• POUIC-POUIC MIREILLE DARC BOX OFFICE 1963

    POUIC-POUIC

    20 NOVEMBRE 1963

     

     

    POUIC POUIC - LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1963

     

     

    • Réalisation : Jean Girault
    • Scénario et Adaptation : Jean Girault et Jacques Vilfrid, d'après leur pièce de théâtre Sans cérémonie
    • Dialogues : Jacques Vilfrid
    • Production : Erdey films (dont Roger Debelmas était Président), Ufa et Comacico (France)
    • Producteur : Roger Debelmas
    • Producteur associé : Jannic Gérard
    • Distribution : Ufa - Comacico
    • Images : Marc Fossard, assisté de Rodier, R. Paillas, G. Hameline
    • Musique : Jean-Michel Defaye (Édition Impéria)
    • Pellicule 35 mm, noir et blanc - Caméra Alga Cinéma (Paris)
    • Enregistrement : Poste Parisien - Westrex Electric System
    • Tirage : Laboratoire Franay L.T.C Saint-Cloud
    • Tournage dans les studios "Franstudio" de Saint-Maurice
    • Durée : 86 minutes
    • Louis de Funès : Léonard Monestier
    • Mireille Darc : Patricia Monestier
    • Philippe Nicaud : Simon Guilbaud
    • Jacqueline Maillan : Cynthia Monestier
    • Roger Dumas : Paul Monestier
    • Maria-Rosa Rodriguez (dite Yana Chouri) : Palma Diamantino
    • Guy Tréjean : Antoine Brévin
    • Christian Marin : Charles
    • Daniel Ceccaldi : Pedro Caselli

     

     

    SYNOPSIS

     

    Pour se débarrasser d'un amoureux quadragénaire, Antoine, qui l'inonde de cadeaux, la jeune Patricia engage, en qualité de mari - au rôle tout platonique - le jeune homme qui lui a livré le dernier en date : une superbe voiture. Ce gendre imprévu n'arrange pas les parents car la mère de Patricia, un peu fofolle, a acheté à un aigrefin pour en faire don à son mari à l'occasion de son anniversaire, des terrains sur les bords de l'Orénoque. Celui-ci, furieux et trépidant, compte sur le charme de sa fille pour convaincre le très riche Antoine de racheter la « fabuleuse » concession. Le nouveau mari, Simon, passera donc pendant le week-end auquel on convie Antoine, pour le frère de Patricia, retour d'Amérique du Sud. Mais le vrai frère fait son apparition et il faut beaucoup de présence d'esprit et d'ingéniosité pour abuser le naïf Antoine et lui faire acheter, malgré sa méfiance, le fameux terrain. Et l'on apprend alors par la radio que le pétrole jaillit à flots dans cette région. Mais Patricia épousera cette fois-cî pour de bon, le mari qu'elle avait engagé, mais qu'elle aime maintenant.

     

    ANALYSE ET BOX OFFICE
     

     

     Jacques Vilfrid et Jean Girault forment un duo depuis 1951. Vilfrid est la plume. Il est capable d'écrire des pièces de théâtre, des scénarios, des dialogues à foison. Girault lui est plutôt dédié à la caméra mais il est tout aussi capable d'écrire un script s'il le faut. Dès les années 50 les deux compères montent des pièces et à ce titre se constituent un beau carnet d'adresses. Au cinéma ils ont attaqué les années 60 avec quelques comédies de bon aloi. leurs têtes d'affiches sont Darry Cowl (Vilfrid a écrit le scénario du "triporteur" le plus grand succès de Cowl) et Francis Blanche. Les films obtiennent des succès très corrects, entre 1.5 et 2.1 millions d'entrées suffisant au vu de budgets serrés.  Vilfrid et Girault décident d'adapter au cinéma une de leur pièce "Sans cérémonie" sous le nom de "Pouic Pouic". Francis Blanche tourne régulièrement et n'est pas disponible. Les deux auteurs font donc appel à des acteurs qu'ils ont fait jouer dans leurs pièces à savoir Philippe Nicaud, Jacqueline Maillan, Christian Marin, Guy Trejean et Louis de Funes. Puis une jeune première du cinéma, la pétillante Mireille Darc trouvera son premier grand rôle. 

    La situation de Louis De Funès s'est améliorée. C'est une tête d'affiche au théâtre et au cinéma son nom apparait de plus en plus proche des vedettes. Financièrement il peut s'offrir un bel appartement à Deauville ayant régulièrement du travail. Le tournage se déroule dans une bonne ambiance et Jean Girault est enchanté de sa rencontre avec De Funès qui est très appliqué et fourmille d'idées. Le courant passe très bien entre les deux et le réalisateur comprend qu'il y a un potentiel avec l'acteur. De fait si le film fait la part belle aux différents acteurs il apparait que Louis De Funes "bouffe" assez rapidement les autres acteurs, Jacqueline Maillan y compris ce qui n'est pas un mince exploit. Le film est assez anecdotique et sans grande imagination mais il est assez agréable à suivre grâce à la candeur de Mireille Darc dont l'indéniable beauté attire le spectateur mais aussi à Christian Marin savoureux dans son rôle de majordome  (que l'on reverra comme un des premiers "gendarmes" avec De Funès). Louis De Funès possède totalement son personnage de bourgeois irascible et fourbe.

    A l'issue du tournage, Vilfrid et Girault proposent à Louis De Funès de tourner rapidement un nouveau film où cerise sur le gâteau, il sera la tête d'affiche. Le film sort à Paris et prend la première place du box office. Il reste 3 semaines dans le top 2 puis disparait assez rapidement du top 10. Le film est un succès parisien mais  dépasse à peine le million d'entrées lors de son exploitation en Province les mois suivants. Fin 1964 le succès du "Gendarme de Saint Tropez" relance le film qui profite du succès rencontré par Louis De Funes. Il atteint plus de deux millions de spectateurs après plusieurs années d'exploitation ce qui en fait le top 15 des films sortis en 1963. C'est sans doute ce qui entretien une certaine confusion. "Pouic Pouic" n'est pas un succès qui a été à l'origine du "Gendarme de Saint Tropez". En effet "Faites sauter la banque" a été mis en route alors que "Pouic-Pouic" n'était pas sorti sur les écrans, et pour "Le Gendarme de Saint Tropez" Vilfrid et Girault ont proposé le nom de De Funès alors que Francis Blanche et Darry Cowl n'étaient pas disponible, ni Pierre Mondy lui aussi évoqué. Lorsque le tournage du "Gendarme de Saint Tropez" à débuté, "Pouic pouic" n'était qu'un succès parisien et "Faites sauter la banque" n'avait pas fait sauter le box office, loin de là. Voici la vérité rétablie. "Pouic-Pouic" reste cependant le film qui a révélé l'acteur aux deux compères et rien que cela est important.

      
     

    CATEGORIE RANG ENTREES SALLES
    ENTREES FRANCE 15 2 169 854
     
    ENTREES PARIS   462 032
     
    1ère semaine 1 44 181
    5
    2ème semaine 2 46 794
    5
    3ème semaine 2 35 160
    5
    4ème semaine 7 16 506
    5
    Cote du succès   * * *
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     POUIC POUIC - MIREILLE DARC ET CHRISTIAN MARIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MIREILLE DARC NUE - POUIC POUIC

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POUIC POUIC - PHILIPPE NICAUD

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POUIC POUIC - JACQUELINE MAILLAN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LOUIS DE FUNES - POUIC POUIC -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LOUIS DE FUNES - POUIC POUIC

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POUIC POUIC -GUY TREJEAN ET LOUIS DE FUNES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « OWEN WILSON BOX OFFICEMORT D'UN POURRI - MIREILLE DARC BOX OFFICE 1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :