• MONTPARNASSE 19 - LINO VENTURA BOX OFFICE 1958

    MONTPARNASSE 19
     
    4 AVRIL 1958
         

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958



    • Titre : Montparnasse 19, ressorti sous le titre Les Amants de Montparnasse
    • Réalisation : Jacques Becker
    • Scénario : d'après le roman de Michel Georges-Michel Les Montparnos
    • Adaptation et dialogues : Jacques Becker, Max Ophüls et Henri Jeanson (non crédité)
    • Assistants réalisateurs : Jean Becker, Serge Witta
    • Production : Franco-London-Films (Paris), Astra Cinematografica (Rome)
    • Chefs de production : Henry Deutschmeister, Sandro Pallavicini
    • Musique : Paul Misraki
    • Images : Christian Matras
    • Directeur de production : Ralph Baum
    • Tournage du 19 août au 25 octobre 1957 dans les studios de Boulogne
    • Pellicule 35 mm, noir et blanc
    • Durée : 103 minutes

    Distribution

    • Gérard Philipe - Amedeo Modigliani, artiste peintre
    • Lilli Palmer - Beatrice Hastings
    • Léa Padovani - Rosalie
    • Gérard Séty - Léopold Zborowski
    • Lino Ventura - Morel
    • Anouk Aimée - Jeanne Hébuterne
    • Lila Kedrova - Mme. Anna Zborowska
    • Arlette Poirier - Lulu
    • Judith Magre - La fille devant le bar
    • Stéphane Audran : une fille (non créditée)

    1919-1920. Dans la foule cosmopolite qui fréquente les cafés de Montparnasse se retrouvent des artistes débutants et leurs mécènes. Le jeune peintre « Modi » noie son amertume dans l'alcool et l'amour. Une belle et riche anglaise, Béatrice, le console volontiers de ses déboires quotidiens. L'artiste, incapable de se plier à un travail régulier, erre de café en café et se rend épisodiquement à l'atelier. Là, Modi rencontre une jeune fille « claire comme de l'eau », une eau limpide qu'il ne doit pas troubler, lui recommande le professeur. Mais Jeanne Hebuterne est séduite par le charme étrange de ce jeune artiste, au regard douloureux et profond. Appartenant à la petite bourgeoisie qui n'admet pas un mariage avec un artiste, elle se sauve de chez elle pour retrouver Modigliani, dont elle saisit admirablement qu'elle sera la compagne nécessaire, quelles que soient les difficultés de la vie quotidienne. Modi comprend la générosité de Jeanne et leur jeune amour, profond et sincère semble devoir les protéger. Après un bref séjour sur la Côte d'Azur, le jeune couple revient à Paris. Modi travaille avec acharnement. Jeanne veille à la tenue de l'atelier. Le voisinage d'un artiste, ami aussi intelligent et éclairé que généreux, apporte aux jeunes gens un solide soutien. Une grande exposition minutieusement préparée aboutit à un échec retentissant ; Modigliani n'arrive pas à surmonter cette déception. Il retombe dans la boisson et la débauche. Jeanne l'excuse, le comprend, voudrait le sauver de sa détresse. Mais Modigliani est gravement atteint. Une dernière tentative pour vendre ses toiles à un riche américain descendu au Ritz est un nouvel et dernier échec dont il ne peut se remettre. L'artiste meurt seul à l'hôpital. L'odieux marchand de tableaux qui l'a suivi depuis tant d'années sans jamais lui acheter une seule toile s'en va trouver la jeune veuve pour avoir toutes les toiles au plus bas prix.
    © Les fiches du cinéma 2001
     

     **********************************************************

     Voici un biopic consacré à Modigliani, genre bien présent dans les années 50. C'est Jacques BECKER qui réalise en lieu et place de Max OPHULS décédé peu avant. La grande star du film est Gérard PHILIPE qui se remet du demi échec ou demi succès de "Till l'espiègle", mais aussi de la belle Anouck AIMEE et de Lili PALMER. Dans un second rôle Lino VENTURA tente de trouver un rôle qui le changera des rôles de brute épaisse dont il est abonné.
     
    La vie de Modigliani ne fut pas des plus joyeuses. Etre artiste maudit à l'époque n'était pas une sinécure. Mais BECKER va faire de cette triste histoire un film romantique et c'est un peu là que la bât blesse. Avec Gérard PHILIPE chaque film est romantique, cela tient de sa personnalité, du charisme qu'il dégage. Le film désire sans doute montrer la cruauté du monde des marchands envers les artistes, mais c'est une image presque idyllique qui surnage alors que l'acteur tente de nous montrer la déchéance physique du peintre. Anouck AIMEE malgré les conditions difficiles du personnage  est montrée le teint éclatant et le physique impeccable.  Cependant même si il serait bien inconvenant de remettre en cause le talent indéniable de Gérard  PHILIPE peut être ce dernier n'était pas l'acteur idéal pour incarner ce peintre maudit.
     
    Par contre Lino VENTURA se révèle extraordinaire dans un second rôle inattendu. C'est un marchand d'un rare cynisme qui a bien repéré que l'artsite n'est pas dans la meilleure forme. Bien que très intéressé par les toiles, il attendra de constater le décès de l'artiste pour se rendre chez sa veuve acheter dans l'heure toutes les toiles au meilleur prix. Une crapule que Lino parvient à ne pas rendre antipathique. Certes c'est un salaud, mais il garde son calme en toutes circonstances, même lorsqu'il est méprisé. Il se définit comme un homme de grand pragmatisme en comme. Lino VENTURA prouve qu'il est certainement bien meilleur acteur que ses rôles de brute le laissent supposer. Un film un peu trop fleur bleue dans son traitement qui se laisse voir pour la présence de Gérard PHILIPE mais surtout pour la présence de Lino VENTURA.
     
    Le film sort à Paris dans deux belle salles adaptées à ce type de film: Le Colisée et le Marivaux, des salles où Gérard PHILIPE a brillé par le passé. Avec 30 000 entrées dans les deux salles, le film prend un départ correct malgré une petite chute au cours de la seconde semaine. A partir de la troisième semaine le film décroche sérieusement et ne reste finalement que 6 semaines dans les 2 salles pour un total de 95 000 entrées en exclusivité, un score très moyen. Malgré une présence dans les quartiers plus favorable le film fait une carrière modeste en France. Avec 1.3 millions de spectateurs le film se classe au delà de la 70ème place annuelle. Un échec pour Gérard PHILIPE qui fait suite à celui plus relatif de "Till l'Espiègle". L'acteur ne parvient pas à retrouver le succès des "Grandes manoeuvres". Pour Lino VENTURA le film représentait une belle occasion de démontrer ses belles qualités d'acteur et d'accéder enfin, peut être, bientôt aux premiers rôles.         

     

     

    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE 73 1 297 340
     
    ENTREES PARIS
      299 304
     
    ENTREES PARIS BANLIEUE
      400 000  
    1ère semaine 7 30 102
    2
    2ème semaine 8 22 400
    2
    Cote du succès   * *
     

     

                     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BANDE ANNONCE DU FILM

    EXTRAIT AVEC LINO VENTURA

     

     

     MONTPARNASSE 19 - GERARD PHILIPE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - ANNOUK AIMEE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - GERARD PHILIPE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     .

     

     

     

     

     

     MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - ANNOUK AIMEE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 -LINO VENTURA

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - BOX OFFICE LINO VENTURA 1958

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONTPARNASSE 19 - LINO VENTURA

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ;;;;

    « STAR WARS 7 - LE REVEIL DE LA FORCE LE TEASER !STEVE CARELL BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :