• BOX OFFICE MARLON BRANDO 1990

    PREMIERS PAS DANS LA MAFIA

    (THE FRESHMAN)

    24 OCTOBRE 1990

     

     

      PREMIERS-PAS-DANS-LA-MAFIA.jpg

    Réalisation

    Andrew BERGMAN

    Scénario

    Andrew BERGMAN

    Directeur de la photographie

    William A.FRAKER

    Musique

    David NEWMAN

    Production

    Tristar

    Distribution

    Columbia

    Durée

    103 minutes

     

    Carmine SABATINI

    Marlon BRANDO

    Clark KELLOGG

    Matthew BRODERICK

    Tina SABATINI

    Penelope Ann-MILLER

     

    Reçu à l'Ecole de cinéma de New York, Clark Kellogg quitte son Vermont natal, sa mère Liz et son beau-père Dwight un ardent défenseur des espèces en voie de disparition. A peine arrivé dans la métropole, il se fait détrousser par Victor Ray, un faux chauffeur de taxi au bagout convaincant. Peu après, il aperçoit son voleur devant le perron de l'école et le somme de lui restituer ses biens. Victor les a déjà écoulés, mais lui propose, pour le dédommager, de le présenter à son oncle. Carmine Sabatini. Celui-ci, sosie et modèle du "Parrain ", de Mario Puzo, offre à Clark une somme rondelette pour récupérer un "colis " à la douane de New York et le livrer à son destinataire, un certain Larry London, dans le New Jersey. Accompagné de Steve, son camarade de chambrée, Clark prend ainsi livraison d'un dragon de Komodo, un reptile dont il ne reste que quelques spécimens au monde. Cet animal, comme d'autres avant lui, doit figurer au menu du banquet de la Société des Gourmets, tenu dans un endroit secret pour une assemblée de richissimes amateurs de nourritures rares et prohibées. Alertés par Dwight, deux agents du F.B.I.. Chuck Greenwald et Lloyd Simpson, veulent obliger Clark à leur révéler le lieu des festivités, afin de prendre tes organisateurs sur le fait. Mais le jeune homme commence à éprouver une réelle affection pour sa nouvelle "famille ": en particulier Carmine, qui le considère comme son héritier, et sa fille, la ravissante Tina, bien décidée à devenir sa femme. En outre. Carmine lui révèle que Greenwald et Simpson sont des flics marrons, aux ordres d'un gang rival. Grâce à un audacieux subterfuge. Clark fera donc arrêter les deux ripoux par leurs collègues du F.B.I., le dragon de Komodo rejoindra ses copains dans un zoo trois étoiles, les invités se régaleront de vulgaire dinde fumée et Clark, muni de lettres de recommandation de son futur beau-père, partira pour Hollywood faire une brillante carrière.

     

    Pour Andrew BERGMAN, modeste tâcheron du cinéma US et Matthew BRODERICK modeste acteur US, il devait être assez angoissant de côtoyer un acteur de la dimension de BRANDO, on peut dire que le jeune acteur a fait dans sa culotte avant de le rencontrer. Pourtant rien de tout çà, c’est avec une grande simplicité qu’il accepte d’endosser de nouveau le rôle d’un Parrain de la mafia qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un certain Don Corleone. Avec simplicité et 3 millions de dollars et 11% de recettes également, çà ne mange pas de pain…Bref, Andrew BERGMAN se révèle un bon scénariste puisque le film se révèle au final plutôt bon, et il est clair que l’acteur prend du plaisir à interpréter ce rôle. La Paramount, elle, ne prend pas trop de plaisir de voir se plagiat du Parrain (du moins pour l’apparence) se tourner, mais au vu des recettes très modestes du film, laissera tomber. Il n’empêche que BRANDO écrase la composition du jeune acteur…facile pour lui et de bonnes critiques de la part de la presse. On espère un retour plus régulier, mais l’acteur va dépenser son cachet sur son île et va se débattre avec des problèmes familiaux graves. 

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    300 000
    (estimation)

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    105 638

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    36 219

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    8

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    18

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 012

    1er JOUR Paris

    4 057

    Recettes US

    21.4  M$

    (34 M$ 007)

    COTE DU SUCCES

    *

    « BOX OFFICE MARLON BRANDO 1995LES SEINS DE GLACE - BOX OFFICE 1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :