• MORITURI - MARLON BRANDO BOX OFFICE 1966

     

    MORITURI

    (MORITURI)

    9 MARS 1966

     

      

    MORITURI - MARLON BRANDO BOX OFFICE 1966

     

    • Titre : Morituri
    • Titre original : Morituri
    • Réalisateur : Bernhard Wicki
    • Scénario : Daniel Taradash, d'après le roman de Werne Joerg Luedecke
    • Musique : Jerry Goldsmith
    • Photographie : Conrad L. Hall
    • Costumes : Moss Mabry
    • Montage : Joseph Silver
    • Producteurs : Aaron Rosenberg et Barney Rosenzweig (associé), pour Arcola Pictures
    • Genre : guerre
    • Durée : 128 minutes

     

    • Marlon Brando (V.F : Jean-Claude Michel)  : Robert Crain
    • Yul Brynner (V.F : Jean Davy) : Le capitaine Muller
    • Janet Margolin : Esther
    • Trevor Howard (V.F : Pierre Gay) : Le colonel Statter
    • Martin Benrath (V.F : Michel Roux) : Kruse

     

    Chef artificier d'un bataillon de la Wehrmacht au début de la guerre, Robert Crain a déserté et s'est réfugié aux Indes. En 1942, le colonel Statter, de l'Intelligence Service, le contraint, sous la menace d'être renvoyé en Allemagne, d'accomplir une mission pour les Alliés. Il doit s'embarquer, comme agent de la Gestapo, à bord de l', un cargo allemand dont une bonne partie de l'équipage est constituée de prisonniers politiques et qui transporte du Japon à Bordeaux sept mille tonnes de caoutchouc. Sa mission consiste à empêcher le capitaine de saborder son navire en cas d'interception par un bateau allié. Crain se heurte d'emblée au commandant Mueller, farouche antinazi, et trouve paradoxalement de la sympathie auprès du second, Kruse, membre des S.S. Crain a tôt fait de découvrir les douze charges d'explosifs qui minent le bateau et de les désamorcer. Sous les dehors d'un bâtiment suédois, l' réussit à déjouer la surveillance alliée en Mer de Chine. En cours de route, un sous-marin japonais débarque une quinzaine de prisonniers de guerre dont une jeune Juive, Esther Levy. Mueller s'enivre lorsqu'il apprend que son fils a été décoré de la Croix de fer pour avoir coulé un navire-hôpital. Crain fomente une mutinerie vite réprimée par Kruse et ses hommes, au cours de laquelle Esther meurt. Il réussit néanmoins à faire exploser l'une des charges désamorcées. Les hommes abandonnent l' qui flottera le temps d'être intercepté par un navire allié appelé par radio par Mueller.

     

    Preuve que les producteurs du « Bounty » ne mettent pas tout sur le dos de BRANDO, ils lui proposent « Morituri » un film de guerre, genre qui connaît encore beaucoup de succès dans les années 60. BRANDO qui a besoin d’argent accepte car il pense que le réalisateur des séquences allemandes du « jour le plus long ». Le budget est confortable, bien que le film soit tourné en noir et blanc. Le tournage est cependant limité à 60 jours et un vieux cargo de récup est utilisé pour le tournage, malgré une maquette de sous-marin couteuse à échelle réelle. Durant le film Yul BRYNNER et BRANDO ne s’entendent pas, il faut dire que Yul n’est pas très convaincant et joue comme une savate, tandis que BRANDO, malgré tout est toujours BRANDO, il capte la lumière comme personne et dans des scènes conventionnelles, il joue de sa personne : accent Allemand convaincant, transpiration abondante lorsqu’il cherche les bombes, etc… Le film est très conventionnel, bien que fort bien réalisé, le noir et blanc est superbe. Cependant BRANDO fait réécrire le script et le réalisateur comprend qu’il vaut mieux abandonner toute discussion devant deux fortes têtes. Le film est cependant un échec aux Etats-Unis et réunit quelques spectateurs en France. Le réalisateur retournera en Allemagne après cet échec. Le film est très honnête mais la côte de BRANDO ne s’arrange pas.   

     

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    328 063

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

    65 688

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

    150 000

    (estimation)

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    35 388

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    2

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    3

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    11 796

    1er JOUR Paris

     

    COTE DU SUCCES

    *

     

    MORITURI BOX OFFICE

     

    MORITURI - YUL BRYNNER

     

    MORITURI - MARLON BRANDO

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h23m07s209.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h24m57s29.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h23m43s57.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h24m43s148.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h25m12s180.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h26m35s248.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-02h27m10s88.png

     

    MARLON BRANDO - MORITURI

    « LA POURSUITE IMPITOYABLE - BOX OFFICE MARLON BRANDO 1966 LES SEDUCTEURS - BOX OFFICE MARLON BRANDO 1964 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :