• STAR TREK 8

    STAR TREK VIII : PREMIER CONTACT

    (Star Trek : First contact)

    22 NOVEMBRE 1996 (US)

    5 MARS 1997

     

     

     

     STAR TREK PREMIER CONTACT AFFICHE

    Réalisation Jonathan FRAKES
    Scénario Ronald D MOORE
    B.BRAGA
    Photographie Matthew F LEONETTI
    Musique Jerry GOLDSMITH
    Production Rick BERMAN
    Distribution Paramount
    Durée 110  minutes
    Tournage 8/04/96 - 02/0796
    Jean-Luc Picard Patrick STEWART
    William Riker Jonathan FRAKES
    Data Brent SPINER
    Geordi La Forge LeVar BURTON
    Worf Michael DORN
    Beverly Crusher Gates McFADDEN
    Deanna Troi Marina SIRTIS
    La reine Borg Alice KRIGE

    Au XXIVe siècle, la Fédération Galactique est attaquée par les Borgs, des créatures mi-androïdes mi-organiques à la conscience collective. Se méfiant du capitaine Picard, qui faillit jadis être assimilé par eux, Starfleet lui donne l’ordre de rester neutre. Passant outre, Picard réussit à détruire le vaisseau des Borgs. Mais une sphère s’en échappe quelques secondes avant l’explosion et remonte le temps jusqu’au XXIe siècle. Happé dans le sillage temporel, l’« Enterprise » se retrouve en même temps que les Borgs en l’an 2063, au lendemain de la troisième guerre mondiale au cours de laquelle la race humaine faillit être anéantie. Picard comprend la manœuvre ennemie : tenter d’empêcher le premier vol dépassant la vitesse de la lumière réussi par le capitaine Zefram Cochran, par lequel la race humaine a été enfin reconnue par les Vulcains comme partie intégrante de la communauté extra-terrestre. Tandis que sur Terre, dans une station du Montana, le commandant Riker et le capitaine Deanna Troi retrouvent Cochran, un alcoolique invétéré, l’équipage de l’« Enterprise » doit faire face aux Borgs qui se sont introduits dans le vaisseau. Avec l’aide de Lily Sloane, la compagne de Cochran, Picard se porte au secours de l’androïde Data, prisonnier de la reine Borg.
    Alors que tout semblait perdu, Data se libère et anéantit les Borgs demeurés à bord tandis que Cochran, à bord de sa fusée « Phoenix » et aidé par Riker, réussit son vol en vitesse exponentielle. L’histoire ne sera donc pas altérée et le premier contact avec les extra-terrestres aura bien lieu comme prévu. À bord de l’« Enterprise », Picard et son équipage réintègrent leur siècle.

     

    La série télévisée « the next generation » a proposé de grands épisodes. Chaque année l’équipage était confronté à « Q » une entité aux pouvoirs semblent-ils illimités et qui mettait l’équipage à rude épreuve. Bon ou mauvais, ce « Dieu » était régulièrement déjoué par Picard. Avec les « Borgs » qui n’ont rien à voir avec l’ancien champion de Tennis suédois (quoique…) qui sont clairement les plus rands ennemis de la Fédération, voire de l’Univers. Habitants d’un vaisseau indestructible et qui s’adapte à toute attaque, les borgs sont des créatures mi-androïdes mi-organiques à la conscience collective. Ils assimilent toutes les races et les intègrent à leur collectif. Ils semblent invincibles et « toute résistance est futile ». L’équipage de l’Entreprise rencontre par deux fois ces ennemis qui semblent invincible. Au cours d’une de leur bataille, le capitaine Picard sera semi-assimilé par les borgs avant d’être sauvé par son équipage.

    Le film voit donc le retour du vaisseau des borgs et l’équipage devra affronter la reine des borgs, personnage machiavélique. Elle martyrisera le pauvre Data avant que celui-ci ne la détruise à la fin du film. Il s’agit d’un magnifique épisode réalisé par Jonathan FRAKES qui se démarque complètement de la première série avec une pure histoire de science fiction et d’action qui rappelle un bon comic book. Certes il convient de bien connaître l’univers de STNG, mais il demeure pour les non initiés un très bon du genre. Les effets spéciaux sont nombreux et forts bien réalisés et le rythme est alerte.

    Cet épisode est fort réussi et le résultat au Box Office US est comparable à l’épisode précédent. Les revues spécialisées recommandent le film et dans le monde on assiste à une sensible augmentation de l’audience grâce en particulier à l’Allemagne qui fait un triomphe au film avec 2.5 millions d’entrées.

    On aurait pu en FRANCE à s’attendre enfin à une progression sensible de l’audience. Hélas, si le chiffre d’entrées parisiennes est conforme à « Générations » le résultat baisse en FRANCE pour se terminer à 155 000 entrées, soit 70 000 entrées de moins que l’épisode précédent. On se demande ce qu’il faut faire pour attirer les spectateurs.  

     

      RANG NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE   155 833  
    1ère semaine   95 980 104
    ENTREES PARIS   60 303  
    1ère semaine 5 38 385 23
    2ème semaine 10 14 109  
    3ème semaine 16 5 353  
    Nombre de semaines Paris   9  
    Moyenne salles Paris 1ère sem   1 669  
    1er jour Paris   6 807  
    Budget   45 000 000  
    Recettes US 17 92 M$  
    Classement week end sortie US 1 31 2812
    Recettes Mondiales   150 M$  
    Box office annuel Allemagne 13 2 415 883  
    Box office annuel Espagne   170 961  
    Box office annuel Italie   161 083  
    Box office UK   2 418 280  
    Box office Europe   5 825 760  
    Cote du succès    *  

     

    .

     

    « STAR TREK 9STAR TREK 7 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :