• UN HOMME A ABATTRE - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1967

    .

     

     

    UN HOMME A ABATTRE

     

    8 NOVEMBRE 1967

     

     

    UN-HOMME-A-ABATTRE.jpg

    Réalisation

    Philippe CONDROYER

    Scénario

    Philippe CONDROYER

    Mariette CONDROYER

    JF ROLLAND

    Photographie

    Jean Bernard  PENZER

    Musique

    Antoine DUHAMEL

    Production

    Almos MEZO

    Pierre ROUSTANG

    ULYSSE PRODUCTION

    Distribution

    GAUMONT

    Durée

    90 minutes

    Tournage

     

    Raphael

    Jean Louis TRINTIGNANT

    Sandra

    Valérie LAGRANGE

    Julius

    Luis PRENDES

    Georges

    André OUMANSKY

    Nils

    Josep Maria ANGELAT

    Schmidt

    Luis PADROS

     

     

    Depuis six mois, un groupe d'hommes surveille et filme les allées et venues d'un certain Fromm, architecte à Barcelone, qui pourrait bien être l'ex-officler S.S. et bourreau nazi Schmidt. Le groupe comprend Julius, qui a été déporté, et sous les yeux duquel Schmidt avait torturé son frère, Nils un détective privé, Georges, le fils de la victime et le neveu de Julius, ainsi que Raphael, l'ami de ce dernier. Les membres du commando projettent à Julius l'intégralité de leurs documents filmés. Julius hésite à reconnaître en Fromm l'ancien S.S.. Il veut être absolument sûr et qu'il n'y ait aucun doute possible. Georges, lui, trouve que son oncle s'est amolli et le soupçonne de retarder l'identification du coupable pour que leur projet - l'assassinat de Fromm - n'ait pas lieu. Pour en avoir le coeur net, Julius décide de s'introduire chez Fromm, afin de découvrir quelques documents, papiers divers sur l'architecte qui révéleraient l'existence de son passé de nazi. Le commando a déjà acquis la certitude que Fromm participe, aujourd'hui encore, à un mystérieux réseau allemand. Au cours de sa visite, Julius ne trouve rien qui puisse l'éclairer définitivement. C'est le hasard, et une idée subite de Raphael, qui s'en chargeront. Le jour de l'anniversaire d'un des membres du groupe, celui-ci a apporté un gâteau. Raphael se souvient d'avoir vu un gâteau de même forme sur l'un des films projetés. Il n'y a plus qu'à confronter la date de la prise de vues et la date de naissance de Schmidt pour être sûr que Fromm est bien l'ancien nazi. Pour le tuer, les hommes du groupe attirent Fromm dans une villa abandonnée. Celul-ci, flairant le piège, tuera Nils. Le groupe part à sa poursuite, mais c'est pour finalement trouver Fromm liquidé par les membres de son propre réseau qui l'avaient jugé trop compromis.

     

    Malgré le succès de "Un homme et une femme", Jean Louis TRINTIGNANT peine à retrouver les cîmes du box office. Sans doute en raison de ses choix artistes, Alain ROBBE-GRILLET et sa femme Nadine ne sont pas des cadors du box office. Le choix de son nouveau film ne déroge pas à la rêgle. Philippe CONDROYER, cinéaste rare, a obtenu un bon succès avec "Tintin et les oranges bleues" et va proposer un film diamétralement opposé aux style des aventures tout public du célèbre personange de bandes dessinées. En effet, le titre du film est on ne peut plus explicite. Un groupe d'hommes, dont on ne sait pas réellement de qui ils dépendent, traque les criminels nazis dans les pays où ils se sont réfugiés. Cela fait plusieurs mois qu'ils ont mis sous surveillance un architecte barcelonnais qui correspond au signalement d'un ancien officier SS.

    On découvre que le groupe, mené par Raphael est déterminé et prêt à éliminer froidement des personnes s'il le faut. Raphael joué par TRINTIGNANT apparait froid et méthodique. D'ailleurs le ton du film est austère, documentaire.

    Ils logent dans un immeuble en face de celui de Schmidt, l'homme qu'ils soupçonnent. Tous les aller retours de l'individus sont soigneusement notés. L'homme est filmé régulièrement afin de traquer le moindre indice qui donnerait la preuve qu'il est bien la personne recherchée. Pour les aider ils comptent sur Julius  qui a malheureusement eu affaire à Schmidt 25 ans auparavant. Contrairement à ce que l'on pourrait penser Julius est celui qui est le plus sceptique quand à l'identité de Schmidt. Certes, il y a un faisceau de présomptions, mais comment en être certain. Tout aussi méthodiquement que le groupe cherche à prouver que Schmidt est bien la personne recherchée, Julius va argumenter par le contraire. C'est ce qui rend le film finalement assez passionnant. Les arguments portent. Certes, des gestes concordent, mais bon, est-ce suffisant ? Le groupe tente de lui prouver que l'évolution du visage concorde à l'aide de découpages d'anciennes photos collées sur des photos récentes. Mais rien n'y fait le doute persiste pour Julius. Le groupe s'impatiente, le temps presse. Raphael tempère les autres. Stresser Julius ne servira à rien, sans doute vaut-il mieux être plus compréhensif. Pendant ce temps, Raphael a repéré une jeune femme qui semble faire la même chose qu'eux. Il aura une relation avec sa femme. Une histoire qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, mais qui justifie peut être la présence de la seule femme du film, Valérie LAGRANGE. Mais c'est un rôle très court.

    Julius s'enferme chez Schmidt pour l'observer. Il est terrorisé quand il l'entend parler allemand avec le groupuscule avec qui il semble avoir de bonnes relations. Cependant Julius doute toujours, surtout qu'il n'avait jamais osé regarder Schmidt en face à l'époque. C'est finalement raphael qui va trouver le dernier détail qui finit par convaincre Julius. L'architecte a la même date anniversaire que Schmidt....

    Un piège est tendu à Schmidt. Il est amené dans une maison sous le prétexte de lui proposer un projet. Mais celui-ci flaire le piège. Son interlocuteur est bien nerveux et Schmidt trouve des peuves de la présence d'autres personnes dans la maison. Il tue l'homme et s'enfuit. Une course poursuite s'engage dans la banlieue blafarde barcelonnaise. 

    Raphael parviendra à ses fins.   

    CONDROYER propose un film froid, documenté qui s'inspire évidemment d'un MELVILLE. Pour peu que l'on fasse l'effort de s'interesser au film, celui-ci s'avère très réussi. Bien sûr le casting n'est pas très sexy, mais ce n'est pas le résultat recherché par le réalisateur. Le réalisme domine et le budget serré du film ne permet pas des folies à l'écran. Comme d'habitude TRINTIGNANT s'avère excellent, son cynisme glacial est un atout pour donner de l'épaisseur à un rôle assez sinistre. C'est un film à découvrir en tout cas.

    Malheureusement le film est un bide cinglant à sa sortie que ce soit en France ou bien en Espagne, pays coproducteur. Jean-Louis TRINTIGNANT s'envole pour l'Italie où il va entamer une période plus ou moins faste de l'autre coté des alpes.

     

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    219 695

     

    ENTREES PARIS

     

     

     

    ENTREES BANLIEUE

     

     

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE

     

     

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    14

    13 193

    5

    Nombre de semaines Paris

     

    3

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    2 639

     

    1er jour Paris

     

     

     

    Budget

     

     

     

    Box office annuel Espagne

     

    216 199

     

    Box office annuel Italie

    13

     

     

    Cote du succès

     

    0

     

     

    vlcsnap-2011-01-18-00h50m08s107.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-00h50m52s33.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-00h53m09s127.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-00h54m49s105.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-00h58m14s99.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h08m24s61.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h09m02s180.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h11m34s169.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h12m53s187.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h13m49s236.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h19m38s144.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h20m21s56.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h20m52s113.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h21m32s5.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h21m47s153.png

     

    vlcsnap-2011-01-18-01h22m45s220.png

     

     

    .

    « LES BICHES - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1968CHATEAU EN SUEDE - BOX OFFICE JEAN-LOUIS TRINTIGNANT 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :