• PIERRE BRASSEUR BOX OFFICE

    PIERRE-BRASSEUR.jpg

     

     

     

     

     

    France

    PARIS

    Enfants du Paradis, les

     

    1945

    4 780 614

    1 945 381

    Jéricho

     

    1946

    3 932 897

    1 048 667

    Pays sans étoiles,le

     

    1946

    561 428

    146 147

    Femme fatale,la

     

    1946

    1 597 683

    445 038

    Pétrus

     

    1946

    2 602 969

    527 586

    Portes de la nuit,les

     

    1946

    2 559 337

    790 589

    Arche de Noé, l'

     

    1947

    1 167 188

    343 387

    Amour autour de la maison, l'

     

    1947

    877 991

    215 817

    Rocambole

     

    1948

    2 948 361

    596 347

    Croisière pour l'inconnu

     

    1948

    1 095 034

    239 635

    Nuit blanche, la

     

    1948

    1 539 651

    341 179

    Secret de Monte-Cristo, le

     

    1948

    1 058 631

    257 503

    Amants de Vérone,les

     

    1949

    2 139 241

    545 952

    Portrait d'un assassin

     

    1949

    1 860 774

    459 256

    Millionnaires d'un jour

     

    1950

    2 197 454

    445 404

    Julie de Carneilhan

     

    1950

    1 828 214

    580 914

    Souvenirs perdus

     

    1950

    2 382 245

    695 706

    Homme de la Jamaïque,l'

     

    1950

    1 925 734

    418 748

    Maître après Dieu

     

    1951

    1 414 569

    342 708

    Mains sales,les

     

    1951

    1 450 823

    447 935

    Barbe bleue

     

    1951

    2 504 062

    667 233

    Plaisir,le

     

    1952

    1 216 723

    528 839

    Rideau rouge, le

     

    1952

    559 692

    153 584

    Pocharde,la

     

    1953

    2 350 637

    247 639

    Raspoutine

     

    1954

    2 216 785

    490 942

    Tour de nesles,la

     

    1955

    2 191 984

    462 017

    Napoléon

     

    1955

    5 405 252

    1 037 179

    Oasis

    P

    1955

    2 012 414

    462 666

    Porte des Lilas

     

    1957

    3 951 585

    929 343

    Sans famille

     

    1958

    3 331 928

    351 100

    Vie à deux,la

     

    1958

    2 679 987

    584 016

    Grandes familles, Les

     

    1958

    4 042 041

    1 100 517

    Loi,la

     

    1959

    2 381 000

    536 096

    Tête contre les murs,la

     

    1959

    609 007

    149 619

    Messieurs les ronds de cuir

     

    1959

    1 141 278

    227 697

    Carthage en flammes

     

    1960

    1 621 432

    258 142

    Yeux sans visage,les

     

    1960

    620 872

    157 010

    Dialogue des carmélites,le

     

    1960

    3 524 642

    597 779

    Bel Antonio,le

     

    1961

    438 614

    142 234

    Candide

     

    1960

    1 670 988

    557 522

    Pleins feux sur l'assassin

     

    1961

    598 056

    127 388

    Vive Henri IV, vive l'amour

     

    1961

    960 371

    187 752

    Affaire Nina B,l'

     

    1961

    813 303

    262 598

    Amours célèbres

    P

    1961

    2 024 604

    661 370

    Rencontres

     

    1962

    644 075

    281 886

    Bateau d' Emile,le

     

    1962

    1 528 552

    464 811

    Petits matins,les

    P

    1962

    758 875

    224 796

    Crime ne paie pas, Le

     

    1962

    1 327 403

    547 115

    Abominable homme des douanes,l'

    P

    1963

    1 276 159

    282 469

    Bonnes causes,les

     

    1963

    1 721 139

    458 211

    Magot de Josépha,le

     

    1963

    898 972

    166 216

    Un soir par hasard

     

    1964

    304 017

    49 144

    Coq du village, le

     

    1964

    17 504

     

    Lucky Jo

     

    1964

    1 101 846

    182 995

    Grain de sable,le

     

    1965

    269 618

    75 859

    Pas de caviar pour tante Olga

     

    1965

    650 730

    123 388

    Or du duc,l'

     

    1965

    214 783

    45 012

    Métamorphose des cloportes,la

     

    1965

    905 484

    267 716

    Deux heures à tuer

     

    1966

    111 011

    31 519

    Vie de château, La

     

    1966

    1 764 735

    571 668

    Un monde nouveau

    P

    1966

    263 959

    46 997

    Pas de panique

     

    1966

    249 251

    13 390

    Roi de cœur,le

     

    1966

    141 035

    39 141

    Fou du labo 4,le

     

    1967

    806 582

    151 991

    Petite vertu,la

     

    1968

    649 742

    54 397

    Oiseaux vont mourir au Pérou,les

     

    1968

    869 426

    276 424

    Sous le signe de Monte Cristo

     

    1968

    565 399

    113 595

    Goto, l'île d'amour

     

    1969

    67 735

    51 356

    Opération Macédoine

     

    1970

    96 189

    25 119

    Maries de l'an II, les

     

    1971

    2 822 567

    796 258

    Plus belle soirée de ma vie,la

     

    1979

    234 390

    131 878

     

    P = participation

     

    Merci à Didier pour les chiffres inédits pas évident du tout à trouver.

     

    Père de son fils, Pierre BRASSEUR est sans doute un des acteurs les plus doués de l'histoire du cinéma. ( Don qui ne s'est pas nécessairement transmis avec les générations, suivez mon regard...)

    Son style moderne d'interprétation tranchait avec le reste des acteurs au style plus...théâtral nous dirons.

    Bien sûr il est connu pour avoir tourné dans quelques classiques de l'histoire du cinéma comme "Quai des brumes" et évidemment "Les enfants du Paradis", ce qui déjà en soi suffirait à 99.9% des acteurs...

    Après guerre, il demeure une valeur très sûre du box office et obtient régulièrement les meilleurs rôles.

    Dans les années 50, ce bon vivant (les petites femmes et la bonne chère y compris l'alcool) voit son physique se modifier assez radicalement. La voix de stentor éraillée, le ventre saillant et la barbe présente, il devient un incroyable bâteleur, génial cabotin, toujours inventif. Il tourne toujours de  bons films dont "Les grandes familles" où il est absolument colossal en totale crapule cousin de GABIN, un des seuls à se mesurer à égalité avec ce dernier .Dans sa bouche, les dialogues d'AUDIARD sont du grand art.

    Les années 60 seront plus dures avec lui. Il reste confondant de facilité dans " La métamorphose des cloportes"ou "les bonnes causes", mais hélas les grosses productions s'éloignent  à partir de "La vie de château". Fatigué et victime de sa réputation, il tourne dans des films indignes de son talent absolu.

    Heureusement Jean-Paul BELMONDO qui se souvient de la pièce de théâtre qu'il a joué avec celui qu'on appelait "Le maître", lui offre un dernier beau rôle dans "Les mariés de l'an II", une sortie honorable, par la grande porte, celle des géants.

     

     

    .

    « CLAUDE BRASSEUR BOX OFFICEDARRY COWL BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :