• SCORPIO - MICHAEL WINNER BOX OFFICE 1973

    SCORPIO

    (Scorpio)

    11 AVRIL 1973

     

     SCORPIO.jpg

    Réalisation

    Michael WINNER

    Scénario

    David RINTELS

    Photographie

    Robert PAYNTER

    Musique

    Jerry FIELDING

    Production

    MIRISH COMPANY

    Distribution

    ARTISTES ASSOCIES

    Durée

    114 minutes

    Tournage

    27/05/72- juil 72

    Cross

    Burt LANCASTER

    Jean LAURIER

    Alain DELON

    Zharkov

    Paul SCOFIELD

    Susan

    Gayle HUNNICUTT

     

     

    Haut responsable de la CIA, McLeod a décidé de faire supprimer Cross, l'un de ses meilleurs subordonnés qu'il soupçonne d'être un agent double. Cross se réfugie à Vienne chez son homologue soviétique Zharkov qui lui propose de fuir en URSS. Mais Cross lui dévoile ses véritables intentions : tout abandonner pour finir sa vie avec sa femme Sarah grâce à l'argent qu'il a réussi à amasser durant sa carrière... A Washington, McLeod engage un tueur français pour éliminer Cross: Laurier, surnommé " Scorpio". Longtemps élève de Cross, Scorpio connaît parfaitement ses réactions mais ne croit pas à sa culpabilité. C'est alors que Sarah est abattue au cours d'un faux cambriolage organisé par la CIA et qui tourne mal. Cross rentre aux Etats-Unis pour la venger. Grâce à ses relations dans le Milieu, il parvient à tuer McLeod. Scorpio finira par remplit sa mission lorsqu'il apprendra que son amie Susan était un agent de liaison de Cross. Avant d'être éliminé à son tour par un autre tueur payé par la CIA pour clore définitivement le dossier...

     ********************************************************

    La filmographie de Michael WINNER n'est pas très fournie, mais le réalisateur a connu un état de grâce entre 1970 et 1974 qui en a fait le roi de la série B et des films d'action. Il a réalisé son meilleur film avec le grand BRONSON "Le flingueur" et va mettre en scène ce "Scorpio" qui en est un peu le cousin éloigné sous certains aspects. WINNER va retrouver Burt LANCASTER et va choisir Alain DELON pour incarner le tueur français, choix légitime, l'acteur est dans une bonne période au box office et sa présence peut ouvrir une bonne partie du marché européen. De plus DELON voulait retrouver LANCASTER, les deux hommes gardent de très bons souvenirs du tournage du "Guépard" dix ans plus tôt. Les trois hommes préparent le film et s'apercoivent que par coïncidence, ils sont du même signe astrologique: le scorpion. Le film va donc s'appeler "Scorpio" ce qui n'a aucune importance dans le déroulement de l'histoire, mais qui sonne très bien. LANCASTER quitte le western pour revenir dans le monde des espions. Le film utilise un thème fort à la mode en ces années 70 qui est la lutte entre la CIA et le KGB, et les conflits internes. Dès le début du film on croit voir un remake du "Flingueur". Les deux tueurs sont des "amis" si tant soit peu il soit possible d'être amis dans le milieu des espions flingueurs. En effet le français  Jean LAURIER a été formé par le vétéran CROSS. Ils se quittent à l'aéroport, mais hélas vont bientôt se retrouver pour le pire. De fait l'histoire va se scinder en deux parties, l'une consacrée à Cross, l'autre consacrée à LAURIER. Cross est un homme un peu fatigué et qui a décidé de se retirer pour vivre avec sa femme des fins de jours heureux. Mais McLEOD a décidé de le supprimer. Mais CROSS est vif et a tout de suite compris qu'il allait être piégé dans sa voiture et à bien vite fait de se défaire des tueurs lançés à ses trousses. McLEOD emploie les grands moyens et force LAURIER, qui coule des jours heureux avec Susan d'abattre CROSS. Ce qu'il va tenter de faire, c'est un professionnel froid (mais qui adore les chats). Une course poursuite s'engage entre les deux. L'occasion pour les deux acteurs de montrer qu'ils peuvent éxécuter des cascades eux-mêmes. LANCASTER à 60 piges montre qu'il est toujours souple et sportif. Pour DELON ce n'est pas une surprise, il saute et se roule sur le sol de manière convaincante. Une belle course poursuite filmée par un WINNER en pleine forme. Après maintes péripéties et rebondissements habiles, la plupart des protagonistes sont morts. LAURIER prouve qu'il est un tueur glacial en éxécutant Susan. Il n'hésite pas non plus à tirer une balle dans la tête de son mentor, alors qu'il sait très bien qu'il a été manipulé. Mais c'est un professionel. Il devrait donc comprendre qu'il se fasse lui même abattre lachement pendant qu'il caresse un chat dans la rue. Michael WINNER prouve qu'il est un des meilleurs réalisateurs de ce début des années 70. Les deux acteurs sont en très grande forme et LANCASTER montre toute l'étendue de son talent. Alain DELON excelle dans ce rôle de tueur froid et déterminé, un rôle qui ressemble fort à celui de Jean-Michael VINCENT dans "Le flingueur" . Il porte de plus formidablement bien le costard, c'est la très grande classe. C'est un film qui a bien vielli et qui reste à redécouvrir. Alors que DELON tourne énormément et est dans la force de l'âge, c'est un des derniers films interessants de LANCASTER. Michael WINNER  qui maîtrise les intrigues à tiroir et sait monter ses films de façon très nerveuse, va encore prouver qu'il est un grand réalisateur en enchaînant sur "Un justicier dans la ville" avec BRONSON. Le film qui dispose d'un bon budget de 4 millions de dollars ne fait pas d'étincelles aux USA. heureusement il reste l'Europe où il se comporte correctement en particulier en Angleterre où il reste 4 semaines entête du Box Office. En France, le film sort à Paris en concurrence avec "Le serpent" de Henri VERNEUIL. un choix de date curieux qui porte un peu préjudice au film qui se classe deuxième à bonne distance du premier. Le film fait une carrière honnête sur Paris Banlieue avec près de 365 000 spectateurs, mais flanche un petit peu sur la France où il passe à peine le million d'entrées, ce qui est juste moyen. La province et la banlieue n'a pas suivi le bon succès parisien.       

        

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 052 001

     

    ENTREES PARIS

     

    274 557

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    89 127

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE

     

    363 684

     

    1ère semaine

    3

    67 738

    10

    2ème semaine

    4

    57 243

     

    3ème semaine

    6

    49 152

     

    4ème semaine

    3

    31 099

     

    5ème semaine

    6

    23 070

     

    Nombre de semaines Paris

     

    7

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    6 774

     

    Budget

     

    4 M$

     

    Rentals US

     

    1,4 M$

     

    Recettes Mondiales

     

     

     

    Box office annuel FRANCE

    37

     

     

    Box office annuel Espagne

     

    1 373 483

     

    Box office UK

     

    4 semaines n°1

     

    Box office Suede

     

    59 400

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     SCORPIO TRAILER

     

     

    SCORPIO - BURT LANCASTER - ALAIN DELON

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h46m33s69.png

     

    SCORPIO - BURT LANCASTER

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h49m30s40.png

     

    SCORPIO - BURT LANCASTER

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h50m25s80.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h50m55s130.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h54m55s227.png

     

    SCORPIO - ALAIN DELON

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h56m29s137.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h59m05s166.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-00h59m32s178.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-01h01m13s160.png

     

    vlcsnap-2010-09-24-01h02m00s124.png

     

    SCORPIO AFFICHE SUEDOISE

     

     

    SCORPIO-SUEDE.jpg

     

    ...

    « LE CERCLE NOIR - MICHAEL WINNER BOX OFFICE 1973LE FLINGUEUR - MICHAEL WINNER BOX OFFICE 1973 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :