• UN DROLE DE PAROISSIEN - BOURVIL BOX OFFICE 1963

     

    UN DROLE DE PAROISSIEN

      

    30 AOUT 1963

     

     

    UN DROLE DE PAROISSIEN - BOX OFFICE BOURVIL 1963

      

     

    • Réalisation : Jean-Pierre Mocky
    • Scénario, adaptation et dialogues : Jean-Pierre Mocky
    • Producteur délégué : Henri Diamant-Berger et Jérôme Goulven
    • Directeur de production : Ludmilla Goulian, Paul Laffargue
    • Production : Le Film d'Art, Atica, Corflor
    • Distribution : Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)
    • Musique : Joseph Kosma
    • Directeur de la photographie : Léonce-Henri Burel
    • Tournage dans les studios de Paris Studios Cinéma et pour les extérieurs dans une vingtaine d'églises de Paris, durant le mois de mars 1963
    • Film français
    • Durée : 92 minutes
    • Genre : comédie

     

    • Bourvil : Georges Lachesnaye
    • Jean Poiret : Raoul
    • Francis Blanche : inspecteur Cucherat
    • Jean Yonnel : Mattieu Lachaunaye
    • Véronique Nordey : Françoise Lachaunaye
    • Jean Tissier : inspecteur Bridoux
    • Marcel Pérès : inspecteur-chef Raillargaud
    • Solange Certain : Juliette Lachaunaye

     

     

    Les Lachesnaye n'ont jamais travaillé et il n'est pas question que le dernier du nom, Georges, déroge. Pourtant, leur situation financière devient dramatique. Ils vont être expulsés de leur grand appartement. Georges, homme pieux, se rend à l'église et demande à son patron, Saint-Georges, de lui envoyer un signe. À ce moment précis, dans le silence de la nef, une pièce de monnaie tinte... Une femme vient de jeter son offrande dans un tronc. Nul doute, c'est le signe attendu. Dès lors, Georges se documente, s'organise. Il sera pilleur de tronc... avec modération, car il ne prend jamais que la moitié de la recette, laissant le reste aux pauvres. La famille Lachesnaye retrouve sa situation. Mais il existe une brigade de police chargée de la surveillance des églises et elle ne tarde pas à rechercher activement l'auteur des pillages. Georges échappe de peu à l'inspecteur-chef Cucherat lancé à sa poursuite. Devenu prudent, Georges engage alors son ami Raoul comme guetteur. Raoul est arrêté. Il s'évade et rejoint la famille Lachesnaye qui se prépare aussitôt à décamper. Avant de partir et pris de remords, Georges glisse un gros chèque dans le tronc de l'église qu'il a visité le premier puis il fait dire une messe d'action de grâces. La police, prévenue, accourt, cerne l'église mais l'astucieux Georges parviendra, in extremis, à s'enfuir...

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 371 855

     

    ENTREES PARIS

     

    508 145

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    321 088

     

    1ère semaine

    1

    70 265

    3

    2ème semaine

    2

    53 080

    3

    3ème semaine

    4

    35 677

    3

    4ème semaine

    7

    27 358

    3

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     

     .

    « LE MAGOT DE JOSEPHA - BOURVIL BOX OFFICE 1963LES BONNES CAUSES - BOURVIL BOX OFFICE 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :