• TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

    TANT QU’IL Y AURA DES HOMMES

    (FROM HERE TO ETERNITY)
     5 AOUT 1953  (USA)

    25 MARS 1954

     

     

    BOX OFFICE BURT LANCASTER 1954 PART I

     

     

     

    • Réalisation : Fred Zinnemann
    • Scénario : Daniel Taradash, d'après le roman de James Jones
    • Musique : George Duning
    • Directeurs de la photographie : Burnett Guffey, Floyd Crosby
    • Producteur : Buddy Adler
    • Production et distribution : Columbia Pictures (États-Unis)
    • Distribution : Columbia
    • Dates de tournage : De mars à juin 1953
    • Tournage extérieur : Hawaii
    • Format : Noir et blanc - 1.37:1 - Son monophonique (Western Electric Recording) - 35 mm
    • Durée : 118 minutes
    • Burt Lancaster (VF : Robert Dalban) : First Sergeant (Sergent-Chef) Milton Warden
    • Montgomery Clift (VF : Roger Rudel) : Private (2° classe) Robert Lee Prewitt
    • Deborah Kerr (VF : Lily Baron) : Karen Holmes, épouse du capitaine
    • Donna Reed (VF : Jacqueline Ferrière) : Anna « Lorene » Burke, taxi-girl , amante de Prewitt
    • Ernest Borgnine (VF : Jacques Erwin) : Sergent James «Fatso (Gras Double) » Rudson, chef des gardes de la section disciplinaire et pianiste de bar
    • Barbara Morrison (VF : Hélène Tossy) : Mme Kipfer, tenancière du "New Congress Club"
    • Frank Sinatra (VF : Michel Gudin) : Private Angelo Maggio
    • Philip Ober (VF : Jean-Henri Chambois) : Capitaine Dana "Dynamite" Holmes
    • Mickey Shaughnessy (VF : Henri Charrett) : Sergent fourrier Leva
    • Jack Warden (VF : Jean Clarieux) : Buckley

    Été 1941. Robert E. Lee Prewitt est transféré à la caserne de Schofield, Honolulu. D'un caractère difficile, il s'attire aussitôt des ennuis. Le capitaine Holmes sait qu'il est un excellent boxeur poids moyen et lui demande de se battre pour sa compagnie. Prewitt refuse : il a juré de ne plus se battre depuis qu'il a rendu aveugle un " sparring-partner". Il est aussitôt soumis à des vexations quotidiennes et à des corvées injustifiées. Son seul ami est Angelo Maggio. Le sergent Warden, méprisant le capitaine Holmes, a une liaison avec sa femme, la belle Karen. Prewitt tombe amoureux de Lorene, une jolie entraîneuse dans un bar. Celle-ci songe surtout à gagner assez d'argent pour retourner aux Etats-Unis et trouver un mari riche et respectable. Maggio s'attire des ennuis et est envoyé dans un camp disciplinaire où il est brutalement traité, puis mortellement blessé, par le sadique sergent " Gras-Double". Il s'évade et meurt dans les bras de Prewitt qui jure de le venger. Il affronte " Gras-Double " dans un duel au couteau et le tue. Mais, grièvement blessé, il se réfugie chez Lorene. Au matin du 7 décembre 1941, les Japonais attaquent Pearl Harbor. Prewitt est tué accidentellement en voulant regagner son camp. Warden redevient un soldat. Sur le bateau retournant aux USA, Lorene se présente à Karen comme la fiancée d'un " pilote d'avion mort héroïquement au combat".

    **********************************************

    Dans toute carrière d’un acteur Hollywoodien, il y a un film référence, celui qui a fait le plus gros succès, celui qui a une renommée internationale. Pour Burt LANCASTER, « tant qu’il y aura des hommes » est celui-ci, le film étant encore aujourd’hui, une légende de l’histoire du cinéma.
    A l’origine il y a un roman, un fameux best-seller de James JONES qui conte sans complaisance, pour l’époque, les mœurs de différents protagonistes d’une caserne à Honolulu-hommes et femmes- inclus. La Columbia veut en faire un grand succès Hollywoodien et débloque le budget nécessaire : Buddy ADLER débloque 82 000 dollars pour l’achat des droits. Pour l’acteur principal, il n y a aucune hésitation, seul Burt LANCASTER possède le physique et l’âge de l’emploi, Le vieux requin Hal WALLIS a qui « appartient » Burt LANCASTER perçoit 330 000 dollars pour la « location » de son poulain. Bonne pomme, WALLIS en reverse 73 000 à LANCASTER après lui en avoir proposé 48 000- bienvenue à Hollywood !! On s’étonne après que les acteurs ont tout fait pour casser leurs contrats. Au rayon des stars, Monty CLIFT présent pour un de ses très grands derniers succès donne une belle interprétation fragile, et la belle Deborah KERR prête son physique de femme a qui on donnerait le bon Dieu sans confession pour interpréter  l’insatisfaite sexuelle  Karen HOLMES. Frank SINATRA qui ne vend plus beaucoup de disques et dont la carrière cinématographique se borne à d’aimables comédies sirupeuses, fait des pieds et des mains pour obtenir un rôle. Il obtient celui d’Angelo. Bien sûr il jalousera LANCASTER mais avec son physique de crevette anorexique pouvait-il interpréter le rôle de WARDEN.
    Fred ZINNEMANN peut donc réaliser son film le plus célèbre et donne une belle adaptation du roman qui raconte donc les laisser-aller, négligences, incompétences, corruption et brutalité qui règnent dans la base, même si d’évidence le film édulcore quelque peu la force du livre, nous sommes en 1954, que diable. Il reste de grandes scènes : les vexations subies par Prewitt, la rencontre Karen/Warden, la mort de Maggio, un duel au couteau et l’attaque éclair de Pear Harbour.
    Reste LA scène : l’étreinte de WARDEN et de Karen sur la plage. L’image de LANCASTER et de Déborah KERR dans leur slips de bain feront le tour de la planète, autant que le blouson de cuir de Brando.
    Deuxième recette de l’année le film est nommé 13 fois aux Oscars et en remporte 8, le meilleur score depuis « autant en emporte le vent ». Frank SINATRA obtient celui du meilleur second rôle, c’est le début de sa grande carrière d’acteur. Mais hélas Burt LANCASTER ne remporte pas la statuette convoitée.
     En France le film s’empare immédiatement de la première place du Box Office à Paris et la conservera 4 semaines. En première semaine, c’est l’émeute, plus de 100 000 spectateurs en 3 salles !  Pas moins de 400 000 spectateurs dans la seule première exclusivité du film. Au cours des nombreuses années d’exploitation le film totalisera près de 6.5 millions de spectateurs, le film restera le plus grand succès de LANCASTER qui entre dans la légende du cinéma.

    Le film triomphe à l'étranger avec 13 millions d'entrées en Allemagne et 11 millions en Italie.

     
     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    6 397 391

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    1 437 553

     

    Entrées PARIS 1ère exclusivité

    412 756

    ENTREES Paris

     1ère semaine n°1

    2ème semaine n°1

    3ème semaine n°1

    4ème semaine n°1

    5ème semaine n°3

    6ème semaine n°3

     

     

    101 297

     85 976

    68 063

    73 333

    44 704

    46 493

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    6

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    3

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    33 766

    Budget

    1.6 m$

    Recette

    30.5 M$

    COTE DU SUCCES

    * * * * *

     

    TRAILER US DU FILM

     

    LES RECOMPENSES DES OSCARS 1953

     

    SCENE DE LA BAGARRE - BELLE BROCHETTE D'ACTEURS

     

     

    "LA" SCENE - QUEL BEL HOMME !

     

     

    EXTRAIT EN VERSION FRANCAISE

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    « LE ROI DES ILES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954LE CORSAIRE ROUGE - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1953 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :