• RAZZIA SUR LA CHNOUF - LINO VENTURA BOX OFFICE 1955

    RAZZIA SUR LA CHNOUF

     

    7 AVRIL 1955

     

      RAZZIA-SUR-LA-CHNOUF.jpg

     

    Réalisation Henri DECOIN
    Assistant réalisateur Michel DEVILLE
    Scénario Henri DECOIN
    Auguste LE BRETON
    Photographie Pierre MONTAZEL
    Musique Marc LANJEAN
    Production Alain POIRE
    Distribution GAUMONT
    Durée 105 minutes
    Tournage 29/11/54-31/01/55
    Henri FERRE dit Le Nantais Jean GABIN
    Lisette Magali NOEL
    Le comissaire Paul FRANKEUR
    Paul Liski Marcel DALIO
    Le Catalan Lino VENTURA
    Léa Lila KEDROVA

     

     

    Venu des États-Unis avec la consigne de restructurer le réseau de la drogue parisienne, Henri Ferré dit " Le Nantais " rencontre Paul Liski, le caïd qui met à sa disposition " Le Troquet ", un petit bar qui lui servira de couverture. Tandis que Lisette, la caissière, tombe amoureuse de lui, Le Nantais, aidé par les deux tueurs Bibi et Le Catalan, demande à rencontrer tous les responsables de l'organisation -, depuis Birot, le chimiste qui prépare la chnouf (l'héroïne), jusqu'aux propriétaires chinois des fumeries clandestines... Un important envoi de morphine est saisi par la police. Les soupçons de la bande se portent sur Le Nantais tandis qu'une rafle a lieu au " Troquet". Passé à tabac par les forces de l'ordre, Le Nantais est dédouané. Mais ce n'était qu'une ruse qui lui a permis de rendre compte de sa mission car c'est en fait un inspecteur chargé d'infiltrer le réseau pour le démanteler. Il en sait désormais suffisamment. EL tandis qu'une escouade de policiers fait l'assaut de la villa où il est séquestré en compagnie des deux tueurs, la brigade des stupéfiants, sur sa demande, organise une immense razzia dans Paris qui permettra d'arrêter, enfin, tous les intermédiaires dont il a établi la liste scrupuleuse...

     

    ***********

     

    Paradoxalement, le succès massif de "Touchez pas au Grisbi" n'a pas rassuré Jean GABIN, angoissé de nature. En effet le téléphone ne sonne pas et il n'a aucun projet en vue. Il vient de terminer le tournage de "L'air de paris" dans lequel il s'est embrouillé avec le jeune protégé de Marcel CARNE, "Roland LESAFFRE" et puis plus rien. Après quelques mois d'attente, il tourne rapidement "Le port du Désir" une production dans laquelle Henri VIDAL a le premier rôle. Pour GABIN on lui propose de le rôle pour donner un peu de "standing" a cette petite production. Sauf qu'il perçoit 100 000 francs pour 10 jours de tournage, ce qui est satisfaisant. Bien sûr, il fait une petite pige sur le "Napoléon" de Sacha GUITRY où il perçoit 20 000 francs pour la journée de tournage, une belle affaire selon lui. Il est bien naturel de gagner beaucoup d'argent avec une production où il y a beaucoup de "carbure". A la fin de l'été Jean RENOIR l'appelle pour le tournage de "French Cancan". GABIN accepte en rigolant. Il n'est pas dupe. "Le gros" l'a appelé en catastrophe suite à la désaffection de Charles BOYER. Jean GABIN regrette de ne pas être le premier choix de ces réalisateurs. Mine de rien le rythme de tournage s'accélère. La GAUMONT l'appelle pour tourner un nouveau film noir, histoire de surfer sur le succès du "Grisbi". Cela tombe bien, car GABIN a lu sur un lit d'hôpital un roman d' Auguste LE BRETON "Razzia sur la chnouf" publié dans la célèbre collection "Série noire". Pour l'adaptation du livre, Auguste Le BRETON sera de la partie en compagnie de Henri DECOIN le réalisateur qui est à l'époque, un des meilleurs cinéastes français.

    GABIN réclame la présence de Lino VENTURA à ses cotés car il a été très impressionné par la présence de cet acteur en herbe durant "Le grisbi". Il retrouve également Paul FRANKEUR. Mis à part René DARY, les principaux acteurs du "Grisbi" sont présents, ce qui fait que le film est souvent associé au "Grisbi". Dans le rôle de la jeune première, c'est la jolie Magali NOEL qui est choisie.

    Si "Razzia sur la Chnouf" ressemble à "Touchez pas au Grisbi" il n'en possède pas moins de grandes nuances. "Touchez pas au Grisbi" présentait GABIN en vieux gangster qui comptait profiter de son dernier casse en compagnie de son copain, Riton mais qui devra défendre son butin des griffes d'une bande adverse menée par Lino VENTURA. Le film décrivait les coutumes du milieu.

    Dans ce film GABIN joue le rôle d'Henri qui est "embauché" par Paul, une crapule joué encore une fois par Marcel DALIO. A l'instar d'un PDG d'une multinationale qui embaucherait son DRH France, Paul au vu des compétences démontrées par Henri aux USA, lui donne pour mission de "booster" le réseau des intermédiaires des vendeurs de "chnouf". Henri remplace le poste laissé "vacant" par son prédécesseur qui s'était relâché...Le film traitera donc du trafic de "came". Comme couverture, Henri, sera le patron d'un restaurant sélect, dont la jolie Lisette en sera la cogérante. Le tout avec une consigne: on ne quitte le réseau que les pieds devant. Pour l'aider dans sa tâche il peut compter sur deux hommes de main qui nhésitent pas à se servir d'un pistolet. L'un des deux est "Le Catalan" joué par Lino VENTURA qui retrouve donc un rôle de mauvais garçon. L'autre c'est "Bibi" son alter égo aussi cruel que lui.

    Le film va décrire toute la chaîne qui compose le trafic de "chnouf". C'est en quelque sorte un documentaire sur le milieu. La première mission d'Henri va être de convaincre un agents d'entretien de la SNCF de ne pas quitter le réseau. En effet, ce dernier est chargé de récupérer des paquets de drogue dissimulés dans les toilettes des wagons de trains de la SNCF. Cet intermédiaire a peur, et on découvre un Henri assez humain qui lui recommande de ne pas faire cette bêtise. Hélas ce dernier sera éliminé par "Le Catalan"....

    Ensuite Henri rencontre le chimiste du réseau, puis découvre l'envers du décors de la "Chnouf".  Même si le film se déroule à Pigalle, tous les quartiers sont touchés par la drogue. Certains revendeurs sont des fils à papa qui habitent les riches appartements de la rive gauche, malheureusement d'autres sont accrocs à la drogue telle Léa qui est une camée notoire. Le spectateur va découvrir les fumeries d'opium clandestines ainsi qu' un club tenu par une lesbienne au look masculin. A Montparnasse, des africains dansent dans un bouge dans les vapeurs de la "marijuana", le spectateur pourra même être choqué d'apercevoir Léa danser avec un homme de couleur, ce qui est très osé à l'époque du chocolat "Banania". Comble du comble on devine la présence d'un couple homosexuel amateur de came. Le film décrit le système qui existe à l'époque. Un Paris nocturne clandestin constitué de toutes les franges de la population accro à "la came".

    Le spectateur le devine rapidement, Henri n'est pas un truand comme les autres. Il est un peu trop humain et protecteur avec les membres du réseau. Ce qui ne manque pas d'éveiller les soupçons de Bibi et du Catalan. Heureusement lors d'une rafle policière dans le restaurant d'Henri, celui-ci est molesté par les policiers menés par cette vieille baderne de Paul FRANKEUR. Les soupçons s'apaisent et Henri va retourner les soupçons sur Paul. Par peur celui-ci révèle l'endroit où est caché la chnouf. Cette maison sera la cachette pour les deux tueurs. Henri les accompagne et éliminera les deux à l'aide de la police. Henri qui est un inspecteur de police a pu coffrer l'ensemble de la filière. Il se fait insulter par ses anciens "amis" mais marque sa compassion pour Léa, la camée. Lisette avec qui il avait une liaison dans son restaurant de Pigalle, l'attend.

    C'est un film noir de référence, un vrai polar. Filmé dans un noir et blanc qui sied bien à cette adaptation d'une "Série noire" le film peut compter sur un GABIN à la stature encore imposante. Svelte,  il est à la fois le mauvais garçon charismatique  et le policier qui en impose. Une belle prestation qui va devenir sa marque de fabrique.

    Lino VENTURA joue efficacement le mauvais garçon sadique qui pose de sacrés problèmes à Henri. Un rôle qui lui va comme un gant mais qui ne manquera pas de le confiner dans les rôles de gangsters. Il lui faudra beaucoup de persévérance pour prouver qu'il vaut autre chose. En attendant son amitié avec GABIN sera déterminante car le vieux lion l'appellera pour tourner avec lui quand les appels téléphoniques se feront plus rares.

    La révélation du film est bel et bien Lila KEDROVA. L'actrice russe compose une camée plus vraie que nature. Les traits tirés, prête à n'importe quoi pour une dose, elle crie son désespoir et sa haine envers Henri dans le commissariat où elle a été embarquée avec le reste du réseau. Un rôle qui attire  compassion  et admiration. Un rôle difficile et peu glamour pour l'époque. Une actrice formidable qui va tourner beaucoup par la suite et obtenir l'Oscar du meilleur second rôle dans le film "Zorba le Grec", rien que ça.

    Le film obtient un succès franc et massif avec près de 3 millions d'entrées, une belle réussite car le film est réservé aux adultes. De quoi rassurer Jean GABIN. le doute n'est plus permis c'est bel et bien un retour durable en haut du box office. Les tournages vont s'enchaîner car il est de nouveau très demandé.

    S'il ne possède pas la même place que "Touchez pas au Grisbi" au panthéon des films français, il n'en reste pas moins que "Razzia sur la chnouf" reste un des fleurons du genre.           

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 906 148

     

    ENTREES PARIS

     

    754 711

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    194 578

     

    1ère semaine

    6

    43 656

    2

    2ème semaine

    7

    28 773

     

    3ème semaine

    8

    23 533

     

    4ème semaine

    9

    15 463

     

    5ème semaine

    9

    14 453

     

    6ème semaine

    11

    11 655

     

    Nombre de semaines Paris

     

    9

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    21 828

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h13m06s228

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h16m07s252.png

     

    RAZZIA SUR LA CHNOUF - JEAN GABIN

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h24m23s94.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h24m31s170.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h24m43s34.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h26m38s165.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h28m04s1.png

     

    RAZZIA SUR LA CHNOUF - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h35m27s77.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h40m52s251.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h42m04s200.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h42m49s72.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h43m46s196.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h44m05s134.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h47m08s177.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h48m18s105.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h50m10s202.png

     

    vlcsnap-2011-05-25-22h51m02s205.png

     

    .

    « LE ROUGE EST MIS - LINO VENTURA BOX OFFICETOUCHEZ PAS AUGRISBI - LINO VENTURA BOX OFFICE 1954 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :