• PATRICK DEWAERE BOX OFFICE

    PATRICK-DEWAERE.jpg

     

     

     

     

    France

    PARIS

    Espagne

    Maries de l'an II, les

    P

    1971

    2 822 567

    796 258

    1 302 674

    Maison sous les arbres,la

    P

    1971

    350 204

    110 425

    739 060

    Themroc

    P

    1973

    277 271

    117 037

    129 466

    Les valseuses

     

    1974

    5 726 031

    1 759 035

    1 058 310

    Au long de la rivière Fango

     

    1975

    56 025

    35 856

     

    Lily aime moi

     

    1975

    397 561

    199 274

    48 151

    Pas de problème

    P

    1975

    1 810 393

    718 840

    475 802

    Adieu poulet

     

    1975

    1 945 678

    654 589

    115 487

    Catherine et cie

     

    1975

    285 455

    80 486

    123 344

    F comme Fairbanks

     

    1976

    458 557

    194 311

     

    Marche triomphale,la

     

    1977

    345 911

    89 186

    648 784

    Meilleure façon de marcher, La

     

    1976

    588 030

    193 751

    6 591

    Juge Fayard dit le shérif, Le

     

    1977

    1 758 456

    511 069

     

    Chambre de l'Evèque,la

     

    1977

    160 263

    48 474

    222 592

    Préparez vos mouchoirs

     

    1978

    1 321 087

    347 883

    426 883

    Clé sur la porte, La

     

    1978

    1 893 290

    446 666

    45 957

    Coup de tête

     

    1979

    902 144

    257 508

    92 338

    Grand embouteillage,le

     

    1979

    614 891

    205 172

    391 933

    Série noire

     

    1979

    892 658

    321 886

     

    Paco l'inffaillible

     

    1982

    22 182

    10 922

     

    Beau père

     

    1981

    1 197 816

    251 056

    27 489

    Plein sud

     

    1981

    299 104

    96 667

    127 026

    Psy

     

    1981

    641 332

    196 257

     

    Un mauvais fils

     

    1980

    1 050 273

    341 711

     

    Hotel des amériques

     

    1981

    498 153

    161 744

     

    Matous sont romantiques,les

     

    1981

    19 964

    8 745

     

    Mille milliards de dollars

     

    1982

    1 190 673

    321 111

     

    Paradis pour tous

     

    1982

    558 557

    149 413

     

     

    Un peu poussé par sa maman, le jeune Patrick DEWAERE, participe à des films dans les années 50 et 60 en tant qu'enfant ou adolescent, et prend goût pour le café théâtre. Avec les copains et copines de sa génération il commence à tourner timidement et connait un succès foudroyant avec "Les valseuses" joué avec son amie MIOU MIOU et son pote Gérard DEPARDIEU. Depuis les deux acteurs seront les plus demandés de leur génération pour leur capacité à jouer et à être autrement. 

    Patrick DEWAERE ne retrouvera jamais le succès des "Valseuses", mais va tourner des films marquants, toujours joués sur le fil du rasoir. Il y aura quelques succès commerciaux comme "Adieu poulet" , "Le juge Fayard" "La clé sur la porte"; mais ses meilleurs films obtiendront un score mitigé. 

    Il se mettra des journalistes du cinéma à dos par son comportement. Ecorché vif il livre des prestations parfois énormes. On citera son hallucinante interprétation d'un paumé dans "Série noire", peut être un des plus beaux rôles de l'histoire.

    Après son départ, il laissera Gérérd DEPARDIEU un peu seul dans le paysage français, et ce dernier entamera une carrière commerciale des plus juteuses. Tel un James DEAN français Patrick DEWAERE reste une légende du cinéma.

     

    Merci à Didier pour les chiffres inédits

     

     

     

    .

    « TONY SCOTT BOX OFFICEMICHAEL MANN BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:07
    Renaud

    Voici Adda, le palmares Patrick DEWAERE, c'était une bonne idée.

    Un petit salut à tous les fans du grand Patrick je sais qu'ils sont nombreux.

    2
    Kevin
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:07
    Kevin

    Un très grand acteur malgré sa courte carrière parsemée d'excellents films à défaut de succès au box-office

    3
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:07
    Didier

    Bonjour Renaud,

    Etant de retour de vacances, j'ai vu que tu n'as pas chômé, cet été !

    Pleins de tableaux récaps très intéressants. Je me permettrais de donner quelques précisions sur certains...

    Un petit mot sur Dewaere. La plupart des acteurs disent avoir été impressionnés, voire inspirés, par les interprétations d'un Brando, la décontraction d'un Belmondo, le cabotinage d'un Nicholson... Mais, finalement, peu d'acteurs auront eu l'occasion d'aller aussi loin dans leur interprétation que Patrick Dewaere dans "Série noire". Pour moi, c'est - comme tu le soulignes - l'une des plus grandes (sinon LA plus grande !) composition de l'Histoire du cinéma.

    Ce rôle l'avait tellement affecté, que l'acteur déprima pendant plus d'un mois après le tournage, avec (déjà !) l'envie de "se foutre en l'air" !

    A noter que pour ce film, non seulement Dewaere n'avait pas eu le prix d'interprétation à Cannes (le film y était présenté en 1979), mais l'Académie des Césars avait préférée donner le prix du meilleur acteur à Claude Brasseur pour "La guerre des polices" !!! (très bon film au demeurant, mais le rôle de Brasseur n'était comparable à celui de "Série noire").

    4
    Kevin
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:07
    Kevin

    Dewaere a été nommé plusieurs fois aux Césars mais n'a jamais été récompensé . Il a même vu parfois son ami Depardieu lui rafler la mise et à force de ne jamais être récompensé il se trouvait mauvais , sans aucun talent . 

    5
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:07
    Renaud

    Bienvenue Didier !

    6
    ernest
    Samedi 27 Mai à 22:51

    Il y aura quelques succès commerciaux comme "Adieu poulet" , "Le juge Fayard" "La clé sur la porte"; mais ses meilleurs films obtiendront un score mitigé. 

    Certes,  les scores de Coup de tête, Série Noire, Beau-Père ou Un mauvais fils sont loin d'égaler ceux des films que vous citez mais approcher ou dépasser le million avec des oeuvres d'auteur aussi exigeantes et peu consensuelles, il me semble qu'à l'époque les producteurs et distributeurs auraient dû, si ce n'est réjouir, au moins être très satisfaits par les entrées enregistrées par ces films parce que ça ne me paraissait pas du tout gagné sur le papier. Sans vouloir faire de comparaisons inadéquates, quand on voit en 2017 toutes ces comédies françaises "grand public" conçues pour cartonner et qui ne font pas mieux que Beau-Père, voire beaucoup moins en se gamellant carrément, j'aurais tendance à penser que ces petits bijoux avec l'immense Dewaere ont finalement été de vrais succès au B.O.

    Seul petit bémol selon moi dans cette liste, l'à peine demi-million atteint par Hôtel des Amériques, sans doute mon film préféré avec Dewaere et de très loin, mon film préféré de Téchiné. Comment une telle merveille si sensible, douloureuse et juste, avec 2 stars au sommet de leur art et de leur popularité, pour la première (et dernière) fois réunies à l'écran, a-t-elle pu être aussi dédaignée par le grand public ? Mystère...

    Heureusement, tous ces films ont bien traversé les années et se doivent encore d'être découverts près de 40 ans après. Dewaere est depuis longtemps un modèle pour la plupart des acteurs qui pourraient êtres ses fils et son jeu est éternel.

      • Dimanche 28 Mai à 05:41

        Bonsoir Ernest

        Hôtel des Amériques a bénéficié de très bonnes critiques d'une certaine presse dirons nous, mais l'acteur était un peu en froid avec l'autre partie de la presse ou plutôt c'était elle qui était en froid avec lui. Cependant le film a eu un peu de succès la première semaine à Paris avant de tomber en concurrence avec deux films  français et pas des moindres :"La chèvre" et "La guerre du feu" qui l'ont fait descendre à la vitesse de l'éclair dans le classement hebdomadaire. Sortir le film en décembre 1981 n'était peut être pas la meilleure idée du distributeur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :