• BOX OFFICE MONDE DU 5 MARS 2022 AU 7 MARS 2022

     

    BOX OFFICE MONDE DU 5 MARS 2022 AU 7 MARS 2022

     

    Le site "Deadline" est sans doute le site le plus lu au monde en ce qui concerne le box office américain, voire mondial. D'ailleurs pratiquement la totalité des sites et autres tweets du monde entier se contentent de reprendre leurs articles, pratiquement à la paraphrase. Il est donc compliqué d'apporter quelques infos supplémentaires sans non plus se contenter de répéter les chiffres. Si la très grande majorité des articles comparent les box office avant et après la pandémie, cela me chagrine un peu car il faudrait considérer qu'il y a un box office "d'avant" et un "d'après" ce qui permet d'établir de nouveaux records post pandémie. C'est un peu simpliste, pour ma part je vois surtout un box office pré et post plateformes streaming. Désormais les majors possèdent aussi leurs plateformes : Netflix à l'origine diffusait et exploitait le catalogue Disney et Marvel mais aussi Warner. Depuis lors Disney et HBO Max proposent les films Marvel et Warner. Peacock les films Universal je crois et Sony a signé des accords avec Netflix aux USA. Aux USA durant la fermeture des salles, HBO Max en a profité pour faire connaitre sa plateforme en diffusant les nouveaux films Warner simultanément en salles ET sur sa plateforme. Disney a embrayé en diffusant simultanément "Black Widow" sur Disney + et en sacrifiant littéralement son animation que ce soit les Pixar où les films issus de son propre studios. Bien sûr ces films ont été immédiatement disponible sur les plateformes illégales et cela a fait littéralement exploser en vol des films comme "suicide squad" et sans doute minorer les scores Monde de "Dune", voire "Matrix resurrection" malgré des critiques assassines. La diffusion des films sur les plateformes a donc privé les salles de l'exclusivité des films et également attiré la colère des sociétés de productions y compris de certains réalisateurs et acteurs. 

    Il y a désormais tellement de séries, de sport, de jeux disponibles que c'est le temps de cerveau disponible qui manque. On ne regarde plus le foot, on regarde les buts et les résumés. On commence une série, puis on visionne quelques minutes des épisodes qu'on peut voir en x2 puis on ne l'achève pas. Devant cette pléthore de films et de séries qui se multiplie en spin-offs, préquelles ou séquelles quelle est la solution pour que les spectateurs sortent du canapé pour se rendre dans une salle et perdre du temps en transport et payer 15 dollars une place ? Et en plus des séries de super héros il y en a désormais beaucoup à la télévision, et même des Star Wars. Une réponse possible est de mettre en route des séquelles de franchises à foison. Une garantie en quelque sorte.

    Les premiers résultats de la reprise du box office mondial donnent raison aux studios. Même si le dernier Bond ou Fast and Furious 9 ont rencontré un franc succès, la baisse des recettes par rapport à avant a été de 20 à 30% au moins. Cela a été de plus en plus vrai avec les derniers films de super héros Marvel avec "Shang Chi" ou "Les éternels" voire "Venom" pour SONY qui, sans la Chine, tournent autour des 500 millions de dollars de recettes. 

    Mais il y a la jurisprudence "Spider-man". Malgré la pandémie, les plateformes streaming, le film casse le box office. Prévu à 850 millions de dollars Monde quelques semaines avant sa sortie il convient juste de lui rajouter un milliard de dollars. Un succès colossal qui contredit donc le théorème énoncé qu'il ne peut plus y avoir de succès "comme avant". Et pourtant. Certes le film est sorti à noël et a mis les petits plats dans les grands mais personne ne s'y attendait. Le film cumule 1.86 milliards de dollars Monde -et sans la Chine. Et personne l'avait vu venir.

    En 2022 Warner sort la grosse artillerie au niveau films de super héros et donne 45 jours d'exploitation aux salles aux USA pour faire du beurre. 4 films de super héros sont programmés : Batman, Black Adam, The Flash et Aquaman pour terminer l'année. Après les déceptions de la Justice League où Batman était ridicule, il peut sembler que Aquaman qui a aussi triomphé en Chine, semble le mieux armé de l'année. Et pourtant Batman sous l'égide de Christopher Nolan est passé d'un succès essentiellement américain à un succès international passant deux fois la barre du milliard de dollars Monde. Avec ce nouveau Batman, Matt Reeves nouvel élu pour porter la destinée de l'homme chauve-souris en solo est respectueux du matériel de base, le film est assez sage contrairement aux affiches et donne un produit propre et intéressant au public faisant fi du recyclage perpétuel du panel des quelques super vilains qui composent la galaxie Batman. Le film picore parmi les dizaines de milliers de pages publiées en 80 ans de carrière du héros. Au niveau du box office on a senti quelques flottements au niveau des pronostiqueurs américains. Le film sera-t-il dans une fourchette relativement basse comme Venom par exemple, ou bien dans une fourchette haute à la Spider-man ? En fait les pronostiques ont oscillé entre un week-end a 80 millions de dollars aux USA pouvant aller jusqu'à 150 millions. Pas trop de risques donc. Au final les chiffres du lundi soir confirment un week-end américain à 134.8 millions de dollars. C'est donc plutôt la fourchette haute sur un parc colossal de 4550 écrans. La Warner peut être soulagé. Au niveau international, sans la Chine, où le film sort pourtant le 11 mars il y a du très bien avec le Mexique, le Brésil par exemple et du moins bien avec la Corée ou l'Italie. En France le succès est très correct. Le film cumule donc environ 250 millions de dollars dans le monde, un résultat satisfaisant sans non plus être exceptionnel, 50% de ses recettes se faisant sur un seul pays et les 50% restant sur 74 pays. Selon une règle pas nécessairement exacte le film peut espérer son week-end multiplié par 3 pour un 750 millions de dollars Monde. Un résultat qui satisferait certainement Warner avant la sortie du film sur HBO Max. Ce bon résultat ne doit pas éclipser que Batman réalise 80% des recettes mondiales du week-end, c'est un gros arbre qui cache la forêt. Et oui c'est comme cela le box office d'après...  

        

     

     

    MONDE WEEK END

    HORS USA WEEK END

    USA

    CUMUL MONDE

    CUMUL HORS USA

    CUMUL USA

    PAYS

    THE BATMAN

    $258,200,000

    $124,200,000

    $134,800,000

    $258,200,000

    $124,200,000

    $134,800,000

    75

    UNCHARTED

    $28,400,000

    $17,400,000

    $11,000,000

    $271,576,384

    $171,300,000

    $100,276,384

    65

    SPIDER-MAN: NO WAY HOME

    $8,400,000

    $4,000,000

    $4,400,000

    $1,866,488,223

    $1,080,000,000

    $786,488,223

    64

    DEATH ON THE NILE

    $7,827,000

    $5,100,000

    $2,727,000

    $115,094,747

    $78,000,000

    $37,094,747

    42

    THE BATTLE AT LAKE CHANGJIN II

    $7,497,828

    $7,497,828

     

    $609,352,553

    $609,352,553

     

    5

    DOG

    $6,831,181

    $830,700

    $6,000,481

    $45,381,400

    $5,374,400

    $40,007,000

    20

    TOO COOL TO KILL

    $5,943,253

    $5,943,253

     

    $393,430,743

    $393,285,931

    $144,812

    4

    SING 2

    $5,759,000

    $4,239,000

    $1,520,000

    $360,235,760

    $206,667,000

    $153,568,760

    68

    NICE VIEW

    $3,950,725

    $3,950,725

     

    $203,241,527

    $203,241,527

     

    1

    I FELL IN LOVE LIKE A FLOWER BOUQUET

    $2,608,374

    $2,608,374

     

    $45,582,514

    $45,582,514

     

    1

     

     

     

     

    FRANCE

    ESPAGNE

    ALL

    UK

    ITALIE

    EUR

    BO US

    MONDE

    BATMAN
    BATMAN

    1966

    373 987

    482 957

     

     

     

     

    1,7 R

     

    BATMAN
    BATMAN

    1989

    2 168 619

    3 536 426

    1 789 237

     

    N ° 4

     

    251,1

    411 (2)

    BATMAN 2, LE DEFI
    BATMAN RETURNS

    1992

    1 236 596

    1 104 444

    971 794

     

    N ° 27

     

    162,8

    282 (6)

    BATMAN FOREVER
    BATMAN FOREVER

    1995

    1 654 314

    1 121 293

    1 327 233

     

    N ° 22

     

    184,0

    336 (6)

    BATMAN ET ROBIN
    BATMAN AND ROBIN

    1997

    1 369 087

    1 013 074

    1 310 934

    3 843 897

    599 878

    9,5 M

    107,0

    238 (14)

    BATMAN BEGINS
    BATMAN BEGINS

    2005

    1 506 246

    1 472 318

    888 376

    3 508 576

    1 163 263

    11 M

    205,3

    374(9)

    THE DARK KNIGHT: LE CHEVALIER NOIR
    THE DARK KNIGHT

    2008

    3 005 625

    1 926 834

    2 808 383

    9 470 212

    1 589 764

    24,6 M

    533,0

    1103 (1)

    THE DARK KNIGHT RISES
    THE DARK KNIGHT RISES

    2012

    4 385 082

    1 834 491

    3 251 896

    8 831 577

    2 213 763

    29,6 M

    448,1

    1084(3)

    BATMAN V SUPERMAN
    BATMAN V SUPERMAN

    2016

    2 493 728

    1 500 549

    1 533 202

    5 019 211

    1 553 148

    20,4 M

    330,3

    873(8)

    JUSTICE LEAGUE
    JUSTICE LEAGUE

    2017

    1 713 969

    1 058 083

    631 215

    2 324 991

    989 924

    12,3 M

    229,0

    656(12)

    THE BATMAN
    THE BATMAN

    2022

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le tableau comptabilise des entrées.

     A contrario le box office US et Monde sont en millions de dollars de recettes. Entre parenthèse la position au classement Monde annuel y est précisé.

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    pak
    Mercredi 9 Mars à 20:20

    Le budget du dernier Batman est remboursé dés son premier week-end... Hé bé... On n'a pas fini d'en voir du super-héros dans les salles...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :