• MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

    MONSIEUR

     

    22 AVRIL 1964

     


    Réalisation

    Jean-Paul LE CHANOIS

    Scénario

    Claude SAUTET / Pascal JARDIN

    Photographie

    Louis PAGE

    Musique

    Georges VAN PARYS

    Production

    Les films COPERNIC / CORONA

    Distribution

     

    Durée

    105 minutes

    René Duchesne/"Monsieur"

    Jean GABIN

    Elizabeth Bemadac

    Liselotte PULVER

    Suzanne

    Mireille DARC

    Edmond Bernadac

    Philippe NOIRET

    Madame Bemadac

    Gaby MORLAY

     

    Sur les berges de la Seine, un homme va se suicider : il s'appelle René Duchesne et il est banquier. La mort de sa femme l'a laissé inconsolable. Au moment où il va sauter dans l'eau, une prostituée l'interpelle : "Monsieur", "Suzanne !". Elle a été sa femme de chambre et lui révèle: "Vous étiez cocu !". Il la suit pour en savoir plus. Le lendemain, les journaux annoncent sa mort : il avait écrit une lettre pour l'expliquer. Ecœuré par la trahison de sa femme, Duchesne décide de disparaître et de refaire sa vie. Et d'abord de sortir Suzanne des griffes du milieu. Il se fait passer pour un truand international, "Monsieur", et propose aux souteneurs, contre la liberté de Suzanne, un "casse" juteux, celui d'un coffre plein... chez lui ! Quant à ses beaux-parents, avides de mettre la main sur ses biens, ils découvriront dans le coffre, à la place du magot, une tète de veau ! Les associés de "Monsieur" lui proposent un autre coup, chez Bernadac, un industriel. René se fait engager par ce dernier comme maître d'hôtel, sous le nom de Georges, avec Suzanne, devenue sa "fille", comme femme de chambre. Une famille sympathique, ces Bernadac : la mère, qui cherche à prendre en défaut l'irréprochable Georges; Edmond qui délaisse Elizabeth, son épouse plutôt volage, Nathalie, la fille, gentiment provocante avec Georges et Alain, le fils, qui courtise Suzanne. Avec classe, Georges devient le confident de la famille, rapproche Edmond et Elizabeth et trouve la solution pour qu'Alain, sans risquer une mésalliance, épouse Suzanne : ressusciter et adopter celle-ci ! Une résurrection d'autant plus urgente que les beaux-parents du banquier ont fait repêcher un cadavre et, l'identifiant comme le sien, exigent de Maître Flamand, le notaire, qu'il règle l'héritage. René Duchesne réapparaît donc à temps pour récupérer son identité et préparer le bonheur de sa fille. Il a retenu de son aventure qu'"il est plus facile d'être banquier que valet de chambre".

     
    Jean GABIN a prouvé avec l’énorme succès de « Mélodie en sous-sol » qu’il était toujours un champion du Box-Office. Cependant en cette année 1964, il assure le plus possible dans des productions moins ambitieuses. Ce « Monsieur » quelque peu oublié est réalisé par un de ses complices régulier, Jean Paul LE CHANOIS, avec qui il a connu un colossal succès en 1958 : « les misérables ». Le film est écrit par un tandem Pascal JARDIN et surtout Claude SAUTET bien loin de « César et Rosalie ». A partir d’un canevas des plus minces, l’équipe parvient à monter un film assez sympathique, bien que ne cassant pas trois pattes à un canard. Après un moment de désespoir où le héros du film veut se suicider dans la Seine avant d’apprendre que la femme qu’il pleure l’a fait cocu, la première partie est un prétexte de montrer un cambriolage inutile de son propre coffre fort. Ensuite, il se met au service d’un riche  industriel et ce passage est prétexte à montrer GABIN en situation de maître d’Hôtel, majordome, etc… Pas grand-chose à se mettre sous la dent, pas de suspense, le tout est mené tambour battant en 1h30 pétante, tout se terminera bien au pays des cocus, ce qui semble être le point commun de tous les personnages masculins . Le point fort du film, comme toutes les comédies de l’époque tient en son casting : on notera les apparitions de Jean LEFEBVRE et de Jean Pierre DARRAS et bien sûr la présence de Philippe NOIRET qui annonce son rôle dans « la vie de Château » qui sortira l’année suivante. Quand à Mireille DARC elle n’a pas grand-chose à proposer en dehors de son minois de jeune chatte. Le résultat au Box Office n’est pas déshonorant à sa sortie, mais reste un poil décevant. C’est la première fois depuis très longtemps qu’un GABIN ne parvient pas à dépasser les 500 000 entrées à Paris. Mais le public aime GABIN en flic ou en Gangster, alors là, en majordome….même si il se trouve qu’il est banquier dans la « vraie vie »(ouf !).

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    1 830 810

     

     

    ENTREES Paris 1ère exclusivité

     

     

    207 978

     

    ENTREES PARIS toutes exploitations

    429 842

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    2ème semaine

    3ème semaine

    4ème semaine

    5ème semaine

    49 314 (2)

    54 565 (2)

    34 295 (3)

    27 423 (3)

    26 071 (5)

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    7

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    3

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    16 438

    COTE DU SUCCES

    * *

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MONSIEUR - BOX OFFICE JEAN GABIN 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    « L' AGE INGRAT - BOX OFFICE JEAN GABIN1964MAIGRET VOIT ROUGE - JEAN GABIN BOX OFFICE 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :