• LES PROIES - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1971

     

    LES PROIES

    (THE BEGUILED)

    18 AOUT 1971

      

     

    LES PROIES - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1971

     

     

    Réalisation et production Don SIEGEL (1970) Scénario John B SHERRY, Grimes GRICE D'après le roman de Thomas CULLINAN Directeur de la photographie Bruce SURTEES (Technicolor) Musique Lalo SCHIFRIN Décors Alexander GOLITZEN Production Malpaso-Universal Durée 105 minutes

    Le caporal John Mac Burney Clint EASTWOOD* Martha Famsworth Geraldine PAGE* Edwina Dabney Elizabeth HARTMAN *CarolJo Ann HARRIS* Hallie Mae MERCER *Amy Pamelyn FERDIN *Doris Darleen CARR

    Durant la Guerre de Sécession, le caporal nordiste John Mac Burney, la jambe cassée au cours d'un combat, est recueilli et soigné dans un pensionnat de jeunes filles sudiste dirigé par la rigide Martha Famsworth. La plupart des pensionnaires estiment qu'il faudrait le livrer à l'armée confédérée, mais certaines ne partagent pas ce point de vue : la jeune Amy, 10 ans, qui le découvrit dans les bois en cueillant des champignons, nourrit pour lui une amitié sincère, Edwina rêve avec lui d'un grand amour platonique; Carol, plus libertine, devient sa maîtresse; quant à Marcha, sans se l'avouer, elle voudrait bien en faire son amant. Remis sur pieds, Mac Burney, pour plaire à ses hôtesses et endormir leur méfiance, s'invente une vie de pacifiste et d'amoureux de la nature alors qu'il fut un ivrogne et un soldat sans état d'âme. Une nuit Edwina découvre sa liaison avec Carol et folle de jalousie, le précipite dans l'escalier. Grièvement blessé à la même jambe, Mac Burney est amputé par Martha, seul moyen, prétend-elle, de lui sauver la vie. Au comble de la fureur, Mac Burney, dès lors, ne cache plus sa véritable nature de soudard et terrorise le pensionnat. Un soir, on lui fait manger un plat de champignons vénéneux ramassés par Amy, qui lui en veut d'avoir tué sa tortue fétiche. Mort empoisonné ou victime d'une crise cardiaque, il sera discrètement enterré dans les bois.

     

    ************************
     

    Le duo Clint EASTWOOD /Don SIEGEL nous offre le premier chef -d’œuvre de leur collaboration. Clint propose un film d’une audace folle au point de sa carrière. En rupture totale avec les westerns qu’il propose habituellement, il sera dans ce film totalement dominé, castré par un groupe de femmes, son image de virilité en prend un sacré coup. Clint démontre avec ce film qu’il ne sera pas un acteur comme les autres, et qu’il est nécessaire de voir beaucoup plus loin qu’un acteur de films d’action, un vrai acteur, un vrai auteur. Don SIEGEL et Clint découvrent un roman de Thomas Culliman et décident de l’adapter au cinéma. La société Malapaso produit largement le film. Le public n’était manifestement pas prêt à voir Clint émasculé et surtout de le voir mourir à la fin. Universal tente de sortit le film comme un western / Thriller, ce qui est une erreur, Clint voulait le sortit plus confidentiellement. Superbement filmé par Don SIEGEL, tout en efficacité, le film est dominé par une interprétation sans faille de Clint, tout en finesse, et oui. Ce film, un des premiers sur les femmes, et dont les femmes sont les véritables héroïnes, connaît un bide total aux Etats-Unis, ce qui implique que Universal le sort en catimini en France, en plein été. Le bide se répète en France, avec une première semaine d’exploitation insignifiante. Cependant les critiques considèrent que c’est un bon film, et petit à petit le film fera une petite carrière dans le circuit « art et essai ». Ce bide injuste, sera réparé au fil des années par les critiques qui le considère comme le meilleur film de Don SIEGEL et le premier grand film de Clint, période post-Leone.      

     

    LES PROIES BANDE ANNONCE VO

     

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    407 837

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    84 333

     

     

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

     

    95 734

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    19 448 

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    9

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    6

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 241

    Recettes US

    1.1 M$

    (6 M$ 2007)

    COTE DU SUCCES

    *

    « UN FRISSON DANS LA NUIT - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1972DE L'OR POUR LES BRAVES - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1971 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    adda chentouf
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    adda chentouf

    contrairement au b.o de bronson, celui d'eastwood ne mentionne pas les chiffres à l'internationnal ( espagne-allemagne- italie etc...)ce qui est bien dommage. est-il possible de nous les communiquer s'ils existent bien sur ?

    2
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    Renaud

    Ok bonne idée.

    J'ai quelques soucis familiaux mais si l'ami Didier collabore c'est faisable.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :