• SEPT HOMMES ET UNE GARCE - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1967

    .

     

    7 HOMMES ET UNE GARCE

     

    1er MARS 1967

     

     

    7-hommes-et-une-garce.jpg

    Réalisation

    Bernard BORDERIE

    Scénario

    Mireille de TISSOT
    Cécil SAINT LAURENT

    Photographie

    Henri PERSIN

    Musique

    Paul MISRAKI

    Production

    Hélène DASSONVILLE
    Franco London Films

    Distribution

    PATHE

    Tournage

    04/07/66- 15/09/66

    Durée

    87 minutes

    Dorgeval

    Jean MARAIS

    Duprat

    Sydney CHAPLIN

    Carlotta

    Marilu TOLO

    Latouche

    Guy BEDOS

     

     

     

    Amis et rivaux, Dorgeval et Duprat, deux capitaines de l'armée de Bonaparte, arrivent en Italie en conquérants, et pénètrent dans une demeure seigneuriale abandonnée. Là, une ravissante comtesse italienne, Carlotta, s'ennuie à mourir dans le château de son père, et attend avec une joie secrète l'arrivée des Français. Pour mieux parvenir à ses fins, Carlotta se déguise en servante et fait boire du narcotique aux deux capitaines. qui se réveillent le lendemain, pour apprendre que la troupe a poursuivi sa route et qu'ils risquent fort d'être portés déserteurs. Ils contraignent alors Carlotta à prendre sa carriole et à les conduire vers l'armée française. Ils recueillent en route d'autres soldats français égarés. Bientôt, ce sont sept hommes dont va se gausser notre capricieuse et coquette Carlotta, entre lignes françaises et autrichiennes. Dorgeval et Duprat comprennent les manoeuvres de la belle « garce » et décident de se venger. Ils l'obligent à se baigner nue pour capturer une patrouille autrichienne, s'emparer des armes, des uniformes et des chevaux, tandis que les soldats sont allés rejoindre la belle dans l'eau vive. Cependant, Carlotta a sa revanche, entraînant les chevaux dans une folle course. Mais lorsque Carlotta voit les Français prisonniers des Autrichiens et sur le point d'être fusillés, elle comprend qu'elle est allée trop loin, et elle s'ingénie, déployant toutes ses ruses, à sauver ces jeunes hommes qui sont de si gais compagnons.

     

     

     

    Jean MARAIS ne le sait pas encore, mais il est au crépuscule de sa carrière à succès.  Certes les deux « Fantômas » qu’il a tournés ont été de belles réussites commerciales, mais inutile de se faire d’illusions, le public a sollicité Louis DE FUNES en pleine phase ascendante au box office. L’acteur a bien tenté de profiter de la série télé « Le Saint » en jouant dans une adaptation que je qualifierais d’assez regrettable, en restant courtois, mais le résultat à été assez décevant au box office, à juste titre. Alors pourquoi ne pas remettre le couvert dans un genre qui lui a permis de retrouver les cimes du box office, soit les films de cape et d’épée ou tout du moins le film « historique » ? Ce « 7 hommes et une garce » est donc un film historique en costumes comme son titre ne l’indique pas. Rien d’étonnant que le titre emprunte le chiffre 7, tant ce nombre est galvaudé au cinéma. Nous citerons « Les 7 mercenaires » dont la séquelle sort justement en février 1967, mais aussi une innombrable kyrielle de titres tels « Les 7 écossais », « les 7 gladiateurs », « 7 hommes en or », etc. Seul le terme « garce » détonne un peu et destine le film a un public un peu plus adulte que « Le Bossu ». Le film est une production franco-italo-roumaine et semble bien avoir été tourné en Roumanie pour des raisons budgétaires, comme ce sera le cas un peu plus tard pour « Les mariés de l’an II » avec BELMONDO, par exemple.

    Si le budget ne semble pas flamboyant, il ne permet pas des folies au niveau du casting. Pour accompagner Jean MARAIS il est fait appel à Sydney CHAPLIN, le fils de son père, qui n’a pas vraiment laissé une trace flamboyante au box office. Un bon gaillard mais pas un très grand acteur- soyons franc. Du coté de la star féminine du film il faut lorgner du coté de la jeune starlette italienne Marilu Tolo, un joli minois certes, qui tourne dans beaucoup de séries B, voire moins si affinité,  pas vraiment une étoile du box office, mais une réelle compétence à faire tomber le haut à la demande. Du coté des seconds rôles, Guy BEDOS joue un soldat bègue, peureux et un peu crétin sur les bords, un rôle que l’acteur doit avoir volontairement enfoui au plus profond de sa mémoire.  

    A la base le film possède des atouts. Avec Cécil SAINT LAURENT à l’écriture, qui est l’auteur de « Caroline Chérie » et Bernard BORDERIE aux manettes, le réalisateur des « Angélique » on se doute que la part belle sera donnée à l’héroïne du film et c’est bien le cas, car le film propose le portrait d’une femme forte qui se joue de la gente masculine. Pourtant le film commence avec le portrait des deux héros du film. Jean MARAIS et Sidney CHAPLIN interprètent deux officiers de l’armée de Napoléon qui aiment se mettre sur la gueule, comme on dit. A coups de « j’t’emmerde » les deux compères passent leur temps à régler leurs comptes à coups de poings. Toujours en concurrence pour  séduire les femmes et être celui qui lève le coude le plus souvent, ces deux officiers sont un peu la honte de leur armée.

    Au cours de leurs conquêtes victorieuses ils vont rencontrer Carlotta, une comtesse qui en compagnie de ses dames n’espère que de se faire violer par une troupe de hussards tellement l’ennui l’accable. Les belles attrapent dans leurs filets les deux compères ainsi que quelques hommes. Elles doivent les jeter aux oubliettes mais laissent leur cas en suspens, les gars se réveillant au dernier moment avant de tomber dans le vide, histoire de laisser Jean MARAIS effectuer une cascade (bien laborieuse) au fond du puis…Evidemment les 7 vont se venger de la jeune chipie qui ne manque pas de tours dans son sac et qui va bien leur attirer des ennuis avant de se rallier à la cause des français. S’ensuit une aventure convenue vue mille fois où les 7 vont sauver leur garnison de l’armée autrichienne bien aidés par la belle Carlotta qui n’hésite pas à user de sa plastique (impeccable) pour faire tourner la tête à l’ennemi. Comme dans tout film avec Jean MARAIS il est nécessaire que ce dernier effectue une cascade bien sentie. Encore supervisée par son compère Claude CARLIEZ, celle-ci consiste en l’escalade d’une tour (sous filtre pour simuler la nuit), pas grand-chose à se mettre sous la dent et un sentiment de déjà vu. Au final, grand seigneur, Jean MARAIS laisse la belle à son pote et repart à l’aventure…

    Ce n’est pas que le film est mauvais, Jean MARAIS sert le plat avec son énergie habituelle, Marilo Tulu n’est pas désagréable et son personnage possède le piquant nécessaire, mais c’est que le film est un peu « le cul entre deux chaises ». Clairement le film n’est pas destiné au jeune public habituel de l’acteur. Quelques gros mots, une actrice qui est chastement dénudée, ce n’est pas le public du « Capitan » qui ira voir le film. Le problème c’est qu’il est un peu enfantin pour un public d’adulte à qui on propose désormais du « Blow up » ou du « Bonnie et Clyde ». En gros il ne convient à personne et cet objet anachronique  est donc logiquement sanctionné par le public qui réserve un échec au film. Il reste pour autant un film plutôt bien réalisé par un vieux briscard de la réalisation et une œuvre longtemps inédite pour le public de Jean MARAIS. Un film qui mérite le coup d’œil sans être indispensable. Si le film est un échec pour Jean MARAIS, ce dernier n’a pas le temps de cogiter étant donné que « Fantômas contre Scotland Yard » sort deux semaines après et va, pour un temps, permettre à l’acteur d’espérer retrouver son public un peu plus tard. Mais nous savons maintenant que la déception sera rude.  

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    667 086

     

    ENTREES PARIS

     

    138 917

     

    Détail entrées Paris

     

     

     

    1ère semaine

    5

    29 214

    5

    2ème semaine

    5

    20 880

     

    3ème semaine

    8

    16 662

     

    4ème semaine

     

     

     

    5ème semaine

     

     

     

    6ème semaine

     

     

     

    7ème semaine

     

     

     

    8ème semaine

     

     

     

    9ème semaine

     

     

     

    Nombre de semaines Paris

     

    3

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    5 843

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h25m54s109.png 

    vlcsnap-2013-04-18-21h28m46s41.png

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h29m45s115.png

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h31m18s23.png

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h32m33s5.png

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h34m38s232.png

     

    vlcsnap-2013-04-18-21h37m07s186.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h36m17s105.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h37m20s219.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h37m51s17.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h38m56s160.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h39m48s161.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h40m53s41.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h41m05s167.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h41m27s132.png

     

    vlcsnap-2013-04-23-17h41m33s195.png

     

      vlcsnap-2013-04-23-17h42m22s171.png

     

    . vlcsnap-2013-04-23-17h42m32s10.png

     

     

     

    AFFICHE ITALIENNE

     

    7-homme-espagnol.jpg

    « FANTOMAS CONTRE SCOTLAND YARD - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1967LE SAINT PREND L'AFFUT - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1966 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51
    cedric
    curieux film, introuvable. Pourtant, il réunie plusieurs talent de l'époque, en tête Jean Marais, avec Guy Bedos, puis Bernard Borderie. lequel connait son métier en matiere de film d'époque (3mousquetaire, pardaillan, angelique...) , un echec commercial. Pourquoi? Comme tu dis, le titre n'est pas des plus charismatique, aucune reference a un personnage connu. Mais aussi le film arrive sans doute trop tard, la mode des films de cape et épée, est passé. Le Surcouf, sorti un peu avant (si je me rapelle bien) avait connu un score presque similaire.

    Bref, un film qu'il serai sans doute agréable de découvrir aujourd'hui.
    2
    Maxime
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51

    Oui moi aussi j'aimerais bien qu'il sorte sur DVD, j'adore ce genre de film.Plutôt que de nous ressortitr des comédies françaises débiles des années 80. Moi j'aimerais aussi que sorte en DVD les deux "Stanislas" et surtout le Gentleman de Cocody.


    Sinon, petit hors sujet, quelqu'un aurait-il sur VHS les deux Surcouf avec Barray Gérard et Le Chevalier de Mupain avec Hossen André et Spaak Catherine ?


    MERCI

    3
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51
    cedric
    oui j'ai les deux Surcouf, avec Gerard Barray. Si les films sont plutot agreable a regarder, avec un gerard barray bondissant. La réalisation manque vraiment de panache. J'aurais bien vu un Hunebelle ou un Borderie au commande de ce film.

    Pour en revenir a 7 hommes et une garce c'est vraiment, curieux que des films comme ça avec de grand acteur comme jean marais, puissent disparaitre du patrimoine cinematographique. Peut être chez rene chateau sortiront-ils un jour. Les deux stanilas sont en vente chez eux mais en vhs.
    4
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51
    cedric
    bonne nouvelle , je viens de voir, que en allemagne, trois coffrets dvd, consacrés a jean marais était sorti. Avec notamment, le film "7 hommes et une garce", et "le paria". Donc j'ai vu le sigle de Gaumont, peut être bientôt en france on va voir sortir ces coffrets. J'espere.
    5
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51
    Ca c'est vraimen une bonne nouvelle!!
    Information rès précieuse, y' a  il de  la VF et  pouvons nous le procurer en Allemagne???
    6
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:51
    cedric
    oui , apparemment il y a la version française. J'attend la fin du moi avec impatience, pour passer la commande. J'ai hate de voir ça. Un Borderie avec Jean Marais, ça sent bon le divertissement.
    7
    Cristina
    Jeudi 5 Janvier à 05:59
    Bonjour, je vous invite de vous affilier au groupe JEAN MARAIS LE ROI CHARMANT crée pour ne pas oublier le grand artiste.....http://facebook.com/groups/JeanMaraisLeRoi?refid=18&ref=bookmark%2F%2F%2F%2F%2F%2F%2F%2F%2
    8
    Jeudi 5 Janvier à 14:19

    Merci Cristina

    Je ne vais plus sur Facebook car j'ai eu des problèmes personnels et c'est aussi une manière pour FB de collecter des milliards d'informations sur les utilsateurs, bref je n'aime pas du tout Facebook. Mais peut être cela intéressera des lecteurs du blog.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :