•  

    Voici le top 50 annuel du box-office américain de 1924, au rythme hebdomadaire de dix films. Le classement est basé sur les recettes enregistrées entre le 1er janvier et le 31 décembre 1924 dans les principales salles du pays que Variety publiait chaque semaine. Sont donc présents quelques films de l’année précédente, sortis généralement en fin d’année et qui continuaient leur exploitation. Aussi, en plus de la recette annuelle, est indiqué dans la colonne d’à côté le cumul de l’exploitation. Ce total n’inclut pas les éventuelles reprises. Les studios indiqués sont ceux des distributeurs.

    Pour 1924, plus de 3210 recettes de 61 salles réparties dans 19 villes répertoriant 549 films ont été compilées. Ces seules salles ont récolté plus de $400.6 millions à elles seules, soit près de $68 millions de plus que l’année précédente.

     Comme pour 1922 et 1923 tous ces chiffres sont issus de mes recherches personnelles et 100 % inédits sur le net.

    Très bonne lecture.

    Laurent Aumaitre

     

    TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40 - TOP 41 A 50

     

    TITRE

    RÉALISATEUR

    SORTIE
     USA

     RECETTE
    1924

     RECETTE CUMULÉE

    DE L'EXPLOITATION

    1

    LES DIX COMMANDEMENTS
    THE TEN COMMANDMENTS

    CECIL B.DE MILLE

    25.11.23

             1 883 904 $

                   2 457 710 $

    THE TEN COMMANDMENTS BOX OFFICE 1924Un film PARAMOUNT  Avec Theodore Roberts, Charles De Rochefort, Estelle Taylor

    Dans sa première partie, le film raconte l'épisode biblique de la captivité des Hébreux en Égypte à l'époque du pharaon Ramsès II (Charles de Rochefort), leur exode vers la Terre Promise, la traversée de la Mer Rouge, Moïse (Theodore Roberts) recevant les tables des Dix Commandements. La seconde partie se situe dans les années 1920. Elle relate l'histoire des deux fils d'une femme bigote (Edythe Chapman), l'un mauvais garçon (Rod La Roque), l'autre sérieux (Richard Dix), qui convoitent tous deux la même jeune femme.

    C'est la première superproduction biblique de Cecil B. DeMille, le réalisateur qui ne connut que 2 échecs sur 70 films. Le succès fut colossal et malgré son budget pharaonique de $1 475 837, le film fut très profitable pour la Paramount. Il impressionna les spectateurs de l'époque avec, déjà, la fameuse séquence de la Mer Rouge s'ouvrant et se refermant sur l'armée de Ramsès. Cette séquence d'ailleurs était également en Technicolor alors que le reste du film était en noir et blanc, et elle fut bien sûr reprise dans le remake que DeMille réalisa lui-même en 1956. Cette histoire semble avoir réellement passionné le réalisateur, car il débuta son projet de remake dès 1948, et mit un point d'honneur à ce qu'il soit démesuré, que ce soit le film le plus grandiose et spectaculaire qu'on n'ait jamais vu. Et en 1956, ce fut le cas.

    Première partie du film : https://www.youtube.com/watch?v=HYlz45iTpAg&list=PL105CA86485F1EAC1

    2

    LE VOLEUR DE BAGDAD
    THE THIEF OF BAGDAD

    RAOUL WALSH

    18.03.24

               1 213 880 $

                      1 587 275 $

    THE THIEF OF BAGDAD BOX OFFICE 1924Un film UNITED ARTSIT Avec Douglas Fairbanks

     Le voleur, Ahmed, tombe amoureux d'une princesse. Pour obtenir sa main il se fait passer pour un prince, et doit concourir auprès de trois autres princes. Il devra aussi lutter contre les machinations du prince mongol.

    Douglas Fairbanks eut l'idée de faire ce film après avoir vu « Le cabinet des figures de cires », classique de l'expressionnisme allemand signé Paul Leni. Il resta le film préféré de la star. Le public fut enthousiasmé par les trucages très réussis (je pense notamment à la corde magique, le singe géant ou le tapis volant). Raoul Walsh, qui réalisait des films depuis 1913, démontra tout son savoir-faire et devint enfin un réalisateur important. Le succès mondial du film remboursa largement son imposant budget de $1 135 654. Parmi les remakes, citons le classique du cinéma anglais de 1940 produit par le célèbre producteur Alexander Korda avec Sabu, et la version italienne de 1961 avec Steve Reeves..

     Le film complet : https://www.youtube.com/watch?v=l-fBHErpSoA

    3

    L' AIGLE DES MERS
    THE SEA HAWK

    FRANK LLYOD

    18.03.24

         744 287 $

                      780 187 $ 

    the sea hawk box office 1924Un film FIRST NATIONAL Avec Milton Sills

    Sir Oliver Tressilian, l'un des pirates gentlemen d'Elizabeth Ire, a pris sa retraite à sa succession au duché du Cornwall et a l'espoir d'épouser la délicate Rosamund Godolphin. Le faible demi-frère de Sir Oliver, Lionel, provoque le frère impétueux de Rosamund dans un duel impulsif et le tue. Lionel prend des dispositions pour que Sir Oliver semblent avoir pris une fuite coupable pour avoir soit disant tué le frère de Rosamund, par l'embauche d'un capitaine de la marine coquin joué par Wallace Beery qui le kidnappe. Le navire de Beery est capturé par un galion espagnol et Sir Oliver est enchaîné à la rame, "Son corps durci par l'exténuant labeur est devenu comme l'acier trempé, son âme comme un chaudron de haine qui couve." Ensuite, le navire espagnol est capturé par "les combattants Basha d'Alger. Dégoûté par l'inhumanité des Chrétiens et «mûr pour le service d'Allah», il devient Sakr-el-Bahr, "L'Aigle des mers."

    Si le public d'aujourd'hui se souvient du remake de ce film avec Errol Flynn signé Michael Curtiz (1940) comme peut-être de l'archétype du film de pirate, la version de 1924 bluffa critique et public de l'époque de par son réalisme et la qualité des scènes d'actions. Le critique du New York Times écrivit que c'était de très loin le meilleur film d'aventure maritime de tous les temps. La Warner réutilisa des scènes de combat de cette adaptation d'un roman de Rafael Sabatini (Scaramouche) pour son remake de 1940, pensant qu'on ne pourrait pas faire mieux (Curtiz dut apprécier). Frank Lloyd imposa la reproduction de navires réels (une première). La First National ne lésina pas sur les moyens pour produire ce film. Outre les navires qui coutèrent $200 000, elle embaucha 1000 figurants et 64 marins pour les scènes maritimes. La Warner, qui racheta le studio réutilisa longtemps ces navires. Lloyd signera un autre classique du film maritime 11 ans plus tard : « Les révoltés du Bounty ».

      Le film complet : https://www.youtube.com/watch?v=F-5zOFYuNEA

    4

    LA CARAVANE VERS L'OUEST
    THE COVERED WAGON
     

    JAMES CRUZE

    16.03.23

             661 552 $

                 2 223 581 $ 

    THE COVERED WAGON BOX OFFICE 1923Un film PARAMOUNT  avec J. Warren Kerrigan, Lois Wilson

    En 1849 la plus longe caravane, avec des centaines de wagons se met en marche depuis Kansas City, qui existait sous un autre nom, vers l'Oregon, à quelques 2000 milles, avec des milliers d'émigrants et leur bétail. Pendant ce long voyage, ils doivent affronter, indiens, buffles, famines et traverser des rivières dangereuses. On suit le film avec intérêt, il y a aussi une histoire d'amour, et on a droit à des enterrements, naissances, mariages, fêtes. Une extraordinaire épopée tournée dans la nature. On rencontre aussi Jim Bridger et Kit Carson. La nouvelle, qu'on vient de trouver d'or en Californie, sépare le aventuriers des cultivateurs, qui ont gardé leurs charrues. Finalement ils atteignent leur but.

    Sorti début 1923, après avoir été numéro un de l'année précédente, le film continua d'engranger les dollars en 1924.

     

     

    5

    CA T'LA COUPE
    GIRL SHY

    FRED C.NEWMAYER

    18.03.24

             625 466 $

                 625 466 $ 

    GIRL SHY BOX OFFICE 1924Un film PATHE  avec Harold Llyod

    Harold Meadows est un timide célibataire qui travaille comme apprenti tailleur auprès de son oncle. Il a écrit un livre qui donne des conseils aux gens timides comme lui pour trouver l'amour. C'est alors qu'il croise Mary, une fille riche, et les deux tombent amoureux l'un de l'autre, mais Mary est déjà promise à un autre…

    Harold Lloyd voulut ce film moins comme un enchaînement de gags qu'à l'accoutumée, et plus centré sur les personnages et leur romance. Il y a également moins de cascades que dans ses autres films, bien que la scène finale soit l'une des plus délirantes et trépidantes scènes d'action de sa carrière (dont la scène du tramway à la perche duquel Lloyd est accroché). Pour toutes ces raisons, la star était très inquiète lors de la sortie du film, mais le public ne s'y trompa pas et offrit un très bel accueil au film, drôle et très réussi, qui amortit aisément son coût de $400 000.

    Extrait du film où Harold Lyod conduit un tramway. l'accident du tramway contre un pilier n'était pas prévu. Ce fut un accident de tournage.Nous rappelons que l'acteur effectuait lui-même ses très dangereuses cascades: https://www.youtube.com/watch?v=uDqtgoznzQw

    Film complet: https://www.youtube.com/watch?v=MsB1VGu5Lls

    6

    MONSIEUR BEAUCAIRE

    SIDNEY OLCOTT

    11.08.24

               556 826 $   

                          556 826 $   

    MONSIEUR BEAUCAIRE BOX OFFICE 1924Un film PARAMOUNT avec Rudolph Valentino, Bebe Daniels

    Le Duc de Chartres est amoureux de la princesse Henriette, mais elle repousse ses avances. Il s'enfuit en Angleterre sous le nom de M. Beaucaire, et vit comme un roturier. Il force le Duc de Winterset à le présenter à Lady Mary, dont il est tombé amoureux.

    Contrairement aux apparences, cette adaptation du roman de Booth Tarkington fut un échec relatif. En effet, après avoir très bien marché dans les grandes villes, il fut mal accueilli dans le reste du pays. Le public, ainsi que les critiques reprochèrent au film des costumes trop excentriques (plus de 300 furent conçus pour le film, dont 40 par un couturier parisien) et surtout le jeu trop maniéré et efféminé de Rudolph Valentino (maquillé, rendez-vous compte). En fait le film était simplement réaliste, mais la réalité de la cour de Louis XV ne correspondait pas à l'imagerie qu'en avait le public américain de l'époque. Une fois n'est pas coutume, la mise en scène de Sidney Olcott fut également critiquée. Le film connut toutefois deux remakes : En 1930 sous le titre « Monte-Carlo » d'Ernst Lubitsch, en version comédie musicale, puis en 1946 avec Bob Hope.

    Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=x5yO7IgEiDM

    7

    SCARAMOUCHE

    REX INGRAM

    15.09.23

               554 596 $    

                938 103 $    

    ZZZZUn film METRO  avec Ramon Navarro, Alice Terry

    Première version du roman éponyme où André Moreau se cache sous le masque de Scaramouche pour mieux découvrir l'assassin de son ami.

    Sorti durant le dernier trimestre de l'année précédente, Scaramouche fait l'essentiel de sa recette en 1924, et se retrouve ainsi dans le top 10 des deux années.

     Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=rbotp0iXqtE

    8

    POUR L'INDEPENDANCE
    AMERICA

    DAVID W.GRIFFITH

    11.02.24

          538 410 $    

                   567 660 $      

    ZZZZUn film UNITED ARTIST avec Carol Dempster, Neil Hamilton

    Le film mêle la petite histoire, la rivalité entre un officier anglais et un patriote américain pour le cœur d’une femme, à la grande, la guerre d’indépendance.

    Après avoir régné en maître sur le box-office 10 ans durant, et avoir été considéré comme l'un des meilleurs, sinon le meilleur réalisateur, Griffith commence à connaitre des difficultés. Son dernier film n'a pas très bien fonctionné, les critiques sont moins enthousiastes qu'auparavant (Carol Dempster est particulièrement visée, considérée comme bien moins charismatique qu'une Lilian Gish par exemple) et surtout Il a des dettes. Après avoir gagné énormément d'argent, ce cofondateur de la United Artists est au bord de la faillite. Aussi mise-t-il beaucoup sur cette adaptation du roman de Robert W. Chambers de 1905, « The reckoning ». Mais malgré son succès, ce film ne sera pas à la hauteur de ses attentes, en raison de son coût supérieur à un million de dollars. De plus, le public comme les critiques, s'ils sont une fois de plus emballés par la qualité technique et la virtuosité des scènes d'actions, sont aussi déroutés par un montage anachronique et l'utilisation des intertitres pour décrire les émotions. Utilisation qu'ils considèrent d'un autre âge.

    Film complet . https://www.youtube.com/watch?v=XZdiUVb_um8

    9

    UNE RICHE FAMILLE
    HOT WATER

    FRED C.NEWMAYER

    06.10.24

            481 220 $  

                      524 650 $  

    hot water box office 1924Un film PATHE avec Harold Llyod

    Jeune marié rentrant chez lui après avoir fait des commissions, Harold a la désagréable surprise d'y trouver sa belle-mère, son beau-frère et son insupportable neveu. Dès son arrivée, une dispute éclate... On frappe à la porte d'entrée : c'est un vendeur venu livrer la voiture qu'il avait commandé. Harold, qui espérait faire une surprise à sa femme et pensait à une promenade en sa seule compagnie, se voit contraint d'emmener toute la famille... Mais la promenade n'est pas de tout repos : un excès de vitesse attire l'attention d'un policeman. Puis un embouteillage, un accrochage avec un autre véhicule, et les continuelles invectives de sa belle-mère ont raison de la patience et de bonne volonté d'Harold qui s'écroule, complètement démoralisé, au pied de sa voiture défoncée...

    Retour à ce que Lloyd appelait le « gag pictures », un enchaînement de gags et peu de profondeur aux personnages. Il s'agit en fait d'une compilation de 3 courts métrages sur le thème de la famille et du mariage. Une première pour l'acteur, habitué aux rôles de héros célibataire en quête d'amour et de gloire. En réponse aux critiques de certains distributeurs qui avaient trouvé son film précédent trop long (1 h 20 sic), il limita celui-ci à 60 minutes.

     Un extrait du film qui voit Harold mettre le "désordre" dans un tramway avec une dinde vivante  https://www.youtube.com/watch?v=e83GjAxPvtY

     

    10

    NOTRE-DAME DE PARIS
    THE HUNCKBACK OF NOTRE-DAME

    WALLACE WORSLEY

    02.09.23

              476 498

                     1 019 798 $

    http://ekladata.com/wxGxgFDYC_PzcmMX_my_lVfqk1M.jpg Un film UNIVERSAL avec Lon Chaney

    Dans le Paris du XVe siècle, la gitane Esméralda danse sur le parvis de Notre-Dame. Sa beauté bouleverse Jehan, frère de l'archidiacre de la cathédrale. Jehan décide de l'enlever avec l'aide de Quasimodo mais elle est sauvée par une escouade d'archers commandée par Phoebus de Châteaupers. Ce dernier, sensible à la beauté de la Gitane, l'invite dans une auberge. Esmeralda réussi à s'échapper mais Quasimodo est fait prisonnier et condamné à recevoir vingt coups de fouet en place publique. Il réclame à boire et c'est Esméralda, dont il est secrètement amoureux, qui lui donne de l'eau fraîche. Phoebus est fiancé à Fleur-de-Lys mais, séduit par la Gitane, il lui donne rendez-vous. Jehan, qui les a suivis, poignarde Phoebus

    À l'instar de « Scaramouche », le bossu de Lon Chaney figure dans le top 10 de 1923 et 1924.

     Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=pWa_SF1Kss8

     

     

     

     

    .

     

    .

     

    .

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique