• BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

    SURVIVE (SURVIVRE) -  482 000 entrées FRANCE 

    De René CARDONA avec Pablo FERREL

    En octobre 1972, un avion parti de Montevideo à destination du Chili s'écrasait dans la cordillère des Andes, à 4 000 mètres d'altitude. Il y avait à bord cinq hommes d'équipage et quarante passagers, des étudiants formant une équipe de rugby qui s'en allait disputer un tournoi à Santiago, avec quelques parents et amis. Vingt-huit passagers échappèrent, sur le coup à la mort. On ne les retrouva pas. Seize jeunes hommes survécurent finalement à plus de deux mois d'isolement dans la neige et les débris de l'avion. Les maigres provisions épuisées, ils avaient mangé la chair des cadavres de leurs compagnons.

    Voilà donc un sujet vécu, très dramatique - comme le raid israélien sur Entebbe, - qui a inspiré le cinéma. Il dépasse, et de loin, la fiction. Survivre, film mexicain de René Cardona, tiré d'un livre de Clay Blair Jr où étaient recueillis les témoignages des survivants, a connu un beau succès dans son pays. Il durait deux heures et demie. Deux producteurs américains, Robert Stigwood et Allan Carr, l'ont réduit à une version internationale d'une heure et demie, qu'ils ont vendue pays par pays, en annonçant le film comme " mauvais, très mauvais ", mais en vantant le sujet, susceptible de " faire un malheur ". Cette curieuse façon de vendre a porté des fruits. On fait état de recettes importantes aux États-Unis et ailleurs.

    "Cousin cousine" entre discrètement dans le top. Le film français va connaitre une durée d'exploitation longue et la critique le salue d'une manière un peu inattendue car le film, à mon sens, ne casse pas trois pattes à un canard. Mais bon, 3 millions de dollars de recettes au final et des nominations aux Oscars 1977. Nommé plusieurs fois aux Oscars le film se fera souffler l'Oscar du meilleur film étranger par Allons zenfants de Jean Jacques Annaud film produit par...la Côte d'Ivoire. 

     

     

    TITRE

    SEM

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    THE EXORCIST
    L' Exorciste

    63

    36M$

    FRIEDKIN

    BLAIR

    VON SYDOW

    2

    LOGAN'S RUN
    L'âge de cristal

    6

    4M$

    ANDERSON

    YORK

    AGUTTER

    3

    SILENT MOVIE
    La dernière folie de Mel Brooks

    5

    3M$

    BROOKS

    BROOKS

    FELDMAN

    4

    THE OMEN
    La malédiction

    6

    11M$

    DONNER

    PECK

    REMICK

    5

    MURDER BY DEATH
    Un cadavre au dessert

    6

    7M$

    MOORE

    FALK

    BRENNAN

    6

    SWASHBUCKLER
    Le pirate des Caraïbes

    1

     

    GOLDSTONE

    SHAW

    EARL JONES

    7

    THE BINGO LONG TRAVELING ALL STARS AND MOTOR KINGS
    Bingo

    3

    2M$

    BADHAM

    PRYOR

    DEE WILLIAMS

    8

    SQUIRM
    La nuit des vers géants

    2

     

    LIEBERMAN

    SCARDINO

    PEARCY

    9

    THE MAN WHO FELL TO EARTH
    L' homme qui venait d'ailleurs

    10

    1M$

    ROEG

    BOWIE

    TORN

    10

    ODE TO BILLY JOE
    Inédit

    7

    2M$

    BAER Jr

    BENSON

    O'CONNOR

     

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

    BOX OFFICE USA 1976

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

    DRUM BOX OFFICE 1976

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

     

    DRUM (L'ENFER DES MANDINGOS) -  162 000 entrées FRANCE 

    De Steve CARVER avec Warren OATES

    La génèse d'une révolte et d'un sentiment d'identité humaine, au temps de l'esclavagisme, alors que la bourgeoisie sudiste sent venir sa décadence avec l'élection de Lincoln. Des maîtres blancs tolérants, d'autres ignobles, l'amitié, l'amour, la soumission confiante d'un esclave, le radicalisme d'un autre

     

    SQUIRM BOX OFFICE USA 1976

     

    SQUIRM (LA NUIT DES VERS GEANTS) -  407 884 entrées FRANCE 

    De Jeff LIEBERMAN avec Don SCARDINO

    Frais et dispos, Mick arrive de New-York à Fly Creek, petite ville de Georgie qui ne brille pas par une amabilité particulière. Il vient y retrouver sa petite amie, Geri, qui vit là avec sa sœur Alma et sa mère, laquelle semble bien traumatisée par la mort de son époux. Une tempête, la veille, a détruit en partie les installations électriques de la région. Les fils ainsi rompus communiquent l'électricité aux entrailles de la terre d'où émergent des vers affamés et gloutons.

     

    COUSIN COUSNE BOX OFFICE USA 1976 

     

    COUSIN COUSINE BOX OFFICE USA 1976

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976

     

    BOX OFFICE USA DU 29 JUILLET 1976 AU 4 AOUT 1976


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique