• MORT D'UN POURRI - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1977

    MORT D'UN POURRI

     

    7 DECEMBRE 1977

     

    MORT D'UN POURRI - BOX OFFICE ALAIN DELON 1977

     

     

    • Réalisation : Georges Lautner
    • Scénario et dialogues : Michel Audiard
    • Musique : Philippe Sarde
    • Photographie : Henri Decaë
    • Producteur : Alain Delon
    • Producteur exécutif : Norbert Saada
    • Distribution : UGC
    • Tournage : 25 mai au 10 août 1977
    • Cascades automobiles : Equipe Rémy Julienne
    • Format : Couleurs - 2,35:1 - Mono - 35 mm
    • Genre : Policier
    • Durée : 120 minutes
    • Alain Delon : Xavier 'Xav' Maréchal
    • Ornella Muti : Valérie Agostinelli
    • Stéphane Audran : Christiane Dubaye
    • Mireille Darc : Françoise
    • Maurice Ronet : Philippe Dubaye
    • Michel Aumont : Commissaire Moreau
    • Jean Bouise : Commissaire Pernais
    • Daniel Ceccaldi : Maitre Lucien Lacor
    • Julien Guiomar : Fondari
    • Klaus Kinski : Nicolas Tomski
    • François Chaumette : Lansac
    • Xavier Depraz : Marcel
    • Henri Virlogeux : Paul

     

    Par amitié, Xavier Maréchal consent à fournir un alibi au député Philippe Dubaye qui vient de lui avouer le meurtre d'un confrère maître-chanteur, Serrano. Pernais, policier cordial, et Morot, moins diplomate, demeurent d'autant plus sceptiques que le lendemain Dubaye est à son tour assassiné. Xav s'aperçoit qu'au centre de l'affaire se trouve un dossier compromettant que détenait Serrano et pour la possession duquel Dubaye avait trucidé son collègue... Bien vite, pour des raisons diverses, Christiane, la veuve de Dubaye, l'avocat Lacor, qui semble faire partie d'une organisation extrémiste à laquelle appartient un mystérieux "Président", un truand tout puissant, Fondari, et le P.D.G. d'une société multinationale, Tomsky, tentent, par la douceur ou par la force, d'obtenir les précieux papiers de Xavier et de la jeune et jolie maîtresse de Dubaye, Valérie. Décidé à faire éclater le scandale, Xavier est retenu prisonnier chez Tomsky mais l'intervention de Pernais le délivre. Autour de lui, Christiane, Valérie, Lacor ont été "liquidés". Xavier ne recherche plus maintenant que l'assassin de son douteux ami, qui s'avère être l'insoupçonnable inspecteur Morot... La "pourriture" est partout; de sa fenêtre, Xavier contemple Paris qui s'endort, inconscient...

     ***************************************************

    Après deux films qui se révèlent deux semi échecs, Alain DELON doit remonter la pente sous peine d'être considéré comme un acteur qui n'est plus capable d'attirer les spectateurs. Il faut dire qu'au rythme d'un film par trimestre, il risque de saturer le public. Pour ce film il décide de retrouver un solide réalisateur en la personne de Georges LAUTNER avec qui ils ont produit "Les seins de glace" un thriller de bonne qualité. LAUTNER est satisfait de trouver un budget confortable et compte bien utiliser les talents de Rémy Julienne pour concocter de belles séquences de cascades automobiles. Cerise sur le gâteau, il retrouve Michel Audiard qui a décidé de mettre à fin à sa carrière de réalisateur pour retourner à ses vielles amours. Alain DELON va choisir un casting de qualité et surtout d'amis fidèles. Naturellement sa compagne Mireille DARC a droit a un rôle mineur, mais à l'honneur de la scène d'ouverture où elle interprète la compagne de DELON. Un rôle de composition comme on ditn mais un peu trop court pour les fans de Mireille DARC.  Le rôle principal féminin est tenu par la jeune star italienne Ornella MUTI qui dévoile ses charmes en particulier une poitrine d'autant mieux mise en valeur qu'elle ne porte pas de soutien-gorge tout le long du film a la grande joie légitime du spectateur. Le public français peut donc faire connaissance de cette très belle italienne. Elle s'acquitte bien de son rôle qui n'est pas évident car elle doit souvent se montrer paniquée, poursuivi par des tueurs invisibles. Alain DELON retrouve aussi son fidèle compère Maurice RONET pour la quatrième fois. D'ailleurs des photos de tournage de "Plein Soleil" et des "Centurions" sont présentes pour marquer l'amitié entre les deux acteurs. En vedette internationale, la distribution peut compter sur l'allemand Klaus Kinski, francophile mais surtout un acteur inquiétant. Le reste du casting est doté de très solides seconds rôles : Stéphane AUDRAN qui est excellente en bourgeoise originale et qui va se faire assassiner de manière très spectaculaire. Jean BOUISE, Julien GUIOMAR, Michel AUMONT, Daniel CECCALDI complètent ce casting de haute volée.

    Le ton du film baigne dans un décors de luxe parisien très années 70 mais surtout dans un climat de "tous pourris". LAUTNER et AUDIARD s'en donnent à coeur joie dans ce polar où les organes de l' Etat sont gangrénés par la corruption, la trahison. Tous pourris, des ordures  vendues au grand capital  sauf le brave Jean BOUISE qui reste un incorruptible, le seul parmi les ripoux. Et tous les moyens sont bons pour assassiner "Xav", ce quidam joué par Alain DELON, tout en sobriété. Il devra échapper à toutes sortes de fusillades, de tentatives d'écrasement de son véhicule, de partie de chasse sous haute insécurité. Bref, un polar à charge contre le gouvernement et tous les hommes de pouvoir à la grande joie d'Audiard on peut l'imaginer.        

    Georges LAUTNER voulait réaliser un "Trois jours du condor" à la française, c'est assez réussi même si le film est rempli d'invraisemblances. Le film est soigné et le casting hors catégorie rend la vision très agréable. C'est un bon polar "à la française" bien rehaussé par un climat d'angoisse et de paranoïa de bon aloi. Les amateurs de Michel AUDIARD ne trouveront sans doute pas de phrases cultes mais un florilège de piques acérées envers les politiques et les puissants.  

    Sorti pour les fêtes de fin d'année, le film prend un bon départ, mais manque la première place , barré par "Bernard et Bianca". Le film reste présent dans le top 5 parisien durant plusieurs semaines. Il achève sa carrière sur Paris Banlieue en passant la barre des 600 000 spectateurs ce qui est très satisfaisant. En France il frôle les deux millions de  spectateurs  et reste cependant aux portes du top 10 annuel.

    LAUTNER et AUDIARD vont se tourner vers Jean-Paul BELMONDO avec qui ils vont retrouver les cîmes du box office.

    DELON ayant connu des succès plus ou moins mitigés en cette année 1977, va produire moins de films, et le rythme de l'acteur ne sera plus que d'un film par an.      

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 854 317

     

    1ère semaine      117 376       23
    2ème semaine      226 646
    78
    3ème semaine      220 667
        105
    4ème semaine      223 474
     
    5ème semaine      154 782
     
    6ème semaine      146 413  
    7ème semaine      114 330
     
    8ème semaine        99 363
     
           

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    605 767

     

    1ère semaine

    2

    117 261

      21

    2ème semaine

    2

    88 222

     25

    3ème semaine

    3

    78 793

      26 

    4ème semaine

    4

    79 291

      26

    5ème semaine

     

    54 494

      26

    6ème semaine

     

    43 119

      20

    7ème semaine

     

    32 636

      20

    8ème semaine

     

    27 161

      17

    Nombre de semaines Paris

     

    16

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    5 583

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     MORT D'UN POURRI BANDE ANNONCE


     CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN HAUTE DEFINITION

     

     MORT D'UN POURRI -  ALAIN DELON ET MAURICE RONET

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  MAURICE RONET

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MIREILLE DARC ET ALAIN DELON - MORT D'UN POURRI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  JEAN BOUISE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  ORNELLA MUTI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI - ORNELLA MUTI NUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  STEPHANE AUDRAN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  ALAIN DELON BOX OFFICE 1977

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  ALAIN DELON BOX OFFICE 1977

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI - KLAUS KINSKI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  ALAIN DELON BOX OFFICE 1977

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI -  ALAIN DELON BOX OFFICE 1977

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MORT D'UN POURRI - MIREILLE DARC

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ....

     

     

    « FLIC OU VOYOU - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1979LES SEINS DE GLACE - GEORGES LAUTNER BOX OFFICE 1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :