• OPERATION TONNERRE - SEAN CONNERY BOX OFFICE 1965

     

    OPÉRATION TONNERRE

    17 DÉCEMBRE 1965

     

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

    • Titre original : Thunderball
    • Titre français : Opération Tonnerre
    • Réalisation : Terence Young, assisté de Peter Hunt et Ricou Browning
    • Scénario : Richard Maibaum et John Hopkins (en), d'après le roman Opération Tonnerre de Ian Fleming, lui-même inspiré d'un scénario de Kevin McClory et Jack Whittingham
    • Musique : John Barry, chanson interprétée par Tom Jones
    • Photographie : Ted Moore (Panavision)
    • Cadreur des prises de vues sous-marines : Richard Moore
    • Montage : Ernest Hosler (de)
    • Décors : Ken Adam
    • Affiches : Robert McGinnis et Frank McCarthy
    • Production : Kevin McClory (non crédités : Harry Saltzman et Albert R. Broccoli)
    • Société de production : EON Productions
    • Distribution : United Artists
    • Tournage : 16 février 1965 - 2 septembre 1965
    • Pays d'origine : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
    • Langues originales : anglais et français
    • Format : couleur Technicolor - 2,35:1 - 35 mm - son monophonique
    • Genre : espionnage, action
    • Durée : 130 minutes

    Distribution

    • Sean Connery (VF : Jean-Pierre Duclos) : James Bond 007
    • Claudine Auger (VO : Nikki van der Zyl (en) / VF : Nicole Maurey) : Dominique « Domino » Derval
    • Adolfo Celi (VO : Robert Rietty / VF : Jacques Harden) : Emilio Largo (No 2 du SPECTRE)
    • Luciana Paluzzi (VF : Lisette Lemaire) : Fiona Volpe (No 10 du SPECTRE)
    • Rik Van Nutter (VF : Roger Rudel) : Felix Leiter
    • Bernard Lee (VF : Serge Nadaud) : « M »
    • Martine Beswick (VF : Thamila Mesbah) : Paula Caplan
    • Guy Doleman (VF : Jacques Berthier) : Comte Lippe (No 4 du SPECTRE)
    • Molly Peters (VO : Barbara Jefford / VF : Lily Baron) : Patricia « Pat » Fearing
    • Desmond Llewelyn (VF : Louis Arbessier) : « Q »
    • Lois Maxwell (VF : Paule Emanuele) : Miss Moneypenny

     

     

    SYNOPSIS

    Un avion de l'OTAN transportant deux bombes atomiques a disparu. Quelques jours plus tard, un ultimatum est lancé au monde occidental : si une rançon colossale n'est pas versée dans les délais impartis, une grande capitale sera détruite...
    Les Anglais appellent leur meilleur agent secret à la rescousse. James Bond 007 rencontre Domino, la sœur de l'homme qui pilotait l'avion disparu. Grâce à son aide, il réussit à pénétrer dans le repaire souterrain d'Emilio Largo, le chef de la redoutable organisation internationale d'espionnage, le "Spectre".
    Mais James Bond est découvert et fait prisonnier. L'agent secret avait cependant pris la précaution d'avaler une pilule radioactive qui permet à Felix Leiter, son homologue américain agent de la CIA de le localiser aisément.
    Ce dernier parvient à le sauver en hélicoptère. Bond prévient immédiatement les autorités de Miami et les troupes qui attendent ses ordres : les hommes-grenouilles de l'armée américaine attaquent les hommes de Largo au moment où ceux-ci sont en train de placer l'une des bombes dans une épave au large des côtes de la Floride.
    Tandis que James Bond poursuit Largo sur son yacht, en danger de mort, l'agent secret est sauvé par Domino; puis tous deux sont récupérés par un avion de l'armée tandis que le yacht le Largo explose.

    ANALYSE ET BOX OFFICE

     

    (Le but n'étant pas de livrer une critique exhaustive du film mais de se consacrer au box office de celui-ci il existe pléthore de sites sur l'agent 007 dont l'exhaustif et superbe MI6 the Home of James Bond ou la très belle fiche du film sur dvd classik qui n'est peut être pas aussi rigoureuse sur le box office)

    Par un hasard de calendrier deux James Bond, et pas des moindres, sortent en France en cette même année 1965. C'est parce que "Goldfinger" est sorti sur les écrans français 6 mois après sa sortie à Londres (18 septembre 1964). Curieusement la France sera un des premiers pays a diffuser le film le 17 décembre 1965 (le Japon est le premier à le diffuser le 9décembre), alors qu'il sort le 22 décembre aux USA et plus curieusement le 29 décembre en Angleterre. En général le film est plutôt considéré comme un film de 1966 en terme de box office ce qu'à fait le journal "Variety" d'ailleurs. Mais en France il est bien sûr considéré comme un film de 1965 alors que la majeure partie de ses entrées ont été réalisées en 1966.

    Comme nous l'avons vu dans la fiche consacrée à "Goldfinger" ce troisième film de la saga James Bond a été un triomphe commercial (et artistique) dans les pays européens est sorti et a très bien marché aux USA et au Japon. En France, seul l'énorme carton  du "Corniaud"a empêché "Goldfinger" d'être le numéro un de l'année. Cependant le tournage de "Opération tonnerre" vient juste de débuter lorsque le triomphe de "Goldfinger" éclate dans le Monde. Alors que Sean Connery vient d'être augmenté pour le rôle de Bond, il ne peut que constater les scores énormes de "Goldfinger" et ne peut renégocier son salaire et sa participation dans "Opération tonnerre" car le tournage a débuté. L'acteur ne le sait pas encore mais le film "The Hill" qu'il a tourné peu de temps avant ne sera pas un succès important au cours de l'année 1965. Déjà, 007 lui fait de l'ombre, pour le public il est juste "James Bond".  

    Mais déjà le succès important de "Bons baisers de Russie" qui a particulièrement marché en Italie a lancé une mode éphémère qui va durer environ deux ans de films très inspiré des Bond alors que se profile, un peu plus loin celle des westerns spaghettis en Italie qui va détrôner le genre des films d'espionnage. 1965 verra des succès du genre comme "OSS 117" en France mais en Italie avec des films comme "Agent 3S3 Trois, passeport pour l'enfer" "077 espionnage à Tanger" , "Mission à Hong Kong" pour l'Allemagne" et puis bien sur "Flint" et "Matt Helm" pour les USA. Et bien d'autres. Mais James Bond doit être au dessus de tout cela, le mètre étalon du genre symbole du cinéma Anglais alors que Ian Fleming le créateur de Bond est décédé en 1964 et que son dernier livre "L'homme au pistolet d'or" vient de sortir. Les moyens alloués sont très important et le budget de l'époque est évalué a au moins 5.6 millions de dollars. L'équipe artistique est la meilleure du genre avec le grand Terence Young qui retrouve pour la dernière fois le héros qui l'a rendu célèbre. L'objectif est de faire encore mieux et plus impressionnant que "Goldfinger" ce qui va être rendu possible par un budget plus conséquent. Le casting est très international. En ce qui concerne "le méchant" du film l'Italien Adolfo Celli prend la suite de Gert Froëbe. Les spectateurs français ont pu le découvrir dans l'énorme succès de "L'homme de Rio" (dont les prouesses physiques de Belmondo valent bien celles d'un Bond). Inutile de de préciser que pour Adoldfo Celli ce sera une consécration mondiale. Pour ma part, je serai très franc, je n'ai jamais retrouvé en Celli l'impact colossal qu'à peu laisser Gert Froëbe dans "Goldfinger" et je trouve qu'il est la déception, relative, du film et c'est valable quand on le compare a Robert Shaw et Lotte Lenya dans "Bons baisers de Russie" ou Joseph Wiseman inoubliable "Dr No". Ceci reste mon opinion et nul doute que la production a choisi un acteur italien au vu du succès de "Bons baisers de Russie" dans son pays. La France n'est pas oubliée avec j'ose le dire la sublime Claudine Auger. Elle restera célèbre avec le rôle de Domino, un personnage complexe qui cherche à se venger de Largo. Il y a  aussi la présence de l'italienne Luciana paluzzi en rousse incendiaire qui malmène véritablement Bond et manque de peu de l'éliminer sans oublier le retour de Martine Beswick et son corps parfait comme contact de Bond. Et bien sûr Sean Connery, inimitable, charismatique en diable qui maitrise totalement son personnage tout en séduction sans oublier l'impact physique qu'il sait donner à son rôle.

    Le film qui voit donc le retour du SPECTRE plus puissant et dangereux que jamais ne manque pas de moments forts dont celui de la scène de pré-générique peut être la meilleure des Bond où ce dernier affronte dans un château français une fausse veuve qui n'est autre qu'un agent ennemi de Bond dans une lutte sans merci. Une fois ce dernier éliminé par Bond (comme quoi il est toujours utile d'avoir un tisonnier à portée de main), Bond s'échappe du château en propulseur avant de rejoindre son Aston Martin. Rien que cette séquence a rendu le film célèbre. D'autres scènes restent marquantes comme le vol des ogives nucléaires par le SPECTRE, les batailles aquatiques entre plongeurs, une prouesse technique à l'époque, le yacht de Largo qui se sépare en deux, Bond aux abois et blessé poursuivi par le SPECTRE, le tout en cinémascope et sous un générique somptueux de Maurice Binder. Même si je trouve que le film est bien moins subtil que "Bons baisers de Russie" et même "Goldfinger", il reste un grand moment de film d'aventure et d'"espionnage" et très généreux pour le public. C'est le pic de la période des Bond classique, difficilement surpassable en terme de moyens et de scène spectaculaires, même si "On ne vit que deux fois" tentera partiellement d'y parvenir.

    La sortie du film sera accompagnée d'un merchandising foisonnant qui va générer des millions de dollars. Aujourd'hui encore c'est bien la reproduction de l'iconographie de "Opération Tonnerre" qui est repris sur tous les objets dédiés à Bond. 

    En France "Gofdlinger" est encore présent dans le top hebdomadaire France en 42ème semaine quand sort "opération Tonnerre", le public est donc bien chauffé pour voir la suite des aventures de l'agent 007. Mais attention car la fin d'année 1965 est particulièrement faste et les concurrents féroces ne manquent pas, Bond devra se frotter à "Fantômas se déchaine", "Les tribulations d'un Chinois en Chine", "Viva Maria" et "Don Camillo en Russie". Le film sort dans 4 salles d'exclusivité à Paris : Le Rex, la Rotonde, le Normandie et le Danton. Il fait encore mieux que la première semaine de "Goldfinger" avec 119 800 entrées dont 58 200 au Grand Rex et pour les fêtes de fin d'année il attire 132 921 spectateurs dont 62 742 rien qu'au Grand Rex où il triomphe. Sa sortie élargie sur le territoire français à partir du 24 décembre est toute aussi spectaculaire avec 390 000 entrées sur 21 écrans (il est cependant battu par "Fantômas se déchaine") et obtient la première place avec 473 000 entrées la semaine suivante. Il attire 1 millions de spectateurs en France en 3 semaines. Il figure dans le top 2 du box office hebdomadaire France durant 9 semaines dont 5 à la première place. Il passe la barre des 2 millions de spectateurs en semaine 10, celle des 3 millions en 20ème semaine. Il reste présent dans le top 30 hebdomadaire durant 44 semaines de suite où il atteint 3.8 millions de spectateurs. Un magnifique succès mais pas aussi fort que "Goldfinger" qui sera resté 55 semaines de suite dans le top 30 avec un cumul de 4.5 millions d'entrées.  Même si le film est considéré pour beaucoup comme un film de 1965 il est surtout le film numéro 1 de l'année civile 1966 en France avec 3.5 millions d'entrées ("La Grande vadrouille" sorti en décembre 1966 est exactement dans le même cas de figure en étant le n°1 de l'année 1967). James Bond est au top de sa popularité en France et omniprésent sur les écrans français depuis 1964. Le film ressortira en juin 1982 pour un joli succès avec 450 000 spectateurs avant de ressortir une dernière fois en 1987 avec 150 000 spectateurs. Au total le film aura attiré 5.73 millions de spectateurs, le 3ème mailleurs score de la franchise des James Bond en France.   

    En Angleterre le film bat le record de la première semaine établi par "Goldfinger" et devient un triomphe absolu avec un score estimé a 15 600 000 spectateurs encore plus fort que les 13 900 000 spectateurs de "Goldfinger". Ce fut le record absolu pour un Bond et il semblait improbable qu'il puisse être battu jusqu'à la sortie de "Skyfall". 

    Aux USA où le film sort pour les fêtes de fin d'année, il s'empare bien sûr de la première place du box office hebdomadaire de Variety, où il interrompt la domination sans partage de "La mélodie du Bonheur". Il reste en tête du box office hebdomadaire durant 9 semaines de suite et laisse la première place à..."La mélodie du bonheur". Il reste 15 semaines dans le top 10 hebdomadaire. Dès la fin septembre 1966 James Bond revient sur les écrans américains avec la diffusion en double programme de "Dr No" et "Goldfinger" qui monte à la 3ème place du top hebdomadaire et restera 4 semaines dans le top 10. Au total "Thunderball"  aura rapporté 28.62 millions de dollars de recettes nettes distributeurs contre 22.7 millions pour "Goldfinger", soit 5 fois le coût du film.  

    En Italie le film sort le 15 décembre 1965. Au 25 décembre 1965 il aura rapporté en exclusivité 146 000 000 lires à Rome (environ 600 000 entrées) et 76 000 000 de lires à Milan ( environ 320 000 entrées). Au 20 janvier il a rapporté 263 000 000 de lires à Rome (1 095 000 entrées) et 189 000 000 de lires à Milan (800 000 entrées).Au 8 février 1966 il aura rapporté dans les 16 villes clés italiennes 1 193 000 000 de lires soit 5 millions d'entrées en 7 semaines. Au total le film rapporte environ 3 400 000 000 de lires soit environ 14 100 000 spectateurs soit le top 11 all-time en terme de spectateurs et est le second succès de l'histoire de la franchise en Italie derrière Goldfinger (top 4). C'est aussi la fin de la folie furieuse autour de Bond en Italie

    En Belgique, le film sort à Bruxelles le 13 janvier 1966 dans 4 salles d'exclusivité l'Acropole, le El Dorado, Le picadilly et le Vendôme. Il prend la première place du box office des exclusivités (devant "Pierrot le fou") avec une recette de 2 551 000 francs belges soit environ  64 000 entrées. C'est sensiblement plus que pour la sortie de Goldfinger ( 1 941 000 francs belges). La semaine suivante il conserve sa première place avec 1 763 000 francs belges  et de même pour la troisième avec 1 254 000 francs belges. Il est détrôné par "Les grandes gueules" et "La vie de château" en 4ème semaine ( 833 000 francs belges). Il rapporte au terme de son exploitation en exclusivité à Bruxelles 7 794 000 francs belges soit environ 195 000 entrées (contre 220 000 entrées pour "Goldfinger")

    En Allemagne le film est très largement le plus diffusé sur les écrans les deux premiers mois de son exploitation. Ses entrées totales sont estimées a 12 millions.

    En Suède le film aurait attiré 1 800 000 spectateurs.

    Bien qu'ayant eu une carrière un peu plus courte que le Bond précédent, "Opération Tonnerre" a par contre obtenu un départ plus explosif et en Angleterre et aux USA il a obtenu un résultat plus important que "Goldfinger" alors que dans la plupart des autres pays européens c'est l'inverse. Le film a été un des champions de 1966. Sean Connery est devenu l'acteur le plus connu et il a rejoint le plateau de "On ne vit que 2 fois" qui débute en avril 1966. L'acteur tente d'obtenir le maximum car il a bien conscience que la franchise rapporte de l'or à ses deux producteurs. Cependant il est sous contrat  et doit donc tourner ce nouveau Bond et supporter son immense popularité et ayant bien conscience qu'il sera difficile de ne pas être catalogué comme l'agent 007. Les difficultés techniques rencontrées lors du tournage ont pour conséquence que le film sortira vers la fin 1967. Le film obtiendra-t-il le même succès alors que le genre des films d'espionnage commence à s'essouffler et que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ? Et le public ne sera-t-il pas lassé par un 5ème épisode en 5 ans ?                 

     

    CATÉGORIE RANG ENTRÉES SALLES
    ENTRÉES FRANCE 3 5 734 877
     
    ENTRÉES FRANCE 1965
      510 362
     
    ENTRÉES FRANCE 1966   3 535 600
     
    ENTRÉES FRANCE 1982   450 000
     
    ENTRÉES FRANCE 1987   150 000
     
    1ère semaine FRANCE 1 119 800
    4
    2ème semaine FRANCE 2 390 562
    31
    3ème semaine FRANCE 1
    473 337
    49
    4ème semaine FRANCE 1 246 190
     47
    5ème semaine FRANCE 1 152 562
     39
    6ème semaine FRANCE 2 133 310
    36 
    7ème semaine FRANCE 1 140 321
     41
    8ème semaine FRANCE 2 143 717
    49
    9ème semaine FRANCE 2 136 846
    47
    10ème semaine FRANCE 3 131 794
    46
    11ème semaine FRANCE 3 122 064
    47
    12ème semaine FRANCE 5 99 092
    39
    ENTRÉES PARIS BANLIEUE   1 800 000
     
    1ère semaine 1 119 800
    4
    2ème semaine 1 132 921
    4
    3ème semaine 1 114 088
    4
    4ème semaine 1 68 731
    4
    5ème semaine 1 50 915
    4
    6ème semaine 1 52 503
    4
    7ème semaine 2 43 935
    4
    8ème semaine 4 38 324
    4
    9ème semaine 4 38 941
    4
    10ème semaine 4 37 763 4
    11ème semaine 8 23 525
    4
    BOX OFFICE ITALIE
      14 166 000
     
    BOX OFFICE USA 1 28.62 M$ net  
    BOX OFFICE UK   15 600 000
     
    BOX OFFICE ALLEMAGNE
      12 000 000  
    BOX OFFICE SUEDE
      1 800 000
     
    Cote du succès   * * * * * *
     

     Trailer du film

     

     

    CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND FORMAT ET EN HD

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     OPERATION TONNERRE - ADOLFO CELLI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE -MARTINE BESWICK NUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - CLAUDINE AUGER

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - SUBLIME CLAUDINE AUGER

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

    JAPON AFFICHE

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

    ITALIE AFFICHE

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

    ITALIE AFFICHE

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

    ALLEMAGNE AFFICHE

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

    ESPAGNE AFFICHE

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

    OPERATION TONNERRE - THUNDERBALL - JAMES BOND BOX OFFICE 1965

     

     

    « BOX OFFICE ITALIE DU 6 AVRIL 2018 AU 8 AVRIL 2018MILOS FORMAN BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Didier Noisy
    Samedi 14 Avril à 14:32

    Hello Renaud, 

    Un grand bravo à toi pour cette nouvelle fiche ! Tes fiches-films sont de plus en plus belles et fournies ! Ca en jette ! cool

    D'ailleurs, je me permets d'apporter, ma petite contribution à l'édifice en complétant quelques données quant à la carrière internationale du film, à travers les villes : 

    A Singapour, dans le Top 30 des plus grosses recettes 1960-1975, concernant les résultats d'exclusivités, "Opération tonnerre", (distribué par Cathay Films) a réalisé 356 773 $-singapour, en 55 jours au cinéma le Lido, se plaçant à la 10ème position du classement ! 

    A titre de comparaison, "Goldfinger" (United Artits) n'a réalisé "que" 289 270 $-s, en 42 jours (au Capitol), se hissant ainsi à la 15ème position du Top... 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :