• THE DARK KNIGHT RISES - BOX OFFICE CHRISTOPHER NOLAN 2012

    .

     

    THE DARK KNIGHT RISES

     

    25 JUILLET 2012

     

    p26967.jpg

    Réalisation

    Christopher NOLAN

    Scénario

    Christopher NOLAN
    Jonathan NOLAN
    David S GOYER

    Photographie

    Wally PFISTER

    Musique

    Hans ZIMMER

    Production

    WARNER BROS
    Christopher NOLAN

    Distribution

    WARNER BROS

    Tournage

    06/05/11 - 14/11/11

    Durée

    164 minutes

    Bruce WAYNE

    Christian BALE

    Bane

    Tom HARDY

    Selina KYLE

    Anne HATHAWAY

    Gordon

    Gary OLDMAN

    Blake

    Joseph Gordon LEVITT

    Miranda

    Marion COTILLARD

    Fox

    Morgan FREEMAN

    Alfred

    Michael CAINE

    Crane

    Cillan MURPHY

    Foley

    Mathew MODINE

     

    Huit ans ont passé depuis la capture du Joker et la mort de Harvey Dent. Grâce à une loi en l'honneur de leur procureur tombé, le commissaire Gordon a réussi à mettre la pègre de la ville en prison. Il n'a cependant toujours pas oublié les meurtres de Harvey Dent, que Batman a endossé, et s'apprête à révéler la vérité dans un discours avant de renoncer. Au même moment, la CIA convoie deux prisonniers dans un avion militaire, Bane, un terroriste masqué connu pour sa violence, et Leonid Pavel, un physicien à l'origine d'un nouveau type de réacteur à fusion nucléaire. Lors du vol, l’avion est attaqué et Bane est sauvé par ses hommes, emmenant Pavel avec lui. Bane se rend ensuite à Gotham City, où il installe un réseau souterrain découvert par Gordon alors qu'il poursuivait Selina Kyle, une voleuse de haute voltige. Bane met la main sur le discours de Gordon avant que celui-ci ne s'échappe. Avec la disparition de Batman a suivi celle de Bruce Wayne, qui vit reclus dans une aile de son manoir. Handicapé par ses nombreuses blessures, il ne parvient pas à empêcher Selina de lui dérober un collier de perles, mais aussi ses empreintes digitales. Wayne apprend par la suite que son entreprise a perdu beaucoup d'argent avec le temps et les investissements dans un projet d'énergie propre par un réacteur à fusion, défendu par Miranda Tate (membre du CA de Wayne Enterprises) mais abandonné devant les risques ; il se décide alors à réapparaitre dans le monde. Il rencontre ainsi Gordon et John Blake, un officier de police orphelin qui a deviné l'identité de Batman, et lui dit attendre son retour. Bane apparait aux yeux de Gotham lors d'une attaque armée de la bourse et provoque la banqueroute de Bruce Wayne, les empreintes digitales subtilisées par Selina ayant permis de faire des transactions à perte en son nom. Wayne suspecte, à raison, que Bane travaille avec son rival John Daggett, et demande à Miranda Tate de prendre le contrôle de Wayne Enterprises à sa place. Elle y parvient, et Daggett, furieux, est tué par Bane qui a d'autres plans. Grâce à Sélina, Batman retrouve Bane dans les égouts de Gotham et apprend son plan : en tant qu'héritier de la Ligue des Ombres, Bane souhaite achever le plan de Ra's al Ghul et détruire Gotham. Les deux hommes se battent, mais Bane prend facilement le dessus et brise le dos de Wayne, le laissant impuissant alors que le terroriste masqué s'empare de toutes les technologies secrètes de Lucius Fox remisées pour Batman. Bane envoie ensuite Wayne dans une prison dont il est impossible de s'échapper, la sortie consistant à escalader les parois friables d'un puits ; seul l'enfant de Ra's al Ghul, que Wayne suppose être Bane, y est parvenu enfant. Bane retourne ensuite à Gotham mettre à exécution son plan : couper la ville du monde, emprisonner la police sous terre et activer le réacteur à fusion en révélant que toute tentative d'évasion de la ville entrainera l'explosion de la bombe. Révélant la véritable nature de Harvey Dent, Bane libère les prisonniers de Blackgate et instaure la loi martiale, les personnes riches étant jugées par un tribunal présidé par Jonathan Crane et condamnés à la mort ou l'exil. Le gouvernement américain est forcé de coopérer et organise le blocus de la ville. Les mois passent et Bruce Wayne guérit de ses blessures, pendant que les quelques soutiens à Batman résistent aux forces de Bane. Wayne parvient finalement à s'échapper de la prison et rejoint Gotham, où avec Selina Kyle, Lucius Fox, John Blake, Miranda Tate et le commissaire Gordon, il organise la contre-attaque. Reprenant le costume de Batman, Wayne réussit à libérer les policiers avant de retourner affronter Bane. Alors qu'il prend le dessus, Batman est trahi par Miranda Tate, en fait Talia al Ghul, fille de Ra's al Ghul et membre de la Ligue. C'est elle qui s'est échappé de la prison enfant, ayant fui grâce à son protecteur dans la prison, qui s'avère être Bane. Elle poignarde Batman, espérant ainsi mener à bien le plan de son père et venger sa mort. Cependant, Gordon parvient à brouiller le signal radio, et Selina Kyle abat Bane. Batman tente alors de ramener le réacteur vers la chambre confinée, mais Talia parvient à distance à noyer la chambre, la rendant inaccessible. Elle meurt alors que son camion chute de la route, assurée que la bombe détruira la ville. Batman n'a d'autre choix que d'utiliser le Batwing pour héliporter le réacteur dans la baie, où son explosion ne causera pas de dégâts humains.  Gotham est libre et célèbre l'héroïsme de Batman, tandis que Bruce Wayne est déclaré mort dans les émeutes. Blake, qui a quitté la police, compte révéler au monde l'identité de Batman, mais Gordon l'en empêche, affirmant qu'il est mieux pour tous que cela reste un mystère. L'héritage de Bruce Wayne est revendu pour couvrir les dettes, le reste revenant à Alfred Pennyworth, sauf le manoir qui doit rester intact et devenir un orphelinat. Toutefois, Gordon découvre que le Batsignal a été réparé, Fox apprend que le batwing a été muni d'un auto-pilote par Bruce Wayne, et John Blake, dont le premier prénom est Robin, découvre les coordonnées de l'entrée de la batcave. Plus tard, en vacances à Florence, Alfred surprend Bruce Wayne et Selina à la terrasse d'un café. 

     

    Christopher NOLAN a laissé pantois les spectateurs de son Dark Knight mais ne va pas entamer dans la foulée le troisième épisode de la désormais trilogie. Alors que le public s'attend avec "Inception" a un film du niveau du "prestige", c'est à dire avec un budget correct mais pas faramineux et un film de transition, le réalisateur offre une œuvre énorme, un film de science fiction qui cartonne au box office mondial. Forcément après deux films de très haut niveau, la pression sera d'autant plus énorme sur les épaules de NOLAN.

    Evidemment, le studio WARNER va devoir tenter d'imposer quelques choix à sa poule aux œufs d'or. NOLAN garde toujours sa précieuse équipe technique autour de lui, avec le même Directeur photo qui lui permet de garder sa "touche" reconnaissable. Et évidemment il adore conserver sa famille d'acteurs, ce qui incite la WARNER a lui demander de faire figurer Leonardo DI CAPRIO au sein du casting. Mais NOLAN est têtu. Il possède désormais sa vision du film toujours écrit par son frère et David GOYER d'après son propre synopsis. Pour lui, Batman est un héros ancré dans la réalité. Pas question d'invasion extra terrestre ou d' homme Crocodile, ni de "ManBat". Les vilains sont "normaux", de simples hommes un peu plus dérangés que la moyenne. Pas d' "homme Mystère", ni de "Sphinx" ni de "Pingouin". La trilogie devra boucler la boucle et reprendre les éléments laissés en friche dans le premier épisode. Mais cela, le public ne le sait pas encore. Le vilain du film sera "Bane" et le public est un peu déçu. La raison est que "Bane" est un personnage assez récent de l'Univers Batman. Créé en 1993 c'est à l'origine un petit garçon emprisonné avec son père qui n'a qu'un ours en peluche comme jouet. Adulte, il subit l'injection d'un super sérum qui le rend surpuissant (un peu comme le Captain America de Marvel). Intelligent et puissant il sera connu dans le comics pour mettre une sévère défaite mano à mano a Batman. D'autre part, Joël SCHUMACHER a déjà montré à l'écran un "Bane" de pacotille dans le "Batman et Robin" de triste mémoire. Dans cet étron d'opérette, Bane est un méchant débile, proche de la plante, gavé de sérum qui le rend hypertrophié comme un ballon trop gonflé à l'hélium. Une prestation pitoyable. Mais NOLAN n'est pas SCHUMACHER (ça c'est sûr !) et va présenter BANE sous un jour beaucoup plus fascinant. Tom HARDY qui a emballé NOLAN sur "Inception" est choisi pour incarner "Bane" et celui-ci part dans les salles de musculation pour se faire gonfler le torse et son trapèze dorsal de façon indécente. Bane  sera massif, gras, impressionnant. Joseph Gordon LEWITT et Marion COTILLARD intègreront le casting dans cet "Inception" rencontre "Batman". La nouvelle tombe rapidement, il y aura une Catwoman qui prendra la suite de Michelle Pfeiffer dans le film de Burton et de Halle BERRY dans le pitoyable "Catwoman". Beaucoup de candidates sur la ligne de départ et c'est une demi surprise de voir Anna HATHAWAY choisie, mais la communauté des fans est plutôt favorable au potentiel de la très belle brune. Avec son casting démentiel, 4 étoiles, le réalisateur peut s'atteler à la tâche, totalement suivi par la WARNER qui délie les cordons de la bourse et lâche au bas mot au moins 250 millions de dollars pour le tournage du film qui serviront encore une fois à la construction de plateaux immenses, de blindés et de véhicules en solide.

    Le tournage est évidemment un des plus importants de 2011.

    Si les critiques sont dans l'ensemble assez exceptionnelles et le public élogieux, le film va pourtant susciter quelques déceptions et la fin générer bien des interrogations.

    Christopher NOLAN aurait pu effectuer un copier coller de son magnifique deuxième chapitre, mais courageusement va explorer d'autres voies et surtout utiliser pas mal de matériel issu des comics pour offrir un mix très intéressant de l'univers du Darknight.

    Batman begins comptait l'apprentissage d'un Batman encore très jeune et peu expérimenté mais volontaire. Le Darknight montrait un Batman au fait de sa puissance physique. Invincible, il terrorise la pègre et va se mesurer à un ennemi complètement frape dingue, mais qui est bien inférieur à lui au niveau de la puissance physique. Bruce WAYNE expérimente le sacrifice et la mort d'un être cher. Il se retire mais le pire c'est qu'il se retire sur une méprise, le fidèle Alfred ayant intercepté le courrier de la bien aimé de Bruce qui lui annonçait pourtant sa décision de ivre avec Harvey DENT.

    La réalisation était superbe, clinquante, offrant des vues aériennes de nuit en IMAX à couper le souffle. Le bleu est le ton qui domine le film.

    "The Darknight rises" va conclure la trilogie débutée avec "Batman begins" de façon très habile à mon sens. Le ton des couleur s'est dégradé s'orientant vers le sépia, l'image est plus granuleuse. Le ton général sera plus crépusculaire. La notion du temps qui passe est aussi une constante importante du film de NOLAN (tout comme l'est aussi dans "Inception")et c'est également un peu la seule faiblesse du film. Huit ans ont passé depuis la mort d'Harvey DENT et la capture du JOKER. Bruce WAYNE a vieilli et est devenu infirme du fait du nombre de coups qu'il a subi et de ses petites cascades nocturnes. WAYNE entreprises tourne sans lui sous la direction de Lucius FOX. Il s'est retiré du monde, comme un Howard HUGUES... Il ne s'en doute pas, mais il sera la cible d'une terrible conspiration qui devra au delà de sa déchéance et de sa mort toucher Gotham City sa bien aimée. Deux évènements parallèles mettent en place ce dessein.

    Un nommé "Bane" un guerrier de Ligue des ombres s'échappe d'un avion et capture un ingénieur nucléaire. Une superbe séquence d'introduction digne d'un James BOND. D'autre part, Bruce WAYNE se fait dérober un collier qui appartenait à sa mère par un délicieux rat d'hôtel, Selena Kyle. Leur première rencontre n'est pas en faveur de Wayne, qui piqué par la curiosité sort de sa tanière. L'heure de faire un bilan, de s'équiper d'une prothèse et de refaire quelques abdos.... et de partir à la recherche de Sélena sans se douter que le plan de Bane est en marche. WAYNE va découvrir un jeune flic, Blake, qui connait son identité de justicier, un orphelin, qui est bien malin et courageux. De façon fort habile, NOLAN introduit un possible allié pour Bruce WAYNE, dont le public découvrira l'identité à la fin du film.

    Blake est aux abois et recherche Bane sans le connaître. GORDON manquera de perdre la vie en le rencontrant dans les égouts. Pressé par Blake, WAYNE endosse de nouveau sa tenue du Chevalier Noir. Bane poursuit son plan et casse la bourse de Gotham. Batman contrarie don plan mais découvre que le but de l'attaque de la bourse était de le ruiner.

    Mais il peut compter sur Miranda, une fidèle alliée alors qu' Alfred l'a quitté après lui avoir révélé l'existence de la fameuse lettre du deuxième épisode. WAYNE doit donc subir le départ de son second père.

    Les choses vont aller de mal en pis. Trahi par Selena, il est combat Bane sur son terrain. Trop vieux, trop peu entraîné il est brisé par Bane. Bruce se réveille, cassé et au fond du trou, au sens propre et au figuré. Entouré de prisonniers, il est à des milliers de kilomètres de Gotham dans un lieu secret appartenant à la Ligue des ombres, un lieu sombre où Bane à grandi. Cette grotte dispose d'une sortie, un puits qu'il n'est pas totalement impossible d'escalader, mais toute tentative se solde par la mort de celui qui la tente. Evidemment ce puits n'est pas sans rappeler celui où le jeune Bruce était tombé dans son enfance et où son père vient le chercher en lui disant qu'il faut tomber pour savoir remonter.

    Bien sûr, Bruce WAYNE va retrouver sa rage originelle, et va sortir du fond du trou pour renaître mentalement et physiquement retrouvant la puissance physique après des mois d'entraînement forcé. Mais son emprisonnement a duré des mois et pendant ce temps Bane a ravagé Gotham et fait régner la terreur. Séparé du reste du monde Gotham vit sous le joug d'un tribunal criminel et sous la menace d'une destruction nucléaire.

    Mais Blake et Gordon ont bien travaillé et ont organisé la révolte clandestine de Gotham. L'insurrection peut avoir lieu bien épaulé par la puissance de feu du Darknight de retour en pleine forme. Tel Rocky Balboa dans "L'œil du Tigre" il corrige Bane avant de subir une nouvelle traîtrise de la part d'une proche. Malgré les traîtrises en cascade, Bruce WAYNE va effectuer un sacrifice ultime afin de devenir enfin le héros de Gotham. Mais la relève est là et bien là, et puis un héros (surtout de papier) peut il vraiment mourir ?

    Christopher NOLAN boucle la boucle de manière fort habile tout en respectant son matériau d'origine. Entouré de ses fidèles techniciens et acteurs il déroule son film avec son abattage habituel, c'est à dire ambition, amplitude et générosité. Les acteurs s'en tirent avec les honneurs, Christian BALE démontrant enfin ses qualités en composant un Bruce WAYNE usé et dépressif. Tom HARDY très massif joue beaucoup avec sa voix, le film est donc à voir en VO bien sûr. Anne HATHAWAY est sensuelle et sportive et joue une Selena Kyle avec conviction.  

    Bien sûr le film n'est pas exempt de quelques défauts. Il y a peu de présence du Darknight lui même, mais Bruce Wayne est bien présent. Le plus grand défaut est pour moi la gestion du temps de l'intrigue. celle-ci aurait pu être plus ramassée dans le temps, on imagine mal les Etats-Unis laissant une cité entière au mains d'une bande de terroriste durant plusieurs mois. Mais détails que tout ceci devant la qualité de la trilogie qui demeure l'exemple à suivre, si possibilité de suivre il y a. Christopher NOLAN signe encore un master pièce dans sa filmographie. Très malin, il suscite les interrogations sur la fin du film. Un ultime twist. Batman est-il mort ? Je suis persuadé que oui, mais très malin et ne désirant pas s'attirer les foudres du studio, NOLAN laisse la porte ouverte à toutes les supputations. En gros, le studio peut très bien développer des projets avec un remplaçant de Bruce Wayne (Robin ?) ou le faire revenir un jour. Bref, ce n'est plus le problème de NOLAN.

    La sortie du film est endeuillée par un drame dans un cinéma du Colorado. Un fou s'introduit durant une avant première du film et fait un carnage à l'arme à feu. En dehors de cette atrocité, le film perd fatalement un peu d'entrées, mais son départ reste très satisfaisant. Le film prend même le meilleur départ de la franchise dans de nombreux pays dont la France, soulignant l'attente pour le film.

    Quoiqu'il en soit NOLAN a prouvé qu'un troisième épisode d'une trilogie  pouvait être très bon et laissera son empreinte indélébile sur la carrière cinématographique du Darknight.        

     
     

    vlcsnap-2012-07-30-16h23m46s252.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-07-30-16h24m05s188.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bruce-Wayne-Christian-Bale-est-mal-en-point_portrait_w858.jpg

     

    catwoman-batman-the-dark-knight-rises

     

    6851343051438

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    the-dark-knight-rises-christopher-nolan-christian-bale-2734

     

    111caca4-cb73-11e1-866a-6a54d94ee78b-493x328.jpg

     

    8821343051881.jpg

     

    batman-the-dark-knight-rises-trailer-video.jpg

     

    47b7a728-d0e1-11e1-a628-59791bd8e8f1-493x328-copie-1.jpg

     

    article_batman.jpg

     

    dark_2279216b.jpg

     

    dark-knight-rises-batman-vs-bane-2.jpg

     

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

     4 385 082

     

    1ère semaine

     

    1 835 547 

     892

    2ème semaine

     

     954 334

     892

    3ème semaine

     

    480 000

     885

    TOTAL PARIS BANLIEUE

     

    1 207 667

     

    1ère semaine

     

    501 540

     67

    2ème semaine

     

     256 848

     67

    3ème semaine

     

     121 967

    66

    BOX OFFICE USA

     

    448 M$

     

    1ère semaine

    1

    225 M$

    4 404

    2ème semaine

     1

       93  M$ 

     

    1er jour Paris

     

     70 889

     

    1er jour Paris 14 heures

     

    7 177

     

    Budget

     

    250 M$
    (estimation)

     

    Cote du succès

     

    * * * * *

     

     

     

    .

    « LES GRANDES FAMILLE - BOX OFFICE DENYS DE LA PATELLIERE 1958GORE VERBINSKI BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    julien03300
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    julien03300

    bravo pour ton site et ta page batman mec!!!

    julien

    2
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:14
    laurent

    Bonjour renaud,

    Encore une fois tu nous gratifie d'une analyse pertinante, et je te rejoins sur l'ensemble de celle-ci.

    Pour ma part j'avais un doute pour Anne Hathaway, mais vite dissipé. J'ajouterais que Marion Cotillard, dirigée par Nolan ce n'est que du bonheur. En même temps c'est une actrice qui, à mon avis, possède une présence indéniable, du chien comme on dit. Et quand elle est inspirée, je crois qu'elle peut être grande.

    Ceci dit, je voudrais revenir sur deux détails de ton analyse. Le Bruce Wayne du début du film, cassé, reclus, ridé de fatigue est à mon sens un hommage au Bruce Wayne du monumental Kingdom Come de Mark Waid et Alex Ross. De même que le facteur temps que tu évoques est je crois un autre hommage à une saga célèbre du comic de ces dernières années.

    Dans cette histoire Gotham, détruite et coupée du monde par un séïsme, sombre dans le cahos, le crime et le pillage. Dans le même temps un groupe évangélique prétend que Gotham, ville de péchés, est le pendant de Sodome qui par la volonté de dieu expie ses fautes, et que l'on doit laissé ses habitant se débrouiller seuls pour qu'ils se rachètent. Or dans ces temps troublés, cette parole trouve un échos très conséquent dans la population et du coup les pouvoirs politiques hésitent dans un premier temps, mettant Batman sur la brèche et ses accolytes sur la brèche pendant de nombreuses semaines.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :