• QUELQU'UN DERRIRERE LA PORTE, CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1971

     

    QUELQU’UN DERRIERE LA PORTE 

      

    28 JUILLET 1971

     


     

    quelqu4un-derriere-la-porte.jpg

     

     

    Réalisation

    Nicolas GESSNER

    Scénario

    Jacques ROBERT
    Marc BEHM

    Photographie

    Pierre LHOMME

    Musique

    Georges GARVARENTZ

    Production

    Raymond DANON

    Distribution

    S.N.C

    Durée

    94 minutes

    Tournage

     

    L’amnésique

    Charles BRONSON

    Laurence Jeffries

    Anthony PERKINS

    Frances Jeffries

    Jill IRELAND

     

     

    Après une opération, le docteur Laurence JOFFROY est abordé à l’hôpital par un camionneur qui a ramassé sur la route un inconnu blafard et amnésique. Le médecin dit qu’il va se charger de lui, et en réalité l’emmène chez lui, et le cache à l’insu de sa jeune femme Frances. Celle-ci part le landemain, et Joffroy sait que c’est pour retrouver son amant Paul DAMIEN. Frances partie, JOFFROY donne congé à sa bonne LUCY, et fait sortir l’amnésique de la chambre d’amis ; celui-ci reposé vaut savoir qui il est ; tout ce que trouve JOFFROY ce sont des griffes sur sa poitrine. JOFFROY va au port et retrouve sa valise ; les deux hommes la fouillent, et l’amnésique trouve une lettre et des photos de sa femme ; il fait croire au pauvre homme que DAMIEN à tué FRANCES ; fou de haine l’amnésique veut partir mais JOFFROY lui promet de faire venir DAMIEN chez lui ; l’amnésique est tellement dépassé qu’il ne se demande même pas pourquoi JOFFROY fait tout ça pour lui. DAMIEN arrive, mais avec FRANCES cachée dans les étages, JOFFROY assiste à la scène ; FRANCES est terrorisée en voyant cet étranger qui semble tout savoir sur elle ; l’amnésique s’étonne de ne pas la voir morte. L’amnésique s’énerve et tue DAMIEN, puis il tente d’étrangler FRANCES ; alors JOFFROY intervient, il chasse l’homme de chez lui ; incrédule, le tigre furieux redevient un chien obéissant et il sort ; les sirènes de police résonnent dans le matin ; l’amnésique a échappé d’un asile et a tué plusieurs femmes, il sera vite capturé. JOFFROY avoue tout à FRANCES et appelle la police ; va-t-elle le dénoncer ? 

     

    Après 5 films avec Charles BRONSON pour l’année 1970, une petite pause de six mois sera la bienvenue. Rendez-vous en plein été 1971, période peu féconde en gros succès commerciaux pour la sortie de son nouveau film français, en espérant retrouver les succès commerciaux de l’année précédente. Le problème est que le film n’est vraiment pas réussi. La faute au réalisateur et au scénariste qui concoctent un programme des plus indigestes. Le film se veux un nouveau Hitchcock, mais ne vaut pas un téléfilm de basse catégorie.

    Charles BRONSON est toujours entouré de Jill IRELAND qui commence à savoir jouer une ou deux scènes correctement et en vedette internationale de Anthony PERKINS en mal de succès et qui va tourner quelques temps en France, pays qui le prend encore pour une grande star. Dire que Anthony PERKINS cabotine dans le rôle du médecin machiavélique qui cherche à se venger de sa femme par le biais de Charles BRONSON amnésique mais dangereux.

    Charles BRONSON a beau faire, il n’est pas très crédible non plus.

    Ce terrible brouet n’obtient pas un succès très important et c’est tout à fait normal. C’est clairement un des plus mauvais BRONSON depuis longtemps et il est clair que le succès modeste du film va mettre un terme aux collaborations entre BRONSON et la France. L’Italie et un retour aux USA semble lui promettre de plus grands succès. Heureusement un succès d’envergure ne va pas tarder à relancer la machine BRONSON.      

     

     

    ENTREES France

     

    969 038

     

     

    Total ENTREES Paris

     

     

    141 982

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    8

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    10

    ENTREES 1ère SEMAINE

    37 517

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 752

    1er JOUR Paris

     

    BUDGET

     

     

    Recettes USA

     

     

    Recettes mondiales

     

    BOX OFFICE ANNUEL USA

     

    BOX OFFICE ANNUEL France

    N° 41

    BOX OFFICE ANNUEL Italie

    N° 58

    BOX OFFICE Allemagne – 

     

    BOX OFFICE Espagne –    776 058 entrées

     

    COTE DU SUCCES

    * *

    « SOLEIL ROUGE - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1971DE LA PART DES COPAIN - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1970 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :