• USA BOX OFFICE 1924 - TOP 21 A 30

     

    Suite du top US annuel 1924 par Laurent Aumaitre

     

     

    TITRE

    RÉALISATEUR

    SORTIE
     USA

     RECETTE
    1924

     RECETTE CUMULÉE

    DE L'EXPLOITATION

    21

    LA CROISIERE DU NAVIGATOR
    THE NAVIGATOR

    BUSTER KEATON,DONALD CRIP

    14.10.24

            295 895 $

                 321 995 $

    THE NAVIGATOR BOX OFFICE 1924Un film MGM  Avec Buster Keaton

    Apercevant un couple d'amoureux, Rollo Treadway, un millardaire excentrique, décide de se marier sur-le-champ. Son coeur bat pour sa voisine, la jolie aristocrate Patsy O'Brien. Il grimpe dans sa limousine et traverse la rue pour faire sa demande en mariage. Mais Patsy refuse. Afin d'oublier sa peine, Rollo décide de s'embarquer pour une croisière dans les îles à bord du «Navigator». Venue par hasard visiter le paquebot, Patsy s'évanouit sur le pont. C'est le moment que choisissent des espions pour couper les amarres du bateau, qui part lentement à la dérive sur l'océan...

    Surnommé l'homme qui ne rit jamais, Buster Keaton est avec Harold Lloyd et Charlie Chaplin, le comique le plus célèbre du muet. Ce véritable génie de l'humour, encore connu aujourd'hui grâce, entre autres, à sa carrière télévisuelle, fut pourtant moins populaire que ses deux rivaux. Ses films moins burlesques, à l'humour très recherché, hors de tout sentiment, expliquent peut-être qu'il était moins accessible au plus grand nombre, comme en attestent les recettes de ses trois précédents films, qui ne figurent pas dans les tops 50 précédemment publiés. Il faut dire que dans l'échantillon de salles de Variety, ses films n'étaient joués que dans les très grandes villes (New York, Philadelphie, Chicago et Los Angeles). « La croisière du Navigator » resta le film préféré de cet artiste de talent et fut son plus gros succès public et critique. Bien que ce film soit son cinquième long métrage, et contrairement à Lloyd ou Chaplin, il n'abandonna pas les courts-métrages, qu'il continuera à faire jusqu'à la fin de sa carrière (notamment pour la TV). Pour information voici les recettes dans les salles clés de Variety de ses trois films précédents :
    "Le troisième âge" (Three age) : $120 500
    « Les lois de l'hospitalité » (Our hospitality) : $122 559
    « Sherlock Jr » : $116 340

    Le film complet:  https://www.youtube.com/watch?v=2BCLJbdeqvc

    22

    BEAU BRUMMEL 

    HARRY BEAUMONT

    08.12.24

               290 705 $

                      290 705 $

    BEAU BRUMMEL- BOX OFFICE 1924 Un film WARNER BROS Avec John Barrymore, Mary Astor

    En Angleterre, sous le règne de l'excentrique roi George III, le capitaine Gordon Byron Brummell est un élégant et fort séduisant dandy de la haute société londonienne. Cynique et insolent, il provoque l'animosité du prince de Galles, fils aîné du roi, et se retrouve bientôt sans ressources. Mais sa hardiesse et son habileté de diplomate lui permettent de s'attirer petit à petit la bienveillance puis l'amitié de son ancien ennemi. Pour beaucoup, Brummell n'est qu'un intrigant dont l'hypocrisie n'a d'égal que le désir de briller et la soif de pouvoirs. Grâce à l'amitié fidèle du prince de Galles, Brummell devient un membre influent de la Cour et poursuit de ses assiduités la belle Lady Margery fiancée à l'important Lord Alvanley. Ambitieux, Brummell incite le prince de Galles à faire certifier que son père est fou afin d'obtenir la régence du royaume. Mais le complot échoue et Brummell perd ses privilèges. Ses ennemis nombreux se liguent alors pour le discréditer. Ruiné et banni, il doit s'expatrier...

    Durant le tournage de cette adaptation d'une pièce de 1890, John Barrymore eut une courte liaison avec sa jeune partenaire (de 25 ans sa cadette), Mary Astor, alors âgée de 17 ans. Il prétextait auprès de ses parents des séances de répétitions (privée), afin de pouvoir la retrouver.
    Si le nom de Mary Astor rappelle quelque chose aux cinéphiles que vous êtes, c'est normal : c’est elle qui sera la partenaire d'Humphrey Bogart dans le mythique « Faucon maltais ». Mais nous aurons l'occasion de reparler d'elle.

    Le film complet https://www.youtube.com/watch?v=Tz6FWzCwBQQ

     

    23

    JANICE MEREDITH 

    E.MASON HOOPER

    08.12.24

        290 201 $

                     426 872 $ 

    JANICE MEREDITH BOX OFFICE 1924Un film MGM Avec Marion Davies, Tyrone Power

     Le film suit les actions de Janice Meredith, qui aide George Washington et Paul Revere pendant la guerre de la révolution américaine.

    La MGM ne lésina pas sur les moyens pour adapter la pièce de théâtre éponyme. Le studio recréa une véritable petite ville américaine du 18e siècle avec deux rues longues chacune de 250 mètres bordées par 46 maisons. 1400 figurants furent présents pour la seule scène de la traversée de la rivière Delaware par George Washington. Le tout pour la bagatelle de près d'un million de dollars. Tyrone Power n'est autre que le père de la future grande star des années 30-50 Tyrone Power... À noter au casting la présence d'un certain W.C. Field, vedette, comique spécialisé dans les personnages alcooliques misanthropes, et personnalité marquante des années trente.

    Le film complet https://www.youtube.com/watch?v=Tk_Vx5uBCOk

    24

    UNDER THE RED ROBE 

    ALAN CROSLAND

    12.11.23

            285 130 $

                 335 030 $ 

     ZZZZUn film GOLDWYN PICTURES CORPORATION Avec Robert B. Mantell

    En France en 1622, Le cardinal Richelieu  propose à une des plus fines lames du pays, Gil de Berault dit "La Mort Noire", condamné à mort pour s'être battu en duel, un marché : il aura la vie sauve s'il retrouve et tue un de ses ennemis les plus puissants qui dirige une sournoise conspiration contre lui, dans le sud de la France .....

    Remake d'un film de 1915, lui-même adapté d'un roman de Stanley Weyman. Un remake parlant sera réalisé en 1937 par Victor Sjöström, avec la star du cinéma allemand Conrad Veidt et notre Annabella nationale, aux côtés de Raymond Massey.

     

     

    25

    LE GLAIVE DE LA LOI
    NAME THE MAN

    VICTOR SJOSTRÖM

    27.01.24

             269 550 $

                 269 550 $ 

    ZZZZUn film GOLDWYN PICTURES CORPORATION  avec Mae Busch, Conrad Nagel

    Victor, jeune avocat brillant, est promis à un avenir radieux : succéder à son père, deemster de l'Île de Man, et épouser Fenella, la fille du gouverneur. Lorsqu'il annonce à celle-ci qu'il est enfin diplômé et qu'ils vont pouvoir se marier, elle expose son intention d'accepter un poste à l'université. Victor ne peut accepter que sa femme travaille et part noyer son désespoir avec son ami Alick. Ce dernier lui présente Bessie, fille de la campagne en lutte avec son beau-père. Dans le même temps, Fenella se résigne et fait prévenir Victor que le mariage pourra bien avoir lieu. Mais il est déjà trop tard : Victor et Bessie passent la nuit ensemble. Le décès de son père pousse néanmoins Victor à épouser Fenella. Il est rapidement nommé nouveau deemster de l'île et place secrètement Bessie chez une gouvernante. Esseulée et malgré sa grossesse, Bessie flirte avec Alick. La gouvernante la convainc alors de rentrer chez elle : cela est plus honnête envers Alick. De retour au domicile familiale, Bessie et sa mère mettent courageusement le terrible beau-père à la porte et Bessie avorte de l'enfant illégitime. La police l'arrête pour ce qui est alors considéré comme un crime. Elle est jugée par Victor qui, malgré les conséquences pour sa vie personnelle et sa carrière, avoue publiquement être le père.

    Bien avant Igmar Bergman, Victor Sjöström fut le premier réalisateur suédois à être connu dans le monde entier. Cet acteur-réalisateur débute au théâtre en 1896, puis au cinéma en 1912. Jusqu'en 1923 il réalise 41 films, dont plusieurs succès internationaux, comme « Les fils d'Ingmar ». Ce film qui décrit la misère sociale dans son pays de manière crue et réaliste déclencha une polémique en Suède et influença durablement la société suédoise. En France, suite à ce film dont il réalisa une suite (« La fille d'Ingmar »), Sjöström fut comparé à Victor Hugo. Mais son film suédois le plus connu reste « La charrette fantôme », dans lequel il s'offre le premier rôle, et qui fit le tour du monde. À force d'enchainer ainsi les succès, il ne pouvait qu'être repéré par Hollywood où il tourna ce premier film sous le pseudonyme de Victor Seastrom. Il fera une belle carrière américaine jusqu'à l'avènement du parlant.

    Australienne de naissance, installée aux États Unis à l'âge de 6 ans, Mae Bush débuta dans le cinéma en 1912. En 1915, sa liaison avec Mack Sennett, le célèbre directeur du studio Keystone, aida à lancer sa carrière. Mais ce n'est qu'à partir de 1922 qu'elle accède à la célébrité grâce à son second rôle dans « Folies de femmes » d'Erich Von Stroheim. En ces années 1924-25, alors surnommée la vamp versatile, elle est au sommet de sa popularité qui déclinera rapidement par la suite. À partir de 1927, elle jouera dans 13 films de Laurel et Hardy, le plus souvent comme étant l'épouse du second.

     

    26

    LE TOURBILLON DES ÂMES
    FEET OF CLAY

    CECIL B.DE MILLE

    28.09.24

               259 784 $   

                          259 784 $   

    ZZZZUn film PARAMOUNT avec Vera Reynolds, Rod La Rocque

    Kerry Harlan, un noble désargenté, tombe amoureux d'Amy Loring, promise à un grand chirurgien. Il lui sauve la vie lors d'une course de surf, mais un requin lui mord un pied. Le voilà immobilisé pour un an. Amy l'épouse et travaille en tant que mannequin. Sa belle-soeur, Bertha Lansell, a jeté son dévolu sur lui. Lors d'une visite, elle tombe du balcon de son appartement. Le scandale que sa mort provoque amène le couple à décider un double suicide .....

    Dernier film muet de DeMille pour la Paramount suite à un désaccord avec Adolph Zuckor à propos du coût des « Dix commandements ». Le cinéaste créa son propre studio, Producers Distributing Corporation, et ne revint à la Paramount qu'au début des 1930's.
    Assez oublié aujourd'hui, Rod La Rocque est pourtant une vedette du muet. Il débute au début des années dix, mais se fait réellement remarquer avec un second rôle dans « Les dix commandements ». 1924 est l'année de sa consécration puisqu'il joue dans 4 films présents dans le top 50.
    Vera Reynolds est une starlette surtout connue pour ses rôles dans plusieurs films de Cecil B. DeMille.

    Il n'existe plus de copie du film

    27

    DANTE'S INFERNO

    HENRY OTTO

    07.09.24

              259 784 $    

                259 784 $    

    ZZZZUn film FOX avec Ralph Lewis

    L'arrivée d'un businessman en Enfer où il doit croupir le reste de l'éternité pour avoir contraint un malheureux à se suicider.

    Ce film inspiré de la « Divine comédie » comporte plusieurs scènes de nus, notamment celle de l'enfer avec l'actrice Pauline Stark et de nombreux figurants dans le plus simple appareil. Il faut savoir que le fameux code Hays ne vit le jour qu'en 1931, et qu'Hollywood était, à l'image des mœurs de l'époque, plus libre que durant les années 30 à 60. Des séquences de la scène de l'enfer furent utilisées pour un autre film inspiré par le poème de Dante Alighieri, « L'enfer » avec Spencer Tracy et Claire Trevor, en 1935..

    Une partie du film https://www.youtube.com/watch?v=td8Rvu53ucg
     

    28

    PARADIS DEFENDU
    FORBIDDEN PARADISE

    ERNST LUBITSCH

    30.11.24

         252 076 $   

              252 076 $          

    PARADIS DEFENDU BOX OFFICE1924Un film PARAMOUNT avec Pola Negri, Rod La Rocque, Adolphe Menjou

    La tsarine d'un petit royaume européen est sauvée de conspirateurs révolutionnaires par un jeune officier. Il obtient ses faveurs mais pas sa fidélité. Par dépit, il s'allie avec les révolutionnaires contre sa bien-.

    Rod La Roque reprend le rôle tenu par Basil Rathbone dans la pièce à succès de Broadway de 1922, inspirée du roman hongrois de Melchior Lengyel et Lajos Bíró. Également succès critique, ce film est le dernier de Lubitsch avec Pola Negri. Durant le tournage, les deux vedettes du film eurent une brève liaison. Parmi les figurants un certain Clark Gable, futur « king of Hollywood ».

    Un extrait du film https://www.youtube.com/watch?v=Jxc05RYfcmQ
     

    29

    MON HOMME
    SHADOWS OF PARIS

    HERBERT BRENON

    17.02.24

           246 191 $  

                      246 191 $  

    ZZZZUn film PARAMOUNT avec Pola Negri, Charles de Rochefort

    Claire la reine des Apaches, une bande de mauvais garçons parisiens croit que Fernand, son amoureux, est mort à la guerre. Elle tombe amoureuse de Raoul un officier français. La secrétaire de Raoul apprend le passé de claire et menace de tout révéler. La situation s'envenime quand Fernand rentre de la guerre, bien vivant.

    Il ne reste plus qu'une minute de cette adaptation de la pièce française de Francis Carco et André Picard. Le cinéma français l'adaptera à son tour en 1932 sous le titre « Brumes de Paris ».
    Sans être un réalisateur de génie, l'irlandais Herbert Brenon n'en était pas moins un bon artisan, à qui l'on doit quelques beaux succès et l'un des grands classiques du film d'aventure : « Beau Geste ».

     

     

    30

    TRIOMPHE
    TRIUMPH

    CECIL B. DE MILLE

    27.04.24

            245 919

                     245 919 $

    ZZZZ Un film PARAMOUNT avec Leatrice Joy, Rod La Rocque

     

    Léatrice Joy débuta dans le cinéma en 1916, et dès l'année suivante, après le succès de « The Pride of the Clan », où elle joue face à Mary Pickford, elle devint très populaire. Incarnant la femme indépendante et libérée, elle était très appréciée du public féminin de l'époque et lança ainsi la mode des cheveux courts, la fameuse coupe à la garçonne. Depuis 1922 elle était sous contrat avec la Paramount qu'elle quittera en 1925 pour suivre Cecil B. DeMille dans son aventure de producteur indépendant.

     

     

     

     

     

    .

     

    .

    « LES FILMS D' HORREUR ET D' EPOUVANTE - BOX OFFICE 1985MICHAEL MANN BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Laurent
    Samedi 7 Octobre à 10:21

    C'est la consécration ! happy

    Tous les chiffres publiés jusqu'ici dans la rubrique BO US des années 20 ont été entièrement repris sur IMDB ! Je tiens à signaler que pour la très grande majorité d'entre-eux il n'y avait pas de chiffres avant. Et pour les quelques chiffres qu'il y avaient, certains ont même été remplacé par ceux publié sur ce blog. yes

     

    Quelques exemples : 

     

    http://www.imdb.com/title/tt0013140/business?ref_=tt_dt_bus

     

    http://www.imdb.com/title/tt0015310/business?ref_=tt_dt_bus

     

    http://www.imdb.com/title/tt0014532/business?ref_=tt_dt_bus

     

    http://www.imdb.com/title/tt0014532/business?ref_=tt_dt_bus

     

      • Samedi 7 Octobre à 11:33

        C'est la gloire !

        Je ne veux pas la jouer comme certains mais le blog est très souvent pillé par l'ensemble de la communauté du box office ! Et cela ne va pas s'arranger étant donné que désormais dans la mesure du possible nous donnerons nos estimations des entrées des films italiens effectués à partir des recettes en lires réelles ! Ca et les chiffres du Box office anglais (merci Didier) ça commence à devenir une sacrée référence ce blog.

        Un peu d'auto-cirage de pompes ne nous fais pas de mal - Merci Laurent !

    2
    Pierre
    Samedi 7 Octobre à 13:59

    Bomjour Laurent,

     

    bravo et je vais boire une coupe de champagne a votre consecration 

    c est plus que largement merite dans la measure ou Cela releve d un gros boulot de recherche sur une periode si lointaine....

    Oubliee et meconnue.

    3
    Laurent
    Samedi 7 Octobre à 15:55

    Merci Pierre.

    C'est effectivement un sacré travail de compilation et de recherches. D'autant qu'habitant en province, l'accès aux documents m'est plus difficile que si j'habitais à Paris. Pour le BO de la période 1922-1929 (que j'ai finit la semaine dernière seulement), j'ai commencé sur mon temps libre à compiler les données de Variety en mars 2015. Plus de deux ans donc...

    Et santé ! 

    4
    Didier Noisy
    Dimanche 8 Octobre à 22:43

    Chers Renaud et Laurent, 

    Bravo à vous deux pour cette "reconnaissance" internationale (IMDB, quand même !) tout a fait méritée, vu l'ampleur de boulot que cela représente !!!  

    Le seul truc un peu rageant, c'est que - une fois de plus - d'autres sites (et, pour le coup, non des moindres !) se servent gratuitement sans vergogne... Avez-vous vérifié si IMDB donne la source dont tirés ces chiffres ? (est-ce seulement possible de "sourcer" sur IMDB, comme on peut le faire sur Wikipédia, par exemple ?) 

    Sinon, au vu de ces recherches très intéressantes et colossales, avez-vous (tous les deux) déjà pensé à plutôt vous diriger vers la publication d'un ouvrage : Le "Box-office US des années 1920's", puis 1930's, 1940's, etc... D'une part, votre travail pourrait "exister" officiellement et - pourquoi pas - faire office de référence, si d'autres ouvrages n'ont jamais été publiés sur ce thème. Comme ça, quitte à être recopiés, au moins ce serait par des personnes qui auraient fatalement acheté le livre... et vous pourriez en tirer un peu profit !... Comme disait le croque-mort : "il faut bien que tout le monde vive !"... 

    Sincères félicitations ! yes

    5
    Laurent
    Lundi 9 Octobre à 07:17

    Bonjour Didier,

    Merci pour les compliments. Pour te répondre, non il n'est pas possible de sourcer sur IMDB. Mais cela ne me dérange pas. En fait je ne trouve absolument pas rageant, comme tu dis, d'être pompé. C'est comme si tu disais à Goldman que c'est rageant que ses chansons soit chanté dans tous les concerts amateurs. Parce qu'en fin de compte notre travail existe bien officiellement comme tu dis. Il y a écrit noir sur blanc mon nom et celui de Renaud. Ainsi que la date de publication qui prouve la paternité de ce travail. Tout comme un livre le ferait.

    Et sincèrement je ne crois pas qu'un livre rapporterait gros. Le premier tome de Simsi, alors qu'il était le tout premier livre du genre, et fruit d'un gros travail également, ne s'est vendu qu'à 2000 exemplaires malgré sa totale exclusivité. Alors cela amène peut être une reconnaissance plus prestigieuse qu'un blog, mais il faut trouver un éditeur qui veuille se lancer dans l'aventure. Et encore, je peut t'assurer que je connais au moins un blogueur, spécialiste du cinéma, qui est tellement reconnu, qu'après avoir tenu son blog pendant 11 ans à pu publier un (beau) livre sur son travail suite à la réputation qu'il s'était construit.

    Alors non ça ne me gêne pas qu'IMDB, et même d'autres (pourquoi pas Wikipedia...) reprennent ces chiffres. Ce qui me dérangerait vraiment par contre, serait que quelqu'un prenne mon travail ou une de mes idées à son compte et les publierait avant moi, ou sans mentionner mon nom et mon rôle. Ca pour le coup je trouverai dégueulasse et je serai vraiment en colère. Mais c'est un autre débat et je m'égare....

    Encore merci de ton petit mot.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :