• MISSION IMPOSSIBLE 3 - TOM CRUISE BOX OFFICE 2006

     

     

    MISSION: IMPOSSIBLE 3

    5 MAI 2006 (USA)

    3 MAI 2006

     

        

    mission.impossible.3.jpg 

    Réalisation

    JJ ABRAMS

    Scénario

    JJ ABRAMS
    ALEX KURTZMAN
    Roberto ORCI

    Photographie

    Daniel MINDEL

    Musique

    Lalo SCHIFFRIN
    Michael GIACCINO

    Production

    Tom CRUISE
    Paula WAGNER
    PARAMOUNT

    Distribution

    UIP

    Tournage

    12/07/05-29/11/05

    Durée

    125 minutes

    Ethan HUNT

    Tom CRUISE

    Owen Davian

    Philip SEYMOUR HOFFMAN

    Julia

    Michelle MONAGHAN

    John Musgrave

    Billy CRUDUP

    Luther STICKELL

    Ving RHAMES

    Decan GORMLEY

    Jonathan RHYS MEYER

     

     

    Ethan Hunt aspire à une vie plus tranquille et le temps du service actif au sein de l’IMF de la CIA est révolu. Il se consacre désormais à la formation de la relève, et puis, surtout, il est sur le point d’épouser Julia. Infirmière, sa bien-aimée ignore tout de son passé. Quand son superviseur John Musgrave fait appel à lui pour reprendre du service, Hunt n’hésite pas. Et pour cause : une brillante recrue, l’agent Lindsey, est en difficulté à Berlin. Avec le fidèle Luther et deux autres coéquipiers, Zhen et Declan, ils tentent une opération de sauvetage de la dernière chance, qui échoue. Lindsey est victime d’un redoutable trafiquant d’armes international, Owen Davian. Profondément affecté par ce décès et cet échec, Ethan Hunt entend aller jusqu’au bout de cette mission et mettre un terme aux agissements de Davian, qui est sur le point de s’emparer d’une arme redoutable, surnommée « Patte de lapin », pour la vendre au plus offrant. Sur des informations laissées par Lindsey, Ethan et son équipe pistent Davian à Rome, au Vatican, où celui-ci doit conclure un marché avec une puissance ennemie. Hunt et son équipe déjouent toutes les sécurités et parviennent à enlever Davian. Cependant, grâce à une complicité au sein de l’IMF, il s’échappe. D’après les indications de Luther, Ethan est convaincu que le traître n’est autre que John Brassel, le grand patron de l’IMF. Pris de vitesse, il ne peut empêcher l’enlèvement de Julia par les hommes de Davian. Le voici pris au piège à son tour. Il doit récupérer la « Patte de lapin » à Shanghaï et la remettre à Davian, en moins de 48 heures, sinon Julia sera exécutée. Malgré les difficultés de tous ordres – la « Patte de lapin » se trouve dans le bureau d’un gratte-ciel et un important service de sécurité surveille les environs –, Hunt réalise de nouvelles prouesses et s’empare de l’objet. Il n’est pas au bout de ses surprises quand il découvre qu’il a été manipulé par Musgrave, complice de Davian, qui a fait porter de fausses accusations sur Brassel afin d’agir à sa guise. Hunt et ses collaborateurs neutralisent définitivement Davian et Musgrave. Julia est sauvée. Brassel félicite Ethan pour ce succès. Il est prêt à lui confier une nouvelle mission. Mais l’agent Hunt entend d’abord profiter de sa lune de miel…

     ****************************************************

    Tom CRUISE sort du succès financier et artistique de "La guerre des mondes" mais tout ne va pas très bien pour sa réputation. On le sait, Steven SPIELBERG en veut beaucoup à l'acteur qui a utilisé l'espace promotion du film pour en faire une tribune pro scientologie qui en a choqué plus d'un. Du coup, l'acteur est classé persona non grata en Allemagne par exemple. A la télé américaine, l'acteur affiche son bonheur avec Katie HOLMES d'une façon très exubérante, les images font le tour du monde . Bref, la côte de l'acteur chute à la grande joie de ses détracteurs toujours prompts à dégommer les anciennes idoles. Ceci étant l'acteur ne peut s'en prendre qu' à lui même. Pour couronner le tout, des livres et des reportages nauséabonds insistent particulièrement sur les aspects négatifs de sa vie et bien sûr la scientologie.

    Il est évident que la réception  d'un nouvel épisode de sa formidable machine à dollars va être scruté par les observateurs.

    De plus, il faut bien admettre qu'une majorité du public a admis que le deuxième épisode de "Mission : impossible" était décevant, pour rester dans des termes courtois (mais vous savez que je pense que c'est un gros caca !).

    C'est pourquoi les compteurs vont être remis à zéro avec un des meilleurs espoirs du cinéma américain qui prend les choses en main. JJ ABRAMS n'est pas un inconnu loin de là pour ceux qui suivent les séries télévisuelles : Felicity, Alias et surtout Lost emportent l'adhésion d'un public jeune et geek. Tom CRUISE et Paula WAGNER (on ne sait jamais vraiment qui décide de quoi dans ce duo) apprécient ces séries et propose au jeune réalisateur de s'attaquer au troisième épisode de la saga. C'est une belle opportunité pour JJ ABRAMS qui va cependant prendre beaucoup de temps pour préparer le film qui sera filmé en 35 mm / HD. Mais c'est du coté du traitement des personnages et de l'intrigue elle-même que l'influence d' ABRAMS se fait sentir.

    Le film s'ouvre sur une scène choc. Ethan HUNT enchaîné supplie un homme de ne pas tuer sa femme. Celui-ci tient celle-ci en joue. HUNT pleure, supplie, un coup de feu claque- générique.

    Pas de scène à la James BOND, pas de "bling bling". Ici, la technologie fait place à l'être humain, très humain. Ethan HUNT est rangé des voitures après des aventures très éprouvantes. Il forme de nouveaux collaborateurs pour l'IMF et va se marier avec Julia une jolie infirmière qui ne sait rien de ses agissements. Une vie comme Monsieur tout le monde, qui lui plait. Evidemment, la réalité va le rattraper. Son meilleur agent, Lindsey, se fait piéger et HUNT va reprendre le collier en le cachant à sa femme bien sûr. Elle est entre les mains d'un salaud psychopathe de la pire espèce : Owen DAVIAN. C'est le génial Philip SEYMOUR HOFFMAN qui s'y colle. Doté d'un physique commun pour ainsi dire insignifiant il compense cette faiblesse par une méchanceté sans borne. Le regard reptilien, inquiétant, il inspire la crainte par l'absence de scrupules qui l'habite. Le mal dans le corps d'un petit homme bedonnant. Une magnifique composition de l'acteur, un des meilleurs de sa génération. Avec un bon méchant, le film prend de la qualité, c'est un adage vieux comme le monde du cinéma et qui se vérifie encore une fois. Avec l'aide de son équipe, HUNT récupère Lindsey, mais celle-ci à une capsule mortelle implanté dans son crâne et elle meurt dans les bras de HUNT en le remerciant. Une scène forte. Evidemment HUNT est dans la mouise avec sa hiérarchie incarnée par Laurence FISHBURNE, le "Morpheus" de "Matrix" lesté de quelques kilos de plus. C'est un chef pragmatique et efficace mais aussi très froid. Il n'approuve pas les méthodes de HUNT.

    Un très bon passage du film est le kidnapping de Owen DAVIAN au Vatican, où tout l'art du grimage de HUNT sera mis en valeur. HUNT sera extrêmement sadique avec lui et manquera de le jeter dans le vide du haut d'un avion. Mais l'évasion de DAVIAN sera aussi spectaculaire. HUNT manquera de mourir dans la destruction d'un pont. HUNT sera emprisonné par ses propres services. Mal barré, il sera aidé par l'agent MUSGRAVE qui lui fournit de quoi s'échapper de façon très spectaculaire encore une fois. MUSGRAVE est joué par le charismatique Billy CRUDUP (Le Docteur Manhattan dans les "Watchmen"). Bien entendu MUSGRAVE sera le traître de service de l'intrigue.

    A l'aide de Luther HUNT part à sa poursuite. Evidemment comme dans tous les cahiers des charges, HUNt doit escalader des façades d'immeubles à Shangaï et jouer à Tarzan à l'aide de filins. Encore des cascades de haute volée. Puis HUNT devra sauver la vie de sa femme et la sienne car lui aussi a une capsule mortelle insérée dans son nez. Et bien sûr éliminer Owen DAVIAN après un terrible corps à corps. HUNT retrouve la confiance de son chef et part en lune de miel avec sa femme qui connait maintenant le vrai métier de son mari.

    ABRAMS a parfaitement su renouveler la franchise. L'aspect humain est privilégié, mais les cascades et les scènes d'actions se révèlent aussi spectaculaires qu'à l'accoutumée, voire meilleures. En fait, c'est tout simplement le meilleur épisode de la jeune saga qu'il a réalisé. Tom CRUISE est enchanté du résultat mais va devoir déchanter au box office.

    Le démarrage est satisfaisant aux USA bien que la première semaine soit inférieure à celui du deuxième épisode. SI la deuxième semaine est satisfaisante, le film glisse ensuite rapidement pour finir à 133 millions de dollars, score correct sans plus et surtout inférieur de 70 millions au deuxième.

    En France le film bénéficie de bonnes critiques et prend confortablement la tête du box office parisien, mais rate le coche en France où il ne se classe que deuxième. Le film chute rapidement, et termine à deux millions de spectateurs, score très honorable en soi, mais qui ne représente que la moitié des entrées du deuxième épisode. Le film termine pourtant au 9ème rang de l'année au box office mondial, ce qui n'est pas rien, mais bien sûr c'est loin de la première place du deuxième épisode.

    Les ennuis ne sont pas terminés pour l'acteur. La Paramount ne renouvelle pas son contrat avec lui, pour cause de frasques qui ont écornées sont image. En fait, il semblerait surtout que le couple CRUISE / WAGNER soit trop gourmand. La Paramount ne gagne pas grand chose et entre un budget très important, des recettes en baisse et la part donné à CRUISE, le film est déficitaire pour la Paramount qui cherche à se débarrasser d'une lourd charge financière surtout quand celle-ci perd son trône de leader du box office mondial. La presse se gaussera que le couple CRUISE / WAGNER a été viré. Les deux reprendront la United Artist pour la MGM avec mission de produire des films rentables, avec l'acteur en vedette si possible.

    Il n'en reste pas moins que MI3 reste le meilleur épisode de la saga.

    Alors que la franchise Mission: impossible semblait être définitivement annulée, la Paramount annonce un nouvel épisode sans Tom CRUISE, puis se ravise. Finalement elle proposera à Tom CRUISE un nouvel épisode, mais sans doute dans des conditions financières incomparables avec celles dont bénéficiait l'acteur star dans les années 90. Le film "Mission : impossible 4, le protocole fantôme" sort en décembre 2011.                  

     
      

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

    21

    1 918 786

    850

     

     

     

     

    1ère semaine

    2

    996 860

    850

    2ème semaine

    5

    414 202

    850

    3ème semaine

    5

    225 345

    850

    4ème semaine

    7

    148 711

    517

    5ème semaine

    7

    82 820

    326

    ENTREES PARIS

     

    480 662

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    1

    251 950

    51

    2ème semaine

    2

    107 360

    51

    3ème semaine

    5

    53 794

    46

    4ème semaine

    8

    35 377

    24

    5ème semaine

    10

    21 224

    28

    BOX OFFICE USA

    15

    133,5 M$

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    1

    60M$

    4054

    2ème semaine

    1

    32 M$

    4059

    3ème semaine

    3

    15 M$

    3450

    4ème semaine

    4

    10,1M$

    3053

    5ème semaine

    6

    6,4M$

    2667

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

     

     

    1er jour Paris

     

     

     

    Budget

     

    150 M$

     

    Recettes Mondiales 2006

    9

    395 M$

     

    Box office annuel Allemagne

     

    1 246 062

     

    Box office annuel Espagne

     

    1 320 207

     

    Box office annuel Italie

     

    949 890

     

    Box office UK

     

    3 172 592

     

    Box office Europe

     

    11 506 790

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h40m51s243.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h40m54s18.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h41m11s189.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h41m45s19.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h42m04s208.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h44m04s122.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h44m33s161.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h45m36s25.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h45m58s237.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h46m17s178.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h46m58s70.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h48m14s62.png

     

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h50m04s145.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h51m48s156.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h51m50s177.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h53m03s134.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h55m25s24.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-18h57m19s143.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-19h01m25s40.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-19h03m23s190.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-19h07m36s166.png

     

    vlcsnap-2011-12-16-19h08m33s219.png

     

     

    .

    « LIONS ET AGNEAUX - BOX OFFICE TOM CRUISE 2007LA GUERRE DES MONDES - TOM CRUISE BOX OFFICE 2005 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:34
    c'est la qu'on voit le succes monstrueux de tom cruise
    400M$ c'est un gros score, un scre que will smith n'atteint pas avec i, robot ou hitch
    tom cruise a telement cartonné qu'on en attend trop.
    j'aime l'acteur, j'adore nombre de ses films, mais l'homme a l'air detestable.

    sinon, j'ai pas aimé MI3, mais c'est pas aussi naze que le 2
    2
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:34
    steforce

    Clairement, je n'apprécie pas le personnage public (superficiel, arrogant et scientiologue et surtout de plus en plus les trois à la fois) mais quelle carrière (qui n'est surement pas finie). Qui peut se vanter d'avoir tourné avec Scorsese, Spielberg, Kubrick, Les frères Scott, Levinson, Stone, Howard, Pollack, Jordan, Anderson, Woo, De Palma, Mann, Crowe etc. Il sait choisir "ses" réalisateurs et "ses" partenaires (Nicholson, Newman, Redford, Hoffman, Pitt, Hackman...). Il est quand au top depuis 1986 et actuellement ils ne sont qu'une poignée à le titiller (Will Smith, Tom Hanks, Matt Damon...). Evidemment le score de ses deux prochains films (dont celui de Singer) sera déterminant s'il ne veut pas connaître le premier véritable creux de sa carrière. Il n'a que 45 ans... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :