• ROCKY 2 LA REVANCHE - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 1979


    ROCKY II LA REVANCHE

    (ROCKY II)
    17 JUIN 1979 (USA)

    6 FEVRIER 1980

     

     

    ROCKY 2 - BOX OFFICE SYLVESTER STALLONE 1980


     

    • Réalisateur: Sylvester Stallone
    • Scénariste : Sylvester Stallone
    • Photographie : Bill Butler
    • Musique : Bill Conti
    • Producteurs : Irwin Winkler et Robert Chartoff
      • Producteur associé : Arthur Chobanian
    • Durée : 119 minutes
    • Tournage : octobre 1978 / décembre 1978
    • Distribution : Les Artistes Associés

    Distribution

    • Sylvester Stallone (VF : Alain Dorval) : Rocky Balboa
    • Talia Shire (VF : Béatrice Delfe) : Adrian Balboa
    • Burt Young (VF : Serge Sauvion) : Paulie Pennino
    • Carl Weathers (VF : Sady Rebbot) : Apollo Creed
    • Burgess Meredith (VF : Jacques Dynam) : Mickey Goldmill
    • Tony Burton (VF : Daniel Gall) : Duke

    Battu aux points, Rocky est en état pitoyable. Il qui risque de devenir aveugle, il n’est pas question de continuer la boxe. Fort de l’amour d’Adrian il dépense sans compter : appartement, voitures, fourrures. Mais le succès étant aussi délétère que la fortune, il lui faut bientôt songer à retrouver du travail. Après une incursion manquée dans la publicité, il ne pourra faire autrement que d’accepter un emploi de manutention dans une boucherie en gros, emploi qu’il perdra bientôt en raison d’une compression de personnel. Sa femme, enceinte, doit retravailler dans le magasin d’animaux domestiques. Apollo Creed qui n’a jamais digéré sa trop courte et très contestée  victoire sait que pour le public Rocky est bel et bien le vainqueur du combat. Il provoque grossièrement Rocky à la télévision pour qu’il remonte sur le ring et prenne sa revanche. Piqué au vif, Rocky reprend l’entraînement mais trop  mollement, il attend l’accord d’Adrian. Elle tombe dans le coma en accouchant, et lutte contre la mort. Après une longue attente, elle se réveille et demande à Rocky de gagner. Galvanisé, Rocky s’entraîne comme un forcené pour acquérir une plus grande vitesse sur le ring. Après un combat acharné encore plus violent que le premier, les deux adversaires tombent K.O ensemble sur le tapis. Le premier qui sera debout avant le décompte final sera Champion du Monde. Trop affaibli par le déluge de coups qu’il a reçu, Apollo s’écroule en tentant de se relever et c’est Rocky qui devient champion du Monde.

     

     ***********************************************

    Il est évident que STALLONE avait dès le début prévu une éventuelle suite à Rocky. En effet le boxeur ne gagne pas son combat contre Apollo Creed et déclare qu'il n y aura pas de revanche. Evidemment, il y aura une revanche.
    De plus, l'après Rocky n'a pas été aussi évident que cela pour l'acteur. L'excellent "F.I.S.T" n'a pas eu les résultats escomptés, ni les deux films suivants d'ailleurs.
    STALLONE écrit le scénario et sera réalisateur pour la seconde fois. Du reste on ne voit pas vraiment la différence de style entre les deux premiers Rocky.
    C'est donc avec plaisir que l'on suit la suite des aventures de Rocky. Le film débute dès la fin du combat entre Rocky et d'Apollo...
    Rocky qui ne désire plus boxer dépense l'argent du combat pour Adrian. Ils se marient rapidement et un enfant ne va pas tarder à naître.
    Rocky fait des petits boulots et refuse un deuxième combat. Mickey, l'entraîneur est déçu. Mais Apollo trouvera les mots pour motiver Rocky à reprendre les gants sans compter l'argent que sa rapportera. Mais Adrian est contre, ce qui trotte dans la tête de Rocky qui ne parvient pas à mettre le turbo à l'entrainement.
    Adrian manque de mourir à l'accouchement. Une longue séquence montre Rocky au chevet de sa femme. Emouvant mais un peu long, c'est la marque des Rocky. De longs moments bâtis autour des personnages, ce qui renforce la sympathie des spectateurs envers eux. Adrian sauvée, elle donne son feu vert à Rocky pour le combat. il met les bouchées doubles. A partir de là, c'est un copier-coller avec le premier épisode. Les moyens supplémentaires alloués au film permettent de mettre en place un combat plus spectaculaire que le premier épisode. Le combat est titanesque, bien sûr loin du réalisme des vrais combats. Rocky gagne au finish, d'un cheveu. Rocky est champion du monde et Adrian pleure devant sa télé. Si l'effet de surprise n'est plus là, il reste le plaisir de retrouver Rocky et ses amis. Le film est "presque" aussi bon que le premier.  Cette fois-ci Rocky est vainqueur ce qui doit satisfaire le public américain friand de "winners". STALLONE entre dans les années 80 où le sport sera une des valeurs aux USA. Il s'affine, les muscles deviennent dessinés. Les années 80 seront siennes.
    Sans surprise, le film est un des succès de l'été aux USA. Sans connaître le même succès que le premier épisode qui était colossal, le film se classe 3ème de l'année ce qui relance STALLONE, mais celui-ci reste prisonnier de son personnage, d'ailleurs il ne cache pas qu'un troisième épisode de ROCKY est prévu. Il faudra bien qu'il connaisse le succès sans son alter égo.
    Les recettes mondiales seront aussi très satisfaisantes, le film est très rentable et les producteurs et STALLONE s'enrichissent.
    Si l'Italie et l'Espagne réservent un succès à "Rocky  2" , l' Allemagne reste hermétique à STALLONE et en France ce n'est guère mieux.
    Le film fait encore moins bien que le premier épisode. A Paris un circuit raisonnable de 25 salles est alloué au film, mais seuls 39 000 personnes se rendent dans les salles la première semaine. Les distributeurs baissent le nombre de copies dès la seconde semaine et le film s'écroule rapidement. En France ce ne sont que 56 salles qui sont mises à disposition, et seuls 42 000 spectateurs se rendent dans les salles. Au final seuls 244 000 spectateurs se sont rendus dans les salles. Un bouillon.
    Heureusement, le succès de "Rocky 3" va permettre au film de se refaire une petite santé pour sa deuxième exploitation à partir de l'été 1983. Cette seconde exploitation est presque aussi importante que la pemière ce qui permet au film de passer la barre des 500 000 spectateurs de peu. En deux exploitations ce n'est pas fameux.
    Il est certain que ces piètres résultats n'ont jamais donné confiance aux distributeurs de STALLONE en France. Ce qui expliquera la méfiance de ceux-ci lorsque "Rocky 3" sortira. Malgré le succès du film aux USA, il y aura  un nombre limité de salles en France pour la sortie de "L'oeil du tigre" (76).
    Si "ROCKY 2" est un four dans les salles, il bénéficiera de l'effet de la video qui entre en masse dans les foyers français. Il est devenu depuis un des classiques des ventes de DVD et des diffusions multiples à la télévision.  
     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    512 774

     

    ENTREES FRANCE 1980

     

    244 928

     

    ENTREES FRANCE 1983

     

    194 153

     

    1ère semaine

     

    42 199

    56

    2ème semaine

     

    45 372

    62

    3ème semaine

     

    27 702

    55

    4ème semaine

     

    26 031

    41

    5ème semaine

     

    18 707

    26

    6ème semaine

     

    10 680

    26

    7ème semaine

     

    7 858

    20

    8ème semaine

     

    3 524

    12

    9ème semaine

     

    6 479

    27

    10ème semaine

     

    3 472

    23

    11ème semaine

     

    4 208

    20

     

     

     

     

    ENTREES PARIS

     

    95 634

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    43 209

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE

     

    138 843

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE 1980

     

    63 671

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE 1983

     

    15 958

     

    1ère semaine

     

    39 610

    25

    2ème semaine

     

    22 652

    17

    3ème semaine

     

    9 682

    11

    4ème semaine

     

    4 296

    4

    5ème semaine

     

    2 663

    3

    6ème semaine

     

    793

    3

    7ème semaine

     

    521

    2

    8ème semaine

     

    126

    1

    9ème semaine

     

    250

    1

    Budget

     

    7 M$

     

    Recettes US

    3

    85 M$

     

    Recettes Mondiales

     

    200 M$

     

    Cote du succès

     

    *

     

      
      
    ROCKY 2 - TRAILER VOSTF
     
     
     

    ROCKY 2 - SYLVESTER STALLONE
    vlcsnap-2010-09-12-01h40m20s9.png
    ROCKY 2 - SYLVESTER STALLONE ET TALIA SHIRE
    vlcsnap-2010-09-12-01h40m48s34.png
    ROCKY 2 - SYLVESTER STALLONE
    vlcsnap-2010-09-12-01h42m40s126.png
    vlcsnap-2010-09-12-01h43m24s61.png
    vlcsnap-2010-09-12-01h44m02s179.png
    vlcsnap-2010-09-12-01h44m24s147.png
    SYLVESTER STALLONE - ROCKY 2
    vlcsnap-2010-09-12-01h46m18s8.png
    ROCKY 2 - CARL WEATHERS
    vlcsnap-2010-09-12-01h47m22s137.png
    vlcsnap-2010-09-12-01h47m47s130.png
     

     

    « LES FAUCONS DE LA NUIT - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 1981LA TAVERNE DE L'ENFER - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 1979 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :