• BONS BAISERS DE RUSSIE - SEAN CONNERY BOX OFFICE 1964

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE

    (FROM RUSSIA WITH LOVE)

    13 MARS 1964

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE AFFICHE FRANCE 1964

     

     

    • Réalisation : Terence Young
    • Scénario : Richard Maibaum, d'après le roman Échec à l'Orient-Express de Ian Fleming adapté par Johanna Harwood
    • Musique : John Barry
    • Chanson titre : écrite par Lionel Bart et interprétée par Matt Monro
    • Montage : Peter Hunt
    • Montage sonore : Norman Wanstall et Harry Miller
    • Créateurs du générique : Robert Brownjohn et Trevor Bond
    • Production : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli pour Eon Productions
    • Sociétés de production : Eon Productions Limited et Danjaq
    • Société de distribution : United Artists
    • Budget : 2 500 000 $
    • Pays d'origine :  Royaume-Uni
    • Tournage : 1er avril 1963 - 21 août 1963
    • Format : couleurs (Technicolor) - 1,66:1 pour l'Europe et 1,85:1 pour les États-Unis - Mono (Westrex Recording System) - 35 mm
    • Genre : espionnage, action
    • Durée : 115 minutes

     

     

    • Sean Connery (VF : Jean-Pierre Duclos) : James Bond 007
    • Daniela Bianchi (VO : Barbara Jefford / VF : Nathalie Nerval) : Tatiana « Tania » Romanova
    • Pedro Armendáriz (VF : André Valmy) : Ali Kerim Bey
    • Lotte Lenya (VF : Lita Recio) : Colonel Rosa Klebb (No 3 du SPECTRE)
    • Robert Shaw (VF : Roger Rudel) : Donald « Red » Grant
    • Bernard Lee (VF : Serge Nadaud) : « M »
    • Eunice Gayson (VO : Nikki van der Zyl / VF : Nicole Favart) : Sylvia Trench

     

     

     

    SYNOPSIS

     

    Le MI6 reçoit un message d'une secrétaire russe du consulat soviétique à Istanbul, Tatiana Romanova, leur proposant de leur apporter une machine de déchiffrement top secret appelée Lektor, à condition qu'on l'aide à fuir à l'ouest. En réalité, elle a été engagée sans le savoir par Rosa Klebb, membre important du SPECTRE et ancien colonel du KGB, afin d'éliminer James Bond, qui est la cause de la chute d'un de leurs meilleurs éléments, le docteur No. James Bond est donc envoyé à Istanbul où il prend contact avec l'agent local du MI6, Kerim Bey. Avec son aide, il parvient à contacter la secrétaire en question et à s'emparer de la Lektor. Prenant l'Orient Express en direction de l'ouest, Bond accompagné de Tatiana et Kerim Bey ne se doutent pas qu'ils sont suivis par Red Grant, un tueur à la solde du SPECTRE chargé d'éliminer James. Grant tue d'abord Kerim Bey puis, à l'escale de Zagreb, se présente à James et lui dit être le contact du MI6 qui doit l'aider à passer la frontière yougoslave. Lors du dîner, dans l'Orient Express, Red commence par droguer Tatiana en versant un somnifère dans son vin. Puis, après que les deux hommes ont ramené la Soviétique à sa cabine, il assomme James. Lorsque celui-ci se réveille, Red lui déclare qu'il travaille pour le SPECTRE, qu'il l'exécutera puis ramènera la Lektor à son organisation. James lui propose 50 souverains d'or, cachés dans sa valise, contre une cigarette. Mais la valise est piégée, et du gaz lacrymogène en sort au moment où le tueur à gages tente de l'ouvrir. James en profite pour se jeter sur lui et, après une rude bataille, parvient à le tuer. Au petit matin, le train s'arrête en pleine campagne. James et Tatiana, toujours à moitié endormie, en sortent et l'agent secret parvient à s'emparer du camion devant récupérer Red après son forfait. Le SPECTRE tente alors par tous les moyens de l'arrêter, d'abord en essayant d'intercepter le camion, puis en l'attaquant en pleine mer alors qu'il tente de rejoindre Venise en canot à moteur. Tout se termine cependant à l'avantage de James. À l'hôtel de Venise où James et Tatiana peuvent enfin se relaxer, ils sont cette fois attaqués par Rosa Klebb elle-même, déguisée en femme de chambre et qui a décidé de prendre les choses en main. Chacune de ses chaussures contient une lame à cran d'arrêt recouverte de poison. Elle tente de piquer James, mais Tatiana l'abat d'un coup de pistolet avant qu'elle ne parvienne à ses fins
     

     

    ANALYSE ET BOX OFFICE

     

    « James BOND contre le Dr No » ayant été reçu très favorablement, un deuxième épisode est mis en route dans la foulée confirmant la volonté des deux producteurs d’en faire une saga qui comprendra l’adaptation de chaque roman de Ian FLEMING. Doté d’un budget plus confortable que le premier épisode et réalisé en grande partie par l’équipe du premier film, cet épisode met en place tous les éléments emblématiques de la série.

    Le générique tout d’abord. Les projections d’images sur des corps de jeunes femmes peu vêtues seront une des marques de fabrique de la saga.

    Au niveau des personnages récurrents, Q interprété par Desmond Llewelyn fait son apparition et ne quittera la série qu’en 1999. Autre apparition on ne peut plus fondamentale, Blofeld, le chef du SPECTRE organisation internationale du crime dont on ne connaît pas le visage, au contraire de  son chat angora qu’il caresse en permanence. sa cruauté semble sans limite et gare à ceux qui ne réussissent pas leur mission. Le SPECTRE sera l’organisation ennemie des premiers épisodes de la saga James Bond.

    La trame du film fait encore place à une grande dose d’espionnage classique. James BOND et le SPECTRE vont jouer au chat et à la souris et le dindon de la farce sera Tatiana, interprétée par la sublime actrice italienne Daniela Bianchi ! 007 est chargé de voler un décodeur Russe que le SPECTRE compte bien revendre aux Russes après avoir éliminé Bond bien sûr. La quête de 007 le mènera à Venise, Istanbul, Yougoslavie. Le rythme du film est lent, la trame met bien du temps à se mettre en place. Nous faisons connaissances de deux beaux spécimen issus de la galerie des plus fameux méchants des Bond : La terrible Rosa Kleb et ses chaussures à pointes empoisonnées, une ancienne des services secrets Russes interprétée par l’étonnante Lotte Lenya et le terrible Red Grant interprété par le monolithique Robert Shaw qui peut alterner le mutisme le plus total et un humour yankee des plus incommodants pour Bond.

    Dans les deux premiers tiers du film, Bond poursuit donc le décodeur, suivi par son « ange gardien » caché, Red Grant. Il se lie avec Tatiana et aide son ami Kerim BEY à éliminer un de ses ennemis. L’occasion de découvrir dans un camp de gitans un magnifique corps à corps troublant entre deux jeunes femmes dont la magnifique Martine Beswick.

    Une fois le décodeur récupéré, l’action s’emballe et nous assistons à une magnifique scène dans l’Orient Express entre Red Grant et Bond. Comme le dit ce dernier on devrait se méfier d’un homme qui accompagne de la sole d’un chianti rouge. Le combat entre les deux est d’une rare sauvagerie pour l’époque et d'un réalisme saisissant (la scène a demandé 3 semaines de préparation) et Bond se débarrasse difficilement de son terrible adversaire. Ensuite il se fait attaquer par un hélicoptère, scène qui n’est pas sans rappeler « la mort aux trousses ». Ne reste plus qu’à se débarrasser de quelques ennemis après une poursuite en hors bords, l’occasion d’une jolie scène d’effets pyrotechniques.

    Cerise sur le gâteau, Bond affronte Rosa Klebb dans la chambre de son hôtel vénitien, non sans avoir été sauvé par Tatiana. Il peut donc profiter de la belle en toute quiétude.

    Terence YOUNG fait des miracles avec le budget qui lui est confié. Avec son sens du montage, du rythme il utilise au mieux les décors qui lui sont confiés, le film parait bien plus luxueux qu'il n'a coûté.

    Sean Connery s'approprie cette fois totalement le rôle. Toujours svelte et sportif, il possède un visage émacié qu'il n'aura plus les épisodes suivants et dégage une sorte d' animalité dans le rôle. Il apporte également une touche d'humour noir qui deviendra la marque de fabrique du personnage. Bien sûr cet épisode peut compter sur les deux grands vilains que sont Robert Shaw et Lotte Lenya. N'oublions pas Pedro Armandariz impeccable, et pourtant atteint d'un cancer incurable. Très malade il insiste pour terminer le film afin que ces enfants profitent de son cachet.

    Il est évident que la sexualité est omniprésente dans le film. Les allusions sans équivoques fusent, que ce soit sur la taille de la bouche de Tatiana ou les exploits sexuels du couple. A ce niveau le personnage de Tatiana est très important. Très bien campée par la magnifique Daniela Bianchi le couple est fusionnel à l'écran. Pour la première fois nous voyons un personnage se jetant sciemment dans le lit de Bond selon le plan du SPECTRE. Alors que BOND n'hésite pas à user de violence envers elle, Tatiana avoue son amour pour Bond. Mieux,il la protège et en retour Tatiana le sauve de la terrible Rosa Klebb. La confusion est telle que l'on se demande  à la fin du film si le couple Bond / Tatiana n'est pas réel. Alors que la James Bond girl deviendra plus ou moins effacée ou jouera les utilités dans les autres épisodes, cette relation entre Bond et le personnage féminin n'aura jamais été aussi marquée jusqu' au "Service secret de sa Majesté" et le reboot "Casino Royale".  Daniela Bianchi demeure une des plus belles James Bond girl.

    Pour toutes ces raisons "Bons baisers de Russie" demeure mon James Bond préféré. c'est celui qui est le plus proche des romans de Ian Fleming et diffuse une ambiance et un ton inégalé depuis.

    Le film sort à Paris le 13 mars 1964 dans 4 salles d'exclusivité: le Miramar (17 127 entrées), le Français, le Paris et le Moulin Rouge. Avec 58 000 entrées il s'empare de la tête du box office parisien en dépassant d'une courte tête "L'Homme de Rio" avec Jean-Paul Belmondo qui est en 3ème semaine. Il perd peu d'entrées et conserve la tête du classement la semaine suivante. Il faut attendre la troisième semaine pour que son parc de salless'étoffe pour qu'il grimpe au classement français. Il grimpe a la seconde place en 5ème semaine avec 110 000 entrées. Bien que le nombre de salles allouées ne fut jamais très conséquent le film campe plusieurs semaines dans le top 10. Sa très grande régularité, on le retrouve dans le top 30 français hebdomadaire fin 1965 en 80ème semaine d'exploitation lui permet d'attirer 2.1 millions de spectateurs au 31 décembre 1964 soit le top 6 de 1964. Il fera encore 1.35 millions de spectateurs en 1965. Réédité en 1980 et 1986 il cumule 5.6 millions de spectateurs et est le 3ème plus gros succès des films sortis en France en 1964. Le succès du film en 1964 permet à "James Bond Contre Dr No" de revenir sur les écrans alord qu'il n'avait rapporté jusque là que 1.2 millions de spectateurs. Le succès des Bond fera boule de neige et il en profitera pour largement gonfler ses entrées.   

    Le film sort à Bruxelles le 5 mars 1964 en concurrence avec "La cuisine au beurre" dans deux salles d'exclusivité : l'Acropole et le El Dorado et entre à la 3ème place du box office hebdomadaire avec 836 000 francs de recettes. Même s'il est nettement distancé par "La cuisine au beurre" il récolte 575 000 francs à l'El Dorado soit environ 16 500 spectateurs. Il est 4ème la semaine suivante avec 561 000 francs de recettes. Au total il rapporte 2 452 000 francs de recettes au cours de son exclusivité à Bruxelles soit environ  70 000 spectateurs. Peu après son exclusivité "Dr No" sera réédité comme en France.

    En Italie, le film sort le 31 janvier 1964. A Rome il réalise 47 000 000 de lires en 3 semaines d'exclusivité soit environ 150 000 entrées. A Milan il rapporte 40 000 000 de lires. On estime que le film aura dans toute sa carrière italienne attiré 7.6 millions de spectateurs ce qui lui permet de figurer dans le top 100 all-time italien.

    En Allemagne le film sort le 14 février 1964 et est le 9ème film le plus diffusé dans les salles Allemandes pour le mois de mars 1964. Au total on estime que le film a attiré 7 millions de spectateurs soit le top 3 des films sortis en Allemagne en 1964.

    Aux USA à la fin de l'année 1964 le film a rapporté 3.8 millions de dollars de recettes nettes alors que son budget est officieusement évalué a 2.5 millions de dollars. Au final le film a rapporté 9.92 millions de dollars de recettes nettes. 

    Sans connaitre la recette exacte du film au Royaume-Uni le film est un énorme succès. A Londres le film a battu le record de la meilleure première semaine au Odeon Leicester avec une recette de 14 528 £.

    A Tokyo, le film a attiré 410 415 spectateurs, un des dix meilleurs résultats de la décennie des années 60 pour les films étrangers à Tokyo. (source Didier Trevisan). 

    Alors que le succès de Bond s'amplifie en cette année 1964, les éditions Plon rééditent les romans de Ian fleming sous une couverture qui montre Bond en ombre Chinoise tel qu'il figure sur les affiches. Ce succès de librairie fera boule de neige avec l'exploitation en salles. L'exploitation du film ainsi que la reprise de Dr No permettront de faire la jonction avec le 3ème Bond qui sort en Angleterre fin 1964 et qui doit sortir en France début 1964. Largement de quoi surfer sur le succès des deux premiers films qui vont donner le point de départ a une vague de films d'espionnages plus ou moins sérieux et de qualité diverse. cette vague durera jusqu'en 1967 une durée assez courte qui correspondra au pic de popularité des Bond.

     

    CATÉGORIE RANG ENTRÉES SALLES
    ENTRÉES FRANCE 3 5 624 290
     
    ENTRÉES FRANCE 1964
      2 100 000
     
    ENTRÉES FRANCE 1965   1 350 000
     
    ENTRÉES FRANCE 1966   675 000  
    ENTRÉES FRANCE 1980   225 000  
    ENTRÉES FRANCE 1986   120 000  
    1ère semaine FRANCE 15 58 067
    4
    2ème semaine FRANCE 15 53 940
    4
    3ème semaine FRANCE 8  88 415
    7 
    4ème semaine FRANCE 4 116 146
     13
    5ème semaine FRANCE 2 110 943
     22
    6ème semaine FRANCE 6 79 674
     18
    7ème semaine FRANCE 17 39 872
     15
    8ème semaine FRANCE 5 81 827
    19
    9ème semaine FRANCE 5 73 057
    18
    10ème semaine FRANCE 3 72 207
    24
    11ème semaine FRANCE 5 52 665
    19
    12ème semaine FRANCE 15 28 779
    14
    13ème semaine FRANCE 2 55 548
    16
           
    ENTRÉES PARIS BANLIEUE   1 750 000
     
    1ère semaine 1 58 067
    4
    2ème semaine 1 53 940
    4
    3ème semaine 3 55 150
    4
    4ème semaine 3 46 190
    4
    5ème semaine 3 30 694
    4
    BOX OFFICE ITALIE
    4 7 600 000
     
    BOX OFFICE ESPAGNE   1 925 043
     
    BOX OFFICE ALLEMAGNE  3 7 000 000
     
    BOX OFFICE USA 1964
    17 3.8 M$ rentals  
    BOX OFFICE USA total
      9.9 M$ rentals  
    Cote du succès   * * * * * *
     

     

    CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND FORMAT ET EN HD

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - LE SPECTRE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BONS BAISERS DE RUSSIE -ROBERT SHAW

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     ROSA KLENN - BONS BAISERS DE RUSSIE -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - MARTINE BESWICK NUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA SUBLIME DANIELA BIANCHI

    DANIELA BIANCHI - BONS BAISERS DE RUSSIE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BONS BAISERS DE RUSSIE - SEAN CONNERY BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ....

    « LA FEMME DE PAILLE - SEAN CONNERY BOX OFFICE 1964JAMES BOND CONTRE Dr.NO - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :