• ROCCO ET SES FRERES - ROCCO E I SUOI FRATELLI - CLAUDIA CARDINALE BOX OFFICE 1961

     

    ROCCO ET SES FRERES

    (Rocco e i suoi fratelli)

    6 SEPTEMBRE 1960 (IT)

    10 MARS 1961

     

    ROCCO ET SES FRERES - BOX OFFICE ALAIN DELON 1961


     

    Réalisation

    Luchino VISCONTI

    Scénario

    Luchino VISCONTI

    Dialogues

    Vasco PRATOLINI

    Photographie

    Giuseppe ROTUNNO

    Musique

    Nino ROTA

    Production

    TITANUS

    Distribution

    COCINOR

    Durée

    180 minutes

    Tournage

    22/02/60-04/06/60

    Rocco PARONDI

    Alain DELON

    Nadia

    Annie GIRARDOT

    Simone

    Renato SALVATORI

    Morini

    Roger HANIN

    Ginetta

    Claudia CARDINALE

     

     SYNOPSIS

     

    Au lendemain de la mort de son mari, Rosaria quitte sa Calabre natale pour aller s'établir avec quatre de ses fils - Simone, Rocco, Ciro et Luca- à Milan où vit déjà l' aîné de la famille, Vincenzo. Celui-çi soucieux de ses fiançailles avec une jeune milanaise, Ginette, leur procure un misérable logement. Simone s'engage avec succès dans la boxe; Rocco qui s'entraîne lui aussi à ce sport, travaille dans une teinturerie. Ciro entre comme ouvrier spécialisé à l'usine Alfa-Romeo. Luca n'est qu'un enfant. Rosaria et ses fils viennent  de s'installer dans un nouvel appartement légèrement plus confortable lorsque Simone fait la connaissance d'une jeune prostituée: Nadia. Pour elle, il n'hésite pas à commettre un vol dans la teinturerie où est employé Rocco. Il rendra la chemise volée à la patronne de la teinturerie, non sans l'avoir séduite et abusé de sa solitude. Rocco quitte la teinturerie pour effectuer son service militaire dans un port. c'est là qu'il retrouve Nadia qui a été condamnée entretemps à un an de prison. La pureté de Rocco la bouleverse, mais Simone ne peut supporter d'avoir perdu Nadia, et, un soir, suivi d'un groupe de vauriens il rejoint le couple dans un terrain vague et viole Nadia sous les yeux de Rocco. Ne voyant dans cet acte ignoble qu'une preuve de l'amour désespéré de Simone pour Nadia, Rocco s'efface. Il se laisse rosser par Simone, car il ne peut battre son grand frère et part se réfugier chez Vincenzo et Ginette. Désespéré, Nadia reprend la vie commune avec Simone, dans l'appartement même de Rosaria. La déchéance de Simone s'accentue. Boxeur raté, il doit supporter Rocco qui se révèle un boxeur très doué bien qu'il déteste ce sport. Il signe cependant un contrat de 10 ans pour rembourser les dettes contractées par Simone envers son manager, Monori. Nadia, après une violente dispute avec Rosaria, quitte SImone. Celui-çi la poursuit dans la banlieue déserte où elle se livre de nouveau à la prostitution, et, dans un moment d'égarement, la tue sauvagement. En vain, Rocco tentera de sauver son frère. Le jeune Ciro, conscient que Simone est irrémédiablement perdu, le dénonce à la police. Le reste de la famille à son avenir devant elle....   

     

    ANALYSE ET BOX OFFICE

     

    Depuis 1958, Luchino VISCONTI , un des maîtres du néo-réalisme italien, travaille sur le projet d'une grande fresque sociale qui va conter l'histoire d'une famille italienne qui quitte le sud de l'Italie pour chercher fortune, du moins quelque argent, au nord. Après un gros travail de repérages, son scénario est enfin accepté par la société TITANUS. A partir de son scénario, il va demander à chacun de ses collaborateurs d'écrire l'histoire d'un des personnages. Il va fondre les récits en une unité narrative, chaque personnage ayant cependant sa propre personnalité.

    Le scénario achevé reste à constituer un casting afin de constituer la fratrie PARONDI. Il convient que les acteurs soient assez jeunes et que la distribution intègre des acteurs français, coproduction italo-française oblige. VISCONTI a, lui aussi, depuis quelques temps remarqué le jeune Alain DELON, et il ne manque pas d'apprécier cet acteur très beau, un atout non négligeable pour le réalisateur homosexuel et esthète notoire. Alain DELON sera donc son Rocco, alors que "Plein soleil" n'est pas encore sorti sur les écrans, c'est une belle confirmation pour DELON.

    Pour interpréter Simone, le frère de Rocco, il a engagé Renato SALVATORI qui a 26 ans à l'époque. Ce n'est pas un acteur de formation, c'est un instinctif, il a vécu de petits boulots comme plagiste et on peut s'étonner de le voir choisi par VISCONTI. C'est que le réalisateur l'a vu jouer des mains dans un restaurant, et le caractère bouillant de l'acteur lui a plu. En effet Simone est un boxeur et un être plutôt impulsif et violent. Il doit aussi posséder un physique en rapport avec le rôle et SALVATORI est plutôt bel homme et très costaud.

    Pour le rôle de Nadia la prostituée, VISCONTI pense à Annie GIRARDOT qu'il a dirigé avec succès dans la pièce de théâtre " Deux sur la balançoire". Il connait le talent de l'actrice de 30 ans. Il l’appelle pour passer des essais dans sa propriété. Elle rencontre Renato SALVATORI et joue des scènes avec lui, afin que le réalisateur vérifie si le couple est crédible à l'écran. Les deux acteurs tombent amoureux l'un de l'autre et entament une relation le lendemain des essais. Mais Annie GIRARDOT  vit avec le réalisateur Norbert CARBONNEAUX, un réalisateur plus âgé qu’elle et surnommé par Godard « le plus paresseux des meilleurs cinéastes Français ». Lorsque VISCONTI l’engage définitivement, la relation, inévitable a bien lieue, sous le regard bienveillant de Alain DELON qui la houspille lorsqu’elle lui dit qu’elle vit avec quelqu’un à Paris. Pour VISCONTI toute cette ambiance sur le plateau est favorable au climat du film et il saura bien en tirer parti lors de la fameuse scène entre Annie et Renato, qui est déchaîné sur cette scène, le réalisateur l’ayant fait boire toute la journée (ce qui est un peu vicieux, c'est vrai...). Le résultat est extrêmement réaliste, et Annie a eu bien peur sur le tournage de cette scène. Mais apparemment elle aime être secouée puisqu’elle se marie en 1962 avec l’acteur pour le meilleur et un peu le pire. Leur fille Giulia naît un peu plus tard.

    Il y a également la présence de Claudia CARDINALE superbe. Mariée au producteur Franco CRISTALDI, celui-ci prend en main sa carrière et elle parvient à se faire un beau parcours. Elle va petit à petit, grignoter le terrain de la star Brigitte BARDOT en France en compagnie de Mylène DEMONGEOT, entre autres...

    On notera également la présence de Roger HANIN dans le rôle de manager de Simone. Une présence un peu étonnante pour un acteur limité qui végètera dans les séries B d'espionnage par la suite. Mais bon, VISCONTI ne lui demande pas la lune, heureusement...

    Avec tout ce beau monde, VISCONTI peut mettre en image l'histoire de cette famille soudée autour de "la Mama" qui va devoir affronter Milan, cette ville industrielle du nord de l'Italie. La belle unité qui règne entre les frères va se fissurer peu à peu. Tel un reporter, le réalisateur démontre qu'il est bien difficile de s'imposer dans cette ville. Déjà, le fils aîné qui s'est mis en couple, est un peu embarrassé par l'arrivée impromptue de sa famille. Les 4 frères et la mère vont loger dans le sous-sol d'un immeuble misérable. Les personnalités vont s'affirmer: Simone, un rustre séducteur pense qu'il est un grand boxeur. Il apparait qu'il est en fait assez limité. Rocco, lui, est plus doux et travailleur, il est très apprécié de la gente féminine de la blanchisserie dans laquelle il travaille. Grossièrement on peut dire que Rocco est "le gentil", et Simone, "le méchant" où plutôt avec Visconti, Rocco est "l'ange" et Simone "Le démon". Les choses vont encore se compliquer dès lors que Nadia la prostituée va vivre avec Simone, mais aimer Rocco. C'est le fameux triangle amoureux, rendu encore plus complexe par le fait que les rivaux sont des frères. Il est évident que la saga des deux frères va quelque peu éclipser les autres personnages, VISCONTI s'intéresse aux autres frères pour montrer les conditions de vie dans différents secteurs de l'économie. En fait le film hésite entre être une œuvre  dite "néo réaliste" et une action plus théâtrale, un drame classique. C'est une œuvre de transition vers le style beaucoup plus académique qu'il va démontrer dans "Le guépard".

    Les italiens du sud ont de l'énergie à revendre et semblent être très réactifs, et peu à peu, ils sortent la tête de l'eau. Sauf Simone. Il devient un voleur, il force plus ou moins la propriétaire de la blanchisserie dans laquelle il a volé une chemise. Traînant avec des petites gouapes, il apprend par leur bouche que Rocco s'affiche avec Nadia et se moquent de lui. Fou de rage, Simone viole Nadia devant Rocco, le tout filmé avec le lyrisme Viscontien. Une scène dure, marquante.

    "Rocco et ses frères" peut être également considéré comme  un film qui traire de la boxe. Ce milieu dur et impitoyable, montre un DELON très à son aise dans les scènes de combat. Paradoxalement, Rocco,  n'aime pas la boxe. C'est un moyen pour lui de gagner de l'argent pour payer les dettes de Simone. Cette bonté semble encore plus exacerber Simone qui marchande son départ à ses propres frères contre une liasse de billets. Il tombe encore plus bas lorsqu'il tue Nadia dans une scène fulgurante où  Annie GIRARDOT démontre tout son immense talent. Elle hurle qu'elle ne veut pas mourir, alors qu'elle est poignardée sauvagement à mort par Simone. Encore une fois, Rocco semble être l'ange sauveur, mais le jeune Ciro, pragmatiquement dénonce Simone. La famille s'en remettra, les jeunes frères entrent dans la vie active avec courage, poussée par leur mère qui leur donne la force de s'en sortir.

    Tout comme l'Italie qu'il décrit, VISCONTI change avec ce film témoignage. Oui, la ville a détruit partiellement la vie de la famille et certainement tout cela ne serait pas arrivé en Calabre. Mais certains sont devenus plus forts. En cela VISCONTI rompt avec le style néo réaliste avec ce message d'espoir. Après ce chef d'œuvre, le maestro va poursuivre sa description de l'histoire italienne avec des films de plus en plus esthétisants, luxueux et raffinés. Une œuvre unique qui n'a certainement pas manqué d' influencer en profondeur des réalisateurs tels COPPOLA pour "Le parrain" en ce qui concerne les scènes de réunions familiale calabraises, et SCORSESE pour les mêmes raisons sans compter l'influence des scènes de boxe filmées en noir et blanc comme dans "Raging Bull".

    Alain DELON et Annie GIRARDOT confirment un talent indéniable. C'est quand même la deuxième prestation hors norme de l'acteur. Allier beauté et talent, c'est beaucoup et VISCONTI va faire appel à lui pour son film suivant. Quand à Renato SALVATORI dire que Simone est son meilleur rôle relève du doux euphémisme. Alain DELON est devenu un grand ami de Renato, et n'oubliera pas de le faire tourner très régulièrement dans les films qu'il produira en France alors que l'acteur italien végète un peu. Evidemment il aura toujours un regard bienveillant sur Annie GIRARDOT.

    Malgré la longueur du film, c'est un succès à sa sortie à Paris en exclusivité, bien aidé par la salle du Rex avec pas moins de 28 000 spectateurs en première semaine. Le casting y fait pour beaucoup. Le film va très bien se maintenir durant 4 semaines et connaître une exclusivité satisfaisante. Ce sera moins évident dans les quartiers et en province. Evidemment le film va acquérir une renommée internationale, et à Paris, le film va connaître une diffusion dans des salles d'art et d'essai. Le film ne bénéficiera pas de ressorties au cours des étés des années 70 et 80 comme d'autres classiques. Peut être est-ce dû au noir et blanc du film. En tout cas, le manque de ressorties  ne permettra pas au film de gonfler son cumul d'entrées. Cependant, cet incontournable du cinéma mondial, va au final dépasser les 600 000 entrées Paris Banlieue, c'est excellent pour un film pas évident. Du reste, en Italie, c'est un succès immense. De quoi faire sauter le budget du film suivant de VISCONTI: "Le Guépard".      

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 173 480

     

    ENTREES PARIS

     

    456 720

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    187 590

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    644 310

     

    exclusivité parisenne

     

     

     

    1ère semaine

    2

    39 763

    2

    2ème semaine

    3

    33 052

     

    3ème semaine

    5

    30 651

     

    4ème semaine

    4

    38 374

     

    5ème semaine

    7

    18 928

     

    6ème semaine

    8

    17 898

     

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    19 881

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-09h40m53s178

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-09h42m24s64

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-09h42m45s22

     

     

     

    CLAUDIA CARDINALE ROCCO ET SES FRERES

     

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-09h53m46s227

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-09h58m16s110

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h01m21s170

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h05m50s48

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h11m18s253

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h15m31s225

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h16m09s94

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h16m17s170

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h16m38s124

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h17m28s118

     

     

    vlcsnap-2010-08-15-10h18m54s205

     

     

     

    « LES LIONS SONT LACHES - CLAUDIA CARDINALE BOX OFFICE 1961CLAUDIA CARDINALE BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :