• BOX OFFICE PARIS DU 18/07/1990 AU 24/07/1990


    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REAL

    ACTEUR

    ACTEUR

    RETOUR VERS LE FUTUR 3

    1

    49

    113 005

    113 005

    ZEMECKIS

    FOX

    LLOYD

    L'ORCHIDEE SAUVAGE

    2

    28

    32 299

    77 246

    KING

    ROURKE

    OTIS

    TOUCHE PAS A MA FILLE

    4

    28

    17 581

    160 536

    DRAGOTI

    DANZA

    HICKS

    DELIT D' INNOCENCE

    2

    21

    16 691

    38 021

    YATES

    SELLECK

    ABRAHAM

    CONTRE ENQUETE

    2

    19

    14 414

    37 265

    LUMET

    NOLTE

    HUTTON

    ATTACHE MOI

    5

    15

    13 738

    154 209

    ALMODOVAR

    AVRIL

    BANDERAS

    MISS DAISY ET SON CHAUFFEUR

    6

    24

    13 723

    316 068

    BERESFORD

    TANDY

    FREEMAN

    MANIAC COP 2

    1

    26

    13 312

    13 312

    LUSTIG

    DAVI

    Z'DAR

    THE KING OF NEW YORK

    1

    13

    13 252

    13 252

    FERRARA

    WALKEN

    CARUSO

    CYRANO DE BERGERAC

    17

    12

    11 078

    941 510

    RAPPENEAU

    DEPARDIEU

    WEBER

    LA PREMIERE FOLIE DES MONTY PYTHON

    1

    3

    8 745

    8 745

    MacNAUGHTON

    MONTY PYTHON

     

    TU ME TROUBLES

    1

    12

    7 628

    7 628

    BENIGNI

    BENIGNI

    MONNI

    KILL ME AGAIN

    4

    11

    7 442

    92 594

    DAHL

    KILMER

    MADSEN

    NIKITA

    22

    8

    6 300

    779 943

    BESSON

    PARILLAUD

    KARYO

    BEST OF THE BEST

    3

    11

    5 583

    44 736

    RADLER

    ROBERTS E.

    JONES

     

    Réalisé en même temps que le deuxième épisode ce qui explique qu'il n y aura eu que quelques mois d'attente, le troisième "Retour vers le futur" clôt brillament la trilogie. Cependant, le même phénomène se produit des deux cotés de l'Atlantique: le film perd 50% de ses spectateurs. Alors que le deuxième épisode a réalisé 234 420 spectateurs la semaine de sa sortie, celui-ci n'en réalise à peine la moitié. Certes, le dexième épisode est bien moins bon que le premier, mais cela n'explique pas tout. Peut être l'intrigue qui se déroule au far west ? La sortie estivale peut expliquer ce phénomène. Reste qu'il convient de saluer l'effort d'un studio pour sortir un blockbuster en plein été. Cela change des sempiternelles séries B. Ce score relativement élevé booste la fréquentation.
    Derrière c'est le fossé. Notons que le très bon "the king of New York" avec le graaannnd Christopher WALKEN réalise un score ridicule au vu de la qualité du film. Même avec un pareil matériau Abel FERRARA n'attire pas le monde. Dommage.  

    <script type="text/javascript"> </script>

    « BOX OFFICE PARIS DU 25/07/1990 AU 31/07/1990BOX OFFICE PARIS DU 11/07/1990 AU 17/07/1990 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :