    57 068

    308 363

    MOLINARO

    BRIALY

    CASSEL

    7

    LES CULOTTES ROUGES

    4

    52 299

    52 299

    JOFFE

    TERZIEFF

    BOURVIL

    8

    TARASS BOULBA

    2

    48 376

    48 376

    THOMPSON

    BRYNNER

    CURTIS

    9

    LE JOUR LE PLUS LONG

    2

    31 230

    375 455

    COLLECTIF

    WAYNE

    MITCHUM

    10

    LES REVOLTES DU BOUNTY

    2

    28 104

    28 104

    MILESTONE

    BRANDO

    HOWARD

    11

    SODOME ET GOMORRHE

    4

    27 206

    115 663

    ALDRICH

    GRANGER

    PIERANGELI

    12

    LE REPOS DU GUERRIER

    4

    26 682

    428 192

    VADIM

    BARDOT

    HOSSEIN

    13

    LE COUTEAU DANS LA PLAIE

    2

    26 512

    53 767

    LITVAK

    LOREN

    PERKINS

    14

    LE PROCES

    4

    24 286

    24 286

    WELLES

    PERKINS

    WELLES

    15

    MANDRIN

    4

    23 670

    23 670

    LE CHANOIS

    RIVIERE

    MONFORT

    16

    LA CONQUETE DE L'OUEST

    1

    17 832

    63 944

    COLLECTIF

    WAYNE

    TRACY

    17

    LE SECRET DE D'ARTAGNAN

    3

    17 242

    17 242

    MARCELLINI

    NADER

    NOEL

    18

    UN SOUPCON DE VISON

    3

    16 592

    167 784

    MANN

    GRANT

    DAY

    19

    ZORRO L'INTREPIDE

    6

    14 632

    39 271

    CAPUANO

    ARDISSON

    MARLOWA

    20

    LE GLADIATEUR DE ROME

    3

    14 510

    14 510

    COSTA

    SCOTT

    GUIDA

    Meilleure salle : Le Gaumont Palace avec "Tarass Boulba" 39 176 entrées

    Il s'agit de la première semaine des fêtes de fin d'année et les entrées s'envolent avant le point d'orgue de la semaine suivante, la plus dense de l'année.
    Dans une large combinaison de 25 salles de  quartiers "Les mystères de Paris" prend très largement  la tête du box office après une brillante exclusivité. Comme a son habitude Jean MARAIS est bien présent pour les fêtes et le film se dirige vers les 500 000 entrées. Pour Jean MARAIS c'est la fin de sa période dorée du début des années 60, ses prochains résultats en solo seront plus mitigés.
    Hatari" demeure premier des exclusivités, sans surprise. Il en est déja à 138 000 entrées en deux semaines. Pour un film de cette durée, c'est remarquable.
    Décidément "Le fils du Capitaine Blood" était taillé pour les fêtes. C'est très bien vu pour le distributeur qui voit le film passer les 250 000 entrées, rien d'évident pour une pure série B.
    "Les quatre vérités" est un film à sketches en quatre parties inspiré par les fables de La Fontaine. René Clair réalise un des sketches. Comme d'habitude la distribution est variée et de qualité. Co-production franco-italienne, nous pouvons voir également Monica VITTI au sein de celle-ci. En seulement 3 salles, le film prend un départ canon: 36 521 entrées au REX, 14 430 au Normandie et 11 370 entrées à la Rotonde.
    Revoici enfin LE chef d'oeuvre des studios Walt DISNEY. L'historique "Blanche Neige et les 7 nains" ressort 24 ans après sa première exploitation. Le film prend un beau départ dans 5 salles (15 897 entrées au Bretagne, 14 100 au IMAGES, 11 085 au MADELEINE, 9000 au Max Linder et 8 170 au MERCURY. La nouvelle génération peut donc découvrir ce fleuron du 7ème art qui va certainement augmenter ses entrées la semaine suivante.
    Un an sans BOURVIL, c'est rare. Revoici l'acteur en compagnie de Laurent TERZIEFF dans le nouveau film de son réalisateur fétiche Raland JOFFE. Dans le film il s'échappe d'un campement de prisonnier et tentera de semer ses pousuivants allemands. Une comédie d'un ton assez grave, un registre inhabituel pour l'acteur. Dans seulement 4 salles, le film prend lui aussi un très beau départ. (17 600 entrées au Miramar, 13 799 au Moulin Rouge, 11 900 au Français, 9000 au Paris).
    Il n'est pas facile de trouver une bonne combinaison de salles lorsque autant de nouveautés de haute volée se bousculent au portillon. "Tarass Boulba" investit le Gaumont Palace avec un gros succès (39 176 entrées) ainsi que 8 660 entrées à l'Ermitage Champs Elysées. Le grand film d'aventures réalisé par Jack Lee THOMPSON (Les canons de Navarone) raconte la revanche des  cosaques menés par Tarass BOULBA (Yul Brynner) contre l'armée Polonaise au 16ème siècle. Un de ses fils, Tony CURTIS se chargera de l'aidé. Un des derniers très grands rôles donné à Yul BRYNNER. Le film sort simultanément dans de grandes villes françaises pour profiter de l'effet des fêtes.  
    Avec "Les révoltés du Bounty" , ce qui devait être le point d'orgue de la carrière de Marlon BRANDO deviendra un film un peu boudé par la critique et le public américain. Le tournage a été très chaotique et BRANDO très capricieux. Il reste un beau film, certes un peu long, (3 heures) mais très honorable. Le public est dépaysé par les paysages tahitiens et le Bounty, construit pour l'occasion. Dans seulement deux salles le film réunit 28 104 spectateurs (19 074 au Berlitz et 9030 au Marignan).
    Encore une nouveauté avec "Le procès". Réalisé par Orson WELLES le film conte l'histoire d'un homme qui est arrêté et qui passe en jugement, sans que l'on sache pourquoi il a été arrêté. Une situation Kafkaïenne, ce qui est logique, puisque le film est tiré de son livre. Anthony PERKINS, à l'honneur cette semaine, est la star du film accompagné de Jeanne MOREAU, toujours présente dans les projets difficiles et Elsa MARTINELLI, sans compter Orson WELLES lui même. le film prend un début correct, mais aura des difficultés à trouver le succès en province.
    Evidemment devant cet embouteillage, "Mandrin" éprouve des difficultés à se faire une place dans le top.
    Pour les enfants, "Le secret de d'Artagnan' et "Zorro l'intrépide" leur permettront de passer un bon moment au cinéma. 
    « BOX OFFICE PARIS DU 26/12/1962 AU 01/01/1963BOX OFFICE PARIS DU 12/12/1962 AU 18/12/1962 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :