• PEAU DE BANANE - BOX OFFICE JEAN-PIERRE MARIELLE 1963

    .

     

     

    PEAU DE BANANE

     

    30 OCTOBRE 1963

     

     

    PEAU-DE-BANANE.jpg

     

    Réalisation

    Marcel OPHULS

    Assistant réalisateur

    COSTA-GAVRAS

    Scénario

    Marcel OPHULS

    Claude SAUTET

    Daniel BOULANGER

    Photographie

    Jean RABIER

    Musique

    Ward SWINGLE

    Production

    Paul Emond DECHARME

    Distribution

    C.C.F.C

    Durée

    100 minutes

    Tournage

    Février / Avril 1963

    Michel POLLARD

    Jean-Paul BELMONDO

    Cathy

    Jeanne MOREAU

    Lachard

    Gert FROEBE

    Reynaldo

    Jean-Pierre MARIELLE

    Bontemps

    Alain CUNY

    Madame BORDAS

    Paulette DUBOST

    Charlie Beau Sourire

    Claude BRASSEUR

     

     

    Cathy, dont le père a jadis été ruiné par ses deux associés, Lachard et Bontemps, veut se venger en les ruinant à leur tour. Pour réussir son plan, elle adjoint à ses deux complices, Charlie et Bordas, son ex-mari, Michel, qui se trouve engagé dans l'affaire sans connaître l'identité de l'instigatrice. Mais lorsqu'on la lui présente, il ne lui déplaît pas de collaborer avec son ex-femme et il prend une part très active à la première machination contre Bontemps. L'affaire ayant réussi, Cathy se débarrasse des deux autres complices avec une astuce et un aplomb qui laisse Michel pantois, perplexe même, mais de nouveau très amoureux de sa femme. Ils vont alors à Monte-Carlo pour retrouver le second escroc à punir : Lachard ; mais ils rencontrent chez ce dernier le vrai Bontemps car le premier n'était qu'un innocent homonyme qu'ils s'empresseront de rembourser, sincèrement désolés de l'avoir dépouillé par erreur. Puis le charme et le génie inventif de Cathy conduit bientôt Lachard à la ruine et du même coup son associé, le vrai Bontemps. Mais Bordas et Charlie reparaissent, réclamant sans ménagement leur part. La présence d'esprit de Michel les lance sur une piste sans issue et le couple, débarrassé de ces importuns collaborateurs, part joyeusement dépenser l'argent récupéré.

     

     

    Si Jean-Paul BELMONDO tourne beaucoup ses résultats au box office sont en demi-teinte en cette année 1963 bien en deçà de ceux de l’année précédente. Sans doute possède-t-il une belle opportunité de revenir au succès avec « Peau de banane » une comédie de qualité où il va retrouver une actrice qu’il apprécie particulièrement, Jeanne MOREAU. Si leur premier film ensemble « Moderato Cantabile » n’a pas été un grand succès au box office, ils se sont promis de prendre une sorte de revanche.

    De fait, ce film est écrit par une équipe de qualité dont Claude SAUTET qu’on ne présente plus et Daniel BOULANGER habile scénariste qui retrouvera BELMONDO pour « L’Homme de Rio ». Le film sera élégamment mis en scène par Marcel Ophüls le fils de son célèbre père dont c’est le deuxième film. Il sera bien aidé par COSTA GAVRAS qui l’assiste.

    Le scénario est bien sûr concocté pour donner la part belle aux deux acteurs principaux. Le titre du film cache le réel thème du film. « Peau de banane » est le nom d’un cheval joué par BELMONDO sur un champ de course car c’est en fait une histoire d’arnaques et d’arnaqueurs  dont la tête pensante est Cathy, une redoutable femme aussi intelligente qu’elle est charmante. C’est du pain béni pour une Jeanne MOREAU en superbe forme et vraiment irrésistible. Le film ne va cesser de mettre le spectateur sur des fausses pistes et celui-ci va se demander qui roule qui et qui fait quoi. Une belle manière de manipuler le spectateur et de conserver son attention.

    Cathy travaille entre autres avec deux acolytes de faible envergure : Charlie Beau Sourire joué par un Claude BRASSEUR agréable et Reynaldo joué par Jean-Pierre MARIELLE dont la présence sur les plateaux est due à l’insistance de BELMONDO qui veut absolument son copain de conservatoire avec lui. Elle fait recruter Michel par Charlie sur le champ de course où Michel a ses habitudes. Ce qu’ils ne savent pas c’est que Michel et Cathy se connaissent depuis les bacs à sable où ils sont devenus inséparables et même mariés. Divorcés, Cathy n’a pas oublié Michel et compte bien le récupérer. Bien que Michel se consacre désormais au jazz, il reste un arnaqueur de haute volée. Le but : arnaquer deux personnes qui ont ruiné le père de Cathy. Pour la première arnaque, ils vont faire croire à un dénommé BONTEMPS que le sable issu de la plage de sable qu’il possède contient de la silice en grande quantité et suscite la convoitise d’une puissante entreprise allemande. BELMONDO est impeccable en ingénieur allemand qui pigeonne facilement un Alain CUNY atteint par la fièvre de l’or. De beaux dialogues viennent ponctuer cette première rencontre. A noter une belle prestation fort drôle de Paulette DUBOST. L’arnaque réussie, Michel constate qu’il a été laissé en plan par Cathy. Furibond il retrouve tout le petit monde. Mais la police intervient en la personne de deux autres personnes qui « arrêtent » les deux complices de Cathy. Mais c’est encore une fois Cathy qui mène la danse, car les policiers étaient des complices. Cathy peut mener sa deuxième arnaque. La cible est Lachard joué par le formidable Gert FROEBE qui sera connu dans le monde entier l’année suivante dans « Goldfinger ». Celui-ci est féru de courses de chevaux, donc Cathy va faire passer Michel pour un spécialiste de botanique qui a eu quelques problèmes avec des produits issus de plantes sud américaines. Lachard pense que Michel dope des chevaux avec et ainsi peut connaître le nom des futurs vainqueurs des courses hippiques. A l’heure ou internet n’existe pas et où l’information circule lentement, l’arnaque sera de révéler le nom du vainqueur avant la radio « Europe 1 ». Convaincu et charmé par Cathy Lachard devra lâcher un paquet d’argent qui appartient qui plus est à son complice Bontemps… Tout marcherait parfaitement, si Michel ne soupçonnait pas Cathy de vouloir le doubler et surtout si les anciens complices de  Cathy ne se montraient pas menaçants.

    L’arnaque fonctionne, mais Michel s’aperçoit que le premier Bontemps n’était pas le bon. C’est un homonyme de Cathy a plumé pour financer sa deuxième arnaque. Mais le pire n’est pas là. Tout le monde se retrouve dans une chambre de palace et Cathy est menacée par ses anciens complices et Michel doit révéler où se trouve l’argent. Mais le plus malin de la bande n’est pas celui qu’on croit….

    C’est une habile comédie où la composition des deux acteurs principaux fait merveille. Le couple BELMONDO/ MOREAU fait merveille et l’actrice se révèle malicieuse, charmante, drôle, envoutante avec son phrasé si particulier. A l’instar de Jules et Jim elle pousse même la chanson avec le sympathique « Embrasse-moi » écrit par Rezvani. BELMONDO est également drôle, sans en faire trop, et toujours aussi dynamique. Les seconds rôles sont excellents en particulier Gert FROEBE et les expérimentés Alain CUNY et Paulette DUBOST.

    Enjoué et sympathique, le film est même moral puisque Michel rend l’argent au premier Bontemps qui n’était pour rien dans la ruine du père de Cathy. Le film souffre cependant d’un léger manque de rythme du à la complexité de l’intrigue.

    Le film rencontre le succès dès sa sortie parisienne. Il restera plusieurs semaines dans les toutes premières places des exclusivités même s’il ne parvient pas à prendre la première place barré par « Docteur Jerry et Mister Love », « Pouic-Pouic » ou « les Tontons flingueurs ». Avec 2 millions d’entrées en France, le film est un franc succès et permet à BELMONDO et MOREAU de frôler le top 20 de l’année. C’est le meilleur score de BELMONDO pour cette année 1963 et le succès du film annonce une année 1964 des plus flamboyantes pour lui.                              

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 909 913

     

    ENTREES PARIS

     

    522 450

     

    ENTREES BANLIEUE

     

     

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

     

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    3

    52 011

    5

    2ème semaine

    2

    56 489

     

    3ème semaine

    2

    40 332

     

    4ème semaine

    2

    34 401

     

    5ème semaine

    4

    32 073

     

    6ème semaine

    5

    24 229

     

    7ème semaine

    4

    19 246

     

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    10 402

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     

    vlcsnap-00003.png

     

    vlcsnap-00009.png

     

    vlcsnap-00012.png

     

    vlcsnap-00015.png

     

    vlcsnap-00016.png

     

    vlcsnap-00015-copie-1.png

     

    vlcsnap-00019.png

     

    vlcsnap-00022.png

     

    vlcsnap-00024.png

     

    vlcsnap-00029.png

     

    vlcsnap-00036.png

     

    vlcsnap-00040.png

     

    vlcsnap-00041.png

     

    vlcsnap-00047.png

     

    vlcsnap-00051.png

     

    vlcsnap-00070.png

     

    vlcsnap-00075.png

     

    vlcsnap-00078.png

     

    vlcsnap-00096.png

     

    vlcsnap-00093.png

     

    vlcsnap-00100.png

    .

     

     

    « TENDRE VOYOU - BOX OFFICE JEAN-PIERRE MARIELLE 1966ESSAI AFFICHES »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :